Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/01/2012

A Sète : Les voeux 2012 et les yeux du poufre

Arapète et Mandroune ce matin sous la pendule du marché

Mandroune : alors t'as vu ?

Arapète : quoi ?

Mandroune : y a des fuites dans le cabinet ........ du Maire,

Arapète : ils vont nous augmenter les impôts pour payer la facture d'eau de véolia ?

Mandroune : t'es ensuquée ? (2) pas des fuites d'eau, des fuites ...... des choses que l'on ne doit pas entendre et que tout le monde sait !

Arapète : aie aie aie alors y a la M.... au cabinet du Maire ?

Mandroune : Pas exactement, mais raconter dans la ville ce que le Maire va dire le lendemain devant les personnalités et Cie ... ça frise le secret de polichinelle ! Le poufre (1) de Midi Libre a annoncé la veille du discours que le patrimoine des joutes allait être re-logé dans les anciens locaux d'Ifremer ancienne route d'Agde à coté des maquettes de bateaux d'André (AVERSA).

Tu te rappelles que depuis Juin 2010, Maïthé VAlles Bled avec la complicité de François Commeinhes avait expulsé sans motif ni sommation le patrimoine des joutes du Musée Paul Valéry pour le stocker dans le couloir de la Mairie ?

Arapète : Sûrement que je m'en rappelle, mon mari en a été tout retourné !

Mandroune : y a pas que ton Mari qui a été retourné, Sortir du Musée les vainqueurs de la Saint Louis, et toutes les reliques des joutes, ça en a fait débouronner (3) du monde au Quartier Haut ....... Avoir son nom inscrit dans le Musée Paul Valéry, pour un Sétois et même pour un Estranger du dehors, c est quelque chose .......

Arapète : Ta raison que c est quelque chose .... Au fait avant que la bouchère te le dise, je te le dis : Il y était mon bacamourte (4) de mari aux voeux .... du Maire !

Mandroune : Il y était ? Alors raconte, !

Arapète : Raconte ? hé bé il a mangé comme quatre, cet affamas (5) il a fait comme les autres ....... parole parole, moi je mange

Mandroune : remarque, il a raison, le lendemain tu lis Midi Libre et tout va bien ...... madame la marquise

Arapète : le problème c est que moi j'ai regardé l'hérault du jour et.... ça va pas si bien que ça ....

Mandroune : Dis pour en revenir aux fuites du Cabinet .... du Maire. Y a quand même un problème, un poufre même parisien ça n'a pas d'oreille, comment veux tu qu'il rapporte ce qu'il n'entend pas ? il faut bien que quelqu'un lui ouvre les yeux ..... C 'est de la cuisine interne au cabinet. ...... Au Quartier Haut on dit : tè elle a les yeux comme des pouffres (6)

Arapète : ho Mandroune tu me fatigues avec ton Cabinet et Ta Cuisine et tes yeux de pouffre . Bè vas prendre ton car ..... file ....Ton Quartier Haut t'attend

(1) poufre : avec un F c’est un poufre de Midi Libre, un poufre parisien

(2) ensuquée : Endormie .... Abrutie .....

(3) débouronner : Dire des bétises .....

(4) bacamourte : Bon à rien ....

(5) affamas : affamé .......

(6) pouffre : avec 2 F nom local du poulpe de Sète ....

Attention :

Tous les mots Sétois ont été repris dans le Sète A Dire de Raymond Coves illustré par Pierre François.

Le mot poufre avec un F a été copié sur Midi Libre (notre hébergeur préféré

 

sete,voeux 2012,arapète,mandroune

sete,voeux 2012,arapète,mandroune

   sete,voeux 2012,arapète,mandroune

Commentaires

Pas de fuite sur le stationnement, sur les subventions, sur les frais de bouches du maire. Pas de fuite sur l'augmentation des services publics. Pas de fuite sur la privatisation des quais. Pas de fuite sur la distribution des paillotes sur la plage.

Écrit par : Lecteur libre | 19/01/2012

Pour les fuites de cabinet, c'est Monsieur.WaWa,( M.De Rinaldo )qui est le responsable des cabinets ( des chiots) de la Ville, je n'invente rien, c'est M.Commeinhes qui l'a dit dans une réunion comique, pardon publique à la Corniche au mois de juin 2011. C'est vrai il y a cabinet et cabinet Quoique...dirait Raymond Devos

Écrit par : Le goulamas | 20/01/2012

Toutes ces histoires de cabinet ça sent drôlement la merde municipale.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 20/01/2012

Il a oublié de parler de la distribution de l'eau et du fermier.
Un lien intéressant qui montre que cette forme de fermage met le prix de l'eau à 20% de plus qu'en régie. Sans compter le manque de concurrence
http://www.liberation.fr/economie/01012384301-eau-le-cartel-qui-fait-bouillir-bruxelles

Écrit par : ann | 20/01/2012

EH ! Nous on est allé aux vœux du personnel.
Eh bê ! Le secrétaire général ou bien il a travaillé chez BARANE , ou bien il vient droit de chez BEN ALI !
Il a rien souhaité aux employés de mairie, mais, alors !!!!, comme il a flatté le maire ! Vous êtes le meilleur ! Vous êtes le plus beau ! Vous êtes le plus grand ! et vas-y que je t'en remets une couche !
Finalement, à l'écouter, y a pas besoin d'employés, le maire suffit : c'est lui qui fait tout !
Non ! Les employés, eux, ils font des conneries.....

La langue de bois ! Parler pour rien dire ? ou le ridicule ne tue plus !

Écrit par : les jols | 20/01/2012

Ouiias
Mais...
Lui il a la médaille et moi j'ai pas l'avancement !

Écrit par : gepetto | 20/01/2012

il parait qu'aux voeux du personnel le Maire à dit que le PPP partenariat public privé était une bonne chose .....

Donc "CHERS" (trop chers) employés de Mairie tenez vous à la rampe.

C'est mon petit doit qui me l'a dit

Écrit par : chargé des commissions | 20/01/2012

Midi Libre pourait le reprendre dans le Verbatim .....

Écrit par : chargé des commissions | 20/01/2012

Bonjour de St martin, je viens de lire les journaux locaux (Midi Libre et L'Herault du jour) que notre ami Le Vicomte a bien voulu mettre sur la toile. Mais j'ai lu également les commentaires :

Povre Mr De Rinaldo, maintenant Camélio a trouve un ami en la personne du Goulamas.

Quand a Ann si Mr le Maire a oublier de parler de l'eau ses Amis Socialistes parmi lesquels il y avait Mr Navarro lui a manger des pizzas. Au moins la c'est gratuit elles ne sont pas payés par le contribuable. Au fait Je sais pas s'il y avait sa femme.

Au revoir a tous je vais me baigner

Écrit par : zapatore | 20/01/2012

Excusez moi les pizzas elles sont payés par le contribuable Sétois et non par la région

Écrit par : zapatore | 20/01/2012

M. Zapatore,

Ce n'était pas la région, mais le PS qui payait les pizzas de M. Navarro. Mais comme les partis politique vivent à 99 % de subvention de l'état , indirectement c'est bien le contribuable français qui payait les pizzas de M. Navaro.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 20/01/2012

Je suis allé aux voeux du Maire en tant qu' ancien employé de Mairie (détaché) ?Il était pratiquement 18h et il n' y avait pas beaucoup de monde .Zut!!! j' ai raté les voeux du Maire ,mais pas les tielles toujours aussi délicieuse .
Cela va faire plaisir à mon ami Calimero , mais je me suis senti étranger , je n' ai eu droit qu' à un ou deux voeux et une tape 'Amicale de Milou' .
Décidément Sète n' est peuplé que 'd'estrangers' :=))

Écrit par : utopjim | 20/01/2012

Quand c'est pour se rincer à l'oeil, il n'est le premier et surtout quand ce n'est pas sa cuisine de cantine.

On paye à Balaruc et on se fait employer à Sète et cela ne suffi pas à la retraite on vient se gaver encore comme si l'on avait oublié quelque chose.

Ce pauvre UTOP quant il part de quelque part et qu'il n'a rien emporté, il lui semble avoir oubliié quelque chose.

On ne refera jamais les pique-assiettes.

Écrit par : LE BALARUCOIS | 20/01/2012

Jean-Louis , tu es maso !!! Pour une fois que je fais une petite note gentille de connivence avec toi , tu m' attaques ???
En fait , c' est moi le SM , qui m' imagine puérilement que l' on peut plaisanter avec toi . "Vaï caga!!! Mourre de porc"

Écrit par : utopjim | 20/01/2012

Pourquoi tant de haine !

J'en est cure (fallait le placer) de tout cela, adresse toi à ton compatriote.

Si tu trouves du plaisir au SM,

c'est ton problème.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/01/2012

Zapatore je suis également à St Martin hotel La Samanna. Je t attends pour l'apéro ce soir au bar (c est à terre s basses) vient avec un hibiscus rouge le mien sera blanc.
On parlera de notre chére Henriette et se fera un pastis accra à la santé de s brageoles.
Faits vite je pars pour miami demain

Écrit par : mecene | 20/01/2012

Au lieu de parler DE moi, j'attends toujours que tu tiennes tes promesses et que tu parles AVEC moi...! Enfin, parler... c'est une façon de parler... ! T'es pas gêné de nous faire saliver avec Miami alors que l'hiver, même dit doux par les grincheux du réchauffement planétaire, n'en finit pas de ne pas finir et qu'on attend le printemps avec impatience pour que la sève monte et qu'on puisse enfin jeter nos culottes tricotées main et nos gaines rancies par le froid aux ordures ?
Satan tentateur...

Écrit par : Henriette | 20/01/2012

les voyages forment la jeunesse !!!!!

Écrit par : chargé des commissions | 20/01/2012

Ici, pour voyager... on a le nouveau festival des voix vives hivernal...
mais on se les gèle à la petite chapelle...
et c'est bien connu, qui est gelé est tout rabougri et peu vaillant...
et l'inspiration poétique, qui en été jaillit avec force et vigueur pour nous emporter au moins jusqu'à Miami... en hiver, bien ramollie, n'arrrive même pas à se dresser jusqu'à la vierge de Saint-Louis...
Alors, comme des vieilles feuilles recroquevillées
On a pour se rabattre que des voeux endeuillés...

Écrit par : Henriette | 20/01/2012

Pourquoi tant de haine !

J'en ai cure (fallait le placer) de tout cela, adresse toi à ton compatriote.

Si tu trouves du plaisir au SM,

c'est ton problème.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/01/2012

Bon revenons aux voeux du Maire.

Hier je rentrais tranquillement chez moi, le véhicule officiel du maire avec son chauffeur ancien communiste et nouveau commeinhiste, s'arrête. En sors le sieur François et la gentille Mme Magne. Nous étions nez à nez, il a regardait le ciel pour ne pas me voir et Mme Magne ma serré la main, il a été obligé de faire un arrêt, notre poignée de main lui faisant barrière.

Je n'ai pas voulu gêner la dame qui est une des seules personnes valables de son entourage politique, je voulais présenter à notre premier Magistrat mes meilleurs voeux de malheur pour l'année 2012 et les suivantes, surtout 2014 pour lui et sa famille.

Mais revenons à l"essentiel le Maire va présenter ses voeux à tout les cafetiers, gargotiers, tenanciers.....de la ville ?

Il justifie dans ce cas en liquide ses frais de bouche.

Ou bien les bars sont pour lui un lieu de culte, une sorte d'église ou de mosquée où il peut s'adonner librement à sa dévotion.

A la marine, nous disons tout cela sent la sardine.

Étonnant ! Non ?

PS : A noter que dans ses virées, il n'amène pas son nain, Tracasin s'occupe pourtant de ses bourses.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/01/2012

Lire supra

Mme Magne m'a serré la main

Mais revenons à l"essentiel le Maire va présenter ses voeux à tous les cafetiers, gargotiers, tenanciers.....de la ville ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/01/2012

Si en plus de payer la soirée des voeux avec les impots des sétois, il faut payer le porte à porte alors là !

c'est fort de café

Écrit par : chargé des commissions | 21/01/2012

JL, si ce n' est pas qui le Con qui signe Balarucois et qui te plagie .
Qu' il se fasse connaître le 'Copieur masqué qui n' a aucune personnalité!!!

Écrit par : utopjim | 21/01/2012

A bas l'usurpateur balarucois.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/01/2012

Pas trés gentille Henriette moi qui te loues une admiration sans faille (c peut être les fotes d'orthographe du dernier message!!!!!)
Quand Zapatore ce ne fut qu'une illusion, pas venu ou il nous a raconté des craques. Bayside vous salue bien.

Écrit par : mecene | 21/01/2012

Mécène je viens de lire a l'instant ton commentaire, si je ne suis pas venu a ton hotel c'est d'abord que j'étais a vec des amis et ca ne se fait pas de laisser des Amis. Ensuite comment je te reconnais dans cet immense hotel l'histoire de l'hibiscus c'est bidon je ne t'ai pas cru.

Tu sais au mois d'avril nous pensons aller a Venise, nous cherchons un couples d'amis ?????

Je rentre Jeudi

Écrit par : zapatore | 21/01/2012

Zapatore, un échangiste ? On aura tout vu sur ce blog... et moi alors, là-dedans...? Comment ça jsuis pas gentille, Mécène, moi qui ne suis que miel sans une once de fiel...! (tu m'emmènes à Venise, alors ? pff !)

Écrit par : Henriette | 22/01/2012

Et avec ça échangiste !

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/01/2012

Mon cher Mécène je n'ai pas cru a ton rendez vous car l'histoire de l'hibiscus c'est bidon, d'ailleurs je te connais pas et dans ce palace je ne t'aurais pas trouver.

J'étais avec un couple d'amis et je ne peux pas laisser mes amis et ma femme .

Je rentre jeudi

Écrit par : zapatore | 21/01/2012

Henriette,

Nous avons eu la même idée, nos commentaires ont du se faire en même temps.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/01/2012

Henriette,

Hors sujet, nous agents des finances, nous recevons une revue mensuelle éditée par notre ministère qui s'intitule "Libre Échange", cette revue qui coûte la peau des fesses et que personne ne lit, arrive directement à domicile dans une enveloppe en plastic transparent.

Pour m'amuser, il y a plus de quinze ans, j'avais écrit à la publication, en invoquant que j'habitais prés du Cap d'Agde où se trouvait de multiples clubs d'échangistes et que le facteur regardait ma femme d'un drôle d'air quand il portait la revue chez moi. Je demandais de trouver une solution pour garantir ma vie privée.

L'énarque directeur de la publication au ministère qui est devenu depuis Ministre du gouvernement Sarkosy, m'a téléphoné personnellement à mon bureau pour s'excuser et me préciser qu'il n'y avait aucune solution, un envoi par courrier opaque étant impossible, un marché étant passé avec un imprimeur qui recevait le listing et faisait les envois.

Après une discussion âpre où cette super intelligence formatée administrativement pour servir l'état et se servir, n'a pas compris malgré mes allusions téléphoniques que je me foutais de sa gueule ainsi que celle du système, un compromis a pu être passé. J'acceptais finalement à contre coeur qu'il me raye des listings et je ne recevrais plus cette revue. L'énarque m'a même félicité pour cette abnégation qui prouvait mon sens du service public et de ne pas être le grain de sable qui aurait gêné les rouages administratifs si bien huilés. A la fin de notre conversation, j'ai senti que je lui ôtait un gros poids, ce problème l'avait administrativement tourmenté et il n'avait pu le solutionné, sinon à faire un avenant au contrat de l'imprimeur pour l'emballage opaque de toutes les revues, du ministère, ce qui engendrait un coût supplémentaire énorme qu n'avait pas été budgétisé d'après ses arguments.

Ceci pour dire, voila par qui nous sommes gouvernés, un énarque au pouvoir cela vous ruine une nation.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/01/2012

Très drôle,j'adore !

Écrit par : Henriette | 22/01/2012

Henriette,

Hors sujet, nous agents des finances, nous recevons une revue mensuelle éditée par notre ministère qui s'intitule "Libre Échange", cette revue qui coûte la peau des fesses et que personne ne lit, arrive directement à domicile dans une enveloppe en plastic transparent.

Pour m'amuser, il y a plus de quinze ans, j'avais écrit à la publication, en invoquant que j'habitais prés du Cap d'Agde où se trouvait de multiples clubs d'échangistes et que le facteur regardait ma femme d'un drôle d'air quand il portait la revue chez moi. Je demandais de trouver une solution pour garantir ma vie privée.

L'énarque directeur de la publication au ministère qui est devenu depuis Ministre du gouvernement Sarkosy, m'a téléphoné personnellement à mon bureau pour s'excuser et me préciser qu'il n'y avait aucune solution, un envoi par courrier opaque étant impossible, un marché étant passé avec un imprimeur qui recevait le listing et faisait les envois.

Après une discussion âpre où cette super intelligence formatée administrativement pour servir l'état et se servir, n'a pas compris malgré mes allusions téléphoniques que je me foutais de sa gueule ainsi que celle du système, un compromis a pu être passé. J'acceptais finalement à contre coeur qu'il me raye des listings et je ne recevrais plus cette revue. L'énarque m'a même félicité pour cette abnégation qui prouvait mon sens du service public et de ne pas être le grain de sable qui aurait gêné les rouages administratifs si bien huilés. A la fin de notre conversation, j'ai senti que je lui ôtait un gros poids, ce problème l'avait administrativement tourmenté et il n'avait pu le solutionné, sinon à faire un avenant au contrat de l'imprimeur pour l'emballage opaque de toutes les revues, du ministère, ce qui engendrait un coût supplémentaire énorme qu n'avait pas été budgétisé d'après ses arguments.

Ceci pour dire, voila par qui nous sommes gouvernés, un énarque au pouvoir cela vous ruine une nation.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/01/2012

M. Camelio, je ne partage pas toutes vos positions (honnis soit qui mal y pense), mais je dois dire que je trouve cette anecdote tout à fait croustillante!
Je brûle seulement de connaitre (et je suis sûre que je ne suis pas la seule) le nom de cet affable directeur de publication.
Allez, dites-le nous!

Écrit par : Curieuse | 22/01/2012

Je dois souligner en cette affaire que je n'ai jamais eu de réponse écrite comme la règle administrative l'impose, mais que je n'ai plus reçu la revue, ce qui tant à prouver que ce problème majeur dont la solution n'avait pas été enseigné à l'ENA, avait du le préoccupé au plus haut point notre homme.

Coluche disait à peu prés cela : tu donnes le Sahara à un énarque et quelques années après l'Algérie importe du sable.

Quant au nom Curieuse, impossible je suis taquin mais non méchant. Je ne donnes les noms que des crapules nuisibles pour la société et lui n'en est pas une.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/01/2012

Les commentaires sont fermés.