Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/09/2013

Journées du patrimoine : Sauvons l'Estron du Môle Saint Louis de Sète !

 
Le Général Estronet (cousin de Bouche de Baudroie) nous a fait parvenir ce billet. Il nous a paru intéressant de le diffuser.
 
Il faut sauver l'Estron de notre enfance
 
A Sète, sous les pavés : le sable de plage,
A Sète sous les terrains de Villeroy : un trésor à la place des escavennes,
A Sète entre le brise lame et le Saint Christ : "l’Estron"
 
Pas celui moulé fumant à souhait et odorant : non !,non ! ,non !….
Le nôtre, le vrai, l’inimitable l’extraordinaire Estron à faire pâlir le pain de sucre de Rio de Janeiro.
 
Je ne m’adresse pas au néo, à ce parlé pointu incompréhensible, persuadé que le premier handicap du sétois est son accent, sa chaîne en or, sa grande gueule, sa façon de se vêtir, son vocabulaire, son attachement viscéral à ses traditions, sa bonne humeur etc, etc. ,etc…. sa générosité, pardon c’est une erreur. 
 
Je parle de cet Estron témoin du temps passé qui a hérité de sa majesté une vue sur l’évolution de notre ville et de notre port.
 
Aux armes Sétois et historiens autochtones il se dit dans les méandres de certains bureaux du Port Sud de France que notre magnifique Estron ne
« fait pas bien » dans le paysage "carte postale aseptisée".
 
On veut nous faire le coup de la Santé, de la Butte Ronde (les sétois comprendrons, les néos….peut être).
 
Les bien pensant pensent, que nous ne pensons pas, ils se trompent de penser cela.
 
Plusieurs solutions s‘offrent à eux :

- soit on comble sur la mer, on le grignote tout simplement , et on construit un bar à brochettes, avec vue sur les entrées et sorties de ces bateaux qui logent dans ce magnifique vieux port, cerné par ces nouvelles espèces de brise-clapots.

- soit on le rase, c'est facile il est vieux, il ne sert à rien ; il suffit d’expulser les congres, les pouffres, les gobies, nos souvenirs et le tour est joué.

- soit on l’habille de carton avec un joli nœud au-dessus et on fait croire au paquet cadeau perpétuel.
 
Dans tous les cas le Sétois d'origine et le sétois naturalisé (il y en a quelques-uns, mais il y en a) mal informés de la chose, n’y verrons que du feu.
 
Puisqu'il en est ainsi, j’ai décidé de mettre en place un Comité de Défense de l'Estron, le CDE ou "Nenœil de garde".
 
Le C. D. E. décrète ce qui suit  
 
a) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser  que l’Estron n’est qu’un estron.
 
b) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser, qu’après expulsion nous n’aimerons plus notre Estron. 
 
c) vous vous mettez le doigt dans l’œil de penser que nous allons vous laisser faire.
 
En conséquence, puisque vous nous donnez le «bomi» (1) et compte tenu qu’il entre dans nos obligations  de rendre compte à nos papés et mamés, il ne vous sera même pas permis de toucher un cheveu de l'Estron de notre enfance.
 
Une simple caresse de bureaucrate intéressé déclencherait une mobilisation générale suivie de pétarades maritimes à faire vomir le simple photographe chargé d'immortaliser le désastre.
 
A méditer « pour la mise au pli vous pouvez repasser ».
 
Pour le C.D.E.
le comité "Nenœil de garde" 
Le Général  Estronet,
cettois d'ici et grand héritier de L'Estron du Mole Saint Louis
 
Fait et établi, 23 Fructidor an CCXXI 

(1) Bomi : pour traduire achetez le SèteAdire ou adoptez un petit Sétois.

Carte postale d'époque avec l'Estron de notre enfance
appelé selon le cliché de Madame Davail
"le Rocher de la Vierge"

sete,patrimoine,estron,mole saint louis,port sud de france


Commentaires

Cher Ami vous oubliez dans l'Estron les huitres. L'estron n'est pas connu de tout les Sétois malheurement, il est seulement connu que par des petits du quartier haut, souras bas, marine et perrière. Combien de fois et nous étions fous vous et moi avons fait la traversée Estron, Brise Lames. Je vous en supplie Mr Bourquin ne touchez pasa l'Estron .
Si vous me lisez Mrs GIORDANO et LUBRANO intervenez auprès de Mr Bourquin ou Mr Chevarlier Président de Port Sud de France afin qui ne touche pas a notre Estron.

A Plus tard

Écrit par : zapatore | 09/09/2013

L'estron est le plus vieux monument de sete,antérieur au brise lame.il est le dernier vestige du premier mole donc a ce titre nous devons le préserver .nous voulons des engagements en ce sens de la région.que monsieur le maire se mouille.

Écrit par : Joffrey d'enguerand | 09/09/2013

Vive la république de l'estron .

Écrit par : le medze paille | 09/09/2013

Cultivons « l’humour sérieux » et disons que la plupart de nos « visionnaires régionaux » vont certainement dire que cet Estron c’est de la « merde », qu’on ne va pas « se casser le cul » avec cette « déjection de l’ancien temps » qui pourrait justement nous rappeler que notre histoire ne commence pas aujourd’hui…

Halte à « l’épuration historique », pas pour des questions de « mauvaise nostalgie » ou de « passéisme », mais tous simplement pour illustrer cette phrase d’Ernest RENAN, (dont je ne partage pas par ailleurs toutes les valeurs…) :

« Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé »

Après la très cocasse «journée de la merde » organisée par notre sémillant Pascal LARDERET, devrons-nous défiler dans les rues de Sète avec comme bannière un rouleau de « papier cul » pour une plus sérieuse « Journée de défense de l’Estron » et montrer à tous ces « t….duc » qu’on ne nous cantonnera pas au rang de « résidus passifs»…

Patrick GREGOGNA

Écrit par : Patrick GREGOGNA | 10/09/2013

Monsieur Gregogna vous pouvez compter sur moi,pour défilé avec le rouleau fleur de lys ou rouge pas important

Écrit par : Jeoffray d'enguerand | 10/09/2013

Bonjour, Ils veulent aseptiser notre Ville, pour qui se prennent-ils? On s'en fout nous d'avoir un estron au milieu de la sortie de notre port, c'est sûrement parce qu'il ne pue pas le fric..... Plaisance , yachts , croisières qu'ils veulent nous le prendre! Mais de quoi je me mêles? Oh! Lubrano t'es de Sète ou tu es devenu natif de Montpellier! ou de la Région! Tu ne vas pas les laisser faire.... Dis leur que notre Estron ne pue pas la "merde"! Ils n'ont pas besoin de nous en débarrasser, et qu'ils se souviennent d'une chose Sète ne leur appartient pas! Je t'assure que si ils enlèvent l'ESTRON aux Sètois, les purs,même ceux qui votent pour toi, sauront s'en souvenir au mois de mars que tu n'es plus un vrai Sètois. Tu sais nous n'aimons pas les "estrangers" ils nous ont fait payer les emplacements des bateaux, ils nous empêchent de pêcher sur les quais, peut être qu'ils nous empêcheront la sortie de la daurade en septembre, octobre.
Pour le moment Dédé, tu n'as pas dit grand'chose! tu n'as pas beaucoup défendu l'identité de Sète,.

ATTENTION ! IL NE FAUT PAS LES LAISSER NOUS PRENDRE L'ESTRON!!!!!!
Le GOULAMAS en colère, très en colère!!!!!!!!!

Écrit par : Le Goulamas | 11/09/2013

Bravo Mr le Goulamas, vous me rejoignez sur Mrs Lubrano et Mr Giordano au Conseil Régional, le mois de Mars arrive a grand pas et les vicomtes doivent poser des questions sur SETE aux hommes politiques sinon a quoi ca sert de faire des billets,

Écrit par : zapatore | 11/09/2013

Certains élus ont honte de notre Estron, il me vient une idée au lieu de faire détruire cet estron qui est devenu une oeuvre d'art au beau mileu de la mer qui va couter cher aux contribuables, pourquoi ne pas l'empaqueter par l'Artiste de renommer mondiale Christo celui qui a empaqueter le Pont Neuf a Paris en 1985

Écrit par : zapatore | 11/09/2013

Faire exploser l'Estron est une idée de technocrates et de financiers ... c'est comme la guerre

Maintenant que les Personnalités Politiques sont informées (grâce aux vicomtes de brageole) c'est une idée qui va imploser.

Écrit par : le chargé des commissions | 11/09/2013

et un grand merci au Général Estronet et à sa cousine Bouche de Baudroie.

Écrit par : le chargé des commissions | 11/09/2013

Devoir d'Inventaire de L'Estron :

Nous avons entendu dire que

l'Estron servait-il de phare .... ?
Pour guider les navire dans la passe, un préposé était chargé d'allumer un feux sur l'Estron !

L'estron servait-il de bite d'amarrage ?
Certains bateaux mis en quarantaine pouvait s'amarrer à l'Estron !
Vrais ? Faux ? .... A vous les amoureux de l'Estron pour la suite de cet inventaire

Écrit par : le chargé des commissions | 11/09/2013

Si c'était une bite d'amarrage, beaucoup de femmes seules devaient déambuler le soir au bout du mole. c'est pour cela qu'a certains endroits il est luisant

Écrit par : zapatore | 11/09/2013

Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part...

Écrit par : itaque | 11/09/2013

" Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part..."

Puisque l'adage populaire dit bien "imbéciles heureux " et non " intelligent heureux " Alors moi qui suis fan de bonheur je veux bien rester imbécile et vous laisser" itaque "votre intelligence sans un brin de jalousie.

Paul Valéry a dit : " Je suis né en ce lieu où j'aurais aimé de naitre " d'accord pour vous " itaque " Popol était un imbécile mais c'est des imbéciles de ce tonneau là que j'apprécie.

Écrit par : 7oies | 11/09/2013

Je propose d'envoyer le lien des vicomtes a toutes nos connaissances ainsi qu'à la région,la mairie ,l'agglomération,aux employés de ces organismes èlus etc,etc,etc pour information.ils ne pourront pas dires qu'ils ne sont pas informès.ils pourront au moins faire un démenti et prendre des engagements de non agression avec le patrimoine Setois.

Écrit par : larvineva | 11/09/2013

7oies !

toi qui aime l'histoire de Sète et des quartiers, tu pourrais te mouiller sur l'inventaire de l'Estron : alors il servait à quoi, il vient d'ou ?

Itaque !

et toi es tu né quelque part ?

Larvinéva !

t as raison il faut faire tourner !

Écrit par : le chargé des commissions | 11/09/2013

Je ne sais pas. Je l'ai toujours connu. il est un peu comme un membre de ma famille. Il es possible que ce soit un vestige du premier môle de Sète.

Écrit par : 7oies | 11/09/2013

Cher Chargé
Difficile de resister à la citation du grand Georges, le plus illustre des sétois qui vous fait un pied de nez par dela son estran, devant cette avalanche de propos chauvinistes et discriminants entre "setois (de souche) et néos" dont je ne suis ni l'un, ni l'autre.
D'ailleurs Sete, que je connais depuis quarante ans, est devenue une ville bruyante, livrée aux touristes et aux promotteurs, qui n'est même plus l'ombre du port de pêche qu'elle était.
La citation de Georges "les imbéciles heureux qui sont nés quelque part" est un aphorisme.
Un aphorisme est un raccourci de la pensée tellement évidente qu'il n'est normalement pas necessaire d'expliquer.
Mais bon, explication de texte :
Pour repondre a votre question, je suis evidement né quelque part comme tout un chacun, mais Georges ne s'est pas fendu d'une chanson pour dire que "tous ceux qui etaient nés qqpart etaient des imbeciles".
J'imagine que son ironie visait ceux qui font leur viatique de l'appartenance a un lieu et qui en exclueraient d'autres.
Van Gogh n'était pas provençal, il a aimé la Provence comme un fou, Gauguin et la Bretagne puis les Marquises idem. Je vais pas vous faire une liste de tous les peintres, poetes, ecrivains voyageurs ou simplement amoureux d'un pays.
Lavilliers parle avec amour de sa ville, il n'exclut personne, c'est un texte magnifique, ouvert a tous.
Il est des mariages d'amour qui sont bien plus forts que les mariages de raison, c'étaient leurs cas.
Celui qui est d'ici et d'ailleurs en sait probablement plus que celui qui n'est que d'un lieu.
Amicalement.

Écrit par : itaque | 11/09/2013

donc ITAQUE :

on peut aimer l'Estron de Sète... et l'Arc de Triomphe de PAris, ce n'est pas exclu.

Écrit par : le chargé des commissions | 12/09/2013

De passage à Newcastle (UK), les connexions Internet étant meilleures que dans les îles je me branche sur les Vicomtes. Nostalgie. Et là, je découvre une passion Vicomtesque" pour une "chose". Ce qui est amusant vu que Newcastle a eu comme ado, pendant quelques années une autre "chose" : Sting.
Mais j'ai aussi profité de cette connexion plus facile pour consulter le ML.
L'hôpital est malade et le théâtre se porte bien. J'ai copié une réaction sur le ML que je vous laisse. Ce pourrait-être un sujet vu les emportements contre la culture aux travers de Maïté. Mais nous verrons bien vos réactions :

"L'hôpital de Sète :

14 millions d'euros. 6M€ payés par l'Etat et 8M€ empruntés par un responsable, (qui pourra aller ailleurs, si ça tourne mal). D'après les gazettes, il faut 4 M€ en 5 ans pour calmer l'autorité de tutelle.
Combien de patients, traités par an ?

Théâtre de Sète : 17 M€, 50 000 spectateurs par an, avant les travaux. Et si ça repart, 250 000 en 5 ans. Vous voyez le rapport ?

On ferme quoi, le théâtre ou l'hôpital ?

Moi, j'aimerai qu'on ne ferme ni l'un ni l'autre.

Mais quand-même, on trouve du pognon pour certains et pas pour d'autres.

Ne nous emmerdez surtout pas avec les "compétences" des structures diverses et (a)variées.

Si on veut on peut.
Le choix sera bientôt de crever d'ennui, de rire.
Ou de crever de peur, de douleur et de maladie.

Un peu de courage des élus serait enfin bienvenu, d'autant que ce courage, ils ne l'auraient qu'avec notre pognon..."

Réaction trouvée ce soir sous l'article concernant le théâtre.

Newcastle, c'est un peu Sète en 10 fois plus grand, sans le soleil et avec des vieux qui sont tous de là. Mais les gens dans les pub ne sont pas sectaires.
Les "estrangers", ils en voient peu. Alors ils sont les bienvenus. En plus, tout le monde est plus ou moins pauvre alors, chacun a déjà la même partie du gâteau.

A Plus.

Le Glaude

Écrit par : Le Glaude | 13/09/2013

De passage à Newcastle (UK), les connexions Internet étant meilleures que dans les îles je me branche sur les Vicomtes. Nostalgie. Et là, je découvre une passion Vicomtesque" pour une "chose". Ce qui est amusant vu que Newcastle a eu comme ado, pendant quelques années une autre "chose" : Sting.
Mais j'ai aussi profité de cette connexion plus facile pour consulter le ML.
L'hôpital est malade et le théâtre se porte bien. J'ai copié une réaction sur le ML que je vous laisse. Ce pourrait-être un sujet vu les emportements contre la culture aux travers de Maïté. Mais nous verrons bien vos réactions :

"L'hôpital de Sète :

14 millions d'euros. 6M€ payés par l'Etat et 8M€ empruntés par un responsable, (qui pourra aller ailleurs, si ça tourne mal). D'après les gazettes, il faut 4 M€ en 5 ans pour calmer l'autorité de tutelle.
Combien de patients, traités par an ?

Théâtre de Sète : 17 M€, 50 000 spectateurs par an, avant les travaux. Et si ça repart, 250 000 en 5 ans. Vous voyez le rapport ?

On ferme quoi, le théâtre ou l'hôpital ?

Moi, j'aimerai qu'on ne ferme ni l'un ni l'autre.

Mais quand-même, on trouve du pognon pour certains et pas pour d'autres.

Ne nous emmerdez surtout pas avec les "compétences" des structures diverses et (a)variées.

Si on veut on peut.
Le choix sera bientôt de crever d'ennui, de rire.
Ou de crever de peur, de douleur et de maladie.

Un peu de courage des élus serait enfin bienvenu, d'autant que ce courage, ils ne l'auraient qu'avec notre pognon..."

Réaction trouvée ce soir sous l'article concernant le théâtre.

Newcastle, c'est un peu Sète en 10 fois plus grand, sans le soleil et avec des vieux qui sont tous de là. Mais les gens dans les pub ne sont pas sectaires.
Les "estrangers", ils en voient peu. Alors ils sont les bienvenus. En plus, tout le monde est plus ou moins pauvre alors, chacun a déjà la même partie du gâteau.

A Plus.

Le Glaude

Écrit par : Le Glaude | 13/09/2013

De passage à Newcastle (UK), les connexions Internet étant meilleures que dans les îles je me branche sur les Vicomtes. Nostalgie. Et là, je découvre une passion Vicomtesque" pour une "chose". Ce qui est amusant vu que Newcastle a eu comme ado, pendant quelques années une autre "chose" : Sting.
Mais j'ai aussi profité de cette connexion plus facile pour consulter le ML.
L'hôpital est malade et le théâtre se porte bien. J'ai copié une réaction sur le ML que je vous laisse. Ce pourrait-être un sujet vu les emportements contre la culture aux travers de Maïté. Mais nous verrons bien vos réactions :

"L'hôpital de Sète :

14 millions d'euros. 6M€ payés par l'Etat et 8M€ empruntés par un responsable, (qui pourra aller ailleurs, si ça tourne mal). D'après les gazettes, il faut 4 M€ en 5 ans pour calmer l'autorité de tutelle.
Combien de patients, traités par an ?

Théâtre de Sète : 17 M€, 50 000 spectateurs par an, avant les travaux. Et si ça repart, 250 000 en 5 ans. Vous voyez le rapport ?

On ferme quoi, le théâtre ou l'hôpital ?

Moi, j'aimerai qu'on ne ferme ni l'un ni l'autre.

Mais quand-même, on trouve du pognon pour certains et pas pour d'autres.

Ne nous emmerdez surtout pas avec les "compétences" des structures diverses et (a)variées.

Si on veut on peut.
Le choix sera bientôt de crever d'ennui, de rire.
Ou de crever de peur, de douleur et de maladie.

Un peu de courage des élus serait enfin bienvenu, d'autant que ce courage, ils ne l'auraient qu'avec notre pognon..."

Réaction trouvée ce soir sous l'article concernant le théâtre.

Newcastle, c'est un peu Sète en 10 fois plus grand, sans le soleil et avec des vieux qui sont tous de là. Mais les gens dans les pub ne sont pas sectaires.
Les "estrangers", ils en voient peu. Alors ils sont les bienvenus. En plus, tout le monde est plus ou moins pauvre alors, chacun a déjà la même partie du gâteau.

A Plus.

Le Glaude

Écrit par : Le Glaude | 13/09/2013

Je viens de vérifier, désolé, depuis Newcastle, le web envoie des répétitions.

Écrit par : Le Glaude | 13/09/2013

Ce ne serait pas plutôt ta sénilité précoce qui se révèle de plus en plus .

Écrit par : utopjim | 13/09/2013

Comme vous le demandé, je me suis renseigner l'origine de l'Estron. A prendre avec quelques réserves. Au départ ke mole était droit, avec le mauvais temps le port de peche n'étant pas protéger, il a fallu transformer le mole avec une boucle, comme il est actuellement. Donc l'Estron serait un reste du bout du mole d'origine

Écrit par : Zapatore | 13/09/2013

ne serait il pas possible d imaginer que votre rocher, devenu "l estron" par deformation populaire, soit a l origine le "rocher de l estran" c est a dire un rocher significatif proche de la plage la plus basse, l estran, meme si en mediterrannee, la maree est faible, quasi nulle...

Écrit par : itaque | 13/09/2013

Ou peut etre plus simplement lie a une technique de peche, "la peche a l estran" qui consiste a collecter crustaces et mollusques qui proliferent sur les rochers semi imerges...

Écrit par : itaque | 13/09/2013

Cherchez pas midi à 14 h l'estron dernier vestige du premier mole ,avant brise lame
Source archive municipale.

Écrit par : Jeffrey d'enguerand | 13/09/2013

Que le rocher soit artificiel n empeche pas que les mollusques s y inscrustent.

Écrit par : itaque | 13/09/2013

Après un pêcheur crucifié, des vicomtes de brageole défendant l'estron sétois, allez UNE PROMENADE EN BARQUE DE JOUTE S'IMPOSE.

Barques de joutes, qui au demeurant ont bien du mal à trouver une place dans notre bon vieux port de Sète, départ Cayenne qui n'a jamais aussi bien porté son nom, tant les pécheurs en sont exclus, prisonniers de ces barreaux régionaux. Une fois passé les "Starsky Hutch" en zodiacs gris, bariolés "Sud de France" naviguant librement sur leur territoire, destination la vision d'horreur de notre passe défigurée par un brise clapot de béton concurrençant la vigueur de notre môle Saint-Louis. Colbert, Vauban, réveillez-vous !!!

Enfin, désormais à l'abri des clapotis gratuits, mondialement connus de notre belle cité, direction, "l'estron sétois", qui, il est vrai est la priorité absolu à gérer dans les plus brefs délais, avant les dossiers d'un port de commerce fleurissant, d'un port de pêche au futur serein, et d'un port de plaisance en totale adéquation avec sa flottille sétoise !!!

Ce bref moment de bonheur passé, destination finale, une "grillade interdite" sur notre brise-lame. Et là, un "chevalier" casqué me demande mes papiers de résidant de sa principauté "Port Sud de France" !!!
Déjà je distingue par dessus son épaule "les copains" politiques de tout-bord enfermés sous bonne garde.
Vos Papiers !!! Vos papiers !!! Mais je n'ai pas ces papiers !!!
DRING, DRING, DRING !!! Le réveil sonne, le front mouillé, le souffle court, enfin je me réveille. OUF, quel cauchemar !!!
Je descends prendre mon café. Heureux. Car j'habite toujours bien à Sète !!! ??? !!!
Olivier Rojas

Écrit par : olivier | 13/09/2013

putain chevalier Olivier, tu m'as fait régaler.
Je retourne sous l'Estron, c est la ma demeure.

Bravo Olivier

Écrit par : la caramote de service | 13/09/2013

L estron n est qu'une image de ce que l'on veut détruire à Sète
Les exemples ne manquent pas
- saint clair
- la plage
- la salle des joutes
- nos canaux
- notre singularité

et toute cette casse enrobée de culture et d'art.

Mesdames et messieurs les complices, il faut arrêter. Mesdames et messsieurs les artistes, ne pensez pas qu'à la gamelle.

Écrit par : le cerveau | 13/09/2013

Et tout ça pour un estron.
Finalement je preopose une passerelle qui rejoindrait le quai à l estron pour que les gens qui ne sont jamais monté dessus puissent jouir d'un instant de liberté au milieu de la passe
On va bien trouver un batisseur pour le faire

Écrit par : ann | 14/09/2013

Ce jour le 15/09/2013 a 08H35 bonne nouvelle L'Estron ne sera pas détruit. Confirmation par Mr André Lubnrano dans le Midi libre


Notre action a réussi Merci a tous

Écrit par : zapatore | 15/09/2013

Navre zappatore mais il me semble qu.il nous faut des engagements autre que lubrano,ou tout au moins en plus ,chevalier,commeinhes et tout tout le toutim,vous avez remarqué que je n'ai pas écrit ,monsieur.en ce qui me concerne l.etron connaît pas.l'estron ,oui

Écrit par : Larvineva | 15/09/2013

Cher ou Chère Larvineva, j'ai bien lu votre commentaire et je vois bien que vous n'avez pas écris Monsieur. Je sais que vous etes assidu aux vicomtes vous avez donc remarqué que je mets toujours Monsieur ou Madame car je tiens a avoir une distance envers les Hommes politiques et ceux qui qui font des commentaires.

En ce qui concerne Mr Chevaliers, Comeihnes et compagnie je suis d'accord avec vous, car dans mon premier commentaire j'en avais parler.

Maintenant je vais reprendre ce que j'ai dis au premier commentaire, il que le les Vicomtes demandent a tous les candidats a l'eélection Municipale de signer un document afin de ne pas détruire notre Estron.

Écrit par : zapatore | 15/09/2013

Entièrement d'accord avec vous.

Écrit par : Larvineva | 15/09/2013

La réponse donnée dans le Midi LIbre est claire comme de l'eau de roche. Dommage que la question ai été vulgarisée .... "lu sur internet" au lieu de lu chez les Vicomtes de brageole.

Serions nous traité comme des oubliés ?

Écrit par : le chargé des commissions | 15/09/2013

Info pour l.origine source société historique de Sète par f massabiau a talon bulletin xvI.xvii.xviii,1991 le mole st louis,termine vers 1680,est equipè d'un simple fanal qui signale l'entrèe du port aux navires .Mais la tempête d.octobre 1683 emporte le musoir carrè et le fanal.il ne reste du musoir primitif qu'un bloc encore visible appelè pilon ou éstron.
Et oui l.estron est le plus ancien monument de Sète .puisque la région et consort on des idèes sublimes nous les chargeons de la conservation de notre estron.

Écrit par : Jeoffray d'enguerand | 15/09/2013

Merci jeoffray

Une raison de plus pour qu'en cette journée du patrimoine, la décision de sauver l'Estron (l'étron pour les estrangers de Montpellier) soit prise.

Écrit par : le chargé des commissions | 15/09/2013

Mr Le Chargé, je vous ai donner a peu près la meme version que Mr Joeffray et je n'ai pas eu de remerciements.

Comme vous le dites bien dans votre billet Serais-je traité comme un oubliué

Écrit par : zapatore | 15/09/2013

oui zapatorre,

mais quand Jeoffray il à précisé : le fanal, la date, la destruction ...
fallait le dire !

Allez question subsidiaire : quel est le type de pateau a gauche ?

Facile pour zapatorre.

Écrit par : le chargé des commissions | 15/09/2013

Mon cher vicomte, je ne puis répondre a cette question, car je ne connais pas le mot pateau avec cette orthographe. Donc je sais que vous etes plus intelligent que moi, je vous demande l'explication de ce mot Merci de votre répons

Écrit par : Zapatore | 15/09/2013

Les commentaires sont fermés.