Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/10/2013

Sète, le nouveau journal municipal : celui qui lave transparent !

 
Après le nouvel OMO de Coluche, celui qui lave plus blanc que le blanc, à Sète nous avons le nouveau mensuel municipal de propagande le "Sète.fr" d'octobre, celui qui veut laver "transparent"
 
Dans le nouveau Sète.fr 
 
- Nous n'aurons plus l'avantage de lire l'édito de Monsieur François Commeinhes notre Maire Conseiller Général de l'Hérault. A cinq mois des élections municipales, l'auto-propagande payée avec les impôts des Sétoises et des Sétois c'est illégal.
 
- Nous ne pourrons plus voir notre Maire en photo. A cinq mois des élections municipales, Monsieur François Commeinhes s'est auto-censuré.
 
- Nous n'entendrons plus parler de l'opposition communiste. A cinq mois des élections municipale notre Maire vient de s'apercevoir que l'anti communisme primaire est un vilain défaut.
 
Par contre, nous aurons le plaisir :
 
- de voir les photos de nos amis, de nos parents, de nos enfants, et de plusieurs personnages emblématiques de Sète. Le journal municipal "Sète.fr" devient, à l'insu du plein gré des "personnes photographiées" un press-book de soutien à la politique municipale.
 
En lisant ce billet vous êtes "informés de votre plein gré".
 
Pour le même tarif, celui de nos impôts nous aurons également le plaisir
 
- d'avoir accès à l' I.M.C. (l'information Municipale Contrôlée)
 
*des effectifs en hausse pour la rentrée scolaire 2013/2014 et rien sur les fermetures de classes.
 
*des travaux de rénovation de l'éclairage public, et rien sur l'abandon de l'entretien courant et sur le montant pharaonique de la facture que nous, nos enfants, et nos petits enfants devront payer.
 
*des associations sétoises qui ont le vent en poupe, et rien sur celles que l'on étouffe ou celles ou les adhérents bénévoles n'ont pas le droit d'avoir une vie politique différente de la pensée unique.
 
*10 oliviers plantés sur le site des Pierres Blanches et rien sur les arbres détruits par la promotion immobilière, rien sur les palmiers malades et qui nous coûtent un "pognon fou".
 
* la rénovation des vieux quartiers, et rien sur la saleté des rues et sur les trottoirs réservés jours et nuits au stationnement. Rien sur les contraventions choisies.
 
* des commerces qui ouvrent et rien sur les 17% de chômeurs de notre ville.
 
- des visites programmées par la Municipalité pour les nouveaux sétois, et rien sur les augmentations des impôts locaux. Au cours de ces visites, les nouveaux sétois feront connaissance de l'équipe Municipale. (voir le coupon réponse). Nous espérons que les promenades et les frais de bouche rentrerons dans les comptes de campagne.

sete fr,election municipale,françois commeinhes

- et enfin une tribune Libre ou après avoir été mis en boite en 24 pages par la Majorité Municipale, l'opposition Sétoise peut s'exprimer en quelques lignes avec un nombre de mots hyper contrôlé par le Maire.
 
Est ce bien légal tout ça ? Le nouveau mensuel municipal  "sete.fr" a la couleur du blanc, il a l'odeur du blanc, mais ce n'est pas demain la veille qu'il lavera plus blanc.
 
Une petite histoire pour la "Faim" 
 
En face la pendule du marché, la pendule depuis a été détruite, .... 
 
Un Monsieur aborde une Dame :
 
" Bonjour Madame, je vous donne 2 exemplaires du Livre de Joël Jacobi illustré par Hervé Di Rosa et vous me donnez votre exemplaire du Sète.fr d'octobre !

sete fr,election municipale,françois commeinhes

 
Réponse de la dame " ha non ! les photos du Sète.fr en couleur ne mentent pas elles .... et puis peut être qu'en novembre il y aura la mienne, j'ai rempli mon bulletin pour aller visiter la ville. J'ai donné au service communication de la ville mon nom et toutes mes coordonnées personnelles sauf le code de ma carte bleue et la procuration ...... de mon compte bancaire."


16:07 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog, Election Municipale | Tags : sete fr, election municipale, françois commeinhes | Lien permanent | Commentaires (43) |  Imprimer |  Facebook | |

26/09/2013

Sète : Après l'enfumage du multiplexe, voilà les produits dérivés ...

Avec l'argent des contribuables, la com' municipale n'en fini plus de commencer.

Et vas y que la plage est belle et vas y de la découverte des Pierres Blanches, et vas y qu'a l'Est mis à part l'urbanisation il n'y a rien de nouveau ..... et vas y que je te chauffe en mode éco, et vas y que c'est pas classe de voler un arbre, et vas y que c'est classe d'en détruire un centaine, et vas y que c'est pas classe le caca des chiens, et vas y que c'est classe de laisser les quartiers en mode  "saleté d'origine contrôlée" et patati et patata ....
 
Et pendant ce temps pour sauver l'emploi qui à Sète est en voie de disparition, avec La Patte nous réfléchissons bénévolement à la fabrication des produits dérivés !
 sete,communication municipale,multiplexe,la patte,lucette
 
"Ne le répétez pas, le pop-corn aromatisé à la tielle serait encore en cours de développement !"

18/09/2013

Le Verbatim du blogosphère ! sur la candidature non déclarée de François Commeinhes

Un lecteur de Midi Libre ce matin à la terrasse du Barajo, en buvant son café :
 
"Il n'est pas encore candidat, et il nous promet une piscine olympique et un multiplexe. Vivement qu'il annonce sa candidature, les projets vont pleuvoir !"

15/09/2013

Ils veulent nous faire avaler qu'ils ont Re-visité la Saint Louis !

Notre ami La Patte l'a bien compris.
Lucette de la Mairie de Sète
"prendrait-elle ses rêves pour des réalités"

sete,saint louis 2013,la patte,lucette


09/09/2013

Journées du patrimoine : Sauvons l'Estron du Môle Saint Louis de Sète !

 
Le Général Estronet (cousin de Bouche de Baudroie) nous a fait parvenir ce billet. Il nous a paru intéressant de le diffuser.
 
Il faut sauver l'Estron de notre enfance
 
A Sète, sous les pavés : le sable de plage,
A Sète sous les terrains de Villeroy : un trésor à la place des escavennes,
A Sète entre le brise lame et le Saint Christ : "l’Estron"
 
Pas celui moulé fumant à souhait et odorant : non !,non ! ,non !….
Le nôtre, le vrai, l’inimitable l’extraordinaire Estron à faire pâlir le pain de sucre de Rio de Janeiro.
 
Je ne m’adresse pas au néo, à ce parlé pointu incompréhensible, persuadé que le premier handicap du sétois est son accent, sa chaîne en or, sa grande gueule, sa façon de se vêtir, son vocabulaire, son attachement viscéral à ses traditions, sa bonne humeur etc, etc. ,etc…. sa générosité, pardon c’est une erreur. 
 
Je parle de cet Estron témoin du temps passé qui a hérité de sa majesté une vue sur l’évolution de notre ville et de notre port.
 
Aux armes Sétois et historiens autochtones il se dit dans les méandres de certains bureaux du Port Sud de France que notre magnifique Estron ne
« fait pas bien » dans le paysage "carte postale aseptisée".
 
On veut nous faire le coup de la Santé, de la Butte Ronde (les sétois comprendrons, les néos….peut être).
 
Les bien pensant pensent, que nous ne pensons pas, ils se trompent de penser cela.
 
Plusieurs solutions s‘offrent à eux :

- soit on comble sur la mer, on le grignote tout simplement , et on construit un bar à brochettes, avec vue sur les entrées et sorties de ces bateaux qui logent dans ce magnifique vieux port, cerné par ces nouvelles espèces de brise-clapots.

- soit on le rase, c'est facile il est vieux, il ne sert à rien ; il suffit d’expulser les congres, les pouffres, les gobies, nos souvenirs et le tour est joué.

- soit on l’habille de carton avec un joli nœud au-dessus et on fait croire au paquet cadeau perpétuel.
 
Dans tous les cas le Sétois d'origine et le sétois naturalisé (il y en a quelques-uns, mais il y en a) mal informés de la chose, n’y verrons que du feu.
 
Puisqu'il en est ainsi, j’ai décidé de mettre en place un Comité de Défense de l'Estron, le CDE ou "Nenœil de garde".
 
Le C. D. E. décrète ce qui suit  
 
a) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser  que l’Estron n’est qu’un estron.
 
b) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser, qu’après expulsion nous n’aimerons plus notre Estron. 
 
c) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser que nous allons vous laisser faire.
 
En conséquence, puisque vous nous donnez le «bomi» (1) et compte tenu qu’il entre dans nos obligations  de rendre compte à nos papés et mamés, il ne vous sera même pas permis de toucher un cheveu de l'Estron de notre enfance.
 
Une simple caresse de bureaucrate intéressé déclencherait une mobilisation générale suivie de pétarades maritimes à faire vomir le simple photographe chargé d'immortaliser le désastre.
 
A méditer « pour la mise au pli vous pouvez repasser ».
 
Pour le C.D.E.
le comité "Nenœil de garde" 
Le Général  Estronet,
cettois d'ici et grand héritier de L'Estron du Mole Saint Louis
 
Fait et établi, 23 Fructidor an CCXXI 

(1) Bomi : pour traduire achetez le SèteAdire ou adoptez un petit Sétois.

Carte postale d'époque avec l'Estron de notre enfance
appelé selon le cliché de Madame Davail
"le Rocher de la Vierge"

sete,patrimoine,estron,mole saint louis,port sud de france


05/09/2013

Le verbatim du blogosphère : à propos de la présence des élus d'opposition dans l'église Saint Louis


"Il vaut mieux voir

un communiste dans une église

plutôt qu'un facho sur un mirador"

 


03/09/2013

Saint Louis 2013 : coup d'oeil dans le rétro ....

 

Cliquez sur 

Nés à l'ombre des tintaines

louis disernia;robert bancilhon;joutes,saint louis sete,


31/08/2013

La Saint Louis par la lorgnette des Vicomtes de Brageole

Le dernier coup de lorgnette du 31 Août 2013 

Encore et toujours de la violence, selon notre hébergeur préféré :

46 interventions de pompiers

15 interpellations

et 2 faits marquants (coups de couteau ?)

Et de mieux en mieux selon François Commeinhes : Après avoir détruit pendant 10 ans l'esprit populaire et traditionnel de la Saint Louis "il s'est dit ravi que le travail fait en amont a porté ses fruits".  A 7 mois des municipales il découvre que les décibels, les beuveries et les violences ne sont pas les symboles d'une Saint Louis réussie. Drôle de découverte qui encore une fois sert de camouflage à l'échec de sa politique des festivités !

Sur la Tribune A, toujours des pistonnés qui viennent voir 5 ou 6 jouteurs et qui partent satisfaits d'avoir participé .....

sete,saint louis 2013,joutes,

Et si on parlait du canotier ! la pose du ruban qui l'entoure, doit rester traditionnelle. Pour tout vous dire, ci après le Canotier rouge et son ruban avec un noeud de paysan, le canotier bleu et son ruban cousu main.

sete,saint louis 2013 sete,saint louis 2013,joutes,

Avant dernier coup de lorgnette : notre hébergeur préféré s'étonne que des communistes entrent dans l'église un dimanche de Saint Louis. 

Dernier coup de lorgnette : Il vaut mieux voir un communiste dans une église plutôt qu'un facho sur un mirador.

La lorgnette du 26 Août 2013

Et toujours ce sacré programme de la Saint Louis : dans la page des traditions toujours vivantes il est mentionné que le trophée de la Coupe d'Or avait été retrouvé par hasard au fond d'un grenier après 63 années d'absence, qu'il fut remis au goût du jour en 1975 et qu'il intégra la Saint Louis en 1977. Le bon sens aurait voulu que l'on précise le nom de Gaston Macone. Sans lui, ce trophée serait resté aux oubliettes et le tournoi n'aurait pas lieu.

C'est aussi à l'initiative de Gaston Macone, que le tournoi des Moyens du Dimanche était doté du challenge "Gaston Escarguel et Gilbert Martelli".(deux anciens Maires de Sète aujourd'hui disparus) Nulle trace dans le programme .... nulle annonce pendant le tournoi. Déjà l'année dernière, les barques de joutes des pêcheurs avaient été débaptisées pour devenir pour un lundi seulement la Puncha et lo Quartier naut. Cette année c'est le challenge des moyens qui perd son nom de baptême. Il faut être tordu pour ne pas appeler les choses par leur nom.

 

sete,saint louis 2013

le challenge du tournois des poids moyens

La lorgnette du 25 Août 2013

On se demande pourquoi la 271 ème édition de la Saint Louis ? (date qui reste à prouver) Pour les uns, il s'agit de l'an 2013 après JC, pour les autres, c'est l'an 45 après la Saint Louis de la Surprise Daniel Allegretto. (le bruit court qu'il serait tombé trois fois à l'eau)

Dans le programme de la Saint Louis , les barreurs du Quartier Haut sont ils PNG (Personae non gratae)  ? Henri Anselme (dit bouchon) et Antoine Rinaldi (dit Pispis) ne sont pas mentionnés dans la liste des Barreurs Honoraires.

Triste nouvelle ce matin, nous apprenons que Gérard notre vendeur préféré de journaux situé sur le parvis des halles fermera ses portes ...... demain ?Est il victime de la réfection des halles, est il abandonné par les commerçants des halles, est il sacrifié par la Mairie ..... "Zat is ze" question ?

sete,saint louis 2013

La lorgnette du 24 Août 2013

Ce matin le centre ville était nickel, les services municipaux du nettoyage ont fait un sacré travail. Dommage que la Mairie ne se préoccupe pas de la propreté dans les quartiers environnants : les Escaliers de la Perrière et ceux de la Consigne qui descendent au Môle Saint Louis sont toujours dans un état dégoûtant. Et pourtant ces lieux font partie du Patrimoine Maritime Local. Espérons que pour le concours de boules carrées de ce matin, la rue Rapide aura perdu son odeur de latrines. 

La lorgnette du 23 Août 2013

Il parait que pour participer au tournoi du club de la presse (organisé jeudi soir) les journalistes doivent payer la cotisation du club (60 euros). Aujourd'hui on paye pour jouter, et demain on se fait payer.

Il parait aussi que l'affiche de la Saint Louis est devenue payante ! Même pour les Sétoises et les Sétois.

Autre question quand à la page de pub située sur la dernière page du programme. Un retour sur investissement ? Car Citelum n'est autre que la société qui a enlevé le marché de l'électricité (2.5 millions d'euros par an pendant 20 ans). Une pub qui vaut son pesant d'or !

sete,saint louis 2013


 

22/08/2013

Comment gagner 2 places sur la tribune A pour la Saint louis 2014

sete,saint louis 2013,programme,jeu
 
Grand jeux concours à l'occasion des fêtes de la Saint Louis
 
Dans le programme (pages règlement des joutes en image) un jouteur a été pris en photo pour illustrer les différentes fautes.

sete,saint louis 2013,programme,jeu,topolino,marc combas sete,saint louis 2013,programme,jeu,topolino,marc combas

 
La Mairie n'a pas souhaité que ce jouteur soit reconnu. 
 
et vous ? le reconnaissez vous ?
 
Sa peau a été bronzée plus que de nature, on lui a dessiné de fortes moustaches, sa tête a été coupée, on ne voit pas ses yeux.
 
C'est à vous : gagnez 2 places sur la tribune A !
 
Devinez le nom et le prénom de ce jouteur, et précisez comment avez vous fait pour l'identifier.
 
Vous devrez répondre à la question subsidiaire : pourquoi la mairie à t elle décidé de camoufler ce personnage.
 
1 - il n'a jamais gagné la Saint Louis,
2 - il n'est pas Sétois,
3 - il ne rentre pas dans le standard politique de la Mairie de Sète.

16/08/2013

A Sète la Municipalité vous mène en bateau !

 La photo ci-dessous représente un jour d'embouteillage rue Jean Vilar quand les responsables ferment les yeux.
des véhicules de droite, de gauche, et du centre !
 sete,halles,navette,chine,office tourisme,ot
 
Pour camoufler l'échec de sa politique de circulation et de stationnement, , Monsieur le Maire vous mène en bateau ...... gratuitement au marché, avec l'argent des contribuables sétois !

sete,halles,navette,chine,office tourisme,ot,la patte

 
Pour relancer l'économie locale, (16% de chomeurs) il vous propose le retour gratuit sur présentation d'un justificatif d'achat dans un commerce Sétois, sinon 1 euro ......(une question se pose : mais ou passe cet euro ?)
 
Avec La Patte nous l'avons bien compris. Aidons les vacanciers a faire un tour de navette gratuite.
 
La Patte vous paye le trajet ALLER

sete,halles,navette,chine,office tourisme,ot

et les Vicomtes de Brageole vous offre le trajet RETOUR
Pour cela, découper le ticket qui justifie qu'un achat a été effectué chez un commerçant Sétois.
 sete,halles,navette,chine,office tourisme,ot
   
Etre mené en bateau ne doit pas nous faire oublier
les "chichois" du mois d'aout !

cliquez sur :
 
 
 
 
et bien plus encore cliquez chez