Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 2

Arapète et Mandroune

devant la porte du Marché

(halles pour les parisiens)

Arapète (1) : Alors t’as lu l’histoire des vicomtes de brageole de la semaine dernière (cliquez)

Ils ne sont pas très contents, il parait que petit à petit l’espace public du quartier haut se privatise.

Mandroune (1) : Ne m’en parle pas. En revenant de l’église saint louis avant d’aller au cimetière mon petit-fils m’avait dit mamé passe un jour par les herbettes en promenant tu vas tomber de cul ?

Hé bé je me suis tenu à la rampe, y avait longtemps que je n’étais pas passé par en bas.

Tu devineras jamais ce que j’ai vu ?

Arapète : Hé bé quoi ? Accouche, je n’ai pas le temps mon mari m’attend.

Mandroune : J’ai vu que dans la rue Villaret Joyeuse t’as le choix ou les anchois soit tu te farcis une voiture devant ta porte soit tu demandes des poteaux pour te protéger.

Arapète: Et alors ? Il est ou le problème ? mandroune ?

Mandroune : Le problème maintenant c’est que tu demandes des poteaux devant ta porte et sur le trottoir tu peux mettre une table des chaises et sur la route un panneau pour annoncer que t’es là.

Arapète : Tu rigoles ? Tu ne vas pas me dire qu’en plus t’es obligé de marcher dans la rue ?

Mandroune : Et oui ma belle mais attend ce n’est pas fini …

Apres l’ancien café de Catarina, dans la rue de Spinelli c’est encore plus fort..

Ils ont fait mettre une barrière, des petites bites, et un panneau de défense de stationner. Il ne manque plus que la baraque pour le péage. Et je te raconte pas le petit jardin privé, et la terrasse de bois. C’est pas la salle à manger c’est tout comme ….

Arapète : Peut-être qu’ils ont acheté la rue …

Mandroune : Tu rigoles, une rue ça se vend pas… ces estrangers(1) de dehors ils occupent le terrain, ils font comme si ils étaient chez eux. Comme dirait mon maitre de Paul Bert, « si ça vous gêne, c’est pour mon plaisir », enfin un truc de ce genre ....

Quand tu passes t’as l’impression de rentrer chez quelqu'un, t’as peur de déranger les propriétaires, t’as pas honte mais presque ….

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète: hé bé « digue » les bras m’en tombent. Aller à bientôt !

Mandroune : Attend c’est pas fini … il attendra ton bacamourte (1) de mari

Dans la rue des herbettes, au début t’as un véritable jardin des plantes. Ils ont dû acheter le trottoir même dans le passage réservé aux promeneurs il y a des pots de fleurs.  Et la meilleure pour la fin … mon petit fils qui avait l’habitude de garer sa vespa quand il venait à l’hospitalet. hé bè Maintenant c’est fini, d’abord il s’est fait incendier et le lendemain pour ne pas qu’il revienne ils ont mis un banc. Pas un banc pour s’asseoir, un banc juste pour empêcher les jeunes de stationner. Comme dirait mon Estampe (1) de mari Un banc pour emmerder les autres.

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète : Et alors ?

Mandroune : Et alors, celui qui l’a l’or il se le garde jusqu’au jour ou quand l’Estampe va se lever du pied gauche pour aller faire sa partie de boule on va se demander d’où vient le vent. C’est qu’il faut pas lui parler trot fort à son petitou

Arapète: hé bé quand ça va arriver il vaut mieux se lever de devant.

Mandroune : j’espère que ça n’arrivera pas. J’ai pas envie de payer les pots cassés …..  j’ai déjà payé les dents de celui qui a tagué mon devant de porte … il a pas mangé la bombe de peinture c’est un miracle.

Avant on avait Riquette le maire du Quartier Haut pour arranger les embrouilles ou Catarina pour la diplomatie. Maintenant tout se règle à la Mairie d’en ville …. Il faut attendre que le message descende jusqu'à la placette (1). Mais mon petit-fils le petit de mon fils André le caquiaroune (1), tu sais qu’il fait la faculté des surdoués de Montpellier, il a du bagage …. Tu peux me croire …il parle bien ce petit.  Il m’a dit mamé un jour un chef de la mairie va passer prendre des photos et ils recevront une facture pour occupation illégale de l’espace public ! Et si en passant tu t’escagasses et que tu te fais mal …. Hé bé ils aurons à faire à papé …. et à moi

papé pour le cachamoure (1)

et moi pour le rendez de papé chez l'avocat ...

Aller Arapète à la prochaine. Viens que je t’embrasse et embrasse bien ton bacamourte (1) de mari. ….

 

(1)  (seta dire de raymond coves)

Mandroune = coquine, rusée, mais aussi mauvaise langue, cancanière   

Arapète = coquillage marin conique qui se fixe très solidement sur son rocher

Estranger = Etranger à Sète, au pays de thau, quelqu'un dont les habitudes, la dégaine, ou l'accent, détonnent dans le contexte socio-culturel local. 

Estampe = gosse mal élevé et turbulent

Bacamourte = bon à rien

Caquiaroune = vantard, prétentieux

Placette = place en face la mairie pour les parisiens

Cachamoure = coup violent dans la tête ou sur la figure

NB –

En sétois le « ne » des négations ne se prononce pas toujours. On le prononce quand on y pense ou quand on a envie.  Donc sachez- le !on ne    vous le dira pas tout le temps.

01/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 1

Au Quartier Haut depuis plus d’un an nous assistons à la privatisation sauvage de l’espace public. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Hier soir avec quelques vicomtes nous avions décidé de prendre un apéro au café social. Voilà que les panneaux qui avaient été utilisés pour l’évènement des voix vives avaient été recyclés pour privatiser un devant de porte …..

En effet un groupe de résidents avait décidé de dîner sur le trottoir. Les tables étaient installées, il ne manquait que les chaises. Dîner sur le trottoir quoi de plus normal en cette période estivale quand on se déguise en habitant de l’époque. Epoque ou l’automobile n’existait pas dans ce quartier, haut-lieu de la civilisation sétoise et de la convivialité.

 Le comble de l’histoire c’est qu’ils avaient installé un panneau de défense de stationner devant cette terrasse improvisée ….. L’histoire ne dit pas si c’était pour protéger la vue ou pour garder la place du véhicule d’un invité.

 Nous voilà reparti avec notre carrosse et le précieux conseil de la chef de file du repas qui nous proposa d’écrire à son ami le Maire de Sète. Ce que nous ne ferons pas, les gens du quartier haut, les vrais, ne sont pas des balances. Nous n’avons même pas ramassé le gant.

 Putain que les temps changent.

quartier haut de sete,stationnement

 

30/07/2017

Promenade au quartier haut de Sète

A la clôture des voix vives en balayant devant ma porte j’ai ramassé quelques petits papiers et j’ai lu ……

sete,voix vives,voix ivres,quartier haut de sete,

La grenouille et le maquereau 

Une grenouille bleue marine  et un bleu  maquereau allèrent à la pêche sur un chalut du grau !

Pas le moindre filet pas une canne à pêche pas même le museau d’un petit asticot.

Faut dire que la partie de pêche était truquée grenouille et maquereau étaient venus en mer faire de la photo.

Quand on va à la pêche pour salabrer des voix quand la grenouille gonfle et que le maquereau louvoie 

La comédie s’étiole  les poissons se pitole (1) surtout quand la grenouille imite le dauphin

Lucifer sur le pont faisait croire au miracle, il avait oublié que le nom du bateau (2) ne laisserait pas faire un tel trait de chalut.

 

(1)  Se pitoler : expression purement sétoise du quartier haut « rigoler, se fendre la gueule en riant »

(2)  Nom du bateau ; « la grâce de dieu. »

sete,voix vives,voix ivres,quartier haut de sete

 

Inondation 

Les poissons pleurèrent tellement que la mer déborda dans mon appartement. 

Larmes de bois 

et les arbres se mirent à pleurer en voyant les volets : c'était leur Maman

 Accident en forêt 

Quand de nuit, les arbres ont traversé la route, mon auto n'a pas aimé...

 Voix ivres

 L’enfant demanda à son père : papa qu’est ce que c’est un alcoolique ? Le pere lui répondi "tu vois ces 2 arbres ? Et bien un alcoolique en voit 4".

L’enfant s’exclama . Mais papa Il n y a qu’un arbre.

Et le papa se mit à pleurer ….

12/05/2010

Le Quartier Haut de Renée Biascamano (séquence Pub)

Comme le souligne Midi Libre, la sortie du livre "Le Quartier Haut dans les années 50" écrit par Renée Biascamano est prévue le 14 Juillet. Un bon moment de lecture avec des souvenirs d'enfance, des anecdotes, des personnages ......

Cliquez sur l'article pour l'agrandir

Biascamano Renée ML du 12 Mai 2010.jpg

  Vous pourrez souscrire avant cette date

 en remplissant le bon de commande ci-après.

cliquez dessus pour l'agrandir

Biascamano Renée bon de commande Quartier Haut.jpg
Avec le bon de commande joindre un chèque de 15 € à l'ordre de Comco Edition 31 Rue du Doyenné 69005 Lyon
téléphone 04 78 92 82 01
Télécopie 04 78 42 80 69