Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 2

Arapète et Mandroune

devant la porte du Marché

(halles pour les parisiens)

Arapète (1) : Alors t’as lu l’histoire des vicomtes de brageole de la semaine dernière (cliquez)

Ils ne sont pas très contents, il parait que petit à petit l’espace public du quartier haut se privatise.

Mandroune (1) : Ne m’en parle pas. En revenant de l’église saint louis avant d’aller au cimetière mon petit-fils m’avait dit mamé passe un jour par les herbettes en promenant tu vas tomber de cul ?

Hé bé je me suis tenu à la rampe, y avait longtemps que je n’étais pas passé par en bas.

Tu devineras jamais ce que j’ai vu ?

Arapète : Hé bé quoi ? Accouche, je n’ai pas le temps mon mari m’attend.

Mandroune : J’ai vu que dans la rue Villaret Joyeuse t’as le choix ou les anchois soit tu te farcis une voiture devant ta porte soit tu demandes des poteaux pour te protéger.

Arapète: Et alors ? Il est ou le problème ? mandroune ?

Mandroune : Le problème maintenant c’est que tu demandes des poteaux devant ta porte et sur le trottoir tu peux mettre une table des chaises et sur la route un panneau pour annoncer que t’es là.

Arapète : Tu rigoles ? Tu ne vas pas me dire qu’en plus t’es obligé de marcher dans la rue ?

Mandroune : Et oui ma belle mais attend ce n’est pas fini …

Apres l’ancien café de Catarina, dans la rue de Spinelli c’est encore plus fort..

Ils ont fait mettre une barrière, des petites bites, et un panneau de défense de stationner. Il ne manque plus que la baraque pour le péage. Et je te raconte pas le petit jardin privé, et la terrasse de bois. C’est pas la salle à manger c’est tout comme ….

Arapète : Peut-être qu’ils ont acheté la rue …

Mandroune : Tu rigoles, une rue ça se vend pas… ces estrangers(1) de dehors ils occupent le terrain, ils font comme si ils étaient chez eux. Comme dirait mon maitre de Paul Bert, « si ça vous gêne, c’est pour mon plaisir », enfin un truc de ce genre ....

Quand tu passes t’as l’impression de rentrer chez quelqu'un, t’as peur de déranger les propriétaires, t’as pas honte mais presque ….

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète: hé bé « digue » les bras m’en tombent. Aller à bientôt !

Mandroune : Attend c’est pas fini … il attendra ton bacamourte (1) de mari

Dans la rue des herbettes, au début t’as un véritable jardin des plantes. Ils ont dû acheter le trottoir même dans le passage réservé aux promeneurs il y a des pots de fleurs.  Et la meilleure pour la fin … mon petit fils qui avait l’habitude de garer sa vespa quand il venait à l’hospitalet. hé bè Maintenant c’est fini, d’abord il s’est fait incendier et le lendemain pour ne pas qu’il revienne ils ont mis un banc. Pas un banc pour s’asseoir, un banc juste pour empêcher les jeunes de stationner. Comme dirait mon Estampe (1) de mari Un banc pour emmerder les autres.

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète : Et alors ?

Mandroune : Et alors, celui qui l’a l’or il se le garde jusqu’au jour ou quand l’Estampe va se lever du pied gauche pour aller faire sa partie de boule on va se demander d’où vient le vent. C’est qu’il faut pas lui parler trot fort à son petitou

Arapète: hé bé quand ça va arriver il vaut mieux se lever de devant.

Mandroune : j’espère que ça n’arrivera pas. J’ai pas envie de payer les pots cassés …..  j’ai déjà payé les dents de celui qui a tagué mon devant de porte … il a pas mangé la bombe de peinture c’est un miracle.

Avant on avait Riquette le maire du Quartier Haut pour arranger les embrouilles ou Catarina pour la diplomatie. Maintenant tout se règle à la Mairie d’en ville …. Il faut attendre que le message descende jusqu'à la placette (1). Mais mon petit-fils le petit de mon fils André le caquiaroune (1), tu sais qu’il fait la faculté des surdoués de Montpellier, il a du bagage …. Tu peux me croire …il parle bien ce petit.  Il m’a dit mamé un jour un chef de la mairie va passer prendre des photos et ils recevront une facture pour occupation illégale de l’espace public ! Et si en passant tu t’escagasses et que tu te fais mal …. Hé bé ils aurons à faire à papé …. et à moi

papé pour le cachamoure (1)

et moi pour le rendez de papé chez l'avocat ...

Aller Arapète à la prochaine. Viens que je t’embrasse et embrasse bien ton bacamourte (1) de mari. ….

 

(1)  (seta dire de raymond coves)

Mandroune = coquine, rusée, mais aussi mauvaise langue, cancanière   

Arapète = coquillage marin conique qui se fixe très solidement sur son rocher

Estranger = Etranger à Sète, au pays de thau, quelqu'un dont les habitudes, la dégaine, ou l'accent, détonnent dans le contexte socio-culturel local. 

Estampe = gosse mal élevé et turbulent

Bacamourte = bon à rien

Caquiaroune = vantard, prétentieux

Placette = place en face la mairie pour les parisiens

Cachamoure = coup violent dans la tête ou sur la figure

NB –

En sétois le « ne » des négations ne se prononce pas toujours. On le prononce quand on y pense ou quand on a envie.  Donc sachez- le !on ne    vous le dira pas tout le temps.

Commentaires

Tout ceci était prévisible pour une bonne raison. Vous Mr le chargé de commission ainsi que vos amis vous avez abandonné le quartier haut a des estrangers pour aller dans des villas de St Clair ou de la corniche. Si les Spinelli, Catarina, Riquette revenaient ils se poseraient une seule question "Svp Monsieur vous pouvez m'indiquer ou se trouve le Quartier Haut."

Écrit par : Zapatore | 12/08/2017

Les vicomtes n'ont rien abandonné. Le quartier haut fait partie de notre vicomté.

ILs sont nombreux les vicomtes bien qu'exilés sur les hauteurs de Sète à venir très régulièrement animer et perpétuer les traditions sétoises au quartier haut.

C est pour celà que le quartier haut existe encore.

Que les éstrangers de dehors en face autant ... et qu'ils s'intègrent dans la culture sétoise et qu'ils respectent les lieux publics. tout ne leur appartient pas ! à nous non plus.

au plaisir cher Zapatore

Écrit par : le chargé des commissions | 12/08/2017

Mon cher Vicomte, hier j'ai pris ma voiture et je suis aller faire un tour dans le HAUT QUARTIER et plus particulièrement rue des Herbettes. Donc comme dit Mandroune j'ai vu la petite Bite, le jardin privé et le banc (pas celui ou se bécotte les amoureux) Je me suis garé devant je me suis assis sur ce fameux banc et je suis rester un grand moment. Le calme le plus complet personne est passer et personne ne m'a rien dit. Donc je suis parti comme je suis venu, mais sur le mur de cette maison il y a une fresque d'un ancien jouteur honorablement connu mais qui a ce jour serait décédé. Le lendemain je suis revenu et j'ai demander quelques
renseignement a des personnes de la rue qui m'ont dit que son épouse était toujours la et que la famille de ce Monsieur serait une vieille famille du QUARTIER HAUT. Vu que cette dame fait parti de votre vicomte pourquoi ne pas lui demander qui lui a donner l'autorisation de privatiser un morceau de la rue.

Cher Vicomte vous allez penser que j'ai l'esprit de contradiction mais comme je vous aime (le site et vous) je suis obliger de répondre.. Bien a vous

Écrit par : zapatore | 16/08/2017

Conclusion ::

Je me suis rendu dans votre vicomté rue des Herbettes ou j'ai rencontrer tous les Herbitiens et les Herbitiennes tous sont unanimes s'il y a une autorisation seule une personne est habilitee a la donner c'est le Vicomte. Bien a vous

Écrit par : zapaore | 17/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.