Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/10/2018

Midiblog c’est fini et dire que c’était le blog de nos premiers humours

A partir du 5 Octobre Midi Libre arrête sa plateforme de blog

sete,brageole,vicomte de brageole,midiblog,midilibre,fin

Motifs : raisons techniques (ça peut se concevoir) et éditoriales (ça c’est triste et dur à encaisser)

Depuis le 17 Décembre 2007 nous avons été hébergés gratuitement chez Midi Blog que nous remercions pour la gratuité et leur patience !

Depuis cette date vous aviez rendez-vous avec nos billets tantôt sérieux, tantôt galéjeurs, tantôt provocateurs. Par ces billets nous avons essayé de garder le contact avec la population du vicomté de brageole …….

Enfin ce qu’il en reste.

Avec nos 866 billets, 11994 commentaires souvent à la limite du raisonnable, et 11 ans de participation, nous avons été aimés, rejetés, détestés …..

Nous voilà dans quelques jours S.D.F.

Etre SDF n’est pas une fin en soi, par conséquent nous recherchons un toit pour continuer notre Rigolade, des sujets pour se Moquer, et des mensonges et des illusions pour rétablir la Vérité.

Nous reviendrons dans pas longtemps ….. pour appliquer notre devise

Rigolade, Dérision, Vérité

sete,brageole,vicomte de brageole,midiblog,midilibre,fin

Le vicomte informaticien s’en occupe.

 Pour les Vicomtes de Brageole

Le chargé des commissions

 

 

21/09/2018

2020 « L’inattendu » sur la ligne de départ !

Pris par de nombreuses activités de couture, un costume par ci, un costume par la …. Une bavette taillée par ci et une bavette taillée par-là, Nous avons négligé notre vicomté ……

Nous nous en excusons.

C’est re-parti mon quiqui !

Apres une finale de  coupe du monde de foot dans la salle Brassens. Sécurité oblige et économies pour évènements populaires aussi ….

Après une saison de joutes ou il n’a pas fait la moindre apparition.

Après une saint Louis en demi-teinte ou l’on n’a pas vu Mathieu Peysson au défilé, ou Louis Ichard Marathonien sétois qui a participé au JO d’Anvers en 1920 a été oublié dans le programme …. Peut-être a-t-il payé le fait qu’il a été porteur de la flamme olympique en 1968 pour les jeux d’hivers de Grenoble.

Après la réception de la guêpe qui s’est envolée après une bonne macaronade, avec une belle parure de joutes, lance et pavois, et une déclaration d’amour dans le cadre …..  « Quan costa pas res a bona pignata ».

Après, après, après …. Il nous donne le coup de grâce dans la presse locale !

Je me représente pour un 4ème mandat : Sans étiquette ni sans surprise et sans éthique non plus.

Apolitique le temps de se faire élire en 2001, UMP sarkosiste, il se découvre Macro-compatible jusqu’au moment des premières difficultés qui l’amène à redécouvrir le confort du pragmatisme de façade qui lui tient de ligne de conduite si éloignée de l’intérêt général …

Le feu couvant sur sa droite et sa gôche, il n’hésite pas à fustiger le landernau politique :

« Ce serait indélicat d’avoir une alternance »

Et pourquoi pas un sacrilège monseigneur !

Pèle mêle il s’exonère de ses responsabilités. Si les projets pour lesquels il s’était engagé ont dû être abandonnés, c’est la faute aux restrictions budgétaires.

Il s’attribue un satisfécit pour un résultat mitigé ….. Après 17 ans de mandat la ville (n’) est (que) sur la voie de la guérison.

Comme dirait notre cousin ……. On craint de la sauver.

Il oublie de dire qu’au terme des deux premiers mandats, il a mis la ville en situation de cessation de paiement avec un dette record et des taux d’imposition à la limite du supportable.

Il  ne peut cacher qu’elle manque encore aujourd’hui de nombreuses infrastructures et nous ajouterons qu’elle souffre d’un abyssal défaut d’entretien.

Lui qui se dit « au plus proche de ses concitoyens durant les fêtes de la Saint Louis » Mais pas là, pas à leur côté dans les nombreuses difficultés et revendications de la vie quotidienne.

Il voudrait nous faire croire qu’il va pouvoir faire demain ce qu’il n’a pas su faire jusqu’à maintenant.

Il va même jusqu’à promettre de baisser les impôts :

«La dernière cigarette, le petit verre de rhum avant le coup de grâce. »

   

Cette situation devenant inquiétante nous avons visité l’arc en ciel politique de notre bonne ville de Sète et devinez qui nous avons trouvé pour faire face à cette situation.

Nous avons rencontré « l’inattendu »

«L’inattendu« nous a assuré de sa présence dans cette campagne de 2020.

Attendons-nous par conséquent à ce que  « l’inattendu » prenne part au débat électoral.

20:56 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog, municipales 2020 | Tags : sete, municipales 2020, commeinhes françois | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer |  Facebook | |

24/04/2018

Tous les embruns sont permis …. Contre l’opposition municipale

Voilà que la presse libre celle qui s’achète et qui se vend, tantôt bleue tantôt blanche. Celle qui sort le carton rouge quand c’est rouge. Celle qui alimente les serpents de mer et les marronniers.

La voilà revenue sur le Conseil Municipal de la semaine dernière.

La presse se plaint de pas avoir eu les argumentaires de « Liberti, Denaja » selon l’embrun un seul mot aurait été prononcé « entourloupe ! »

Enfin messieurs Liberti, Denaja ….. Et alors vous votez sans donner votre argumentation, vous auriez pu participer au pré-conseil municipal comme la presse libre. Là au moins pas besoin d’argumenter, tout est fourni …..

Enfin messieurs Liberti,Denaja …… vous pouviez faire comme les vicomtes de brageole et tapoter sur

http://www.nosimpots.fr/commune/taux-taxe-fonciere-sete

et là fini l’entourloupe, que du brutal ! On a même vu un propriétaire s’étouffer quand il a lu le classement de la ville de Sète.

Moralité : Quand on n’est pas Sétois, avant de se gargariser avec un verre qui se vide, il faut avoir payé l’addition du verre plein.   

 

La taxe foncière sur les propriétés bâties de Sète est due par les propriétaires ou usufruitiers de propriétés bâties de cette commune. Des exonérations, permanentes ou temporaires, peuvent toutefois s'appliquer.

Même si le bien est donné en location, c'est le propriétaire qui doit payer la taxe foncière.

Cette taxe est établie une fois par an, et pour l'année entière, d'après la situation au 1er janvier de l'année de l'imposition. La base d'imposition de la taxe foncière sur les propriétés bâties est égale à la moitié de la valeur locative cadastrale. La valeur locative est actualisée chaque année.

Les taux de la taxe de Sète sont votés par les collectivités territoriales. Son montant s'obtient en appliquant ces taux à la base d'imposition. Depuis 2011, la région ne perçoit plus la taxe foncière sur les propriétés bâties.

En 2014, le taux de la taxe foncière bâti de Sète s'est élevé à 63.27%, toutes collectivités confondues, contre 53.22% en 2002, ce qui représente une évolution de +18.88%.

La commune de Sète est classée en position 36328 sur 36655 au niveau national, 1393 sur 1545 au niveau régional et 343 sur 343 au niveau départemental.

   

22:29 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog, Politique | Tags : sete, impot foncier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

12/04/2018

C'est bouche de baudroie qui l'a dit !

Autour du marché (halles pour les parisiens) deux pétitions se tirent la bourre,

L’une dirigée par les commerçants de l’intérieur qui voudraient que la rue général de gaulle soit piétonnisée les après-midi …..

L’autre sous la houlette des commerces de l’extérieur qui souhaitent que la rue soit piétonne toute la journée …..

Ces deux pétitions diviseraient même la majorité municipale ….

A chacun son caddies …..

mais avant les caddies il faudrait penser aux consommateurs. Eux seuls sont capables de les remplir et de faire tourner économiquement le centre-ville.

hales,marché,rue pietonne,pétition

11/04/2018

Les affaires reprennent : l'agglo de l'oncle S.A.M recrute 130 agents contractuels ....

Enorme ! Création de 130 postes en CDD chez Sète Agglo pôle Méditerranée et les autres.

70 postes saisonniers

20 postes sur des remplacements longs

40 postes, hors saison, toutes filières confondues, et sans plus de précision.

 « Dixit Madame Véronique Calueba-Rizzolo Conseillère Communautaire »

Humainement, la précarité proposée dans le cadre de contrat, est assez insupportable. Les personnels n’ont pas de perspective d’avenir, pas d’équilibre, pas de possibilité de dialogue social, pas de formation qualifiante, pas d’avancement. Ils deviennent des personnels « KLEENEX »

En conclusion, on peut se poser la question légitime, à savoir, comment une collectivité, peut-elle porter une pratique de précarisation de l’emploi dans la fonction publique.

emploi,agglo pole mediterranee,cdd,précarité

Et selon les Vicomtes de Brageole qui seront les heureux élus ? Combien de Sétois, Combien de Mézois, Combien de Balarucois, combien de capitaines qui sont partis joyeux vers des emplois précaires Dans ce morne horizon se sont évanouis. Combien ont disparu dure et triste fortune …..

14:30 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog | Tags : emploi, agglo pole mediterranee, cdd, précarité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

08/04/2018

Jeu des News et des Fake News de Sète (suite) (1)

(1) traduction anglais sétois : jeu des niouses et des fèques niouses  ...

 

0 – sujet non repris par la presse locale « voilà 3 fois que le conseil municipal est reporté ! question : y a-t-il de l’eau dans le gaz ?

 

1 - Après l’idée d’une Marina pour yachts de luxe le long du quai d’Alger, bientôt un musée des dockers, des commerçants et des industriels. La devise « à Sète les quartiers renaissent et les métiers disparaissent »

 

2 – Dans les cartons un projet de maison du travail précaire    

 

3 – les phrases historiques après Escale à Sète

  • Du commandant de l’Hermione Yann Canou « Escale à Sète restera à jamais dans nos mémoires »
  • Du Président de l’EPR Port Sud de France Jean Claude Gayssot « Si à Sète il n’y avait pas de Port, il n’y aurait pas d’Escale à Sète »

 

4 – Pas content notre poufre parisien de ne pas avoir été convié à l’audience du Tribunal Administratif qui a examiné l’annulation des concessions de plage. La Taupe devait être en congés pour Escale à Sète. Contrairement aux huit plagistes lésés (dixit le poufre) ni ce dernier ni l’opposition n’ont pu assister à l’audience. Le poufre semble s’inquiéter de savoir s’il pourra boire des coups, les tentacules dans le sable, et les oursins dans les poches cet été ….

 

5 – pas chanceux les agglomérés de l’oncle SAM mézois et balarucois inclus. La part intercommunale de la taxe foncière sur le foncier bâti augmente de 919 % (même pour les retraités et les cheminots).

 

6 – selon le Sète.fr de Mars 2018 (source Mairie) les paillotes des plages du Lido vont bientôt rouvrir.

 

7 – Les vicomtes de brageole aux anges d’apprendre que les voix vives ne seront pas aphones. Une Braegole d’or à Maïthé Vallès-Bled pour sa pugnacité.

 

8 – le point sur les eaux de l’étang de Thau !

 

  • 8 Mars : Midi Libre selon François Commeinhes « l’étang de Thau s’oriente vers un bon état écologique.
  • 10 Mars : Midi Libre selon la Direction départementale des Territoires et de la Mer « la récolte et la vente de coquillages suspendues »
  • 11 Mars : Midi Libre selon l’oncle SAM et Henry Fricou « une DUP pour accélérer le projet de palais des sports et des congrès soit une surface de 11000m2 sur l’ancien site Lafarge qui borde l’étang de Thau.
  • 12 Mars : Midi Libre selon une brève une station d’épuration sera construite d’ici 4 ans pour préserver le bassin de Thau de demain dont l’équilibre demeure fragile ….
  • .
  • 14 Mars ; Midi Libre selon François Commeinhes une nouvelle station d’épuration innovante pour protéger le milieu ….
  • 17 Mars : La Marseillaise selon les professionnels conchyliculteurs il est positif d’augmenter la capacité de la station d’épuration mais les récents débordements ne sont pas imputables à la station. Sont aussi en cause les réseaux et le pluvial. Il faut arrêter d’urbaniser à outrance et s’interroger sur le développement de la plaisance avec des gens qui désormais à l’année sur leur bateau dans les ports …….

 

  • 08 Avril : les vicomtes de brageole « a force de se gargariser de bonnes paroles nos hommes politiques vont tuer l’étang de thau.

29/01/2018

Jeu des News et des Fake News Sétoises (1)

(1) traduction anglais sétois : jeu des niouses et des fèques niouses  ...

Pour jouer il suffit de compléter la case commentaire et de noter les numéros des fèques niouses ……

Bon jeu ! 

1 - Présentation des nouveaux bus électriques par l’oncle SAM

2 - Arapète et Mandroune refusent de monter dans le bus. Pourquoi leur demande le contrôleur ? Pour ne pas mourir électrocutées ont-elles répondu d’une seule voix.

 3 - Le Maire de Sète interprètera son propre rôle dans la saison 6 de Candice Renoir

 4 - Il fera don de son cachet à l’association des Vicomtes de Brageole !

 5 - Rencontre de mi-mandat avec les élus de l’opposition municipale de puissance Sète le rassemblement.

 6 - Midi Libre espère que les élus de Puissance Sète  parleront de la gestion de l’eau. Pas très fin comme remarque pour annoncer la réunion mais si le rédacteur apporte le pastis …. Le vicomte conseiller municipal a déclaré : pourquoi pas !

 7 - Il trouve un cercueil dans sa boite à lettre

 8 - Mandroune téléphone à Midi Libre pour savoir si le cercueil était vide..

 9 - DNA ( Demain Nous Appartient ) Juliette Chène rejoint le feuilleton de TF1.

 10 - Arapète espère être sélectionnée. Ça nous changera de ces accents parisiens. Mandroune a déclaré Sète retrouvera enfin son ADN.

11 - Le géant français de la gestion de l'eau et des déchets, Véolia, a annoncé avoir remporté trois contrats en France représentant un chiffre d'affaire cumulé de 170 millions d'euros. Véolia a été sélectionné par le syndicat d'adduction d'eau potable regroupant trois communes dans l'Hérault. Frontignan, Balaruc-les-bains et Balaruc-le-vieux, pour la gestion de son service d'eau potable pendant 10 ans. 

12 – Sète avec Suez, Frontignan Balaruc les bains Balaruc le vieux avec Véolia. L’agglopôle de l’oncle S.A.M (Sète Agglopôle Méditerranée) est entrain de se noyer.

 13 - Le Sétois et Vicomte de Brageole honoris causa à ses heures Freddy Valette propose d’acheter de l’air de la ville de Sète enfermée dans une boite de conserve. Mais pas n’importe quelle boite ; l’étiquette est dessinée par un artiste contemporain et à Sète c’est pas ce qui manque ! De quoi faire rentrer l’art dans tous les foyers, même les plus modestes et c’est pas ce qui manque non plus. (10 € La boite)

 14 - Son nouveau projet : faire la même chose en faisant rentrer des pets d’anus de vicomte de brageole dans une boite de conserve. (à suivre)

 15 - Un collectif réclame un débat public sur le projet de marina pour yachts de luxe à Sète ….. pour lire cliquez sur l article

sete,commeinhes,dna,demain nous appartient,malric

cliquez sur le lien ci dessous 

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/photos-un-collectif-reclame-un-debat-public-sur-le-projet-de-marina-pour-yachts-a-sete-1516465126

 16 - Philou est contre ! il prépare le montage d’un collectif pour soutenir la Marina !

sete,commeinhes,dna,demain nous appartient,malric

 17 - La réhabilitation des deux parkings (halles et canal) représente un investissement de 6 M€.

 18 - Les Sétoise et les Sétois ne mettront pas la main à la poche. Félicittà s’en charge !

 19 - Des places légales, payantes et une police de l'étang pour faire respecter la loi sur le bassin de Thau, voilà ce que l'Agglomération de Sète devrait mettre en place suite au grand nettoyage.

 20 - Le développement de la plaisance sur le Bassin de Thau et ses berges est en Marche. Les pêcheurs et les ostréiculteurs se font du mouron. 

 21 - François Commeinhes a placé les vœux de Sète Agglopole Méditerranée et ceux de la commune de Sète pour 2018 sous le signe de la confiance. Chapeau les discours.

 22 - Les vœux 2019 seront placés sous le signe du Contrôle ! Ne dit-on pas la confiance n’exclut pas le contrôle. Les stylos tournent très fort pour préparer le discours de janvier 2019.

04/01/2018

En 2018 ne vous laissez pas mener en Bateau !

voeux 2018,sete,Vicomte de brageole,

Que ce soit le bateau bus de l’oncle SAM (Sète Agglopôle Méditerranée, celui du Cousin d’Honoré, ou celui de la « foto » de Bob de Sète !

Nous vous souhaitons de ne pas vous laisser mener en bateau, si beau soit il ! 

17/11/2017

Une Marina pour qui ? pour quoi ?

 

sete,marina,epr

 

Tout ce qui touche financièrement, structurellement et sociologiquement à notre belle ville de Sète nous intéresse. Nous suivons de près et avec intérêt le travail du Collectif une Marina pour qui ? pour quoi ? Nous avons jugé bon de diffuser la pertinence du questionnement que nous avons récupéré sur leur page Facebook.

Ces questions ont été posées mardi dernier au cours d’un entretien de 3 heures avec les représentants de l’EPR.

A Suivre ….. Après le rendu de ce soir …. !

 

Liste des questions posées à M. Gayssot, président de l’EPR Port Sud de France

Collectif "une Marina Pour Qui ? Pour Quoi ? Mardi 14 Novembe 20017

 

Mardi 14 novembre 2017, quatre membres du collectif “Une marina: Pour qui? Pour quoi?” ont rencontré trois représentants de l’EPR Port Sud de France, dont M. Gayssot, le président de l’EPR. Voici les différentes questions que nous leur avons posées, elles ont été recueillies lors des deux réunions publiques organisées par le collectif, et complétées par des recherches sur les différents enjeux de ce projet.

Vendredi 17 novembre, à 18h30 au Samary (1 quai commandant Samary), nous restituerons publiquement les réponses obtenues de la part de l’EPR à ces questions.

  1. Opérateur choisi et financement
  • L’appel d’offre et la réponse de IGY Marinas :

- Quand avez-vous publié l’appel d’offre pour la marina ?

- Combien de réponses avez-vous obtenu ? Quels sont les autres opérateurs qui ont répondu ?

- Pourquoi avoir choisi le groupe américain IGY Marinas ?

  • Montage financier :

- Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne le partenariat avec P&O Marinas « qui contribue notamment au financement » (article Mer et Marine, 22/09/2017) :

- P&O s’est engagé à investir 4 millions d’euros, comment se répartit le budget ?

- De son côté, combien investit le port et pour financer quoi ?

- Quelles sont vos prévisions en terme de retombées financières pour l’EPR ? Espérez-vous que ce projet de marina redresse le bilan financier de la fermeture de la Saipol ?

  1. Contenu du projet : clients ciblés et aménagements
  • Clients/plaisanciers ciblés ?

- Pourquoi cibler des « méga-yachts » de 45 à 100m (Midi Libre, 02/10/2017) ?

- Quel sera le prix de location de l’anneau ?

- Les locations sont versées directement à IGY Marina qui est censé reverser une redevance à la Région : de combien sera-t-elle ?

  • Objectif : des navires en hivernage seulement ?

- L’objectif est-il seulement de recevoir des équipages, et non des propriétaires ?

Ce qui a été dit dans la presse emmène à penser qu’il s’agit bien de créer une nouvelle destination pour les propriétaires de yachts :

Tom Mukamal, directeur général de IGY Marinas: « Nos clients ont des formations de haut niveau et voyagent couramment, ce qui implique pour notre marque de répondre à leur demande de séjour dans des sites uniques et les plus recherchés, avec des possibilités d’escales flexibles »

Sultan Ahmed Bin Sulayem, PDG de DP World : « nous serons en mesure de proposer les meilleurs services aux propriétaires et opérateurs de super-yachts, en créant des destinations répondant aux aspirations des fans du yachting »

(Extraits de Mer et marine, 22/09/2017)

- Si uniquement pour l’hivernage, pourquoi en plein cœur de ville, considéré comme un emplacement attractif, attirant pour les plaisanciers ?

  • Aménagements :

- 10 500 m2 de terre-plein : quels aménagements sont prévus ?

- Le quai sera-t-il privatisé et inaccessible aux habitants ?

- Quels dispositifs de contrôle, surveillance sont prévus ? (caméras, vigils)

- Vous annoncez une nouvelle aire d’avitaillement en carburant : où sera-t-elle placée ? combien cela va coûter ?

- Avitaillement en eau de la marina : rattachement au réseau d’eau potable de la ville ?

  • Achat d’un élévateur pour bateaux de grande dimension (Midi Libre, 17 octobre):

- Combien de tonnes pourra-t-il soulever ?

- Combien cela coûte et qui paye cet achat ?

Rappel : les pêcheurs réclament un élévateur depuis 2 ans, pouvant soulever 200 tonnes (suffisant pour les bateaux de pêche). L’élévateur prévu par l’EPR serait de 400 tonnes (largement au-dessus des attentes des pêcheurs).

- Où sera-t-il placé ?

Au carénage du Mole Saint Louis, y a-t-il vraiment assez de place pour une grue aussi grande ? Idée de faire des terres plein pour gagner sur la mer : l’autorisation de l’Etat ne va-t-elle pas poser problème ?

  • Quel est le calendrier prévisionnel des travaux ?
  • Proposition alternative : il n’y a pas de zone technique pour répondre aux besoins des armateurs, qui sont obligés d’aller ailleurs (la Ciotat, Marseille) pour faire réparer leurs bateaus, est-ce qu’on ne pourrait pas investir dans ce genre de projet qui profiterait davantage aux acteurs économiques locaux ?
  1. Emploi et retombées économiques
  • 200 emplois sont annoncés dans l’interview donné à Midi Libre le 17 octobre 2017:

- Quels emplois précisement ?

Est-ce vraiment une opportunité pour l’emploi local sachant que les bateaux ont leur propre équipage ?

- Des emplois de pilotes ou lamaneurs ?

Pilotage obligatoire dans la zone de compétence de la station de pilotage de Sète pour les bateaux d’une longueur supérieure à 55m (site internet station de pilotage maritime de Sète). Actuellement la station compte 6 pilotes (+1 en formation), et 5 marins qui s’occupent des vedettes. Combien d’emplois de pilotes créés ?

Le service de lamanage (opérations d’amarrage) est-il également obligatoire pour les grands bateaux ? (10 lamaneurs actuellement) ?

  • Prévoit-on une politique de formation pour recruter au niveau local ?

Yachting Lodge, conciergerie de yachts installé à Sète peine à recruter en local des capitaines : « Ceux qui se présentent n’ont pas les compétences pour piloter un bateau de 30m » déplore Jean-Louis Cousin, dirigeant de la conciergerie. « De plus, ils sont titulaires de diplômes qui ne permettent pas de les embarquer sous pavillon étranger »

Rappel : Des projets antérieurs devaient créer des emplois : Pajot, le Défi Suisse. Au final nous n’avons pas eu de retombées positives

  • Retombées dans l’économie locale :

- Quelles retombées précisément ? Que vont consommer les propriétaires de yachts au niveau local ?

« 10% de la valeur d’un navire est ventilé dans l’économie locale » (Midi Libre, 02/10/2017) pour l’entretien et la réparation

Mais, il existe de nombreuses sociétés spécialisées dans l’entretien, la réparation et la maintenant des yachts. Comment imaginer que les propriétaires de yachts ne font pas faire appel à leurs partenaires habituels ?

  • Pourquoi choisir de développer la plaisance et non pas la pêche, alors que la plaisance semble en baisse d’activité ?

On a vu qu’il y avait une baisse de l’activité de plaisance : -35,4% de forfait été, et -41% du nombre d’escale.

Alors que l’activité pêche est en progression (chiffre d’affaire de la criée de +20% : le tonnage vendu a progressé de 16%, + activité de vente de glace, location de bacs) : pourquoi ne pas poursuivre plutôt les investissements pour la pêche ?

Source : rapport du conseil portuaire, réunion du 8 novembre 2017

  • Les côtes françaises attirent-elles encore les yachts ?

« Le secteur torpillé par la fiscalité » (dossier spécial Grande Plaisance, Méridien Mag, avril 2014)

- En 2014, la France est obligée de supprimer l’exonération de TVA appliquée jusqu’alors à la location de yachts commerciaux utilisés à des fins d’agrément (décision de la Cour de justice européenne).

« La TVA est redevable dans le pays d’embarquement. Les yachts vont désormais embarquer ailleurs, notamment en Italie où la fiscalité est plus avantageuse » (Frédéric Verrons, animateur métier Grande Plaisance pour Superyachtfrance, dossier spécial Grande Plaisance, Méridien Mag, avril 2014)

- Idem pour la taxe sur les carburants : depuis 2017, nouvelle réglementation sur la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques

« En allant en Italie, où les taxes sur le gazole maritime sont moins importantes, un yacht de 42m peut faire une économie de 21 000 euros sur un plein. Tout richissime qu’ils sont, les propriétaires n’ont pas hésité longtemps pour mettre le cap à l’Est ». « Depuis le début de l’année, le nombre de yachts ravitaillés en carburant par nos soins a chuté de 50%, voire de 70% pour les unités commerciales sous pavillon non-européen » (calcul de Riviera Yachting Network, qui regroupe plus de 90 entreprises de la filière, article du journal Var Matin, 4 août 2017)

- Etant donné que le coût du travail a aussi augmenté, peut-on vraiment s’attendre à ce que des marins résidents en France soient recrutés ?

Depuis 2017, obligation de cotiser à la sécurité sociale pour les marins résidents en France (qui auparavant, n’avaient ni sécurité sociale, ni assurance, ni chômage du fait de leurs contrats de travail établis dans les pays d’origine des bateaux).

- Les yachts sont-ils soumis à des impôts locaux ? (taxe foncière, taxe d’habitation)

  1. Les conséquences sociales et environnementales
  • Conséquences sur les prix de l’immobilier :

- L’arrivée d’une clientèle très fortunée ne risque-t-elle pas de faire bondir les prix de l’immobilier, contraignant les populations du centre ville à aller se loger ailleurs ? + disparition des commerces de proximité, remplacés par des boutiques de luxe

Ce processus de gentrification s’observe dans de nombreuses villes ayant accueilli des marinas pour yachts de luxe, il est donc légitime de s’en inquiéter : « Pour attirer cette clientèle richissime, la montée en gamme de la ville s’opère à travers différents leviers : la rénovation de la ville et des espaces publics, l’offre d’hébergement et la promotion du territoire » (Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte, citation extrait du dossier spécial Grande Plaisance, Méridien Mag, avril 2014)

- Prévoyez-vous des mesures ou des actions particulières pour empêcher ce type de processus ?

  • Qualité environnementale du projet :

- Avez-vous fait une étude d’impact environnemental pour ce projet ?

Dans l’appel d’offre pourvue par IGY Marinas, la qualité environnementale du projet n’apparaît pas du tout comme une priorité (5 sur 100).

- Peut-on s’attendre à de nouvelles pollutions, notamment des milieux marins ?

Rapport « La grande plaisance dans les sites Natura 2000 de Méditerranée, produit par l’antenne méditerranée de l’Agence des aires marines protégées : rapport qui pointe les impacts négatifs sur l’environnement, en particulier sur les fonds marins. « Ces impacts ont de multiples conséquences : diminution de la biodiversité et des ressources halieutiques, érosion des plages, prolifération d’espèces envahissantes, ou encore dégradation de la qualité de l’eau ».

- A-t-on prévu les infrastructures nécessaires pour récupérer et traiter les eaux noires et grises des bateaux, les eaux de balaste ? Si oui lesquelles ?

- Quels dispositifs sont prévus en cas d’accidents et/ou d’incendies en mer ou au port, afin de gérer les pollutions aux hydrocarbures et les interdictions de baignade ?

  • Pollution de l’air et nuisances sonores :

- Peut-on s’attendre à de nouvelles pollutions de l’air ? Combien de CO2 un yacht émet-il ?

- Une piste d’hélicoptère est-elle vraiment prévue comme indiqué sur la photo ? A-t-on mesuré les impacts en terme de pollution de l’air ?

Un vol en hélicoptère représente la plus importante pollution en CO2 par personne (600kg de CO2 par heure.)

Un hélicoptère représente une nuisance sonore de 105 décibels, décuplées par la résonnance sur les immeubles en ville (105 décibels est 50% plus bruyant qu’un marteau-piqueur)

- Quelles sont les réglementations concernant le vol d’hélicoptères en ville ?

- Peut-on s’attendre à d’autres nuisances sonores liées à l’intensification du trafic des bateaux ?

  • Conciliation avec les usagers actuels du quai et de l’espace maritime :

- L’intensification du trafic en mer ne risque-t-elle pas de créer des conflits avec les usagers actuels de l’espace maritime, et notamment les pêcheurs ?

En 2011 sur la côte cannoise, ces derniers dénoncent les conséquences du yachting sur leur profession et le milieu marin ;

- Comment allez-vous organiser le déplacement de bateau pour Escale à Sète et pour les paquebots ?

« l’opérateur principal s’est d’ailleurs engagé à faire place nette tous les 2 ans pour la tradition maritime escale à Sète ainsi que pour les escales de paquebot de croisière prévues sur les quais d’Alger et du Maroc jusqu’en 2022 » (Midi Libre, 02/10/2017)

  • Débat public :

- prévoyez-vous un débat public, des réunions avec les habitants autour de ce projet ?

- Si oui, s’agit-il de simple information ou d’une réelle participation à la définition du projet ?

15:59 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Blog, Economie, grands chantiers, Nature/Environnement, patrimoine sétois, Port de sete | Tags : sete, marina, epr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

06/11/2017

les milliardaires à Sète "ça se précise" !

sete,marina,igi,port de plaisance

La Marina sétoise pour milliardaires c'est pour bientôt !

vous recherchez un emploi ? préparez votre  CV !

pour tout savoir cliquez       ici

 sete,marina,igi,port de plaisance