Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/07/2014

Les Voix Ivres 3ème édition ! Communiqué de presse

 

sete,voixvives,voixivres,maîthévallesbled

 
L'assemblée plénière du Conseil de Sécurité des Vicomtes de Brageole, où un seul membre était présent, a décidé d'annuler la 3ème édition des Voix Ivres.
 
Motif : les événements locaux, nationaux et internationaux ne facilitent pas l'organisation dans de bonnes conditions de cette manifestation majeure culturelle et sétoise.
 
A été pris en compte par Notre Conseil de Sécurité :
 
1 - La destruction sans avis de notre terrasse historique sur le trottoir devant le Barajo et le démontage de la pendule au dessus de l'entrée principale du marché nous ont fait perdre nos repères de "pouët pouët bénévoles" ....
 
2 - La dangerosité provoquée par la continuité des travaux d'aménagement des halles pendant le spectacle des Voix Ivres. Cette mise en danger de la vie d'autrui n'est pas couverte pas notre Responsabilité Civile de la Cie de la Banque du Brise Lame.
 
3 - Le résultat sans issue des négociations secrètes du conflit de la SNCF, qui nous a laissé sans voix voie… de chemin de fer.
 
4 - L'absence de dernière minute annoncée par nos poètes palestiniens et israéliens, retenus dans leurs pays respectifs par crainte qu'ils participent à notre manifestation pacifique et non violente.
 
5 - L'impossibilité pour Monsieur l'Ambassadeur du Soviet du Pastaga de se déplacer puisque sous protection rapprochée dans un aéroport du Pastagaskan.
 
6 - Notre solidarité totale, entière et pleine, en tant qu'intermittents bénévoles, avec les intermittents grévistes non rémunérés.
 
Nous en sommes désolés, nous espérons que Maïthé Vallès-Bled comprendra. Cette situation est indépendante de notre bonne volonté et de notre mauvaise foie de baudroie !
 
PS - notre maquettiste est en grève, pour l'affiche de la 3ème édition des Voix Ivres, faudra attendre ..... la reprise 

Commentaires

A l'unanimité moins une plus une voie d'eau, nous soutenons totalement, sans délai et sans commentaire cette courageuse voire (avec un e aussi) héroïque d'annuler Voix Ivres !
On aimerait que beaucoup d'annulations soient faites dans ce style impeccable tout schuss, plein pot et patati patata.
Respect.

Écrit par : Jean-Claude Jardin | 24/07/2014

Hélas, le seul festival digne de ce nom n'aura pas lieu. Tout fout l'camp m'ssieurs-dames !

Écrit par : Pascale | 24/07/2014

C'est tellement bien dit que j'en reste ' Cent Voies' ou 'Sans Voix' ou ?????

Écrit par : utopjim | 24/07/2014

Et moi qui avait posé mes congés .... pour ce festival de verre.

Il ne me reste que fiesta Sète pour me m'enivrer au morito.

Écrit par : lerevenant | 24/07/2014

Et voilà ! Ca fait un an que je m'entraîne, je sors de chez le coiffeur, je me suis fait épiler la moustache et le triangle d'(h)or (eur)... j'avais fait fabriquer un soutien-gorge spécial qui me remontait la poitrine des genoux au menton, tatouer Paul Valery sur ma fesse droite que je voulais dévoiler à la dernière minute pour entretenir le suspens et garder le public en haleine, j'avais même gardé le string père Noël confectionné l'année dernière pour ma première sortie avec Mécène, je me suis gargarisée chaque matin avec du bourbon pour m'éclaircir les cordes vocales, et chaque soir au bourdon pour pouvoir déclamer des tristes maux, et voilà, (sanglots...) voilà, tout ça pour rien, mon décolleté plongeant vient de se splatcher lamentablement vers mes corps aux pieds que j'avais entraînés à supporter les vers élevés dans les champignons semés l'année dernière, et non, je ne vous pardonnerai pas, toue une année de labeur jetée aux orties, Monsieur le Vicomte, je vous tiens fâchée au moins pour quelque temps, et je m'en vais pleurer toutes les larmes de mon (petit) corps (grassouillet) malade... que je m'en irai peut-être vendre à Lodève puisque Sète snobe ses poètes locaux...

Écrit par : henriette | 24/07/2014

Après la Salle des joutes après le festival voix ivres, toutes es traditions s'en vont bientôt la St Louis ('comme nous l'avons connu), le bétonnage du canal et bientôt la ville de SETE...

Écrit par : zapatore | 25/07/2014

amis de la poésie bonjour

n'ayez crainte, avec la vals'hollandaise tout va redevenir normal. C'est juste un petit moment d'austérité bruxelloise.

vicomtes ressaisissez vous vous faites pleurer les sétoises et les sétois.

Maïthé faites quelque chose pour la reprise du travail.

Écrit par : l'apolitique de service | 25/07/2014

Vicomte, as-tu du cœur ?
Vas-tu laisser les Sétois et les Sétoises en pleurs ?
Ne méritent-ils pas mieux que du vent, des fleurs ?
Essaimés par Facebook et prêts au combat
Pour clamer leur amour de Brassens, de Combas,
Je suis né à Sète, grande gueule au grand cœur,
Et pique, et nique, Né ascète ? Et ta sœur ?
Ils voulaient déclamer aux Voix ivres…
Las ! Cette année, point d’or ni de cuivre
Vicomte, en auras-tu encore, as-tu du cœur ?
Ou faut-il pour te plaire porter un pot de beurre ?
Rendez-vous l’année prochaine au barajo…
Pour un dernier tango ????

Écrit par : Dame de pique | 25/07/2014

Comment interpréter ce retrait les intermittents du barajo fatigués, la maité qui aspire l'idée, l ambassadeur du pastaga qui ne veux plus franchir les ponts (parait il qu il relie le second volume. Et tous ces gens déçus retrouvez vite le mécéne pour notre Henriette. Cerise sur le gateau le cuistot est enchanté par le texte; cela doit être le 50 degré

Écrit par : ann | 25/07/2014

Belle Dame de pique !

Pour le dernier tango,
Pas la peine d'aller au barajo ....

Un peu de beurre, une cuisine
et le tour est joué ..

Je sais qu'en ces moment de grève
Le public est toujours le plus touché

Mais que veux tu ma belle dame
Mieux vaut être touchée que coulée

Écrit par : le chargé des commissions | 25/07/2014

Cher Vicomte je suis nulle en cuisine !
J'ai d'autres talents qui riment en "ine"...
Mais je n'oserais ici les énoncer
Pour ne pas les prudes choquer.
En attendant donc les prochaines voix ivres
Je vais batifoler, et fouiner dans des livres
Trouver l'inspiration avant que d'expirer
Caresser au pinceau de gentils damoiseaux...

Écrit par : Dame de pique | 26/07/2014

Hé bé, c'est du joli... le Vicomte qui conte fleurette à une dame de Piques !
Et pique et pique patin couffin et conte vicomte...
T'oublieras pas de rentrer à l'heure
Vicomtesse à préparé le rouleau à patisserie,
Je sais, ça rime pas, mais ça c'est de la poésie réaliste...

Écrit par : henriette | 26/07/2014

Les commentaires sont fermés.