Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2012

Un trésor est caché sous le môle Saint Louis de Sète

Arrive le 29 Juillet 1666 Jour historique pour SETE que celui de la pose de la première pierre du mole du Roi (Saint Louis).

Monseigneur François Bousquet célèbre la messe et bénit la Pierre destinée à immortaliser l'année du lancement de la jetée "assez grosse et de couleur noire", sans doute volcanique et tirée de la montagne d'Agde. Elle porte gravée en lettre d'or l'évocation de Louis XIV, plus bas le Nom de l’Intendant en Languedoc Charles Tubeuf, et sur les angles quatre médaillons spécialement frappés pour ce jour.

0000000000

Arrive le 30 Janvier 2012, alors que Sète s'étouffe, que le moindre centimètre carré est voué au béton, que nos places publiques sont jetées sauvagement aux automobiles, que le môle saint louis croule sous le stationnement et la circulation en tout genre .......

On découvre que la voiture existe et qu'il faut des places de stationnement.

François Commeinhes vient d'avoir une idée de génie !

Est si on creusait le mole Saint Louis ? Pour y faire un parking d'entrée de ville. Techniquement la chose est faisable, sûrement on est pas des ABISTIT (bête, stupide,,imbécile ....). mais a quel prix ...........

Voilà qu’hier on nous faisait croire que plus il y aurait d'habitants et moins il y aurait de charges pour chacun ....

Aujourd'hui on nous démontre que plus nous sommes nombreux et plus nous avons besoin d'infrastructures, et plus nous avons besoin de fric pour compléter les appétits immobiliers de quelques-uns uns.

On parle d’entrée EST ou d’entrée OUEST voilà maintenant l’entrée SUD.

Tu arrives en voiture par la mer et tu te gares sous le môle avant d’aller au théâtre de la mer Jean Vilar ou dans un restaurant sur la marine.

Au fait comment s'appellera le Parking sous le môle ?

Vinci ou Charles Tubeuf ?

Petit retour historique :

Les anglais attaquent la ville le 24 Juillet 1710 et l'occupent jusqu'au 29 Juillet. Ils en sont délogés par les dragons du Duc de Noailles. Peu de traces épistolaires demeurent de cet évènement. Un jeton commémoratif fut toutefois frappé avec la légende "Pulsis Hostibus" (les ennemis repoussés).

 

sete,stationnement,mole saint louis,parking sous le mole

C’est quand que nous repousserons le bétonneurs de Sète ?

23/01/2012

C'est "bouche de baudroie" de Sète qui nous l'a dit !

 Une pétition circule. dans les halles. Les Sétoises et les Sétois voudraient que Midi Libre orthographie POUFRE avec 2 FF comme POUFFRE .....ça serait plus Sétois

Il parait que le Maire François Commeinhes voudrait donner le nom de "Jardin des Vicomtes de Brageole" à l'espace jardin qui jouxte le Musée Paul Valéry. Cet espace est répertorié dans notre album "touche pas à ma brageole".

Le futur musée de la mer dont on parle en exclusivité dans le Midi LIbre de ce matin aurait du plomb dans l'aile. Le Plan de financement des 2,5 à 3 millions d'euros n'est pas encore bouclé. Que ce soit le Conseil Régional, le Conseil Général, Thau agglo ou les contribuables sétois, aucun accord n'a été donné.En fait il s'agirait d'une opération de communication montée pour étoffer les voeux du Maire de Sète. Entre le béton, la culture bling bling et les crottes de chien, il fallait bien meubler ...... Après la patinoire, et le palais des congrès, encore un mirage !

 sete,musée paul valéry,musée de la mer,baudroie,

 

05/01/2012

Sète : "La petite maison sur la falaise de la Crique de La Nau" - SAISON 4

Désolés pour ceux qui ne suivent pas ou qui préfèrent les feux de l'amour.

Mais nos lecteurs ont droit à la suite du feuilleton ......

A la question de l'Hérault du jour du 03 Janvier 2012

Immeuble Gaffinel le Chantier en Stand-by ?

 sete,falaise des criques de l'anau,gaffinel

La réponse du Midi Libre du 04 Janvier 2012

Immeuble de la crique : pas d'anguille sous roche

Contrairement à la rumeur d'arrêt du chantier, les travaux continuent.

Conformes.

 sete,falaise des criques de l'anau,gaffinel

La suite sur une brochure collée sur la palissade du chantier

Brochure éditée par la Mairie de Sète cet été

aux frais du contribuable.

(Étonnant non ?)

  sete,falaise des criques de l'anau,gaffinel     sete,falaise des criques de l'anau,gaffinel

 Les anguilles seraient elles parties dans la mer des Sargasses ? pour se reproduire ?

 

sete,falaise des criques de l'anau,gaffinel

Après le Printemps, l'Été, l'Automne, l'Hiver,

 y aura t il une Saison 5 ?

Vous le saurez en visitant tous les jours

 le blog des Vicomtes de Brageole.

23:02 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog, Nature/Environnement, PPRI | Tags : sete, falaise des criques de l'anau, gaffinel | Lien permanent | Commentaires (65) |  Imprimer |  Facebook | |

18/12/2011

Sète : "La petite maison sur la falaise de la Crique de Lanau" - SAISON 3

 De notre envoyé Spécial au Conseil Municipal

 le Vicomte de brageole Enquêteur

Question de Madame Janine LEGER au Conseil Municipal

du Mardi 13 Décembre 2011

FALAISES (Immeuble GAFFINEL)

Monsieur le Maire, vous n’ignorez pas que le chantier de construction de l’immeuble Gaffinel a démarré ses travaux, puisque vous avez eu la malencontreuse idée d’accorder un permis de construire sur ce site naturel.

Or il semble que le démarrage de ce chantier ne s’effectue pas dans les conditions réglementaires.

En effet, les prescriptions conditionnant le permis de construire n’ont pas été respectées :

- d’une part les travaux n’auraient pas du commencer avant que l’expertise (concernant les soubassements) demandée par la copropriété mitoyenne n’ait été validée par le juge.

- D’autre part il semble que la servitude accordée pour le passage des services de sécurité soit frappée de nullité.

Si construction il doit y avoir (puisque vous en avez décidé ainsi), qu’attendez-vous pour faire respecter par le constructeur les prescriptions légales incluses dans le permis de construire, comme vous le demande l’Association de Sauvegarde des Criques de Sète par courrier?

Réponse de Monsieur François Commeinhes Maire de Sète

"Je ne suis pas au courant de ce courrier ; beaucoup de gens disent qu’ils m’écrivent mais en fait, ils ne le font pas vous savez…

S’il s’avère que quelque chose n’est pas légal dans l’exécution du permis de construire, eh bien plainte sera déposée auprès du procureur de la République ! Je vais me renseigner"

-----------------------------------------

Pour les « cheugades » (1) qui ne l'auraient pas lu : ci après le courrier du 05 Novembre 2011 de l'Association pour la Sauvegarde des Criques de Sète à Monsieur François Commeinhes Maire de Sète

(1) cheugade = Aveugle, très myope, miro.

pour lire clic clic sur la lettre

 

sete,crique de l'anau,falaise des criques de l'anau,conseil municipal de sete

 

 --------------------------------------------------------

Nous remercions ce lecteur adhérent à l'ASCS (Association de Sauvegarde des Criques de Sète ) pour cette photo du Conseil Municipal. s'il le désire son texte peut être déposé dans les commentaires. 

sete,crique de l'anau,falaise des criques de l'anau,conseil municipal de sete

 

01/12/2011

La Maison sur la falaise ? tout le monde en parle !

Nous sommes donc d'en l'obligation d'en parler

CLIC CLIC sur  Sète tribune en parle !

Le pouffre de Midi Libre en parle pas trop fort !!!  

sete,crique de l'anau,falaise de sete,commeinhes,gaffinel

L'hérault du jour en parle aussi 

sete,crique de l'anau,falaise de sete,commeinhes,gaffinel

Communiqué de l'Association

 pour la Sauvegarde des Criques de Sète

Les Sétois qui profitent du soleil retrouvé pour promener à La Corniche découvrent un nouveau branle bas de combat sur le terrain GAFFINEL, affichage indiquant la mise en route du chantier de construction de l'immeuble, arrivée de nouveaux engins, confirmation du début des travaux par l'entrepreneur, lettre de l'architecte et grand silence des autorités.

Si l'on voulait convaincre la population qu'avec beaucoup d'argent on peut s'exonérer de toutes les contraintes, on ne s'y prendrait pas autrement. On se rappelle que Monsieur Christian GAFFINEL le mardi 10 Novembre 2009 déclarait au Midi Libre « je bâtirai cet immeuble sur la crique ».

Le 3 Novembre 2009, la ville fait connaître qu'elle est pour le moins circonspecte sur le rapport du commissaire enquêteur sur la demande de déclaration d'intérêt général pour les travaux de mise en sécurité de la falaise dans la mesure où celui-ci a émis un avis favorable sous réserve de la proscription de toute construction sur les parcelles BP139, AT103 et AT167.

Le Midi Libre concluait « François Commeinhes met ainsi toutes ses forces dans la bataille pour tenter d'éviter que le Préfet de l'Hérault, qui a le dernier mot, ne suive à la lettre l'avis du commissaire enquêteur. S'il le faisait, s'en serait fini de l'idée du Maire d'achever par un ultime immeuble, l'urbanisation de la Corniche vers l'est. »

C'est ce qu'a fait le Préfet qui dans un courrier du 17 Juin de cette année nous a précisé : « C'est dans le respect des textes et de cet avis que j'ai écrit à M le Maire de Sète, le 1 Juin 2010 afin de lui demander de lever l'ensemble des réserves émises par le Commissaire enquêteur, notamment celle relative à la proscription de toute construction nouvelles sur les parc elles BP139, AT103 et AT167. En l'absence de cette levée de réserves, je ne suis pas en mesure réglementairement de prendre l'arrêté de déclaration d'intérêt général préalable aux travaux.

En l'absence de réponse du Maire, le délai d'un an après l'enquête publique s'étant écoulé, j'ai opposé depuis le 22 Août 2010 un refus tacite à la demande d'autorisation, refus qui n'a pas été contesté par la ville de Sète. »

Précisons que nous ne demandons pas aux différentes autorités administratives d'annuler le permis existant, nous leur demandons d'en faire respecter toutes les obligations.

En l'absence de mise en sécurité des falaises, les prescriptions de l'avis du 5/01/2004, ne pourront être strictement respectées, de plus les prescriptions concernant l'immeuble mitoyen occidental ne sont pas respectées, une expertise avant travaux a bien été ordonnée, les résultats n'en sont pas remis au tribunal, et il faudra encore vérifier qu'elle répond aux obligations du texte visé dans le permis de construire.

Le chemin d'accès pour les services de secours réalisé en servitude sur la parcelle AT103 tel qu'il est prévu par le permis de construire n'est pas réalisable, il n'y a pas d'acte notarié créant cette servitude, le terrain a été donné à bail à la communauté d'agglomération, le fait que l'indivise GAFFINEL reste propriétaire du sol ne lui confère aucun droit d'occuper ce terrain dès lors qu'il l'a donné à bail, il s'y comporte néanmoins comme s'il y avait tous les droits, imagine-t-on les réactions d'un fermier qui aurait loué un champ et qui verrait débouler chez lui des engins de chantier sur ses plantations et installer une palissade amputant une partie de son terrain ?

 

La communauté d'agglo a confirmé par lettre qu'aucune délibération n'avait confirmé la promesse de M. Commeinhes, qui n'était d'ailleurs pas habilité à la faire, nous comptons bien que la communauté d'agglo fera respecter le terrain qui lui a été donné à bail pour 77 ans!

L'architecte qui a bien compris la difficulté, nous dit que de toutes façons, le chemin d'accès pour les services de secours ne se fait que lorsque l'immeuble est construit, il espère donc d'ici là obtenir quelque passe droit... En fait, en son absence on devrait pouvoir faire démolir l'immeuble.

Le problème, c'est que d'ici là on aura détruit le site et peut-être l'immeuble mitoyen.

On continue le combat, parce qu'il est juste, on a réécrit à la Ministre, à ses services, aux services préfectoraux, à la Sénatrice qui avait pris position.

--------------------------------------------------------------------------------------

Les petits plus des Vicomtes de Brageole :

le courrier du 02 Novembre 2011 de Thau Agglo à l'Association pour la Sauvegarde des Criques de Sète 

sete,crique de l'anau,falaise de sete,commeinhes,gaffinel

le courrier du 05 Novembre 2011 de l'Association pour la Sauvegarde des Criques de Sète à Monsieur François Commeinhes Maire de Sète.

sete,crique de l'anau,falaise de sete,commeinhes,gaffinel

CLIC CLIC sur le petit dossier du feuilleton de la Maison sur la Falaise

sete,crique de l'anau,falaise de sete,commeinhes,gaffinel

22/11/2011

Etang de thau : Aprés la pollution ..... voilà l'absolution !

Avec notre fric ..... ils essayent de sauver l'étang de Thau, et ils se gargarisent de retrouver la qualité d'il y a 11 ans.

Les citoyens, vicomtes de brageole que nous sommes, ont toujours entendu dire que les pollueurs seraient les payeurs !

Alors ? Qui sont ils ? Quand est ce qu'ils payent ?

Si c 'est une opération de COM' .... on se fou de qui ?

Pour lire la sorte d'information de triple A clic clic sur l'article

 sete,etang de thau,conchyliculture,commeinhes,pietrassanta,syndicat mixte

 

 

12/07/2011

Après le billet sur les chiottes de la corniche, ça purge chez le vicomtes de brageole

Notre ami René avait émis un avis défavorable lors de la visite des chiottes par la commission de sécurité.

La photo prise ce jour là (partie haute du document) n'est pas la même que celle diffusée par la presse (partie basse du document).

Depuis , René à disparu !

sete,corniche,chiotte,staline,pollution

pour le poster cliquer sur la photo 

Pour la petite histoire,

les chiottes de la corniche ne sont pas des chiottes ordinaires.

Il s'agit d'un Observatoire culturel. Avec le Festival de Festivals, les services municipaux ont besoin de mesurer les retombées économiques dont bénéficie le commerce local.

Pour compléter les indicateurs fournis par les restaurants et les bars du centre ville, le service de la coordination culurelle observe les quantités de bronze déposés aux 4 coins de la ville. A 100 grammes par personne, on peut évaluer le nombre de passants amateurs de culture qui passent par Sète .....

Chacun sa méthode, mais à Sète ça part en live et ça c'est pas nous qui le disons.

clic clic)

02/07/2011

Parmi les sites touristiques sétois les plus visités la chiotte de la corniche fait l'unanimité

La saison touristique a démarré.

A Sète nous faisons dans le tourisme haut de gamme ..... c'est bon pour l'économie.

Coté corniche au-dessus des criques, nous vous présentons aujourd'hui le mur d'image de la future maison sur la falaise, ses chiottes avec vue sur mer et ses poubelles intégrées.

à bientôt pour une autre visite

Pour la petite histoire, il parait que ces chiottes sont là pour empoisonner la vue de tous ces emmerdeurs de Sétois rétrogrades qui défendent leur patrimoine visuel et soulager tous ces visiteurs en vacances.

 sete,chiotte,corniche,falaise,tourisme sete,chiotte,corniche,falaise,tourisme

sete,chiotte,corniche,falaise,tourisme

 N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour avoir le poster

(c'est gratuit)

 

17/06/2011

A Sète, heureusement que les Vicomtes de Brageole sont là !

Henriette le billet sera court, mais il démontre l'influence des Vicomtes de Brageole en matière de tourisme

Le site de l'office de tourisme avant l'intervention des vicomtes

 http://vicomtesdebrageole.midiblogs.com/archive/2011/06/0...

 sete,lido,villeroy,tourisme

Le Site de l'office de tourisme après le billet des vicomtes.

Le travail des maçons - batisseurs a été pris en compte ......

sete,lido,villeroy,tourisme

Alors ? le kibboutz a repris sa place grace aux vicomtes de brageole

au centre vous remarquerez l'arbre qui cache la forêt

28/05/2011

Les hommes et l'étang "et si le printemps ne revenait pas"

le 3 Juin à 18 h 30 : Réservez votre soirée !

Dans le cadre des Rencontres de cinéma régional "les écrans du Languedoc"

Hélène Morsly, présente en avant première son dernier documentaire, consacré à l'étang de Thau, vendredi 3 juin à 18 h 30, à la Maison du peuple Balaruc Les Bains, Quartier des Usines.

Les hommes et l'étang "et si le printemps ne revenait pas"

Débat, apéritif et brasucade en suivant.

à 21h présentation du premier film d'Hélène Morsly

 Joutes, la relève (2006)

Exposition des photographies de Philippe Péron

 sur l'étang de Thau.

www.helenemorsly.fr

clic clic sur l'affiche pour lecture

 sete,étang de thau,conchyliculture,héléne morsly,avant première