Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2010

Pour la Saint Louis 2010 on ne s'interdit Rien : Le débriefing !

 saint louis 2010.jpg

Monsieur le Maire nous avait annoncé la couleur : "on ne s'interdit rien"

Et le tour est joué : Une super Saint Louis ou nous avons tout aimé !

Nous avons aimé : Le tournoi des journalistes avec ses hommes et ses femmes-courages ! et surtout cette remise des prix ou le short était à la mode. Le string eu été le bienvenu mais il eut fallu que JU gagne le tournoi !

Nous avons aimé : Ces bars à quai ou l'on peut se péter la gueule ou se charger la mule sans se soucier des délits que l'on peut commettre. Les bataillons de policiers sont là pour nous calmer, la croix rouge est là pour nous soigner ..... et les informateurs sont là pour tout enterrer. En dernier ressort il y a l'hôpital de Sète et ses services d'urgence. IL y a aussi les Pergolines pour ceux qui ne sont pas en phase avec la tradition moderne.

Nous avons aimé : Le spectacle pyrotechnique, interdit l'année dernière pour raison de sécurité, autorisé cette année pour les mêmes raisons. Vous ne comprenez rien ! nous non plus.

Nous avons aimé : Ces supers défilés de jouteurs ! et plus particulièrement les défilés d'après tournois. Le retour des vainqueurs qui remonte "la bourse" au milieu de cette marée humaine accoudée au comptoir de cette super boite de nuit sous les cris intelligents du DJ : le samedi soir après la Coupe d'or "vive Mathieu" !!!!!!!! et le lundi soir après le grand prix : "Bravo Olivier" que c'est beau la culture traditionnelle moderne. Si François Desnoyer était de ce monde, quel tableau il aurait pu nous peindre .....

Nous avons aimé : Ce défilé d'avant combat du lundi avec tous ces grands amateurs de joutes aux chapeaux bling bling qui accompagnent le Maire de Sète. Et toujours cette super boite de nuit ouverte le jour qui mobilise le peuple pour un flash-mob digne d'une grande descente de la "bourse"

Nous avons aimé : Cette arrivée remarquée sur la Tribune A de La dame de Lodève Maïté Vales Bled . Décidément elle aime se faire remarquer dans les joutes, d'abord elle ferme la salle des joutes du Musée Paul Valéry, et ensuite elle vient confirmer un lundi de Saint Louis que OUI elle nous honore par son passage éclair. Nous adorons particulièrement ce moment, ce fut une belle provoc !

Nous avons aimé : L'absence silencieuse de tous ces Maires oubliés de l'aglo de Thau. Messieurs Bouldoire le Maire des Frontignanais nos ennemis intimes, Canovas le Maire de Balaruc les Bains, Veaute le Maire de Gigean, Foulquier Maire de Mireval, Deneu Maire de Vic La Gardiole. Max Serre de Balaruc le Vieux s'était invité derrière un poteau et Yves Michel de Marseillan avait une place d'honneur. C'était beau, et courageux d'avoir distribué les places aux autres ...... la Saint Louis c'est convivial et ça rapproche les habitants.

Nous avons aimé : le Super accent pointu de la statue du jouteur. Nous avons toujours imaginé qu'il n'avait pas de visage, mais qu'il était de Sète. Hé bien non il est de Maubeuge ... c'est dommage

La Saint Louis était tellement belle, que l'année prochaine il faudra se surpasser pour mieux faire.

Pourquoi pas ?

- un lâcher de taureau pendant les défilés du matin,

- un robinet de pastis à la fontaine Combas de la médiathèque,

- une course de chaise roulante aux pergolines pour ceux qui ne peuvent pas venir dans le cadre

- un concours de "a qui pissera le plus loin"

- une dégustation d'urine vers 5 heures du matin

- et pourquoi pas un flash mob avec masturbation géante à la descente de la bourse ?

Alors là si on travaille le sujet en 2011 on va se péter les texticules.

 

18/08/2010

Saint Louis 2010

Nous ne vous parlerons pas de la 268° Saint Louis. 268 est un chiffre purement fantaisiste qui n'a d'historique aucun justificatif.

Nous ne vous parlerons pas de la 7° Feria de Sète avec ses Bodégas, sa sécurité, et ses débordements.

Nous ne vous parlerons de la Nuitée Midi Libre (notre hébergeur préféré), car elle n'a pas eu lieu. De toute façon nous n'avons jamais été invités donc elle nous manquera pas.

Et nous ne vous parlerons pas du pavois des vainqueurs de la Saint Louis qui décore le couloir de la mairie et qui a été cassé.

Tout simplement nous vous disons :

Chagrïn, chagrïn, fay ta malla... Quand lou can dé la cigala A l'época dè St Clà Bous dis fajès bostra malla Anaboun à l'Issanka Asséta détssus l'herbéta Toutés en cur cantadés, Aquél bèl refrïn dé Cetta Qué tout lou puplé a apprés : Chagrïn, chagrïn, fay ta malla Naoutrès boulèn nous àmusa Déjà canta la cigala Ayci la fèsta dé l'Issanka

Bonne Saint Louis et Merci Monsieur Pierre Nocca

Saint Louis programme 2010.jpg

Saint Louis programme 2010 001.jpg
Saint Louis programme 2010 002.jpg
Saint Louis programme 2010 003.jpg
Saint Louis programme 2010 004.jpg
Saint Louis programme 2010 005.jpg
Saint Louis programme 2010 006.jpgSaint Louis programme 2010 007.jpg

15/08/2010

6° Episode de Sète et les chichois de l'été ! Bouillon de Culture à la Sétoise

Dans le 5° épisode des chichois de l'été nous avons abordé la souffrance muette de l'anchois, et vous amis lecteurs, avez dérivé vers un bouillon de culture.

En abordant les débords municipaux sur la culture, les traditions, et notre folklore ! peut être que ce billet se terminera en soupe de requins.

Tout d'abord, avec 32049 spectateurs les voix vives de Maïté Vales Bled talonnent les créations d'emplois de Christine Lagarde (36000) et font mieux que le lundi de la Saint Louis à 17 h .... en nombre de spectateurs (hors télévision) !

voix vives presse 2010 008.jpgvoix vives presse 2010 009.jpg

Ensuite, la salle des joutes qui sert de décoration dans le couloir du premier étage de la Maire ! Curieuse exposition, Drôle de tradition, et quel manque de respect .......... pour la culture sétoise. (c'est le journal local qui répond à la place de Monsieur Le Maire)

musee paul valery salle des joutes 001.jpg

A moins que ..... les joutes retournent au Musée Paul Valéry si l'on considère que le panneau de la grille d'entrée est d'actualité !

Musee paul valery DSC03311.JPG

Après il y a le MIAM .... et le glouglou, nous entendons dire par-ci par-là que son fonctionnement actuel est remis en question .... (trop cher, c'est la Mandroune qui nous l'a dit)

Et l'ex-école Victor Hugo qui abrite Tchouche et qui ne loge pas Carlouche ? C'est pour quand cette grande maison de l'abri-culture du quai des moulins annoncée pendant la campagne des municipales ?

Et le feuilleton de l'année ? celui que l'on peut suivre sur la page locale du Midi Libre, (notre hébergeur préféré) Il parait qu'une maison de retraite sétoise recherche un traducteur qui parle le Mercrossois. (CDD pour le début, CDI si 36 épisodes supplémentaires.)

Et nos écrivains Sétois ? (enfin presque sétois)  ne les oublions pas !

Gaston Macone

Chronique d'un siècle tome 2.jpg
Jean Jacques Gény et 24 co-auteurs
sete au coeur des mots et des couleurs.jpg
Bretzel Desète
bretzel de sete Mes chers sétois.jpg
Renée Biascamano
Le quartier haut des années 50.jpg

 Et la Saint Louis ? dans un cadre tellement aseptisé, qu'un sétois n'y retrouverait pas ses racines. (principe de précaution ou engrenage de la médiatisation)

Saint Louis Avant

Saint Louis 1900 000_001[2].jpg

Le cadre Aujourd'hui

Saint Louis 2010 IMG_0202.JPG
Allez nous vous souhaitons un bon appétit pour ce bouillon de culture
N'oubliez pas pour agrandir un article ou un photo cliquez dessus

30/07/2010

4° Épisode de Sète et les chichois de l'été ! La présentation de la Saint Louis, un écran de fumée qui cache la disparition de la salle des joutes du Musée Paul Valéry.

Nous avons pris note dans le Midi Libre de ce matin, que Monsieur Pierre Nocca, que nous saluons, sera l'invité d'honneur de la Saint Louis. BRAVO !

Nous prenons note également que l'art sera associé aux joutes cette année avec 3 expositions. (Hôtel de ville, Église des Pénitents Blancs et Salle Peschot.) Quand on fait disparaître la salle des joutes du Musée Paul Valéry, comme écran de fumée on ne peut pas faire mieux.

Au fait nous rappelons à Midi Libre (notre hébergeur préféré) que dans les joutes Monsieur Pierre Nocca est aussi le Père du Bronze du Mémorial Paul Di stéfano.

saint louis 2010.jpg

29/07/2010

Le Conseil Municipal du 27 Juillet vu par la presse locale et quelques exclusivités Vicomte de Brageole !

Comme d'hab cliquez sur les articles pour les grossir

Midi Libre du 28 Juillet : Biodiversité poésie et un nouvel adjoint.

CM du 27072010 ML du 28072010.jpg

Hérault du Jour du 29 Juillet : Malgré la venue de poètes en début de séance, il n'y a pas eu d'envolée lyrique lors du conseil de Mardi soir.

 "L'éco-tartuferie" de la politique municipale

CM du 27072010 HdJ du 29072010.jpg

 Au fil du conseil

CM du 27072010 HdJ du 29072010 001.jpg
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exclusivité Vicomte de brageole :

Le poème de Marion Devineau Conseillère Municipale devant le Conseil Municipal

Toutes ces décisions, qui concernent Voix Vives

M'ont laissé , je l'avoue, un peu sur le qui vive.

Pour, à ce festival, apporter mon offrande,

Ou plutôt ma vision, sans qu'elle nous coûte sou,

Ces Voix Vives aujourd'hui, de plus en plus gourmandes,

 J'ai choisi d'évoquer ,en vers ,de bout en bout

Et de flatter ainsi votre soudain attrait

tant pour la poésie, que pour ses à côtés.

Les sommes engagées, semblent démesurées

n'étant pas justifiées, par la nécessité

de remplir, en été, tous nos estaminets :

Touristes, visiteurs, très nombreux estivants

en plein mois de juillet, sont toujours bien friands

de notre Grande Bleue, ainsi que du beau temps

A quoi bon empiler, cette époque de l'année,

Au risque de galvauder, par sa promiscuité,

un festival de plus, perdu dans la nuée

de ces animations, dont vous vous réclamez ?

Le Sétois payera, il y est habitué.

Mais peut s'interroger sur les priorités

Voir(e) se demander, si c'est une bonne idée

Que de payer plus cher qu’il ne l’a jamais fait !

Pour trois cent mille euros. et demain quoi en sus ?

Ces rimes et ces vers sont dignes de Crésus !

La Question posée par Michel Gailhard, Conseiller municipal « Tous pour Sète »

 avant l’ouverture de l’ordre du jour du Conseil municipal :

Nous voulons exprimer dans cette enceinte l’émotion qui agite la ville depuis quelques semaines, jusqu’à celle manifestée par le Président de la Ligue.

Dans la version relookée du Musée Paul Valéry, la salle des joutes a disparu. Seul vestige, quatre pavois accrochés à un mur. C’est d’ailleurs en catimini que s’est faite cette suppression.

Qui a pris la décision ? Qui a été mis au courant ? Bien peu de monde ! Pas les élus, notamment.

Le Musée de la Ville n’est-il plus « Musée des Arts et Traditions populaires » ?

Par la volonté de qui ? Pas du Conseil municipal !

Notons d’ailleurs une incohérence. Vous mettez en avant, Monsieur le Maire, la renommée internationale du Tournoi de Joutes du lundi de la Saint Louis : Comment pouvez-vous en même temps balayer d’un revers de manche cette expression et cette mémoire de notre patrimoine qu’était la salle des joutes, salle qui appartient au Musée depuis des lustres.

On entend dire – mais que croire ? – que les joutes seront exposées dans le hall de la mairie. Mais, Monsieur le Maire, une exposition, c’est temporaire, un patrimoine, c’est permanent.

La salle des joutes appartient aux Sétois, à notre mémoire collective. Elle doit être restituée à la Ville. Dans le Musée.

Notre question est simple : quand ?

Réponse du Maire : Ce point n’est pas à l’ordre du jour et ne peut donc faire que l’objet d’une question diverse après avoir épuisé l’ordre du jour du conseil.

Après l’examen de la dernière question de l’ordre du jour du Conseil, M. Gailhard a rappelé au Maire son engagement ; celui-ci a refusé de répondre et a quitté la salle.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mise à jour du 30 juillet

Midi Libre du 30 Juillet 2010

CM du 27072010 ML du 30072010.jpg

27/07/2010

3° Épisode de Sète et les chichois de l'été ! Coup de gueule d'Honorine à la voix vive de Sapho

Par Honorine Causette

Lettre ouverte à Sapho Marraine du festival de poésie à Sète !

Madame,

En tant que commerçants d’une ville endormie, vous nous voyez désolés de vous avoir accueillie dans une Babel méditerranéenne dont vous nous faites l’honneur de reconnaître aujourd’hui que, malgré cet endormissement, vous la trouviez « jolie ». Mais cette ville, pour vous, n’existe plus. Elle n’est plus, puisque vous attaquez votre texte par : « Il y eut une ville… ». Nous en déduisons que par votre nomadisme festivalier, cette ville n’est plus. Qu’en douze ans, vous n’avez créé aucun lien avec ses habitants. Que vous ne vous souvenez déjà plus du nom des places de cette ville. Il y en a désormais une autre, avec d’autres bistrotiers anonymes, d’autres bouchers interloqués, que vous quitterez peut-être un jour avec autant de désinvolture. Une ville aussi jolie que la nôtre, presqu’autant endormie mais, grâce à vous, enfin, cette ville va parler.

 Car, d’après vous, notre ville est devenue « parlante » grâce à votre seule présence poétique. Et par la magie de votre Verbe haut et généreux, nous avons glissé dans un enchantement quasi béat. Oui, selon vous, grâce à vous, nous, pauvres cons de la place Truc muche et de la place Machin, d’interloqués, surpris que nous étions, nous nous sommes réveillés intelligents et curieux, enchantés, voire saoulés de vos paroles.

Avant vous, notre ville ne bruissait que de silences. Un peu forts en paroles, quelquefois, mais ces paroles, à nos comptoirs, dans nos commerces, ne devaient pas avoir grande valeur poétique pour avoir valeur tout court. A vos oreilles, s’entend. Aux nôtres, ma foi, nous avions la naïveté de nous en porter plutôt bien.

Qu’allons-nous devenir alors, sans vous, Madame ?

Nous allons retourner à notre anonymat d’antan de n’avoir pas su vous aimer assez. Nous allons redevenir Truc muche et Machin.

Madame, ce n’est pas ainsi qu’on parle aux gens quand on se rend chez eux. D’autant plus si l’on souhaite que la parole soit entendue. On ne commence pas par dire : « vous dormiez, abrutis de silence ». Nous n’étions rien, en somme, ou si peu... C’est vexant, Madame. Donc nous sommes vexés. Et cela augure mal d’un dialogue riche, généreux, « enchanté »… et durable.

C’est parce que nous vous accueillons dans nos villes assoupies, Madame, que vous pouvez vivre de votre art. Et non pas parce que vous nous faites l’honneur de vous y rendre. N’inversons pas les choses : c’est l’hôte qui choisit qui il invite à sa table. Nous sommes heureux que vous daigniez nous apporter la poésie par votre bouche à nos oreilles… mais… en retour, s’il vous plaît, un minimum de respect…

Les noms de nos places sont aussi de la parole enchantée, les noms de nos places chantent pour qui sait les entendre. Ces noms chantent de notre langue et de notre culture, les noms de nos places portent eux aussi une histoire, l’histoire de nos vies, celles de nos ancêtres et de notre pays. Cela aussi est une culture. Cela aussi est poésie. En deux mots vulgaires et anonymes, vous nous signifiez votre mépris. Et ce mépris, Madame, à vous lire, c’est malheureusement la seule chose que nous ayons envie de partager.

M. Duchmol, cafetier sur la place truc muche & Mme. Duchmolle, bouchère de la place machin. A Lodève. A Sète. Ou ailleurs… partout où vous pensez que les gens sont si peu… qu’ils habitent sur des places aux noms si cons.

NDLRdesVicomtesdebrageole :

Pourquoi une lettre à Sapho ?

parceque Sapho Marraine du Festival Voix Vives de méditerranée en méditerranée, a osé écrire cà :

CLIQUEZ DESSUS POUR LIRE

 sapho le mot pour voix vives.jpg

19/07/2010

1° Episode de Sète et les chichois de l'été ! les joutes Sans Domicile Fixe

Dans les "Coquetel" d'après défilé la nouvelle fait grand bruit :

1° Coquetel : "Le président de la Ligue du Languedoc Roussillon de Joutes Languedociennes jette un pavé dans le Canal Royal : Vous (la municipalité) avez supprimé la salle des joutes du Musée Paul Valéry ................"

2° Coquetel "L'adjoint à l'animation répond .....Non les joutes seront prochainement hébergées dans le hall de la Mairie et plus tard dans les anciens locaux d'IFREMER"

3° Café croissant des Vicomtes de Brageole chez Diégo

"et voilà comment on sort la salle des joutes du Musée Paul Valéry ! Si Maïté Vales Bled et Monsieur le Maire de Sète avaient lu :

Traditions, Rites et Usages dans les Joutes Languedociennes (de Jérôme Pruneau)

 Ils auraient appris que

 "Les joutes sont à Sète ce que l'oxygène est à la vie, ce que le soleil est à la terre : un indissociable "autre" qui signifie son identité. Comprendre ce lien d'affection fidèle, c'est plonger dans l'histoire des joutes, d'hier à aujourd'hui. C'est pénétrer sensiblement ce monde d'hommes au verbe haut, à l'emphase héritée d'un Brassens qui toujours chante juste les choses de la vie. C'est tomber enfin dans les eaux d'un canal jamais trop clair, mais qui raconte à lui seul les souvenirs des barques qui inlassablement "en avant partout" passent et repassent en prolongeant le rêve." (................)

Mais ils ne l'ont pas lu et ils ne savaient pas que les Joutes font parties de la culture Sétoise et qu'elles ne méritent pas d'être expulsées du Musée Paul Valéry.

Les joutes ne sont pas un produit qu'on expulse, qu'on héberge, et qu'on reloge avec des visions électoralistes.

Les joutes sont Bleues Blanches et Rouges et ne sont pas la pour servir la communication de tel ou tel système politique.

Un célèbre jouteur Sétois qui restera dans l'anonymat sur ce blog, disait dans un "Coquetel" d'après défilé. Toutes les salles du monde ne remplaceront pas la Salle des Joutes du Musée Paul Valéry.

verbatim des Vicomtes - ce n'est pas Raoul Dufy qui nous contredira

joutes hautbois sur barque.JPG

06/07/2010

le Conseil Municipal du 22 Juin vu par la presse locale

 Revue de presse tardive mais necessaire de l'après Conseil Municipal ......

 CLIQUEZ SUR LES ARTICLES POUR LES AGRANDIR

Midi Libre du 24 Juin 2010 -

- Cinq mille habitants dans un nouveau quartier

CM du 22062010 ML du 24062010.jpg
CM du 22062010 ML du 24062010 001.jpg

- Pour Jacques Montagard, "trop de précipitation"

CM du 22062010 ML du 24062010 002.jpg

 - les repères

 

CM du 22062010 ML du 24062010 003.jpg

Herault du Jour du 24 Juin 2010 Zac Est

- Des immeubles de sept étages, une tour de 40 mètres, 330 emplois menacés ... l'opposition s'inquiète.

CM du 22062010 HdJ du 24062010.jpg
CM du 22062010 HdJ du 24062010 001.jpg

 Echo du Conseil

CM du 22062010 HdJ du 24062010 002.jpg
Note des vicomtes :
 vous pouvez dire à vos amis parents et cie, venez, venez, à Sète on a pas de travail mais on peut vous loger

18/06/2010

les italo-sétois plus confiants que les Sétois ?

Réunis sur les pentes du Mont Saint Clair,

 ils pavoisent pendant que notre équipe de France se fait basseller comme un Pouffre.

 

italie drapeau SP_A1144 modifié.JPG

 

16/06/2010

Poufre ou Pouffre ?

Après le Poufre de Midi Libre voilà le Poufre de Total Festum

Ces Poufres là ne sont pas des pouffres sétois. Le Pouffre Sétois prend 2 ff si l'on se réfère au Sète à Dire Nouvelle Edtion Augmentée de Raymond Covès illustré par Pierre François.

Cette fèstas del "Poufre Soleil" est une fête d'Estranger de dehors. C'est une fête pour ceux de Montpellier.

Pourquoi nous Sétois et Vicomtes de Brageole d'Origine Controlée irions lancer ces Poufres dont nous ne pouvons pas prononcer le nom.

Un Pouffre se dit Pouffre et pas poufre. Vous entendez l'origine, vous la sentez avec l'oreille.

Comment faire une tielle Sétoise avec un poufre de Montpellier au lieu d'un Pouffre de Roc. Avec un poufre ça n'a pas de gout, alors qu'avec un Pouffre vous avez la mer dans la bouche.

Au lieu d'un lancer des poufres, s'il y avait un lancer de c.. on ne manquerait pas de munitions.

Allez on va se mettre de pouffre au Diégo café dans les halles  ça nous donnera des couleurs.

Bon si vous n'avez rien d'autre a faire, allez y quand même. Vous n'allez pas rester à la maison.

cliquez sur l'image pour agrandir le Poufre de Montpellier

Pouffre de Total festum.jpg