Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/08/2017

Saint Louis de Sète : « l’œil de Sissi »

« La Fête de la Saint Louis » : la violence du soleil, l’éclat de la lumière, la beauté et l’élégance des jouteurs, les lances pointées vers le ciel, les pavois martyrisés par les coups, le défilé, la foule agglutinée sur les quais pour rendre hommage à ses jouteurs sétois, palavasiens, frontignanais, mezois ou agathois, tous unis dans leur volonté de gagner par leur adresse et leur courage.

Et puis « l’accent qui se promène »…

Pour représenter ce jour unique : 

sete,saint louis 2017,affiche,agnes varda

 Délicatement traitée dans les tons pastels, sur une mer bleutée, sous un ciel rosé, des « jouteurs » avinés, l’air idiot, débraillés, coiffés de la perruque d’Agnès Varda. L’un porte un chat noir (!!) dans les bras, un autre est surmonté d’une mouette posée sur sa coiffe. Sur la tintaine, l’un des jouteurs tient une lance d’opérette dépourvue du dangereux trident et de la marque fatidique du dépassement de la garde.

Pour compléter le tableau, en fond, s’élève la ville, masse informe, lourde, noire (bretonne ?), loin des couleurs lumineuses et méditerranéenne de notre port si délicieusement italien.

 Des affiches, les sétois en ont vu passer : des belles, des très belles, des incompréhensibles, des trop obscures, des trop claires, etc. Mais toutes reflétaient cette joie, ce bonheur des retrouvailles, cette fraternité méridionale et saluaient par avance le vainqueur dans un soupir de bonheur. Toutes exprimaient les remerciements d’une ville massée sur les gradins, sur les balcons, sur les bateaux, et qui se réjouit, de génération en génération.

 Sissi Vicomtesse 

11/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 2

Arapète et Mandroune

devant la porte du Marché

(halles pour les parisiens)

Arapète (1) : Alors t’as lu l’histoire des vicomtes de brageole de la semaine dernière (cliquez)

Ils ne sont pas très contents, il parait que petit à petit l’espace public du quartier haut se privatise.

Mandroune (1) : Ne m’en parle pas. En revenant de l’église saint louis avant d’aller au cimetière mon petit-fils m’avait dit mamé passe un jour par les herbettes en promenant tu vas tomber de cul ?

Hé bé je me suis tenu à la rampe, y avait longtemps que je n’étais pas passé par en bas.

Tu devineras jamais ce que j’ai vu ?

Arapète : Hé bé quoi ? Accouche, je n’ai pas le temps mon mari m’attend.

Mandroune : J’ai vu que dans la rue Villaret Joyeuse t’as le choix ou les anchois soit tu te farcis une voiture devant ta porte soit tu demandes des poteaux pour te protéger.

Arapète: Et alors ? Il est ou le problème ? mandroune ?

Mandroune : Le problème maintenant c’est que tu demandes des poteaux devant ta porte et sur le trottoir tu peux mettre une table des chaises et sur la route un panneau pour annoncer que t’es là.

Arapète : Tu rigoles ? Tu ne vas pas me dire qu’en plus t’es obligé de marcher dans la rue ?

Mandroune : Et oui ma belle mais attend ce n’est pas fini …

Apres l’ancien café de Catarina, dans la rue de Spinelli c’est encore plus fort..

Ils ont fait mettre une barrière, des petites bites, et un panneau de défense de stationner. Il ne manque plus que la baraque pour le péage. Et je te raconte pas le petit jardin privé, et la terrasse de bois. C’est pas la salle à manger c’est tout comme ….

Arapète : Peut-être qu’ils ont acheté la rue …

Mandroune : Tu rigoles, une rue ça se vend pas… ces estrangers(1) de dehors ils occupent le terrain, ils font comme si ils étaient chez eux. Comme dirait mon maitre de Paul Bert, « si ça vous gêne, c’est pour mon plaisir », enfin un truc de ce genre ....

Quand tu passes t’as l’impression de rentrer chez quelqu'un, t’as peur de déranger les propriétaires, t’as pas honte mais presque ….

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète: hé bé « digue » les bras m’en tombent. Aller à bientôt !

Mandroune : Attend c’est pas fini … il attendra ton bacamourte (1) de mari

Dans la rue des herbettes, au début t’as un véritable jardin des plantes. Ils ont dû acheter le trottoir même dans le passage réservé aux promeneurs il y a des pots de fleurs.  Et la meilleure pour la fin … mon petit fils qui avait l’habitude de garer sa vespa quand il venait à l’hospitalet. hé bè Maintenant c’est fini, d’abord il s’est fait incendier et le lendemain pour ne pas qu’il revienne ils ont mis un banc. Pas un banc pour s’asseoir, un banc juste pour empêcher les jeunes de stationner. Comme dirait mon Estampe (1) de mari Un banc pour emmerder les autres.

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète : Et alors ?

Mandroune : Et alors, celui qui l’a l’or il se le garde jusqu’au jour ou quand l’Estampe va se lever du pied gauche pour aller faire sa partie de boule on va se demander d’où vient le vent. C’est qu’il faut pas lui parler trot fort à son petitou

Arapète: hé bé quand ça va arriver il vaut mieux se lever de devant.

Mandroune : j’espère que ça n’arrivera pas. J’ai pas envie de payer les pots cassés …..  j’ai déjà payé les dents de celui qui a tagué mon devant de porte … il a pas mangé la bombe de peinture c’est un miracle.

Avant on avait Riquette le maire du Quartier Haut pour arranger les embrouilles ou Catarina pour la diplomatie. Maintenant tout se règle à la Mairie d’en ville …. Il faut attendre que le message descende jusqu'à la placette (1). Mais mon petit-fils le petit de mon fils André le caquiaroune (1), tu sais qu’il fait la faculté des surdoués de Montpellier, il a du bagage …. Tu peux me croire …il parle bien ce petit.  Il m’a dit mamé un jour un chef de la mairie va passer prendre des photos et ils recevront une facture pour occupation illégale de l’espace public ! Et si en passant tu t’escagasses et que tu te fais mal …. Hé bé ils aurons à faire à papé …. et à moi

papé pour le cachamoure (1)

et moi pour le rendez de papé chez l'avocat ...

Aller Arapète à la prochaine. Viens que je t’embrasse et embrasse bien ton bacamourte (1) de mari. ….

 

(1)  (seta dire de raymond coves)

Mandroune = coquine, rusée, mais aussi mauvaise langue, cancanière   

Arapète = coquillage marin conique qui se fixe très solidement sur son rocher

Estranger = Etranger à Sète, au pays de thau, quelqu'un dont les habitudes, la dégaine, ou l'accent, détonnent dans le contexte socio-culturel local. 

Estampe = gosse mal élevé et turbulent

Bacamourte = bon à rien

Caquiaroune = vantard, prétentieux

Placette = place en face la mairie pour les parisiens

Cachamoure = coup violent dans la tête ou sur la figure

NB –

En sétois le « ne » des négations ne se prononce pas toujours. On le prononce quand on y pense ou quand on a envie.  Donc sachez- le !on ne    vous le dira pas tout le temps.

01/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 1

Au Quartier Haut depuis plus d’un an nous assistons à la privatisation sauvage de l’espace public. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Hier soir avec quelques vicomtes nous avions décidé de prendre un apéro au café social. Voilà que les panneaux qui avaient été utilisés pour l’évènement des voix vives avaient été recyclés pour privatiser un devant de porte …..

En effet un groupe de résidents avait décidé de dîner sur le trottoir. Les tables étaient installées, il ne manquait que les chaises. Dîner sur le trottoir quoi de plus normal en cette période estivale quand on se déguise en habitant de l’époque. Epoque ou l’automobile n’existait pas dans ce quartier, haut-lieu de la civilisation sétoise et de la convivialité.

 Le comble de l’histoire c’est qu’ils avaient installé un panneau de défense de stationner devant cette terrasse improvisée ….. L’histoire ne dit pas si c’était pour protéger la vue ou pour garder la place du véhicule d’un invité.

 Nous voilà reparti avec notre carrosse et le précieux conseil de la chef de file du repas qui nous proposa d’écrire à son ami le Maire de Sète. Ce que nous ne ferons pas, les gens du quartier haut, les vrais, ne sont pas des balances. Nous n’avons même pas ramassé le gant.

 Putain que les temps changent.

quartier haut de sete,stationnement