Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/07/2011

Festival de poêteries Sétoises : "les voix vives des vicomtes de brageole en brageolie

Du 22 au 30 juillet lâchez vos poèmes chez les vicomtes dans le cadre du Festival off dans le Festival In.

Si tu es poète et que tu passe par ce blog, arrête ! de poisson

Ici nous ne sommes pas sérieux, juste un peut pouet pouet ! du klaxon

 Quand un vicomte Rencontre un aut' vicomte, Qu'est-ce qu'ils s'racontent ? Des histoir's de vicomtes... Quand une marquise Rencontre un' autr' marquise Qu'est-c'qu'ell's se disent ? ... Des histoir's de marquises ... Quand un cul d'jatte Rencontre un aut' cul d'jatte, Rien n'les épate Qu'une histoir' de cul d'jatte. {Refrain:} Chacun sur terre Se fout, se fout, Des p'tit's misères De son voisin du d'ssous. Nos p'tit's affaires A nous, à nous Nos p'tit's affaires C'est c'qui passe avant tout ... Malgré tout c'qu'on raconte Partout, partout, Qu'est-c' qui compte en fin d'compte C'qui compt' surtout c'est nous. Chacun sur terre Se fout, se fout, Des p'tit's misères De son voisin du d'ssous. Quand un gendarme Rencontre un aut' gendarme Rien ne les charme Qu' les histoir's de gendarmes ... Quand un' bigote Rencontre un' aut' bigote, Qu'est-c'qu'elles chuchotent ? Des histoir's de bigotes ... Quand un' vieill' tante Rencontre un' aut' vieill' tante Ell's sont contentes De parle de vieill's tantes...

sete,voix vives,quartier haut

 

La maison de quartier. (henriette 2011)

 Ce soir j’allai, gaie comme une grive Au festival, à Sète, des Voix Vives Pour découvrir et comprendre enfin Ce qu’est la poésie, jeux de mots sans fin ? Devant les grilles du Château d’Eau Accueillie galamment par un Beau Je découvre quelle horreur Qu’à Sète on manque de cœur. Un couple snob et friqué, Propret et bien briqué Refuse à l’entrée, écœuré, Le tract sur la maison de quartier. Je m’approche, intéressée, Je veux dans leur œil allumer Un intérêt pour ce sujet Et ne sait qu’inventer… Monsieur Dame, approchez Vous n’allez pas laisser La bourgeoise municipalité Se passer de Cartier ! Ciel ! Cartier, les bijoux ! Signons la pétition mon Chou ! Nous ne pouvons dédaigner Notre prochain, Dieu l’a dicté ! C’est ainsi que ce soir Naît une lueur d’espoir Dans mon espiègle esprit Parfois voilé de gris. Un festival de poésie Peut quelquefois, merci, Et grâce à quelques mots Alléger d’un sourire les maux… Le problème reste entier Pour la maison de quartier Sauvons-la du néant Et des indifférents ! Les bijoux n’ont de valeur Que s’ils portent du bonheur Alors, ayons du cœur Et soyons les sauveurs ! Indignons-nous… ensemble ! La musique des mots Reçus au Château d’Eau Ne doit pas effacer Les problèmes d’à côté… De nos Voix Vives Crions qu'elle vive !

Commentaires

Allô, allô Jacky !
Quelles nouvelles ?
Absente depuis quinze jours,
Au bout du fil
Je vous appelle ;
Que trouverai-je à mon retour ?

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant, il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Un incident, une bêtise,
un simple gamin en crise,
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô Jacky !
Quelles nouvelles ?
Le gamin en cris" aujourd'hui !
Expliquez-moi
Valet fidèle,
Comment cela s'est-il produit ,

Cela n'est rien, Madame la Marquise,
Cela n'est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
il a mis
unl'incendie
Qui détruisit un appentis
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô Jaxky !
Quelles nouvelles ?
Mon appentis a donc brûlé ?
Expliquez-moi
Valet modèle,
Comment cela s'est-il passé ?

Cela n'est rien, Madame la Marquise,
Cela n'est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Si l'appenti brûla, Madame,
C'est qu'les poubelles étaitenr en flammes.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô Jacky !
Quelles nouvelles ?
Nos poubelles sont donc détruit' !
Expliquez-moi
Car je chancelle
Comment cela s'est-il produit ?

Eh bien ! Voila, Madame la Marquise,
Apprenant qu'il avait de l'acné,
A pein' fut-il rev'nu de sa surprise
Qu"un gamin à quatre heur' du mat' réveillé ,
Et en frottant une allumette'
Qu'il enflamma tout's les poubelles,
Mettant le feu à tout l'bistrot
Qui s'consuma de bas en haut ;
Le vent soufflant sur l'incendie,
Le propagea sur l'apentis,
Et c'est ainsi qu'en un moment
On compris l'avertissement
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/07/2011

Bravo cela démarre en Feux d'Artifices , ce ne serait pas un plag(iat):-)???

Écrit par : utop | 21/07/2011

ESPERAMOUR

Encore une fois ,c'est la rupture
Comment faire pour que cela dure
On se quitte ,pourtant on s'aime
Pour éviter tout anathème
Pourquoi en est-on arrivé là
C' était trop beau ,encore une fois


Cette fois ,enfin, voilà la bonne
La relation forte qui nous passionne
La découverte de nos deux êtres
N' augurait aucun ,peut être
Nous étions sûr d'avoir trouvé
Cette âme soeur tant espérée


Encore fois ,tout est brisé
Toi le démon ,tu as remisé
Tous nos 'je t'aime ,tous nos baisers
Dans une boîte nommée "Passé"
Malgré cela ,j' attend le jour
Où tu viendras ,toi mon Amour.

Écrit par : utop | 22/07/2011

Agile et nonchalante, brillante comme un rubis
Ta beauté n'a d'égale, que ton utilité.
Jardiniers du dimanche, aussi bien que fermiers ,
Impatiemment t'attendent , et te disent merci.
Jolie comme un bijou, mignonne coccinelle
La rondeur de tes formes, laissant s'ouvrir tes ailes
Sur tous nos bons légumes, céréales et fleurs
Aux poux, aux pucerons , c'est toi qui leur fais peur.
C'est pourquoi l'on te nomme, petit porte-bonheur.
Désherbants, pesticides, te condamnent à la mort
S'il vous plaît, jardiniers, épargnez ce trésor

Écrit par : marion devineau | 22/07/2011

Les coccinelles ravageuses
Mais toutes les coccinelles ne sont pas les bienvenues au jardin. Il existe différents groupes dans la famille des coccinellidae et certaines cousines de nos coccinelles familières sont de redoutables ravageurs. Si les Coccidula scutellata pourchassent les aphides en été, d’autres espèces s’intéressent davantage à nos cultures. Ainsi au fil des mois, vous rencontrerez au jardin des Epilachna chrysomelina, rouge jaune, qui s’attaquent aux melons, et des Subcoccinella 24-punctata , rouge fauve, aux élytres à points noirs, qui s’attaquent aux œillets dans le midi de la France.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/07/2011

on ne peut pas stigmatiser toute une population pour quelques brebis galeuses

Écrit par : marion devineau | 22/07/2011

Isaac de BENSERADE (1613-1691)


Madame, je vous donne un oiseau pour étrenne
Sonnet

Madame, je vous donne un oiseau pour étrenne
Duquel on ne saurait estimer la valeur ;
S'il vous vient quelque ennui, maladie ou douleur,
Il vous rendra soudain à votre aise et bien saine.

Il n'est mal d'estomac, colique ni migraine
Qu'il ne puisse guérir, mais sur tout il a l'heur
Que contre l'accident de la pâle couleur
Il porte avecque soi la drogue souveraine.

Une dame le vit dans ma main, l'autre jour
Qui me dit que c'était un perroquet d'amour,
Et dès lors m'en offrit bon nombre de monnoie

Des autres perroquets il diffère pourtant :
Car eux fuient la cage, et lui, il l'aime tant
Qu'il n'y est jamais mis qu'il n'en pleure de joie.

Écrit par : chargé des commissions | 22/07/2011

Soeur Jeanne

Soeur Jeanne ayant fait un poupon,
Jeûnait, vivait en sainte fille;
Etait toujours en oraison;
Et toujours ses soeurs à la grille.
Un jour donc l'abesse leur dit :
Vivez comme soeur Jeanne vit,
Fuyez le monde et sa séquelle.
Toutes reprirent à l'instant :
Nous serons aussi sage qu'elle,
Quand nous en auront fait autant.



Contes et nouvelles en vers par Monsieur de La Fontaine

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/07/2011

Je ne comprend pas le 'deal' du moment .Ce n' est pas nous qui devons faire des poèmes???

Écrit par : utop | 22/07/2011

Quand tu seras bien vieille, le soir… en porte-jarretelles.
Assise comme une conne devant l’ordinateur,
Morte de ridicule et pendantes mamelles
Tu regretteras le temps, idiote pimprenelle,
Où tu étais encore à faire le joli-cœur.

Moue dédaigneuse devant tes prétendants
Sous prétexte qu’ils n’ont plus l’arrogance des vingt ans
Tu seras moins hautaine, sexagénaire, sans tes atours
Lorsque plus aucun homme ne te fera la cour
Et que tu seras seule sans amour.

Rose fanée, peau fripée, fesse vidée
Tu n’auras que tes yeux pour pleurer.
Et si tu penses à lui autrefois rejeté
Pas besoin de mailer ou d’appeler
Il s’est tapé une jeune, t’es plus sur le marché !

Tant pis pour toi, vieille péronnelle
Tu ne l’intéresses plus, il te voulait pucelle
Là t’es juste bonne pour la poubelle
En tout cas pour lui, cruel,
Qui se croit encore coq alors qu’il est blaireau…

Pardon Ronsart de t’avoir parodié
Et là j’ai fait soft pour ne pas trop choquer
Parce que chez les Vicomtes on a de la tenue
Même si parfois ça vire un peu au cru
Voire pire… à poésie de morue !

Écrit par : Antibeauf Anonyme | 22/07/2011

Antibeauf anonyme , tu es allé fort, il y en a au moins 2 qui doivent être dégoûtées
.Quand je pense que l' on me reproche d' être insultant , là ,je me sens tout petit ...

Écrit par : utop | 22/07/2011

Quand tu seras bien vieux et ramollo de la queue
Qu’il ne te restera, libidineux vieux bouc
Que tes doigts sinueux pour baver sur Facebook,
Pas la peine de rêver, même en fermant les yeux
En pensant que j’t’attends comme on espère Dieu.

Même si tu crois que ça m’est venu tard…
J’m’éclate grave avec des p’tits fêtards
Qui m’donnent des coup d’jeune avec tous leurs bobards
Parfois loubars… nantis… de barres !
Oui, je l’avoue, je suis une vraie cougar !

On s’amuse bien, ils s’en fichent de mon âge
Même dans un lit, ils finissent en nage
Oh, que c’est bon, mieux que de l’art
De jeunesse fougueuse à l’or en barre
Bien plus fringants que tout ton lard !

Avec toi, j’ai juste pris du retard
Mais pas oublié ce qu’avait dit Ronsard…
Il faut croqué la vie avant qu’elle ne vous croque
C’est valable pour moi, vieille breloque,
Mais toi, tu vois, t’as plus rien dans ton froc !

Écrit par : AntiUtop Anonyme | 22/07/2011

Le faiseur d'oreilles


Sire Guillaume allant en marchandise,
Laissa sa femme enceinte de six mois;
Simple, jeunette, et d'assez bonne guise,
Nommée Alix, du pays champenois.
Compère André l'allait voir quelquefois
A quel dessein, besoin n'est de le dire,
Et Dieu le sait: c'était un maître sire;
Il ne tendait guère en vain ses filets;
Ce n' était pas autrement sa coutume.
Sage eût été l'oiseau qui de ses rets
Se fût sauvé sans laisser quelque plume.
Alix était fort neuve sur ce point.
Le trop d'esprit ne l'incommodait point:
De ce défaut on n'accusait la belle.
Elle ignorait les malices d'Amour.
La pauvre dame allait tout devant elle,
Et n'y savait ni finesse ni tour.
Son mari donc se trouvant en emplette,
Elle au logis, en sa chambre seulette,
André survient, qui sans long compliment
La considère; et lui dit froidement:
Je m'ébahis comme au bout du royaume
S'en est allé le compère Guillaume,
Sans achever l'enfant que vous portez:
Car je vois bien qu'il lui manque une oreille
Votre couleur me le démontre assez,
En ayant vu mainte épreuve pareille.
Bonté de Dieu ! reprit-elle aussitôt,
Que dites-vous ? quoi d'un enfant monaut
J'accoucherais ? n'y savez-vous remède ?
Si da, fit-il, je vous puis donner aide
En ce besoin, et vous jurerai bien,
Qu'autre que vous ne m'en ferait tant faire.
Le mal d'autrui ne me tourmente en rien;
Fors excepté ce qui touche au compère:
Quant à ce point je m'y ferais mourir.
Or essayons, sans plus en discourir,
Si je suis maître à forger des oreilles.
Souvenez-vous de les rendre pareilles,
Reprit la femme. Allez, n'ayez souci,
Répliqua-t-il, je prends sur moi ceci.
Puis le galant montre ce qu'il sait faire.
Tant ne fut nice (encor que nice fut)
Madame Alix, que ce jeu ne lui plut.
Philosopher ne faut pour cette affaire.
André vaquait de grande affection
A son travail; faisant ore un tendon,
Ore un repli, puis quelque cartilage;
Et n'y plaignant l'étoffe et la façon.
Demain, dit-il, nous polirons l'ouvrage,
Puis le mettrons en sa perfection;
Tant et si bien qu'en ayez bonne issue.
Je vous en suis, dit-elle, bien tenue:
Bon fait avoir ici-bas un ami.
Le lendemain, pareille heure venue,
Compère André ne fut pas endormi.
Il s'en alla chez la pauvre innocente.
Je viens, dit-il, toute affaire cessante,
Pour achever l'oreille que savez.
Et moi, dit-elle, allais par un message
Vous avertir de hâter cet ouvrage:
Montons en haut. Dès qu'ils furent montés,
On poursuivit la chose encommencée.
Tant fut ouvré , qu'Alix dans la pensée
Sur cette affaire un scrupule se mit;
Et l'innocente au bon apôtre dit:
Si cet enfant avait plusieurs oreilles,
Ce ne serait à vous bien besogné.
Rien, rien, dit-il; à cela j'ai soigné;
Jamais ne faux en rencontres pareilles.
Sur le métier l'oreille était encor,
Quand le mari revient de son voyage;
Caresse Alix, qui du premier abord:
Vous aviez fait, dit-elle, un bel ouvrage.
Nous en tenions sans le compère André;
Et notre enfant d'une oreille eût manqué.
Souffrir n'ai pu chose tant indécente.
Sire André donc, toute affaire cessante
En a fait une: il ne faut oublier
De l'aller voir, et l'en remercier;
De tels amis on a toujours affaire.
Sire Guillaume, au discours qu'elle fit,
Ne comprenant comme il se pouvait faire
Que son épouse eût eu si peu d'esprit,
Par plusieurs fois lui fit faire un récit
De tout le cas; puis outre de colère
Il prit une arme à côte de son lit;
Voulut ruer la pauvre Champenoise,
Qui prétendait ne l'avoir mérité.
Son innocence et sa naïveté
En quelque sorte apaisèrent la noise.
Hélas Monsieur, dit la belle en pleurant,
En quoi vous puis-je avoir fait du dommage ?
Je n'ai donne vos draps ni votre argent;
Le compte y est; et quant au demeurant,
André me dit quand il parfit l'enfant,
Qu'en trouveriez plus que pour votre usage:
Vous pouvez voir, si je mens tuez-moi;
Je m'en rapporte à votre bonne foi.
L'époux sortant quelque peu de colère,
Lui répondit: Or bien, n'en parlons plus;
On vous l'a dit, vous avez cru bien faire,
J'en suis d'accord, contester là-dessus
Ne produirait que discours superflus:
Je n'ai qu'un mot. Faites demain en sorte
Qu'en ce logis j'attrape le galant:
Ne parlez point de notre différend;
Soyez secrète, ou bien vous êtes morte
Il vous le faut avoir adroitement;
Me feindre absent en un second voyage,
Et lui mander, par lettre ou par message,
Que vous avez à lui dire deux mots.
André viendra; puis de quelques propos
L'amuserez; sans toucher à l'oreille;
Car elle est faite, il n y manque plus rien.
Notre innocente exécuta très bien
L'ordre donné; ce ne fut pas merveille;
La crainte donne aux bêtes de l'esprit.
André venu, l'époux guère ne tarde,
Monte, et fait bruit. Le compagnon regarde
Où se sauver: nul endroit il ne vit,
Qu'une ruelle en laquelle il se mit.
Le mari frappe; Alix ouvre la porte;
Et de la main fait signe incontinent,
Qu'en la ruelle est caché le galant.
Sire Guillaume était armé de sorte
Que quatre Andrés n'auraient pu l'étonner.
Il sort pourtant, et va quérir main forte,
Ne le voulant sans doute assassiner;
Mais quelque oreille au pauvre homme couper
Peut-être pis, ce qu'on coupe en Turquie,
Pays cruel et plein de barbarie.
C'est ce qu'il dit à sa femme tout bas:
Puis l'emmena sans qu'elle osât rien dire;
Ferma très bien la porte sur le sire.
André se crut sorti d'un mauvais pas,
Et que l'époux ne savait nulle chose.
Sire Guillaume, en rêvant à son cas
Change d'avis, en soi-même propose
De se venger avecque moins de bruit,
Moins de scandale, et beaucoup plus de fruit.
Alix, dit-il, allez quérir la femme
De sire André; contez-lui votre cas
De bout en bout; courez, n'y manquez pas.
Pour l'amener vous direz à la dame
Que son mari court un péril très grand;
Que je vous ai parlé d'un châtiment
Qui la regarde, et qu'aux faiseurs d'oreilles
On fait souffrir en rencontres pareilles:
Chose terrible, et dont le seul penser
Vous fait dresser les cheveux à la tête;
Que son époux est tout près d'y passer;
Qu'on n'attend qu'elle afin d'être à la fête.
Que toutefois, comme elle n'en peut mais,
Elle pourra faire changer la peine;
Amenez-la, courez; je vous promets
D'oublier tout moyennant qu'elle vienne.
Madame Alix, bien joyeuse s'en fut
Chez sire André dont la femme accourut
En diligence, et quasi hors d'haleine;
Puis monta seule, et ne voyant André,
Crut qu'il était quelque part enfermé.
Comme la dame était en ces alarmes,
Sire Guillaume ayant quitté ses armes
La fait asseoir, et puis commence ainsi:
L'ingratitude est mère de tout vice.
André m'a fait un notable service;
Par quoi, devant que vous sortiez d'ici,
Je lui rendrai si je puis la pareille.
En mon absence il a fait une oreille
Au fruit d'Alix: je veux d'un si bon tour
Me revancher, et je pense une chose:
Tous vos enfants ont le nez un peu court:
Le moule en est assurément la cause.
Or je les sais des mieux raccommoder.
Mon avis donc est que sans retarder
Nous pourvoyions de ce pas à l'affaire.
Disant ces mots, il vous prend la commère,
Et près d'André la jeta sur le lit
Moitié raisin, moitié figue, en jouit.
La dame prit le tout en patience;
Bénit le ciel de ce que la vengeance
Tombait sur elle, et non sur sire André;
Tant elle avait pour lui de charité.
Sire Guillaume était de son côté
Si fort ému, tellement irrité,
Qu'à la pauvrette il ne fit nulle grâce
Du talion, rendant à son époux
Fèves pour pois, et pain blanc pour fouace.
Qu'on dit bien vrai que se venger est doux !
Très sage fut d'en user de la sorte:
Puisqu'il voulait son honneur réparer,
Il ne pouvait mieux que par cette porte
D'un tel affront à mon sens se tirer.
André vit tout, et n'osa murmurer;
Jugea des coups; mais ce fut sans rien dire;
Et loua Dieu que le mal n'était pire.
Pour une oreille il aurait composé .
Sortir à moins, c'était pour lui merveilles:
Je dis à moins; car mieux vaut, tout prise,
Cornes gagner que perdre ses oreilles.


Contes et nouvelles en vers par Monsieur de La Fontaine

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/07/2011

La maison de quartier.

Ce soir j’allai, gaie comme une grive
Au festival, à Sète, des Voix Vives
Pour découvrir et comprendre enfin
Ce qu’est la poésie, jeux de mots sans fin ?

Devant les grilles du Château d’Eau
Accueillie galamment par un Beau
Je découvre quelle horreur
Qu’à Sète on manque de cœur.

Un couple snob et friqué,
Propret et bien briqué
Refuse à l’entrée, écœuré,
Le tract sur la maison de quartier.

Je m’approche, intéressée,
Je veux dans leur œil allumer
Un intérêt pour ce sujet
Et ne sait qu’inventer…

Monsieur Dame, approchez
Vous n’allez pas laisser
La bourgeoise municipalité
Se passer de Cartier !

Ciel ! Cartier, les bijoux !
Signons la pétition mon Chou !
Nous ne pouvons dédaigner
Notre prochain, Dieu l’a dicté !

C’est ainsi que ce soir
Naît une lueur d’espoir
Dans mon espiègle esprit
Parfois voilé de gris.

Un festival de poésie
Peut quelquefois, merci,
Et grâce à quelques mots
Alléger d’un sourire les maux…

Le problème reste entier
Pour la maison de quartier
Sauvons-la du néant
Et des indifférents !

Les bijoux n’ont de valeur
Que s’ils portent du bonheur
Alors, ayons du cœur
Et soyons les sauveurs !

Indignons-nous… ensemble !

La musique des mots
Reçus au Château d’Eau
Ne doit pas effacer
Les problèmes d’à côté…

De nos Voix Vives
Crions qu'elle vive !

Écrit par : henriette | 23/07/2011

henriette

nous attendions quelque chose de fort de ta part.
mais là nous restons sans voix

Écrit par : chargé des commissions | 23/07/2011

Enfin quelqu' un qui joue le jeux!!!
Rillette , Bravo mais je ne suis pas surpris que pour la rime ,tu aies compris.

Écrit par : utop | 23/07/2011

bravo henriette

Écrit par : marion devineau | 23/07/2011

Par contre ,Jean-Louis , plus cela va ,plus tu me fais penser à Pierre Bellemare .

Comme un vieux Bibliothécaire ,tu vas chercher
Tous les anciens textes les plus éculés
N' as-tu pas, avec ta science infuse ,
Quelques mots à toi qui naturellement fusent ?
Pourquoi ne nous sorts-tu pas , un pamphlet
Sorti de tête qui est bien gonflée
Peut être,alors nous verrions le niveau
Du gros bouffon malin appelé Camélio

Écrit par : utop | 23/07/2011

Vicomte c'est trop d'honneur !
Mais bien un cri du coeur...
Juste quelques mots vite griffonnés
Par réelle solidarité
Un petit rien, un grain de sable,
Pour tous ces gens formidables...

Écrit par : henriette | 23/07/2011

ma belle brune,
je ne pouvais mieux faire
que te mettre à la une

Écrit par : chargé des commissions | 23/07/2011

Henriette ou Rillette pourquoi as-tu choisi la vieillesse
Crois-tu vraiment que c' est là que vienne la sagesse?
Crois-tu vraiment que quand tu parles de fesses
Tu sois crédible aux yeux des vieux ou de la jeunesse?
Tu n' as pas encore choisi la plume et la psychiatrie
A force de tâtonner et de ne pas faire le tri
Tu vas rester longtemps le cul entre deux chaises
Comment veux-tu après cela que l'on te baise ?

Écrit par : utop | 23/07/2011

Assez, Manant, de tes fadaises
Et t'occupe pas de qui me baise
Va voir un peu sur la falaise
Et pourvu que tu fasses un malaise !

Regarde au fond de l'eau, Narcisse
Attrape la gluante saucisse
Oui c'est bien ton reflet
Langue de vipère, benêt !

Écrit par : henriette | 23/07/2011

Tu peux mieux faire
Laide sorcière !

Écrit par : utop | 23/07/2011

Qui manie l'insulte avec aisance
Finira dans les fosses d'aisance
Bien arrosé de brûlant destop
C'est ce paltoquet d'utop
Car qui a la gueule comme le cul
Ne mérite pas le salut!

Écrit par : la piccina | 23/07/2011

Chargé, les voix d'Henriette sont, contrairement à elle, impénétrables...
Je sors.

Écrit par : Jalouse | 23/07/2011

Dans ma boîte en carton, dans ma tombe
Vous m'avez réveillée, juste pour une journée
J'ai ressorti d'un carton déchiré
Une vieille bafouille presque oubliée
Ecrite un jour de naufrage
Pour des amours mirages...

Maudits maux doux !


Ma petite chérie, mon amoureuse, que c’est bon de te voir, te revoir, ce soir, tu m’as manqué, toutes ces journées, l’été sans toi, il fait froid, je t’aime un peu, non beaucoup, ou pas du tout, comment savoir, j’peux pas y croire, dis-le moi, dis, c’est toi, c’est moi, émoi, effroi, amour, toujours, amourette, historiette ou grand amour, pour toujours ?

Ma petite caille, ma canaille, tu piailles, ma cane, tu cancanes, t’encanailles, tu caquètes, halètes, dans mes bras, je ne veux pas, ne peux pas, je t’attire, t’attise, exquise émotion, dévotion, violons, t’en veux encore, mi Amor, dis-moi des mots, des mots doux, doux, maux doux, maudits mots doux dans le cou…

Mon amour, mon chéri, quoi, tu y crois, pas moi, je t’aime, quand même et quand bien même tu ne m’aimes pas, moi je suis raide dingue de toi… depuis le premier jour, Amour, toujours, tu es sourd ? C’est trop lourd, tout ce poids, poids d’amour, point d’amour, qu’est-ce que tu crois, t’es raide de moi, tant pis pour toi, pas moi !

J’écris des mots, mes maux, mes mots dits, maudits maux, des mots doux aussi, je te dis avec mes mots, tous mes maux, trop de mots pour dire les maux… aimant, tu m’aimantes, amante, je t’aime, je t’aime, quand même…

Tu ne dis rien, plus rien, tes non-dits, maudits non-dits, tu te dédies, je te maudis, tu n’as rien dit, dis, dis-le moi, une fois toi aussi, un mot doux pour chasser les maux, les maudits non-dits… chérie, oh oui, dis-le encore, Amor, tu me mords, tu fais le mort, j’ai eu tort de dire tous ces mots que tu refuses, que tu récuses… excuses !

Tous mes mots doux te rendent fou, pas fou d’amour, mais de rage, dégage, t’es pas belle, trop vieille, t’as trop de mots, de maux, maux d’amour de manque d’amour, depuis toujours… moi je m’amuse, je suis ta muse, je t’abuse, je ruse, puis je te jette, tu es blette, bête, tu t’entêtes ? Sors-moi de ta tête, t’es pas à la fête, pas au faîte, plus au fait, au fait…

Les mots, mots dits, maudits mots dits, maudits maux dits, chéri, je maudis tes non-dits, tes silences, ton absence… je médis de moi, me maudis, de t’avoir dit tous ces mots doux, maudits mots doux, dans le cou, je ne suis plus dans le coup…

Je me tais.
Plus de mots.
Que des maux.
Maudits mots.
Maudis-moi. Mots dis-moi.

Écrit par : bretzelde7 | 23/07/2011

bretzelde7

Pourquoi tu coupes le ruban rose et tu mets en ligne nos petits mots doux d'amoureux ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 23/07/2011

Une envie de sortir de ma cage
De faire un peu d'ménage
Ici je manque un peu d'air
Alors, juste aujourd'hui, je remonte sur terre...

Les Voix Vives du Château d'eau
Sont dans ma tombe venues me chatouiller
La poésie c'est pas seulement
Faire des rimes à la noix
C'est juste parfois
Des maux qu'on jette
En osant dire les mots.

Jean-Louis, toi et moi c'est fini
Ce n'est plus à l'Amor à la vie
J'ai sorti un pied d'la tombe...
Attention, y'a une bombe !

Allez, vas-y, toi aussi
Fais-nous une bonne salade de mots
Mais attention, salade maison
Ose, ose, ode rose ou eau croupie
J'attends, je reste accroupie !

Écrit par : bretzelde7 | 23/07/2011

"Double Jeu "c' est encore un titre de chanson
Pour des pseudos qui nous prennent pour des cons
Les uns n'ont même pas le courage
De mettre leur vrai nom sur une page
Ils sont tellement en manque d' inspiration
Qu' ils n' assument pas leur faux nom

Écrit par : utop | 23/07/2011

UTOP

je ne t en veux pas spécialement .... mais essaye de rester dans les voix vives.
Les pseudos sont les speudos .... t en as bien un !

S'il te plait !

Écrit par : chargé des commissions | 23/07/2011

UTOP

arrête avec tes pseudosSSS, qu'importe qui se cache derrière.

t en a bien un !

essaye de rester dans les voix vives, ça nous coute assez cher à nous sétois, alors ne casse pas le festival.

Écrit par : chargé des commissions | 23/07/2011

Loulou la version de la chanson des vicomtes "Quand un' vieill' tante Rencontre un' aut' vieill' tante Ell's sont contentes De parler de vieill's tantes..." c'est la version de Charles Trenet ?


bretzelde7 je regrette mes les seuls vers que je sais faire ce sont les moures durs, les bibis et autres escavennes folles et encore il me faut une arseillère. Avec tout cela du fil, un hameçon et un moulinet je pourrais attraper un rond sar ou une petite daurade, on ne sait jamais.

Une fois tel Cyrano j'avais essayé de me lancé dans les rimes :

Hier je suis allé à la pêche à la grenouille
Et j'avais de l'eau jusqu'aux genoux

Ce jour là, je n'avais pas eu de chance, l'eau n'est pas montée plus haut, sinon nous avions un nouveau Villon ou Ruteboeuf, je suis toujours resté foutrement moyenâgeux.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 23/07/2011

T' as raison ,moi aussi , je vais prendre un autre pseudo quand j' aurais envie d' insulter les autres à souhaits .
Comment faut-il faire ? Loulou
Ceux qui ne sont pas content auront du mal à me le dire de 'Vives Voix'

Écrit par : utop | 23/07/2011

tu prends le pseudo que tu veux, mais si tu restes dans ton tempo tu seras vite reconnu.

Écrit par : chargé des commissions | 23/07/2011

Mais il est insupportable, celui-ci !
Il se sent insulté même quand on ne parle pas de lui !!??
Va dans ta cuisine
Faire des tartines !

Et laisse les grandes personnes
Parler de choses sérieuses
Camélio et ses genoux
Avec l'eau jusqu'aux couilles
Si j'ai tout bien compris

ou alors ?
continue, ma couille ! (j'ai passé l'après-midi avec depardieu...)

Écrit par : henriette | 23/07/2011

Un festival, c'est quand ça grouille de partout, comme un feu d'artifice, alors je continue (je ne fais que l'ouverture, rassurez-vous, demain je me calme, et lundi je me tais !). Cadeau pour Mécène...

Le peintre

Il a l’œil qui brille, concentré sur son œuvre,
ses pinceaux courent sur la toile, mélangent les couleurs,
je l’observe, jalouse, de ce canevas qu’il choie, couve, couvre,
tendresse, caresse, un peu de bleu, un peu de jaune,
et moi je suis là, immobile, fragile, fascinée,
par ce tableau du peintre devant sa toile, étoile qui brille, scintille,
plaisir de créer, désir de tout donner, le temps s’est arrêté,
regarde-moi, je suis là, aussi, ardente, flamboyante, brûlante…


Son œil soudain pétille, ses paupières sourient,
il ne dit rien mais son regard parle,
C’est moi qu’il voit à présent, ses yeux sondent les miens,
et je reçois toute sa tendresse, comme une caresse
cet homme est pour moi, pour la vie,
il me rassure, me chérit,
et sa peinture me ravit.


Tu m’as appris les couleurs, les odeurs, la beauté même du gris,
l’émotion, les sensations, l’ivresse du bonheur
la bonté du cœur, la douce chaleur
la lueur de tes yeux n’est pas un feu de paille,
trop chaud lorsqu’il s’enflamme,
vite retombé quand on s’y est brûlé
tu es là pour moi, tu me réchauffes le cœur
c’est ça l’amour, l’âme sœur ?


Le peintre a l’œil qui brille, qui pétille, il est serein,
sa main douce mélange les couleurs, de la vie, et je vis,
avec lui je n’ai plus peur…

Écrit par : henriette | 23/07/2011

tu te grattes déjà pas avec celui-là pour insulter les gens,comme tu es le seul ici,même si tu deviens "le utop masqué"on te reconnaîtra

Écrit par : la piccina | 24/07/2011

tu te grattes déjà pas avec celui-là pour insulter les gens,comme tu es le seul ici,même si tu deviens "le utop masqué"on te reconnaîtra

Écrit par : la piccina | 24/07/2011

HIPS!!!dos cops

Écrit par : la piccina | 24/07/2011

Chére Henriette, te dire que je me délecte avec plaisir de tes mots et de tes rimes serait un marronier. Je suis battu sur ce terrain je ne sais pas rimer ni faire tomber les mots où il faut.
Ton petit mot sur les peintres me va comme un gant. Moi même m essayant à la peinture avec la verve d un débutant (je n ai même pas pu trouver la contrepetterie) sur des modeles genereux Je t invite si tu passes dans le coin à me donner ta silhouette pour que les derniers mots de ton poéme soit en accord avec ce moment précieux que tu as si bien senti
"Le peintre a l’œil qui brille, qui pétille, il est serein,
sa main douce mélange les couleurs, de la vie, et je vis,
avec lui je n’ai plus peur"

Écrit par : mecene | 24/07/2011

La poésie, ce ne sont pas quelques rimes, ce sont les mots de la vie qui touchent... et là... c'est réussi !

(mais où est donc "le coin" ?

Au loin sur la colline, je t'attendrai à la croisée des chemins, si tu passes dans le coin... pour un moment coquin, dans ma décapotable... ou, plus sauvage, sur une table, ha ha !)

Écrit par : henriette | 24/07/2011

Nous allons demander à Monsieur Le maire de Sète que Lucette la mascotte de Sète soit remplacée par henriette la croqueuse de vers de la placette (placette pour ce qui ne sont pas de Sète, c est en face la Mairie, la ou il y a souvent des picassiette)

Écrit par : chargé des commissions | 24/07/2011

Croqueuse de verres ? de verts... ? Hmm... de vers... de terre...

Ce festival m'a fait perdre la tête...
J'avais arrêté l'écriture, comme on arrête de boire.
Là... j'ai repris un vers, et me voilà repartie.

Faut que je reparte en cure !!
Pour moi... c'est la peinture.

Écrit par : henriette | 24/07/2011

pour d'autres c'est la luxure...
mais dans ma sépulture...

Écrit par : bretzelde7 | 24/07/2011

Qu' avez- vous donc contre celle qui pète et qui rote

Écrit par : DESTOP | 24/07/2011

Destop,

l'inverse conviendrait mieux "Luccette celle qui rote et qui péte"

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/07/2011

C' était pour mascotte

Écrit par : DESTOP | 24/07/2011

On ne me dit, pas tout

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/07/2011

Entre bretzelde7 et Henriette la compétition est acharnée. On n'arrive pas à déterminer qui est la meilleure que l'autre.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/07/2011

C'est un choix Cornélien...
Et si l' on décernait le premier prix à Henriette Bretzel de Sète ???

Écrit par : utop | 24/07/2011

On te le laisse, le premier prix !
T'as encore la semaine pour pondre un oeuf !

Quant à Bretzel...
C'était ma fille spirituelle, mais je l'ai reniée.
Alors arrête de nous associer, de toute façon elle retourne dans sa tombe.

C'était bien sympa, cette ouverture de festival.
Mais il est temps maintenant de redescendre dans la vie plus banale... maritale, par exemple !

J'avoue que j'ai été épatée par le succès de cette manfiestation. L'année dernière je l'avais boudée, persuadée qu'un festival de poésie ne pouvait qu'être chiant... je m'étais trompée. C'est la poésie française qui est souvent triste et ennuyeuse. Et ça ne fait que commencer, alors bon festival à tous, et à bientôt ! Je retourne moi aussi dans ma chambre de retraite pour y faire ma cure...

Écrit par : Henriette | 24/07/2011

Attendez donc que je concoure!...

Écrit par : Jalouse | 24/07/2011

On n'attend que toi, blanche colombe !

Écrit par : Henriette | 24/07/2011

c est pas mal les voix vives
il y a tout, une faune bizarre qui vient d ailleurs avec le programme à la main
parfois c est barbant ,parfois c est agréable on passe on s arrête on continue
des coins sont plus agréables que d' autres
ce soir je vais tester les plus insolites

Écrit par : mecene | 24/07/2011

Mécène,

De nos jours, on n'a plus rien pour un million d'euros que quelques vers de chez Figaret.

A ce prix, il vaudrait mieux que les voix restent aphones, pour l'instant les poëtes eux ne restent pas sourds au son de l'argent et pour Maïté les billets de banque sont ses oeuvres d'arts préférées.

A l'exemple de ce qui se passe dans le sport, cette poésie mercantile comme la peinture ou autres n'ont rien avoir avec la culture, c'est pomper du fric, du fric du fric........

Les margoulins ont trouvé un nouveau créneau pour s'engouffrer afin de faire de la tune :l'art et la culture.

Cela est intouchable surtout pas pour les gens de gauche, les gens de droite l'ont bien compris et en profitent.

Chapeau bas messieurs et madame Maïté la fonctionnaire de l'art qui joue sur deux tableaux en ayant deux casquettes, le public et l'associatif financé par les fonds publis.

Ouvrez les yeux brave gens, c'est un nouveau tonneau des danaïdes qui est créé, l'ancien du Football club renaît comme le phénix avec les hommes de paille d'un des anciens présidents..

A vos porte-monnaie les 46 % des sétois, c'est à dire les personnes imposables, le reste ce sont les commheinistes resquilleurs qui vivent de rapines et de petites combines.


Étonnant ! Non ?.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/07/2011

je te suis complétement JLC mais on ne peut pas rejeter ces moments.

c est vrai que le tonneau est ouvert mais au choix je préfére cette dépense à celle de la privatisation de l électricité ou bien la gestion de l eau par le fermier ou bien le bétonnage de la ville, le poids du cout pour les sètois n est pas le même.
vaste sujet débat en perspective

Écrit par : mecene | 24/07/2011

Oui, mais le problème c'est qu l'on ne nous laisse pas le choix, une dépense n'en remplace pas une autre, elle se rajoute rendant la charge de plus en plus lourde.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/07/2011

Pour henriette

Une pipe à pépé
Paroles et musique : Henri Tachan

Adolescent paumé
Qui saigne les vieillards
Pour d'la menue monnaie,
Quelques pauvres liards,

Donne-leur donc, au lieu
D'un coup de yatagan,
Le p'tit coup du Bon Dieu,
Un dernier bon moment...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Infirmière dévouée,
Au fond d'ton hôpital,
Au lieu du comprimé,
Du calmant, du bocal,

Au lieu du thermomètre,
Cette épée d'Damoclès,
Donne donc à l'ancêtre
Une ultime caresse...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Adultes répugnants,
Qui clouez au fauteuil
Grand'papa, Grand'maman
Comme dans un cercueil,

Au lieu de vous cacher
Pour d'intimes prouesses,
Allez donc les chercher :
Ça leur r'f'ra un'e jeunesse...

Fait'es une pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Au chevet de nos vieux,
Sont penchés des cornettes,
Les corbeaux du Bon Dieu,
Les curés, les nonnettes.

Au lieu de ces oiseaux,
Donnez-leur des marins
Et des putes pour un beau
Dernier petit coup d'rein...

Fait'es une pip'e à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

La vieillesse, mes frères,
C'est pas le paradis.
Ce s'rait plutôt l'enfer
Des plaisirs interdits,

Car, à quatre-vingts ans,
- Papa Hugo l'a dit -
On cach'e son sentiment
Dessous ses bigoudis...

F'sons un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Écrit par : chargé des commissions | 24/07/2011

Hou hou hou, trop géniale !
Je m'en vais me recoiffer, parole d'Henriette !
Un bon chignon, et ça repart !
Merci, Vicomte, de ce message plein d'espoir !

Écrit par : Henriette | 24/07/2011

Je reviens du Château d'eau où j' ai passé un moment très agréable .
Je regrette de ne plus un contribuable sétois car pour un tel spectacle , j' aurais été fier d' avoir participé au financement ."Un dîner sur l' herbe" dans un cadre aussi beau et chargé de souvenirs :c' est mon quartier.
L' atmosphère était attentive et pas guindée (comme j' avais cru entendre) , des genre de petits bistrots sympas et pas excessifs .Des arbres toujours aussi majestueux avec des lumières conviviales . Un spectacle de qualité avec alternance de textes et de chansons . Vraiment une belle soirée qui va en appeler d' autres .
Cela n' avait rien à voir avec la soirée avec Ben Oncle Soul vendredi soir à Mèze où je me suis éclaté mais je suis partant pour les deux .

Par contre , il y a une chose très grave qui m' a beaucoup gâché la soirée , c' est que j'ai beaucoup entendu lire ,parler et chanter dans une langue qui me "Gênes"
même les jolies serveuses ,toutes en blancs ont chanté en coeur à la fin et cela , dans ma ville Jean-Louis , je trouve cela inadmissible :-))))

Écrit par : utop | 24/07/2011

T ant qu’il y aura des poètes maudits ou pas
R ien ne sera jamais perdu ici-bas
I l suffira d’un souffle écoute-le il vient
B alayant ce monde qui est le tien et le mien
U n ami m’avait dit mais fallait-il le croire
N e reste jamais seul avec ton désespoir
E t monte à la tribune du matin jusqu’au soir

Écrit par : Un tribun de la Tribune | 25/07/2011

T ant qu’il y aura des poètes maudits ou pas
R ien ne sera jamais perdu ici-bas
I l suffira d’un souffle écoute-le il vient
B alayant ce monde qui est le tien et le mien
U n ami m’avait dit mais fallait-il le croire
N e reste jamais seul avec ton désespoir
E t monte à la tribune du matin jusqu’au soir

Écrit par : Un tribun de la Tribune | 25/07/2011

Tu n'as pas de regret à avoir, mon amis Utop, volontairement tu peux faire un gros chèque à notre ville qui ne sera qu'un juste retour sur investissement pour les avantages et salaires qu'elle a eu la bonté de te donner ou verser et ton geste sera appréciée par tous, et peut être suivi par tout ceux e celles qui apprécient ce festival. Quo

J'ai lu dans le Ml de ce jour que des artistes connus ont supplié pour venir ce qui a été accepté, cette supplique était très intéressée, elles ont demandés de venir biens sûr contre un gros chèque, mais c'est nous qui l'avons fait à leur entier bénéfice.

Une d'entre elles a a même dit je n'étais pas retourné à Sète depuis 20 ans, c'était pour les journées Brassens (municipalité Marchand), comme quoi Sète 'est intéressante que quand elle passe à la caisse et les soit disant poètes et déclamateurs n'y vienne pas pas pour son charme mais pour le fric que cela peu rapporter.

Comme nous disons Sète : "Costa parés bonne pignatè" et encore là après le dessert tu repars avec un chèque de 30 000 euros que tu pourras dépenser à Monaco,Saint-Topez, Ibiza, ou ailleurs, ou mettre bien au chaud des paradis fiscaux ou bien en Suisse. Elle n'est pas belle la vie ! Tu t'engraisse de tous les côtés. Et ne me dites pas ses gens sans foutent , ils ont de l'argent, alors un peu plus, un peu moins. Eh ben non, l'argent attire l'argent, des grands artistes se battent à Paris pour aller manger et boire dans une soirée et revenir à la maison avec un téléphone portable, un ordinateur, un petit bijoux ou un parfum de marque et je me suis laissé dire que certain les revendent dés le lendemain sur internet.

Moi aussi je vais demander de venir faire une petite lecture à ce festival, j'espère que Maïté va m'accepter nous avons un point commun et de poids et me signer un gros chèque.


Étonnant ! Non ?.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

Et en bon douanier, CAMELIO, tu ne te faisais pas graisser la patte ! Et un bidon par çi, un bidon par là !

Écrit par : vérité | 27/07/2011

Vérité tu n'es que mensonge.

Ta vison du douanier et celle du voleur, car c'est ce que tu aurais fait à ma place.

Ne serait ce que d'y avoir pensé un seul instant prouve ta cupidité rentrée et ton sens de généraliser avec des idées gratuites et préconçues :

Le chef de gare est cocu

les noirs sont des faignants

Les juifs ou les écossais sont avares

Etc...

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Pourquoi tant de haine mon petit Jean-Louis ,ta MaÏté t' aurais rejeté?
Je n' ai pas arrêté de penser à toi avec tous ces Italiens qui sont peut être mes cousins aussi du côté de ma grand mère Boggiano de Genova .
Et le choeur des ' vierges' cela t' aurait ému...
Tu ne penses qu' à l' argent alors qu' il y a tant de belles choses comme la Poésie .

Écrit par : utop | 25/07/2011

Tiens un acrostiche d' autosatisfaction !!!
On n' est jamais mieux servi que par soi-même , je faisais ça quand j' avais 15 ans.

Écrit par : utop | 25/07/2011

Il ne s'agit pas de haine mais de lucidité. Jean louis a raison , comme lui je pense que la situation aussi bien financière qu' économique de sète ne permet pas cette démagogie qui laisse croire à de pauvres ignares dans le style d' Utop qu 'ils sint soudainement devenus cultivés parce qu' ils sont allés quelques vers au CHATEAU d'eau.
Dès que je rentre à mon bureau je vous communique le montant qui a été versé à trintignant pour une prestation de 2 h . On comprend effectivement que les artistes aiment sète. Avec le prix ça fait pas mal de livres de lamerions par exemple à offrir dans les écoles.

Écrit par : Marion Devineau | 25/07/2011

Livres de Lamartine

Écrit par : Marion Devineau | 25/07/2011

"qu'ils sint soudainement .....parce qu'ils sont allés quelques vers!?!?""livres de lamerions????"
Nous sommes en 2011 ma 'pôvre' , tu crois vraiment qu' en donnant des livres les petits de Jean Moulin ou ailleurs vont les lire .
Un spectacle ouvert et gratuit ( pour les spectateurs) il y avait beaucoup de jeunes hier soir , cela a une autre portée .Redescend de ta planète vierge et entend la réalité .Tu es vraiment bornée et moi l' ignare je te défie quand tu voudras dans des tests de connaissances .STOP!!!tu peux commencer à réviser et rendez vous dans quelques années quand je serais 'Gaga' ma Lady ...

Écrit par : utop | 25/07/2011

Scusi pour mes fautes d'orthographes mais j'écris vite et ne me relis jamais avant d'envoyer.

Mon cher Utop, si tu es en accord avec tes idées : "Tu ne penses qu' à l' argent alors qu' il y a tant de belles choses comme la Poésie" il n'y nul besoin de long discours, envoies le chèque et d'un gros montant, Maïté n'apprécie que ce qui est gros, j'ai donc une chance énorme avec elle.

Malheureusement les profiteurs ne sont jamais les payeurs, tel est l'adage des commheinistes et de leur chef en particulier.
.
Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

J'écris de mon IPhone et c'est un peu acrobatique . D'où les fautes. Tu sais ce que c' est un I phone au moins Utop

Écrit par : Marion Devineau | 25/07/2011

J' en ai marre des pseudos et même du mien , donc dorénavant je reprend mon prénom en abréviation Jim ( Jean-Marc ) j' ai hésité avec Jamel ( mon prénom Musulman) mais faisons simple .
Donc Utop ,c' est fini ...
MDr le Iphone c' est dépassé , je suis entouré de jeunes et des ingénieurs .
Mais Perso ,je ne sais pas m' en servir apparemment toi non plus...

Écrit par : Jim | 25/07/2011

puisque c'est la 2ème édition,sait-on si la première a eu des retombées bénéfiques pour la ville? sinon,les
mêmes causes produisent les mêmes effets:on roumègue comme l'an dernier et rien ne change ,espérons que si on se débarrasse de cette clique aux prochaines élections,là il y aura du changement?! sinon,une question naïve ,qui fréquente ce festival? commet justifie -t-on un tel budget?

Écrit par : la piccina | 25/07/2011

si on ne doit plus donner d'argent a des artistes pour lire des peèmes et vous avez raison car la ville n'a pas les moyens, alors pourquoi donner a Mr Bel pour sa fiesta SETE et Mr Martinez pour son festival de jazz.

S'ils veulent faire des manifestations culturelles, ou ils cherchent des mécénes prives ou ils le font avec leur pognon, car avec toutes ces subentions de la ville, Conseil Général, Conseil Régional (c'est a dire le notre ) ils vont après le spectacle se goinfrer dans les restaurants les plus huppés de SETE, alors que nous povres sétois nous mangeons des sandwichs... N'est ce pas Mdemoiselle Marion Davineau et pour le moment je m'arrete la

Écrit par : zapatore | 25/07/2011

Oui, zappatore, je l'ai d'ailleurs écrit précédemment sur un blog . Je pense que la politique "culturelle" à Sete c'est du grand n'importe quoi,un genre de fourre tout qui appelle culture ce qui est au mieux du divertissement, au pire des beuveries. uniquement à visées clientélistes.
Les jeux du cirque.
Je pense effectivement que l'organisation de concert est une opération commerciale et je ne vois pas, à moins qu'il y ait une véritable démarche pédagogique auprès des jeunes, pourquoi on met cela à charge du contribuable? pour que certains bobos aient des places gratuites ? Je ne porte pas de jugement de valeur. tous les goûts sont permis. Mais pour les faire financer par la collectivité, il faudrait qu'il y ait plus, en terme d'intérêt général, que le plaisir qu'en ont retiré certains.

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Demain ,Sarko est au Cap , je sens que vous avez plein d' idées pour promouvoir le Tourisme dans notre région .
Pour Sète , il faudra proposer : des courses de sac - Des championnats de billes et
les vicomtesses de brageole en string en train de manifester pour tout et n'importe quoi.Jean-Louis nous ressortira toutes chansons de Brassens en commençant par" les imbéciles heureux qui sont nés quelque part" je sais , ce n' est pas le titre mais c' est le message essentiel que le regretté Jo a voulu nous transmettre .

Écrit par : Jim | 25/07/2011

Que ton pseudo soit Utop ou Jim celà n'empèche que tu es toujours aussi lourd et C-N , tu devrais prendre ce qualificatif comme pseudo il te résume à merveille .

Écrit par : le medze paille | 25/07/2011

Si les imbéciles sont heureux, il n'y a que toi qui ne l'est pas. Tu es l'exception qui confirme la règle.

Allez nouillas (ça convient bien à un cuistot) et macaronade, Utop est un être exceptionnel

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

La mer et le soleil , c'est déja pas mal pour promouvoir le tourisme. Une ville agréable et douce. Mais certainement pas la saleté et le vacarme qui est l'image que Sète donne désormais à l'extèrieur. Car vois tu utop, contrairement à toi, je voyage beaucoup,; je fréquente de par ma profession des gens riches, voire très riches et beaucoup d'érudits (toujours contrairement à toi :) ). Et je sais ce qu'ils me disent de Sète. En un mot: beurk

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Et je ne parle pas de sport (Football, Volley Ball, etc etc) ensuite les joutes en plus des subventions il y a le matériel et les employés (je sais que le vicmte en chef va me répondre) mais il faut mettre tout le mondedans le même panier; on a critiquer avec juste raison les journées Brassens, mais maintenant c'est pire. A bientot avec vos feuilles de TH et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zappatore | 25/07/2011

Mme Davineau simplement un question Jim c'est Utop sil change de speudo il tombe de mon estime car je l'ai un peu défendu la dernière fois et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zappatore | 25/07/2011

Tu es invité à des dîners de cons ? Tu dois être très sollicitée .
Et quand tes riches et érudits te disent "Beurk" en parlant de notre belle cité ,tu la défend comment??? "C' est la faute à notre Maire avec qui j' ai été élue et avec j' ai participé à la gestion de la ville ???
"C' était mieux en 1960 " ,ça c' est un argument à moins que tu aies la potion miracle pour attirer les riches chez nous en leur proposant QUOI?
Madame Demago ,cela rime bien avec Devineau .
Nous restons dans le sujet Pouet Pouet!!!

Écrit par : Jim | 25/07/2011

je ne la défends pas. Je suis obligée , la mort dans l'âme de leur donner raison.
Et cela me désole d'autant plus qu'il y a (avait?) à Sète le potentiel environnemental et humain pour en faire une ville d'exception. Contrairement à toi, j'avance dans ma vie sans avoir comme unique objectif le passé. Je sais en tenir compte pour ne pas en reproduire les erreurs. Mais j'ai aussi les yeux grand ouverts sur le monde qui m'entoure et je sais m'inspirer de ce que je vois ailleurs et que je considère comme réussi.
Mais il faut pour cela une certaine intelligence doublée d'humilité. contrairement à toi :))

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

A la demande générale les émoluments l'année dernière de ces chers artistes qui nous font l'honneur d'aimer Sète
Pour une soirée
J.Louis Trintignant : 16880,00 €
Anouk Aimée : 15297,00 €
oui vous avez bien lu. C'est officiel par décision du Maire n° L-2010-0171 du 1er juillet 2010.( je précise pour cet idiot de destop qui va encore dire que je ment.
Oui zap jim c'est utop. Il peut changer de pseudo on reconnaît son inspiration venimeuse et son expression inculte et vaniteuse. Le tout sous tendu par une irrésistible envie d'être accepté dans le cercle des suceurs de boules de la municipalité.

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

nous confirmons

Écrit par : chargé des commissions | 25/07/2011

Mon brave ZAP ,je ne change pas de pseudo ,j' arrête le pseudo .Mon prénom est Jean-Marc et je trouve que c' est plus pratique d' écrire et de dire Jim .

" Suceur de boules" je trouve cela très classe de la part d' une donneuse de leçons qui fréquente la 'Hight Society' je suppose qu' au long de nos échanges ,très instructifs , elle va continuer de nous gratifier de son vocabulaire fleuri ???

Écrit par : Jim | 25/07/2011

j'eusse préféré trouver un terme plus élégant. mais pour te décrire il n'y a rien d'autre.

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

pourquoi voulez_vous que les" riches"viennent à Sète?!ils ont st tropez,ibiza ,j'en passe ,croyez-vous qu'ils recherchent la pseudo culture?qu'ils vont se faire chier l'été?les spectacles ils les voient à paris,où ils sont sûrs d'être vus
et qu'ils s'exhibent!
ce qu'ils veulent,c'est être entre eux,bien protégés du peuple,faire des fiesta qu'on n'imagine même pas!cul,drogue,fric ,alcool et petits doigts en l'air! on aura beau tortiller du cul,ils ne viendront jamais ici!
ce qu'on aurait pu mettre en avant ,à Sète,c'est l'authenticité,une qualité de vie,un lieu préservé(ça ne veut pas dire endormi!) une douceur de vivre etc...
avec des infrastructures adaptés,la mise en valeur du patrimoine

Écrit par : la piccina | 25/07/2011

Jim, en 1960 il y avait 4 Campings à SETE, cela faisait de l'animation et ça faisait travailler les commercants Sétois. Maintenant tout le monde oui je dis bien tout le monde mange aux frais de la princesse pardon aux frais du contribuable.

Écrit par : zapatore | 25/07/2011

C'est un peu généraliser sur les riches. Là comme ailleurs il y a de tout. Et je connais des gens riches discrets, courtois, respectueux des autres....et qui aiment la simplicité.
Si le seul fait d'être pauvre parait de toutes les qualités, ça se saurait.
C'est vrai que quand le peuple passe son temps à apostropher, brailler ou villepender, on peut comprendre que à moins d'être maso, on puisse préférer un peu plus de douceur....ailleurs !

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zapatore | 25/07/2011

En fait piccina tout dépend de ce que l'on propse. si l'on propose de l'authentique, discret, raffiné, on aura des touristes qui aiment l'authentique , discret , raffiné. Si on propose du criard , agressif, relaché, on aura du criard, agressif relaché. si on propose du bling bling on aura des bling bling.
Je pense que Sète de par son passé et sa taille, avait la possibilité de proposer la 1ere alternative.
Ni misérabiliste, ni bling bling

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Et les Voix Vives , elles ne sont pas : authentiques- discrètes et raffinées????

Écrit par : Jim | 25/07/2011

Si. Mais leur prix est celui du grand luxe. trop cher pour ce que c'est. c'est un trés bon vélo au prix d'une porsche cayenne. là il y a entubage sur le produit.
Et noyées au milieu de tout le reste. Aucune visibilité extèrieure.

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Là tu marques des points si tu arrives à prouver qu' il y a des propositions du niveau que ce qui est produit, moins cher .
Parce qu' à Sète ,nous avons les sosies de Florent Pagny - De Johnny et même de C.Jérome , je pense que le comité des fêtes peut obtenir des cachets imbattables ,mais ...
Connais-tu les tarifs en vigueur pour des pointures médiatiques ?
Maintenant à Sète ,il y a toujours eu une ' Mafia' qui est à l' affût du profit personnel plutôt que celui de la collectivité .Les Journées Brassens en sont un exemple marquant et les coupables sont encore dans la place ( certains).En virant ces personnes cela assainirait un peu la situation .

Écrit par : Jim | 25/07/2011

pour les voix vives , ce que tu appelles des "pointures médiatiques" il y en a 2 . Le reste c'est des illustres inconnus. 1 million d'euros pour ça, c'est énorme et bien au dessus des moyens de notre ville en faillite.
Mais comme ça , les imbéciles ont l'illusion d'être à St Tropez. Quels gogos ! :)

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

un peu sur le retour tout de même tes pointures médiatiques. comme toi.... :)

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

A quand le sosie d'Utop à moins que ce soit JM.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

Marion,dans la vulgarité,je n'oppose jamais les riches et les pauvres,c'est hélas très bien partagé!le seul bémol est que les pauvres(pour aller vite)ne revendique pas "oui,nous avons "telles vâââleurs" et préchi,précha..."j'ai horreur du débraillé,mental et physique d'où qu'il vienne! tu sais,je te l'ai dit ,sur les blogs ,on va vite et on fait des raccourcis! et je suis tout à fait ok,avec ta 2éme réponse qui fini par "ni bling bling etc mon intervetion allait dans ce sens

Écrit par : la piccina | 25/07/2011

exact piccina. prenons un exemple au hasard. tiens utop : ni riche ni pauvre. mais cependant vulgaire.
:))

Ps : il y a des pauvres préchi précha aussi (style bonté du coeur, générosité et tutti quanti....enfin quoi donnez moi ce que vous avez) Et comme l'a si bien remarqué il n'y a pas si longtemps JLC , les plus enragés sermonneurs dès qu'ils touchent trois sous, oublient tout d'un coup toute cette magnifique morale dont ils culpabilisaient leurs interlocuteurs.

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

J'ai été censuré, il ne faut plus en parler.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

Je ne suis absolument pas au courant des pointures de cette année .Ce n' est pas ce qui m' a attiré , c' est simplement voir avant de critiquer et je serais incapable de citer qui que ce soit , je 'juge' sur pièce et ce n' est que mon avis .J' aime ma ville et je serais heureux qu' un maximum de personnes ait envie d' y passer quelques moments agréables et surtout pour garder nos jeunes de valeur dans notre cité .
Le sport est une magnifique vitrine pour une ville dynamique et je pleure souvent notre ancienne grande équipe de Foot .Nous sommes très bon en Volley et des sports comme le Kite et tout ce qui tourne autour du vent ,peuvent nous amener une réputation de qualité

Écrit par : Jim | 25/07/2011

une fois de plus tu as parlé sans savoir

Écrit par : marion devineau | 25/07/2011

Pfff ils nous gonflent ces gens qui savent tout et qui font tout bien
Henriette où es tu?
Evite nous, toutes ces invectives stériles même pas digne du Barajo
Vite un poème, vite quelques mots pour empecher ce "degoulinage"

Écrit par : mecene | 25/07/2011

Mécène, tu me rappelles ce monument, la chanson chantait et mimait par les frères Jacques :

La confiture

La confiture ça dégouline
Ça coule coule sur les mains
Ça passe par les trous d'la tartine
Pourquoi y a-t-il des trous dans l'pain

Bien sûr on peut avec du beurre
Les trous on peut bien les boucher
Ça ne sert à rien c'est un leurre
Car ça coule par les côtés

Faudrait contrôler sa tartine
La tenir droite exactement
On la met en douce elle s'incline
Ça coule irrémédiablement

Et ça vous coule dans la manche
Et ça vous longe le pourpoint
De l'avant bras jusqu'à la hanche
Quand ça ne descend pas plus loin

Et quand ça coule pas ça tombe
Le pain s'écrase entre les doigts
Ça ricoche et puis ça retombe
Côté collant ça va de soi

Au moment de passer l'éponge
On en met plein ses vêtements
Plus on essuie plus on allonge
Plus on frotte et plus ça s'étend

C'est pour ça qu'y'en a qui préfèrent
Manger d'la crème de marrons
Ça colle au pain c'est sans mystère
C'est plus commun mais ça tient bon

On fait l'école buissonnière
De retour on prend l'escabeau
On va tout droit vers l'étagère
Pourquoi tourner autour du pot

Qu'elle soit aux fraises à la rhubarbe
On l'ingurgite goulûment
La confiture on la chaparde
On l'aime clandestinement

Puis un jour on est bien en place
On mène la vie de château
Dans les avions dans les palaces
On vous porte sur un plateau

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 25/07/2011

Euréka!!! JL nous donnait la solution et nous l' entendions pas :-)))
Il nous faut retrouver : - Les Frères Jacques - Les 4 Barbus-Rina Ketty -Mireille -Jean Sablon- Gloria Lasso -Dario Moreno- Marcel Amont -François Deguelt- Franck Alamo- Georgette Lemaire-Charlotte Jullian- La Bande à Basile- Bézu -Patricia Carli- Alain Barrière-Guy Béart- Leny Escudero-Daniel Guichard habite pas loin de chez nous .La compagnie Créole et j' en passe et des meilleurs ( dans le lot ,il y en a quelques uns qui ne sont plus très frais )
Pourquoi pas un gala de danses endiablées avec Henriette et ses Rillettes des Pergolines ?

Il y a de très bons artistes à Sète et dans les proches environs ,et des gens de très grandes valeurs pour les coacher / Petit Louis-Jean-Luc Lopez- Jean-Paul Galy- Fanny - José Bel- Les profs de Danse et leurs élèves-Le Conservatoire et toute une mine de talents -Fred Quarato- Plein de peintres et autres artistes de talent. Et je suis sûr que j' ai oublié plein de monde .
Bien sûr , il faut des personnes compétentes pour organise tout cela , et une 'pointure' pour parrainer ces spectacles et leur donner du crédit extérieur .
Les Fiestas Latina et autre Festival de Jazz ont des affiches formidables et des retentissements au delà de notre Hexagone . Nous avons un Théâtre de la Mer en tous points de vues unique et exceptionnel .
Et notre ville attire de plus en plus les cinéastes ,réalisateurs et autres .Agnès Varda a fait des émules et cela ne fait que commencer . " Chagrin fail ta malla!"

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Les gens qui sont attirés par Sète sont ceux à qui on paye hotel et resto .... journalistes et cinéastes compris.

Écrit par : chargé des commissions | 26/07/2011

JLC
en plein dedans

Écrit par : mecene | 26/07/2011

@chargé : c'est de l'amour tarifé

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

je voudrai souligner un problème de sécurité si un feu se déclare dans une habitation au milieu du festival comment les pompiers vont ils faire pour arriver vu le nombre d'obtascle qui sont dans les rues arbres, tables guinguettes estrade .... pour l'instant il n'y a pas le feu mais qui sait

Écrit par : christophe | 26/07/2011

Les pompiers pour Maïté ce n'est pas un problème.

Elle encaisse, alors se protéger bof !

le feu elle doit l'éteindre seule ou avec ses amis ?

Nul besoin d'un grand passage pour les professionnels.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Les Utopistes , c' est vous . Vous croyez que vous vivez chez Oui Oui .
"Il faut sortir le Dimanche" Vous pensez être authentique alors que vous êtes complètement "Has been".
En agissant comme vous agissez , vous faites du mal à notre ville .Vous voulez l' enterrer avec vos préjugés , c' est pour cela que Brassens est parti et qu' il n' a jamais voulu revenir .A l' époque ,vous l' avez chassé et maintenant les mêmes personnes ou leurs descendants agissez pareil .C' est vous qui rebutez les gens de l' extérieur , vous voulez vous garder cette ville qui ne vous appartient , elle n' appartient à personne et elle a tout ce qu' il faut pour qu' on l' aime .
Au lieu de faire les "mourres de Porc" ,donnez envie à tous nos visiteurs .Au lieu de cela , les visiteurs sont conquis par les lieux mais déçus par leurs habitants et leur accueil .

Écrit par : Jim | 26/07/2011

"Obtascle" Bravo .Christophe ,tu es le premier à poser un vrai problème .
Tu as le droit de t' inscrire sur la prochaine liste électorale du parti qui va tout résoudre sans frais .Tu seras nommé à la Sécurité de la Ville et invité d'honneur à vie du Bal des Pompiers .

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Utop,
Quand les Gros C--s seront pompiers tu seras commandant .

Écrit par : le medze paille | 26/07/2011

Les gens de l'extèrieur dont tu parles Utop, doivent comme toi avoir des peaux de saucisson devant les yeux pour ne pas voir la saleté et le béton immonde qui a envahi notre ville.

Écrit par : Marion Devineau | 26/07/2011

Utop, JM, …..
tu l'aimes tellement, tu t'es fait entretenir par elle et tu es parti loger et payer des impôts à Balaruc.
Je ne sais de quel droit, tu parles de Sète, ci ce n'est comme tu le dis toi même de 'l'imbécile qui est né quelque part, tu vois que tu n'avais pas compris tout le message de ce bon feu Georges. Il parle d'amour et je doute que tu es de l'amour pour cette ville.
Quand au festival que tu adores et dont tu as profité gratuitement, ta copine Maîrté attend encore ton chèque. C'est au pied du mur que l'on voit ramper le limaçon
Cette dame a beaucoup d'influence car elle sert de voix et de voie de transmission auprès du Maire (voir ML), alors si tu as un dossier spécial à régler avec la municipalité, si tu veux faire profil bas et allégeance au grand Manitou et devenir un Commheiniste de la diaspora sétoise, ambassadeur à Balarcuc, n'hésites pas, profites en selon ton habitude c'est le moment idéal.
Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

C est cristophe qui se fait du souci pour les pompiers !

Dans Se Ka : crier au feu !!!!! et tout ira bien dans le meilleur quartier de la ville

Écrit par : le chargé des commissions | 26/07/2011

Quelque part et indirectement je paie des impôts locaux à Sète et certainement plus que toi . "Je doute que tu ES de l' amour"????
Moi je doute que tu 'aies' compris ce qu' a voulu dire Brassens.
De là où j' habite je vois toujours ma ville et même de Villeveyrac .La Croix de StClair me rappelle tous les jours le don que mon grand père a fait à la Ville ,il l' éclaire.
Malheureusement ,comme je le disais tout à l' heure , certains habitants bornés y habitent et donnent envie de s' éloigner (mais pas trop loin).
La différence que j' ai avec beaucoup de personnes qui se gaussent de vouloir du bien pour la ville ,c' est qu' ils ont des ambitions politiques et jouent les opposants comme des hypocrites .Soit ce sont de gros jaloux , soit ils veulent la place du Calife ( pour faire pire après être élus )
Passez le Bonjour à Utop , il me manque déjà ...

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Bon, Jim la jungle, arrête de godiller dans tous les sens et revenons à nos moutons sinon nous n'avancerons pas.

Tu le fais ce chèque ou pas ?

Pour ton grand-père, j'aimerais bien voir le reçu d'un comptable de l'état, car je doute, j'ai consulté les archives du trésor public et je n'ai rien trouvé dans le compte "profits et pertes exceptionnelles" de la comptabilité administrative.

A moins que le don en question était destiné à l'église catholique et ses paroissiens et non à la ville et ses citoyens.

Nous nous sommes des laïques et nous ne rentrons pas dans le résultat de la quête du curé de Saint Clair.

Nous laissons ce soin aux culs de bénitier comme le nain Tracassin qui ont des gros pêchés sur leur conscience, à se faire pardonner par Dieu ou à la sœur qui quête.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

quel malheur ce jim je crois qu il est plus con qu utop.
il nous parle de saville en payant les impots locaux à balaruc et en plus il voit sete sans rien payer.
Il faudrait qu il sache que tout est payant à sète que ce soit carole bouquet (bon n 'exagérons pas sur les 300 personnes, avista de naz, 250 avaient des invitations) ou le parking sans ascenseur du marché (1,40 aussi cher qu un café Qui est le plus cher?)
J aimerais savoir quand le tracassin va faire le bilan de cette journée dans sa comptabilité analytique à combien il va être.
Il vaut mieux oublier

Écrit par : ann | 26/07/2011

Il le sait le tracassin, que c'est un gouffre. Mais il ne dira rien. En fait il s'en fout . Ce n'est pas son argent. ou du moins si, une infime partie est la sienne, mais il l'a déja récupérée au centuple.
tellement facile de jouer au grand seigneur avec l'argent des autres. N'est ce pas utop?

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Ah, je voulais te dire , stp jim, évite de relever les fautes d'orthographe ou de syntaxe des uns et des autres. Parce que si on commence à faire pareil avec toi, on va y passer nos journées.

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Merci Sete de nous avoir débarrassé de maïthé, bonne chance a vous !
et n'oubliez pas qu'il ni y a pas de reprise !

Écrit par : pierrot le zygo | 26/07/2011

Heureux habitants de Lodéve, vous qui savez, ayez de la compassion pour les pauvres contribuables sétois, encore de plus en plus pauvres depuis la venue de Dame Maïté.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Ann vous devez pas aller souvent au parking, c'est 1,30 Euros au lieu de 1,40 peut être que vous avez droit au parking gratuit et tant mieux pour vous

Quand au grand-père de Utop s'il a fait don de la Croix de St Clair c'est une bonne chose et personnellement je le remerçie

Quand a voix vive tout le monde c'est que c'est un gouffre mais que faire c'est comme ça, je l'ai dit et redit Mr Comheines a été élu démocratiquement il faut faire avec, c'est comme le Président Sarkozy c'est pareil, nous aurons bientôt a choisir a nous de faire le meilleur choix.

Maintenant je me mets a la place de l'élu aux finances il est obliger de faire un gros chèque pour Mme Maité mais il doit également faire des coupures pour les autres associations même la Salle des joutes (cher a notre vicomte ) devenait trop chère il a fallu la supprimer.

Si un jour je suis élu maire la priorité de mon programme est de tout supprimer, celui ou celle qui voudra faire une manifestation la fera de ses propres deniers et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zapatore | 26/07/2011

L'élu aux finances à force de faire des coupures à prés 80 berges, il se retrouve en pantalon.

II est retourné en enfance et même pas une âme charitable lui a donné le cerceau, la baguette en bois et le béret marin avec le pompon rouge qui va avec.

Étonnant ! Non ?

Je sais, on a dit pas sur les vêtements, je sors.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

monsieur Zapatore ! le parking du marché a augmenté depuis le 1° juillet ! donc 1.40 mais peut être que vous ne payez pas.

Quand à la salle des joutes, je ne citerais q'un proverbe Sétois "tout ce qui coute me dégoute"

Écrit par : chargé des commissions | 26/07/2011

Lire en pantalon court

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Pour les aveugles et les malentendants , cela fait des années que je paie des impôts fonciers assez importants ,certainement plus que la plus part des pleurnicheurs de ce blog . A ce titre , j' ai le droit au même titre que vous ( et certainement plus ,vu l' ancienneté) à dire ce que je pense .Il est clair que s' il n'y avait pas ces impôts exorbitants la vie serait meilleure , mais j' ai appris que l' on a rien sans rien. Si vous avez à proposer quelqu' un pour remplacer Monsieur Di Rinaldo ,il vous faire une pétition ( vous savez faire) et vous le mettez à la retraite .
MDr , dans les choses affreuses construites pendant des années ,il y a certainement pas mal d' endroits immondes mais la plus grosse erreur qui a été faite au niveau architectural se trouve devant vos yeux ,tous les jours .Le' Bunker' qui a remplacé nos belles Halles ' style Baltard' avec la belle Salle au dessus qui a été pensé par un dessinateur de Vespasiennes .
*Pour les fautes d' orthographes , je suis d' accord mais quand cela devient incompréhensible... et un peu pour te faire chier :-)))

Écrit par : Jim | 26/07/2011

ET alors ? parce que des conneries ont été faites, il faut faire pire?

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Nous voulons voir les feuilles d'imposition au foncier car nous ne trouvons rien dans les archives des impôts et du cadastre à ton nom et prénom, sinon nous trouvons des propriétés soumises à l'impôt mais portant des noms de membres de ta famille proche et tu ne nous réponds pas sur le don de la croix.

A qui elle a été donnée et pourquoi ?

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

hi hi hi
à jean louis tu peux pas lui raconter des conneries... trop fort camelio :)

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Non Utop ou Jim s'il est vrai que les halles ne sont pas d'une architecture en harmonie avec la rue Alsace Lorraine et la Rue Gambetta, la plus grosse connerie ce sont les immeubles de St Clair rappelez vous qu'on avait construit un golf avec restaurant panoramique (provisoire) afin de construire cet immeuble.

En plus d'une grosse connerie il y a eu des magouilles et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zapatore | 26/07/2011

Je suis à 300% d' accord avec toi pour le Golf , le Restaurant et les Magouilles .

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Jim la jungle et avec moi tu es d'accord :

1°) Sur la croix de Saint Clair

2°) Que tu ne paye pas d'impôts à Sète

Un bon mouvement, fait le ce chèque à la municipalité, cela sera pris en compte pour l'avenir. On ne sait jamais si tu aurai, si tu a ou si tu avais eu des petites anicroches avec la ville de Sète, avec du pognon Maïtè t'arrange le coup.

Elle s'occupe actuellement du dossier de sa chaise et de celui de la Masson de quartier situé à la ZUP et intervient auprès du maire à la demande.C'est une sorte de missi dominici. vous avez toutes les chances devous entendre.sntre commheiniste. Elle faisait cela aussi à Lodève avant que les habitants la vire comme une malpropre, voir le commentaire supra de Pierrot le Zypo.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

rectificatif pour camélio
ce ne sont pas les habitants qui l'on viré mais la municipalité qui ne voulait plus que le festival coûte aussi cher.
Elle ne pouvait concevoir que le budget du festival ne soit pas en hausse permanente.
Elle a donc choisi de partir, sachant que les caisses de la ville étaient vides.
Je vous rapelle que Lodève est classé la ville la plus pauvre du département (l'express nov 2010)

Écrit par : pierrot le zygo | 27/07/2011

Avec toi ,je ne suis pas d' accord ni sur la Croix ,ni sur les impôts .
@JL si tu pouvais éviter de divulger des choses que je n' ai confié qu' à toi.
Calme toi quand tu écris, tu fais de plus en plus de fautes ,décidément tu as de plus en plus de points communs avec MDr :-)))
J' ai vu que Ségolène faisait une ouverture avec les Gaullistes de droite et les rescapés de Bayrou , Va -y ils ont besoin de NeuNeu comme toi .N' oublie pas d' envoyer ta photo avec ton béret ( cela fera plaisir aux Basques)

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Jim la jungle,

Tu étais prof de cuisine et tu as enseigné à tes élevés l'orthographe, il ne loupe jamais la rédaction d'un menu mais tous les plats qu'ils cuisinent.

Tu leur a appris à faire une affiche pour attirer le spectateur à voir un mauvais film.

Je ne révèle rien, mais moi je sais comment d'un coup de baguette magique, tu es devenu commheiniste.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Pour rester dans le billet et puisque nous sommes en plein festival, je me lache

"Sète comme à Lodève"

Un beau matin de juillet place de l'hospitalet
Maïthé Valles-Bled est arrivée
de Lodève

Les picasiette étaient tous là, même la madone de dirosa
sauf mon cousin
de Lodève

Les voix vives une nouveauté en méditerranée
Copie d'un Festival tout droit importé
de Lodève

Pour les sétois les impôts n'en resteront pas là
hier encore ce fut le cas
de Lodève

Le quartier haut n'existait pas, le social cahin cahat
nous étions tous dans le caca
comme à Lodève

Mais la Maïthé Valles-Bled, sa baguette et ses mots
et sa copine Sapho
de Lodève

Nous ont réveillé à un million d'euros le mot
depuis est arrivé l'impôt nouveau
de Lodève

Écrit par : chargé des commissions | 26/07/2011

bravo Loulou

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Oh ! Très bel exercice, mais faut l'épargner un peu... elle s'occupe de sauver la maison de quartier auprès de notre Maire tout-puissant, et si la poésie avait ce pouvoir-là... et que ce ne soit pas comme à Lodève... mais comme dans nos
rêves ?

Et la reine Maïté, avec sa baguette magique.
Ou avec son fouet, qui sait ?
Sauva du néant, du tragique,
La maison de quartier !
Nous ne sûmes jamais par quel enchantement
Comment elle s'y prit et qui fut son amant
Mais à compter de là tout changea
Et de vilaine sorcière elle passa à Diva.

Longtemps après et bien après elle
La légende de Maïté perdura à Sète
Et on murmure encore dans quelque baraquettes
Qu'elle sut mater François, la donzelle !

Quelques années plus tard, la demoiselle
Tomba sous le charme d'un fou
Qui fantasmait sur ses porte-jarretelles
ou, mieux, sur ses mamelles ?
Il se faisait appeler parfois Utop
Certains le surnommaient Destop
Elle le menait au fouet
Et lui s'agenouillait.

Ainsi naquit la légende de Maîté dont seuls les anciens se souviennent encore. coquin de sort !

Écrit par : Henriette | 26/07/2011

Quoi prof de cuisine je suis sur qu'il n' même pas son cap . Elles comencentà nous gonfler vos histoires .Je vais me mettre en mode Turbo et je vais vais vous karchériser ,pauvres fêlés

Écrit par : DESTOP | 26/07/2011

C'est quoi Loulou cette histoire de Sapho, tu veux parler de la poétesse antique de île de Lesbos ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

Tu devrais arrêter de picoler le soir, ça te rend agressif ! Prends plutôt une tisane... verveine, j'te conseille...

Écrit par : Henriette | 26/07/2011

Encore un anonyme inspiré ,il ne manquait plus que lui .
On se croirait à un feu d' artifices de la nazitude .C'est encore toi ,le champion de la Bravitude qui nous a pondu un monstre ...

Écrit par : Jim | 26/07/2011

@JL : moi aussi je sais pourquoi destop est devenu commeinhiste :))
@loulou: excellent
(je crois qu'il n'a pas vu ta signature )

@ tous
NOUS SOMMES OBLIGES DE CONSTATER QUE LA NATURE N'AIME PAS MAITE

vivement que ce festival de poésie soit terminé , que le temps se remette au beau

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Il faut dire que toue jeune, elle avait intenté un procès à la nature et elle l'avait perdu.

Évidemment elle n'avait et carotte, aucune chance de gagner, alors s'apercevant qu'elle ressemblait à une statue bien connue, oeuvre de Di Rosa, elle s'est rangée comme fonctionnaire de l'art et s'est venger sur le quartier haut qu'elle a défiguré, le mettant à son image.

D'accord, je sors ,on avait dit pas le physique sauf pour le nain Tracassin et encore pour lui que de petites plaisanteries.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 26/07/2011

@destop: quand tu as un os, on peut dire que tu le ronges jusqu'au bout.

Écrit par : marion devineau | 26/07/2011

Madame devineau il doityavoir un mal entendu

Écrit par : DESTOP | 26/07/2011

De retour de Nouille York, je m'aperçois que le sujet est encore pollué par un imbécile.
Un pauvre type.
Son nom de famille signifie, en principe et en Espagnol, galet.
Par extension, est-ce que boulet pourrait-être ajouté au dictionnaire Espagnol ?
S'il y a des linguistes chez le Vicomtes...
Bon, qu'on apprécie ou pas le financement des "Voix" (Bien qu'étrangère, née ici, qui vit ailleurs,t je paye la TH et la TA de cette résidence secondaire sétoise, ce qui est le commun des sétois propriétaires). J'ai pris deux avions pour écouter demain soir "Héliade" ensemble vocal sétois de qualité.
En plus j'ai fais un pari sur la météo.
Mais je conçois très bien que certains trouvent que la culture doive être financée par les nantis, pour les nantis. Comme le suggère Marion, entre les lignes.
Là où j'habite, c'est (grosse) monnaie courante.
Alors, les plus démunis, et les mômes, n'ont droit qu'à une télé affreuse.
C'est un choix.
Il est proposé ici.
C'est un peu triste.

Écrit par : Victoire | 26/07/2011

Quand Victoire aime, Victoire paye, tout comme Doucou, quand Doudou aime, Doudou coupe.

Victoire a fait de grosses dépenses pour venir entendre les voix vives, c'est bien, mais c'est son problème.

Vu son amour de la poésie et son désir de voir les moins fortunés profiter de cette exercice culturel, Elle aurait pu par exemple, allez plus loin et encourager ce festival par un gros chèque ce qui aurait soulagé les primaires que nous sommes et qui n'avons pour toute culture que celle de notre jardin.

Victoire, New-York, pognon, personne pressée qui saute d'un avion à l'autre, tout ça sent le bobo, la gauche caviar.

Ce n'est pas DSK, il est en obligation de résidence.

Peut-être Ségoléne ?

Quand Victoire aime, Victoire ne compte pas.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Il n' y a pas à crier Victoire , la pétasse qui vient de parler se la joue Grande Dame et dit qu' elle vit dans la "grosse pomme" à chaque intervention ,elle nous fait le coup .Lamentable mytho qui est arrivée à ouvrir un dictionnaire Franco-Espagnol et fait croire qu'elle est quelqu'un .
Même à New-York, où je suis allé , il y a des paumés , justement il faut l' être pour vouloir vivre là-bas .Beaucoup y vont vivre pour faire croire qu' ils ont réussi alors qu' ils sont misérables .
"J' ai pris deux avions pour écouter "Héliade", le comble du kitsch bobo et de la prétention puante .
Retourne dans ta cage et va te faire soigner . Mother Fucker !!!!

Écrit par : Jim | 26/07/2011

Une verveine, je te dis !
Et fais-toi fouetter, ça te calmerait ton agressivité !
Et non merci, je ne suis pas volontaire !

Écrit par : Henriette | 26/07/2011

Là on a du lourd.
La Galette s'énerve contre une touriste alors qu'il veut attirer le chaland.
Il reproche à Victoire d'avoir une vie aisée et un gout pour la culture.
Si elle paye sa place et que l'argent de vient pas d'un marchand, d'arme, de drogue ou d'un paumé de Balaruc, que lui reprocher ?

Et puis il est allé partout la Galette. A tel point que certains l'appellent Monseigneur La Fève.
Mythomane. C'est un beau métier. Sauf quand ça finit comme en Norvège.
Prends tes gouttes tocard. Ce blog s'en portera sans doute mieux.
Compte tenu de ton présent, bra..es-toi.
Enfin, si tu as gardé la main.

Écrit par : Raymond | 27/07/2011

Pour les tribulations de Jim la jungle aux amériques :

Pierre qui roule n'amasse pas mousse.

Ce qui ne veut pas dire que Pierre en voiture ne prend pas en stop des jeunes marins.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Raymond ,t'es un con .....Super cela rime!!!
C' est la Ville de Sète sous Marchand qui m' a payé le voyage à New-York ,cela te bouche un coin .
Non Merci pour la proposition ,mais j' ai une femme jeune qui fait cela très bien et tout le le reste .
A 2 Mains, peut être si tu arrives à l' attraper avec une pince à épiler ou demande à ton mec.

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Jim la jungle le balrucois mange à tous les râteliers ou bien alors il avait redoublé souvent et passé son BEP ou son BAC très tard, vers la quarantaine.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

@ victoire: ce que vous appelez: lire entre les lignes, ça s'appelle un procés d'intention.
Figurez que quand j'ai quelque chose à dire, je le dis. Je n'ai pas besoin de sous entendus. Et sans prendre de pseudos.
Je laisse ça aux mous-du -genou de votre espèce

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Marion,

Ce n'est pas parce que sur la tôle extérieure des pissotières, il y avait inscrit en grosses lettres Cinzano qu'il y en avez à l'intérieur.

Ta victoire elle vient d'Agde par la plage, en vélo éclectique qu'elle a volé lors de la World Wide.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Jean louis: C'est aussi ce que je pense. Et même avec raymond sur le porte bagage
Pour une fois je suis obligée de donner raison à jim la jungle. POUR UNE FOIS j'ai bien dit utop :))
@Henriette: pour la verveine c'est également la réflexion que je me suis faite

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Il va pleuvoir!!! Mes deux meilleurs 'ennemis' sont d'accord avec moi!!! Je rêve!!!
STP plus de pseudos entre nous ,pas plus de Utop ,de Destop ,Despote, Hip Hop et autre Compote.
"La Victoire en chantant" j 'espère qu' elle a pris sa saucée hier soir en retournant à son camping .A moins qu' elle soit venue de Jambon d' York en Jet privé pour entendre de Vive Voix ,notre ami Sarko en Agde .

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Sarko ou Sapho, je ne comprends plus rien.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Pierrot le Zygo vient de nous apporter un éclaircissement non négligeable, nous en sommes qu'au début, les dépenses somptueuses de Dame Maïté vont partir en crescendo, tant pour les voix vives que pour le musée Paul Valéry.

"Qui a di culture, non on a dit pognon sous prétexte de culture, exactement ce que nous a fait et que compte nous faire le FC SETE sous couvert du mot sport.


rectificatif pour camélio
ce ne sont pas les habitants qui l'on viré mais la municipalité qui ne voulait plus que le festival coûte aussi cher.
Elle ne pouvait concevoir que le budget du festival ne soit pas en hausse permanente.
Elle a donc choisi de partir, sachant que les caisses de la ville étaient vides.
Je vous rapelle que Lodève est classé la ville la plus pauvre du département (l'express nov 2010)

Écrit par : pierrot le zygo | 27/07/2011"

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

JL ,tu es un' putain' d' enquêteur? Enfin quelqu' un qui sait lire ( à défaut de savoir écrire :-)) c' est un minimum que je ne pouvais pas laisser passer)
Oui , j' ai passé un Bac PRO de Restaurant en 1993 , par curiosité ( cet examen n' existait pas quand j' étais au Lycée Hôtelier) c' était pour le Fun ,sauf quand j' ai appris ,que résidant à Sète et y payant mes impôts , j' avais droit moi aussi au voyage offert . J' aurais été sot de m' en priver vu que je n' ai jamais pu me payer un voyage aussi lointain 'eh!oui! je ne suis pas Victoire :-((
Toi le fin limier , si tu pouvais retrouver l' Article de ML sur moi paru à cette époque Septembre 1993 .Il était intitulé " Le Doyen de Potaches"

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Quoiqu'elle peur partir dés maintenant, il y a bien longtemps que le caisses de la ville sont vides, nous vivons à crédit sous le joug de taux usuriers - n'oublions que le grand argentier de la ville était cadre supérieur au Crédit Lyonnais lors des deux faillites de cette banque renfloués par l'argent des contribuables français - et pour le nouveau contrat d'électricité, nous en avons pris pour vingt ans avec report de la première échéance après la prochaine élection municipale.

.Si cela n'est pas d la cavalerie, ou des passes de rugby avec marrons chauds, cela s'appelle comment ?

Même les grecs n'ont pas fait mieux.

Je me demande pourquoi tout le monde et surtout les femmes se mettent à genoux devant cette Maïté et lui donne du pognon ?

Quel est son secret ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Pour Zappatore Désolé mais je paies chaque jour le parking à 1,40E et vous?
UTOP va t il nous dire un jour la vérité sur la croix. On a l impression que c est un don pour ce faire pardonner. Quoi?

Écrit par : ann | 27/07/2011

Et sutout un don à l'églisse catholique

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

@Jim
Il pleut déjà et je crois que cela ne s'arrêtera qu'à la fin de voix vives

Manque plus qu'un tsunami à villeroy et la boucle sera bouclée

Écrit par : Marion Devineau | 27/07/2011

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !

Il pleure dans mon coeur
Paul Verlaine

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

arretez vos conneries, vous en voulez a voix vives et a l'adjoint des finances a mort pourquoi ?????

Je connais déja votre argument "LES IMPOTS et je vous comprends, mais il y a certainement d'autres raisons personnelles Lesquelles ???

Moi aussi je vais changer de speudo, je vais prendre le jardinier

Écrit par : zapatore | 27/07/2011

Zappatore,

Pour le nain Tracassin à part que ce soit un incompétent et un fanfaron qui a renié ses origines en changeant de nom. j'ai déjà expliqué sur ce blog et je pense à toi; comment ce cul de bénitier, a trahi ses amis, ses idées et engagements -il est vrai très tardifs - pour se vendre à pas cher, le prix de quelques indemnités, quelques places et emploi pour des membres de sa famille et approuver pour cela les yeux fermés des énormités scandaleuses.

Quand aux voix vives sous couvert de poésies et de cultures ce n'est qu'un attrape couillon et un attrape pognon en faveur de Maïté et de ses ouailles. Il n'y a qu'à demander aux lodévois, voir supra.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Entièrement d'accord sur Mme Maithé cette dame nous revient très cher, mais j'ai quand même une explication a donner sur son départ de Lodève, ce sont les habitants qui l'on viré car la Municipalité a changer donc cause a effet.....

Quand a Mr De Rinaldo il n'a pas trahi ses amis car dans municipalité actuelle il y a des UMp et ce monsieur est membre de l'uMP. La seule personne qui a trahi c'est Mr le Maire en jetant de Mr Albiol et je m'arrete la pour le moment

Écrit par : zapatore | 27/07/2011

Non Zappatore,

DI rinaldo et je tiens au DI a épousé la cause gaulliste à plus de 61 ans quand il s'est engagé au RPR,. d'après ses confidences que j'avais recueillies à l'époque, il ne l'aurait pas fait avant de peur que ça nuise dans sa carrière d'employé de banque.

Cela situe en un seul trait, le courage, l'honneur ainsi que le désintéressement du bonhomme.

Je dois préciser que les confidences étaient le fruit de mes questions car je trouvais cette engagement gérontologique et tardif assez bizarre .

Il est à noter qu'une composante RPR faisait partie de la municipalité Marchand, ceci a influé ? .

Est ce que cela a été la motivation première du retraité revenant au pays et qui cherche un revenu complémentaire ?

Le fait est qu'il n'a pas eu de chance, marchand a été battu. Il a fallu qu'il patiente 5 longues années (pas tout à fait un mandat ) puis en tant que dissident du RPR (déjà après seulement 6 ans d'engagement), de trouver opportun à un âge canonique de rejoindre Commheines et son ami Albiol qu'il dépossédera plus tard en lui prenant sa place.

Il est à noter qu'il rejoindra entre temps sans état d'âme l'UMP en rejoignant par ce fait les gens d'extrême droite combattus de tout temps par les gaullistes. ces gens venant d'ordre nouveau et de la FEN mouvements qui ont été dissous par la loi pour leurs actions et propos fascistes ( La FEN n'a rien avoir avec le syndicat des instituteurs).

Il n'y aucun secret la dedans, tout est au grand jour et vérifiable.

Quand ont est un homme d'honneur, on se comporte autrement et on' avalise pas une politique que l'on sait nocive pour la ville et cela que pour quelques bas avantages alimentaires personnels.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Chers amis blogeurs ,
je tiens à rendre ,aujourd'hui ,à rendre un hommage vibrant à un pigiste en stage de réinsertion .Il vient de faire un séjour , enrichissant pour lui , à l' école du rire des Onglous ... Rendez-vous compte , car je crains que cela ne soit passé un peu inaperçu , qu' il a pondu hier des jeux de mots dignes de Maîtr Capello a sa grande époque : Il m' a appelé Galette en féminisant la traduction de mon nom ;WAOUH!!!
et ce n' est pas tout!!!! Il a trouvé la Fève Génial!!
Maintenant qu' il a trouvé la fève ,nous allons pouvoir lui remettre la couronne bien méritée de ROI DES ...RAYMOND ???

Écrit par : Jim | 27/07/2011

mon avis perso: les voix à Lodève étaient au début (75000€) aussi bien que les dernières en 2010 (750000€)
Bien que je n'ai aucun respect pour cette personne, il faut reconnaitre queMaïthé est trés compétente dans sont domaine et que le festival est sympathique, le problème c'est le financement. sa politique est que le prochain festival doit être plus gros que le précèdent, je la comprends, mais toutes les villes ont des limites ! Lodève n'a pas su trouver les financements privée, j'espère que Sete les trouvera.
Sa copine Sapho qui chaque anée nous disait " Mon coeur est à Lodève, j'adore son festival" un chèque plus tard elle se retrouve à sète, j'aimerais bien savoir la difference des cachets.
Une anecdote,La dernière année elle avait réserve au resto "les mimosas" 100 repas à 100€/pers pour ses invités, sur le compte de la mairie de Lodève. inadmissible !

Écrit par : pierrot le zygo | 27/07/2011

A Sète, nous nous sommes pour cette année à 1 million d'euros (l'assistance municipale comprise) et plus d'après des indiscrétions/

On ne vous dit pas tout.

Une première rallonge de 100 000 euros aurait été signée par le premier adjoint par un coup de passe passe comptable, c'est à dire en piquant à droite à gauche sur d'autres postes de dépenses,afin de jeter le flou le plus complet sur l'opération. Et une deuxième rallonge de 200 000 euro et en attente de signature auprès du maire.


Et quand il y a des sponsors, ce sont des faux sponsors, des entreprises à qui on fait passer des marches juteux en compensation et qui se paye directement sur la bête, c'est à dire encore une fois cette chére poire juteuse, le con de contribuable..

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Ce que je ne comprends pas le pouvoir de cette dame.
Ce n est tout de même qu une fonctionnaire au service de l'intérêt général.
Henriette l'a imaginée en bas résilles et fouet, pour rigoler .
Mais tout de même nous avons un conseil municipal qui fixe les orientations budgétaires Ce sont peut être eux les responsables.

Écrit par : ann | 27/07/2011

Les bas résille, ce coup-ci... ce n'est pas moi... ! Mais ça irait tout à fait bien dans le tableau... pff !

Écrit par : Henriette | 27/07/2011

ann, vous avez raison. c'est d'ailleurs pour cela que nous intervenons en Conseil Municipal, aussi bien les élus de l'opposition que moi même. Mais la majorité restant la majorité......, sans résultat.
Ce festival plaît au Maire car il redore son blason auprès des "branchouilles"et autres pseudos intellectuels, qui se piquent de culture.Ses adjoints et conseillers n'ont aucun autre objectif que celui de ne pas lui déplaire.
Mme Vallès Bled quand à elle roule pour sa paroisse. Je ne saurais lui reprocher. c'est son job. Elle n'est pas une élue , dont la mission première est l'intérêt général.

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

En parlant de fouet ou de manche, on serait aujourd'hui à calculer une ou deux rallonges .....

100 ? 200 ? 300 ?????

l'avenir nous le dira.

Pour Pierrot le zygo : Quand une mairie trouve les capitaux privés d'un mécène, le mécène trouve les capitaux publics d'une mairie .....

à suivre ....

Écrit par : chargé des commissions | 27/07/2011

C'est le moment de ressortir mon poème du Conseil Municipal de l'année dernière.
J'ai juste réactualisé le montant :(


Monsieur le Maire ,

Toutes ces décisions, qui concernent Voix Vives
M'ont laissé , je l'avoue, un peu sur le qui vive.

Pour, à ce festival, apporter mon offrande,
Ou plutôt ma vision, sans qu'elle nous coûte sou,
Ces Voix Vives aujourd'hui, de plus en plus  gourmandes,
J'ai choisi d'évoquer ,en vers ,de bout en bout
Et de flatter ainsi,votre  soudain attrait
tant pour la poésie, que pour ses à côtés.

Les sommes engagées, semblent démesurées
n'étant pas justifiées, par la nécessité
de remplir, en été, tous nos estaminets:

Touristes, visiteurs, très nombreux estivants
en plein mois de juillet,sont toujours bien friands
de notre Grande Bleue, ainsi que du beau temps

A quoi bon empiler, cette époque de l'année,
Au risque de galvauder, par sa promiscuité,
un festival de plus, perdu dans la nuée
de ces animations, dont vous vous réclamez?

Le Sétois payera, il y est habitué.
Mais peut s'interroger sur les priorités
Voir(e) se demander, si c'est une bonne idée
Que de payer plus cher qu’il ne l’a jamais fait !


Pour.(trois cent) sept cent mille euros et demain quoi  en sus?
Ces rimes et ces vers sont dignes de Crésus!

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

excellent et tout a fait d'accord que Sete n'a pas besoin de manif supplementaire, surtout a ce prix !

Écrit par : pierrot le zygo | 27/07/2011

En plein dans le Mille!!!
Voilà qui s' appelle traiter un sujet
Tu vois quand tu veux...

Écrit par : Jim | 27/07/2011

A ton contact , jim, je me bonifie :))

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Sète sera une ville morte grâce aux voix vives.

Notre maire s'en fou, il aura 62 ans le 10 novembre prochain et aura déjà pris sa retraite chez lui à Saint Thibéry, au Maroc, à Dubaï, en Suisse ou dans un quelconque paradis fiscal.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

s'en fout

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Et pourquoi pas? Il n' y a que les imbéciles qui ne changent pas .
En parlant Culture , il a été évoqué le nom de Monsieur Albiol ,n' était-il pas chargé de ce domaine à l' époque ?
Je viens de me souvenir que lors d' un vernissage des oeuvres de ma grande soeur , il était venu me demander pourquoi je ne m' étais jamais présenté comme représentant du personnel enseignant du CFA ? Et que je lui avais répondu que j' étais trop individualiste et que je ne me sentais pas capable de représenter des personnes trop politisées .
Longtemps ,je me suis demandé s' il ne s'était pas moqué de moi en me faisant cette suggestion , afin de flatter mon ego qu'il avait probablement jugé surdimensionné et plus tard je me suis demandé dans quel intérêt ,il m' aurait flatté alors que je n' étais déjà pas trop dans les petits papiers de la Mairie et je me repose de nouveau la question aujourd'hui .

*Oui , je viens encore parler de moi alors que j' avais l' intention de parler de culture et de Mr Albiol .

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Chutttttttttttttttttttttttttttttttt !

Jim la jungle, ne parle pas du CFA tu diras que révèle tes secrets de famille et tu les mes quinze fois par jour en place publique.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

que je révèle

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

Ben, peut être parce qu'il pensait que tu serais plus facile à instrumentaliser (je n'ai pas dit acheter, mais....) que d'autres comme tu le dis plus politisés et controlés par leur parti ou syndicat

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

ou contrôlés par leurs propres cerveaux,Marion

Écrit par : la piccina | 27/07/2011

:)
j'avais décidé d'être aimable

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Il faut être juste, cette année nous pouvons déjà analyser les retombées du festival, chez nous on ne risque pas la sécheese.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

C'est vrai. Mieux que la danse de la pluie

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

En retombée, la débandade, peut-être ?
Pourtant, l'ouverture était prometteuse...
Certaines histoires sont excitantes parce qu'elles sont courtes.

A Sète, c'est étrange, on fait tout par... sept...
Toute manifestation dure sept jours.
Alors qu'on pourrait se contenter de faire plus court, un week-end ou un long week-end ? Ca reviendrait moins cher, on n'aurait pas le temps de se lasser, et on attendrait avec impatience le festival suivant l'année d'après.
Parce que là, comment faire pour que ce soit encore plus ou encore mieux ou au moins aussi bien l'année prochaine sans tomber dans la redite ou dans l'ennui ?

Toutes les histoires n'ont pas besoin de finir par des mariages.
On peut picorer à droite et à gauche.
Pour découvrir un peu de tout...

Dans le domaine de la culture, j'entends, bien sûr...

Écrit par : Henriette | 27/07/2011

Et son orchestre :-))

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Une réussite comme ça, cela s'arrose, évidemment, même les poules du maire ont retiré leurs lunettes de soleil, il fait le même temps chez lui à Saint Thibéry.

C'est une punition divine pour notre ville et son hameau de plouc, un peu comme Sodome et Gomorrhe,.

J'espère que les culs de bénitier avec le nain Tracassin à leur tête en costume de communiant à pantalon court et brassard vont prier toute la nuit en se flagellant pour que du feu et des cendres ne nous tombent pas sur la tête.

Je doute de l'efficacité de leurs prières, je me suis laissé dire que Dieu est un peu en froid avec les commheinistes vu le nombres de leurs pêchés mortels, dont ce tains faits en son nom.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

@ henriette: parce que si on prend le paquet complet c'est moins cher
ok je sors

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Surtout pas, reste, moi je ne fais que passer vite fait, j'ai à picorer, j'aime pas les paquets complets, enfin pas toujours et ça dépend lesquels... !

Écrit par : Henriette | 27/07/2011

et victoire et raymond, ils sont repartis à new york?
ha ha ha

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Oui Marion,

Victoire est reprartie hier avec l'avion présidentiel.

Quand à raymond il est reparti avec son camion :

C'est Raymond, un camionneur qui s'en va a Lyon.

Et il fredonne:

"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".
"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".

Et soudain, il aperçoit une bonne soeur qui fait du stop. Il s'arrête et l'embarque, elle va a Lyon. Il repart et fredonne encore :

"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".
"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".

Il arrête de chanter, regarde la soeur et demande: - Ma soeur, on s'arrête se faire une petite baise ? - Ah...vous savez...nous...nous devons garder notre virginité.

Raymond repart a chanter:

"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".
"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".
"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".

Et la, il a un flash. Il s'arrête, regarde la soeur et dit: - Ma soeur, une petite vite par l'arrière et vous resterez vierge. C'est vrai, OK ! La soeur descend du camion, se penche en avant, lève sa robe et Raymond s'exécute. Il repartent et Raymond recommence:

"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".
"J'm'appelle Raymond, J'm'en va a Lyon, Avec mon gros camion.".

Et là la soeur chante:

"J'm'appelle Roger, J'm'en vais a une soirée, Je suis déguisé !"


Bon, je sors

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/07/2011

♀♂

Écrit par : marion devineau | 27/07/2011

Magnifique !
« Au bal des tordus
Il ne manque pas un trou du cul
Les aigris, les méchants
Sont tous sur les rangs
Je pourrais en faire trois tonnes
Sans jamais égaler la vieille conne
Une syllabique poivrote
A la conscience politique équivoque
L’argent qu’elle gagne
N’est pas celui que se procure l’âne
30 deniers par ci, verts et trébuchants
Ne sont pas ceux par là que Thémaï dépense en verlant
Les Chargés dans leur sagesse
N’iront point, à ce niveau d’échange, nous botter les fesses ».
Vers libres de droit.
Quant à Jim. Boudi…
Il a été à NYC grâce à Marchand… Comme accompagnateur alors et encore…
Ce blaireau de Rouquairol ayant 61 ans n’a pas eu le Bac aux dates possibles.
Mais il a été en Thaïlande (peut-être).
Un bout de ses gènes vient d’Espagne.
Un peu comme tout le monde ici pour les gènes divers et parfois avariés, des pays disponibles, à ce jeu fait d’andouilles.
Que des enfants d’immigrés.
Du Crouille quoi.
Même les Gabatch sont des immigrés.
A part un peu de Saladelle, il en reste, je ne vois pas qui est Sétois de souche, ici.
Ben voilà , c’est une belle brochette de fachos de « gauche » ici.
De « Gaulois » comme les rêvent la famille Le Pen.
Bravo.
Victoire, je ne sais pas qui c’est, mais dans sa Liberté, au-delà des facilités que la vie lui a offerte, je trouve touchant de se faire des heures d’avion pour aller écouter un Ensemble vocal reconnu Internationalement et qui est Sétois.
Moi, à 20 € la place, nous sommes 5. Ce n’est pas dans mes moyens.
J’espère que la météo sera clémente à Victoire.
Et aux imbéciles, je souhaite : Bonsoir.

Écrit par : Raymond | 27/07/2011

JL , je viens d' un 'spectacle' offert par notre Mairie Balarucoise . La Squadra di Genova ,8 mecs en rond qui chantaient "Tralalala" style les Chants Corses en beaucoup moins bien .
Je pense que c' est eux qui ont du payer pour chanter ce soir .
Ici ,la Municipalité ne va pas ruiner la ville . Par contre ,si quelqu'un est capable de me dire combien ils ont été payés ?
S' ils ont eu plus que la nourriture et le logement ,nous aussi les contribuables balarucois ,nous allons faire la révolution.
Demain ,encore une extraordinaire soirée avec une conférence /débat menée par Jacques Blin : sujet passionnant : "Y-a-t-il beaucoup d' habitants de Balaruc d' origine Italienne ?D' où viennent-ils ?
C' est dommage que ce ne soit pas toi qui fait la conférence ,je serais venu à Balaruc on est toujours entre jeunes...

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Hé bien ! Je tombe sur le cul .
Moi qui croyait avoir fait fort sur ce blog ,je suis battu!!!
S' il y a quelqu' un qui peut m' expliquer pourquoi il a parlé de la Norvège ,hier à propos de moi et aujourd'hui de la Thailande ???
Par contre ,cela me fait plaisir de me faire traiter de 'Facho de Gauche' cela me change de me faire traiter de 'Commeinhiste' Comme quoi!!!

Écrit par : Jim | 27/07/2011

Norvège pour les hommelettes et Thaïlande... pour les poussins...

En clair, il te traite de pervers...
Tu vas encore devenir vert !

Quand tu veux jte fais les traductions...
Mais à partir de cent mots,je fais payer...

Écrit par : Henriette | 27/07/2011

rémond j'ai conpri ein ternet
tu va la aline cant tu veu pour ecrire
tecri bien mon con ces com lé poèt
met ces qui ces vicomte

moi a pomrol je suis cotant
ces une bone méson
japrend plin de truc
ternet ces bonar
le blok dés viconte gé pa tou conpri
come tes dent la chambre da cotai
ci on nen parlèt san lordintoeur
Lulu
pc gé conpri i voulé pa 2 moua
fo mett le a bisar é poinfr com le couriai con a
ge méduc mé ces lont
ta vu gé mi LULU en grandletre

Écrit par : LULU | 27/07/2011

Putain Lulu, faut mettre ton dentier quand tu causes, on y pige que dalle !

Écrit par : Henriette | 27/07/2011

cé pa lé DENTIER
jai fé la lformasion 2 la méson 2 vieu
pa été alécole HENRIETTE
jé mi ton non an grende lettte
pa de fote
je comanse
pa man vouloar
cé bien 1ternet
on parle a vek dés jen
alalinne
lulu
gé dé note
mé cé pa fasile

Écrit par : LULU | 28/07/2011

résumé:
victoire est repartie à new york et raymond est resté....Ils lui ont donné la permission de sortir. Mais le traitement commence à ne plus faire effet.
Là jim, nous avons du lourd. A côté tu fais figure d'enfant de choeur.
henriette, tu as une idée pour soigner le dédoublement de personnalité ?

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

@ raymond
Après une relecture approfondie de ce dégueulis de rage qui vous tient lieu d'expression, permettez moi quelques petites rectifications
vielle : je pense que vous êtes plus âgé que moi. et en certainement moins bonne conservation physique :)
conne: je laisse le soin aux lecteurs de ce blog le soin d'évaluer eux même votre intelligence.
conscience politique: je ne sais pas ce que vous voulez dire. Vous non plus d'ailleurs
poivrote: compte tenu de l'heure à laquelle vous avez posté ce galimatias de mots que vous devez considérer comme un poème, vous deviez être bien imbibé.

Je savais qu'en parlant de "pseudos intellectuels qui se piquent de culture" ça allait engamer. Et voila . Jim passe moi le salabre y'a du gros.


C'est marrant, je ne sais pas pourquoi, raymond, vous me faîtes penser à un ex cadre municipal, très proche de Y.Marchand qui tout jeune déjà avait la vocation : il tenait , à l'école des fiches sur ses camarades: un tel a répondu au prof, un tel ne savait pas sa leçon...etc etc C'est pas mignon ça?
Très proche de l'église aussi. ce devait être la tendance : inquisition.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Salabre ???Je ne sais pas ce que c' est :sorry

Écrit par : Jim | 28/07/2011

C'est l'espèce de grande épuisette qui sert à sortir le poisson quand il est trop gros et qu'il risque soit de se décrocher soit de casser le bas de ligne en le remontant

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

OK .Merci .On va s' occuper de ce cas avec plaisir car il le mérite bien:-))

Écrit par : Jim | 28/07/2011

non,Marion,c'est pas possible! S.P.?NON,il dit "nous sommes 5"et lui,n'est pas 5!
ps:je ne me range quand même pas du côté de jungle jim,faut pas déconner!

Écrit par : la piccina | 28/07/2011

victoire, raymond ça fait 2
Il est déja venu m'attaquer personnellement sous d'autres blazes sur ce blog. Je ne me souviens plus des pseudos, mais il y en avait bien 3 de plus
c'est un cas de "déquintuplement" de personnalité.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Le S.P est dgs à la mairie de Fréjus ; il aurait plûtot les moyens .

Écrit par : cia | 28/07/2011

Sorry, Antibes pas Fréjus.

Écrit par : kgb | 28/07/2011

Rillette , Pourrais-tu me traduire ? J'ai fait un premier tri mais s'il continue à éructer sur le blog , je vais être obligé de payer pour tes traductions:
Syllabique poivrot=
Blaireau de Rouquairol=
Pays disponibles?
Crouille=
Gabatch=
Saladelle=
et la belle phrase " Moi à 20€ la place ,nous sommes 5 !?!?"
Je sais qu' en le citant ,je lui fais trop d' honneur mais en tant que spécialiste en psychiatrie ,tu pourrais me donner quelques pistes .
Merci , pour ton aide

Écrit par : Jim | 28/07/2011

Ca veut dire on est tous des blaireaux et lui avec.
C'est pas si compliqué !

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

@piccina : il est des cas de salut public où il faut savoir réaliser l' union sacrée . Comme le général :)

Écrit par : Marion Devineau | 28/07/2011

Sorry, Antibes pas Fréjus.

Écrit par : kgb | 28/07/2011

"L'oignon sucré" le début du film s' est déroulé à Sète avec notamment Patrickkkkkkkk Bruel :))) Ok ,je sors .
Je ne sais pas ce qui se passe mais il y a multiplication de pseudos sur ce blog ,de moins en moins compréhensibles .EX: S.P est dgs ????

Écrit par : Jim | 28/07/2011

@cia/kgb:
Si ce n'est toi c'est donc ton frêre.....:)

Écrit par : gepeou | 28/07/2011

@cia: c'est pas parce qu'on a les moyens qu'on n'est pas pingre. regarde commeinhes !
ripou il y a un x comme à tripoux?

Écrit par : ripou | 28/07/2011

A propos de nettoyer ,si vous avez besoin de mes services ,je me met en position débouchage Turbo pour les merdes tenaces.

Écrit par : DESTOP | 28/07/2011

parce que tu vois , piccinna, jim la jungle, il est ce qu'il est, on va pas y revenir dessus :)
mais ses conneries , il les assume. on sait que c'est lui.
c'est pas comme l'autre ordure qui balance et insulte tout le monde en se cachant. Le délateur lache et fielleux, qui profite de l'anonymat pour régler ses vengeances personnelles. C'est ce qui se fait de plus écoeurant dans le genre humain

Écrit par : ripou | 28/07/2011

reste en poste , jim, c'est tard dans la soirée qu'il attaque

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

je nuance un brin:jungle jim,je sais qui il est parce qu'il a fait une mauvaise manip,au départ,mais en fait,je m'en fout :je lui parle en tant que destop et pas en tant que JMG,quand il manie l'insulte,comme d'autres la balayette, alors que raymond soit SP,victoire, mangecoustelle je m'en tape,comme j'utilise moi-même un pseudo,je ne me permet pas d'attaques ad nominem.je lis ce que les gens écrivent et réagis en fonction.(Marion,je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire?)
mais ,je dois faire un aveu,savoir qui est jungle jim et imaginer ...non je ne dirais rien.

Écrit par : la piccina | 28/07/2011

tu as raison de nuancer. mais même une fois découvert il a continué à l'identique.
Il semble qu'il soit sur le chemin de la rédemption. laissons lui une chance ! :))
je suis entièrement d'accord , tu peux tout à fait prendre un pseudo si tu veux protéger ta vie privée, mais tu ne fais pas d'attaques personnelles.
Quand toi ou moi ou camelio avons répondu à utop, c'était sur le même ton que celui qu'il avait utilisé envers nous. Mais là le 5 fois ignoble il nous prend à partie les uns après les autres avec des mots orduriers et des détails sur ce qu'il croit connaître de la vie privée de chacun.
bon, utop , il réagissait on va dire "idéologiquement". mais lui là , le roi du pseudo,on ne sait même pas ce qui ne lui plait pas. Les opinions des uns ou des autres sur Voix Vives ne justifient pas une telle agressivité. J'en suis donc arrivée à la conclusion qu'il s'agit de vengeance personnelle. Et ça on ne peut pas le reprocher à utop.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

On s'en fout, non ? Ils ne font que passer, nous on est les piliers...
Alors, aucune importance, ça ne compte même pas !

En tous cas, voici un billet qui fait battre tous les records de connexion ! J'espère qu'au moins les Vicomtes en tireront un quelconque bénéfice auprès de leur hébergeur... (je me mets à l'air du temps, deniers, deniers, deniers...)

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

antibeauf anonyme : ça fait 3
manque plus qu'à retrouver les 2 autres

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

il y en a qui s'en foutent et d'autres pas.... Nous n'avons pas tous les mêmes centres d'intérêt.
toi , par exemple , henriette c'est l'amour (j'ai bien dis amour), moi c'est la politique.
l'un ou l'autre sont aussi respectables, non?

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Je vous remercie tous pour tant de sollicitude.
Le concert d'Héliade était parfait.
Il n'y avait pas trop de monde et malgré la température, je me suis régalée (il n'a pas plu, vos grenouilles amies peuvent donc retourner au fond du bocal.
C'est assez amusant de voir qu'alors que vous avez un ensemble vocal Sétois de grande qualité vous n'ayez de cesse de le dézinguer.
Nul n'est prophète en son pays. Brassens l'avait compris puisqu'il n'est jamais venu se produire deux fois dans la ville qui l'a vu naître.
On me reproche d'avoir "les moyens". Un peu de jalousie semble poindre.
Bobo et gauche caviar. Jalousie encore ?
Vous semblez un peu "pisse-froid".
L'ouverture d'esprit ne demande pourtant pas trop de moyens financiers. Intellectuels, peut-être.
En tout cas Henriette et Bretzel ont une plume tout à fait charmante.
Quant à moi, je vais rester encore quelques jours car la météo semble devenir plus clémente.
Et puis aller flâner au marché ou je vous vois sans que vous ne me connaissiez est un plaisir rare. Cela fait partie des charmes de Facebook et d'utiliser soi-même un pseudonyme.
Je finirai en paraphrasant le Georges si cher à M. Camélio :
J'ai 33 ans mes vieilles corneilles et je vous emmerde en attendant...
...De revenir vous visiter de temps en temps.
Victoire

Écrit par : Victoire | 28/07/2011

Un peu tôt , victoire , pour l'apéro. cela vous fait dire des sottises. personne n'a "dézingué" heliades ou quelque autre manifestation de ce festival.
certains d'entre nous, y compris moi, mettons en doute le bien fondé de tous ces festivals qui se chevauchent , ainsi que leur coût.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Trés chère Victoire
"on" ne vous reproche rien
"on " n'est pas jaloux

on ne vous croit pas. simplement

La seule chose qui est vrai, dans tout ça , c'est que vous passez toutes vos matinées au marché.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Victoire ...33ans...Tout est faux . Snob = sans noblesse
Tu n' as pas tort sur tout ce que tu dis , mais tu es pédante et surtout nulle car ne vivant soi-disant pas ici , tu pourrais avoir au moins le courage de te dévoiler à moins que tu sois trop laide ou trop laid ,style Travelo

Écrit par : Jim | 28/07/2011

ou barbue :))

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Victoire le jour ,Raymond la nuit Dérangé ...toujours

Écrit par : Jim | 28/07/2011

Bon, jim, je dois sortir un moment, garde la barre. raymond ne devrait plus tarder à apparaître. A moins que ne se sentant dévoilé, le courage n'étant pas semble t'il sa qualité première.....
ouvrons l'oeil :))

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Bien Marion :" Garde la Barre , Raymond " :-)))

Écrit par : Jim | 28/07/2011

Ce bistrot est ouvert, me semble-t-il, à tout entrant, quel que soit son (ses) sexe(s), ses opinions politiques (sauf extrêmegauche, j'espère, hmm !), SON AGE, son tour de poitrine ou la taille de son zob.
Ici, je viens parce qu'on parle. De tout, de rien. Beaucoup de conneries, des tas de trucs très importants, parfois avec humour et dérision, parfois avec passion. ici je viens parce que les gens qui fréquentent ce troquet sont ouverts... Ici, la seule chose qu'on n'aime pas, c'est l'insulte gratuite, le fascisme et l'intolérance. Enfin, il me semble.
C'est pour ça que les "ceusses" qui viennent et qu'on ne connaît pas, ou qu'on connaît mais qui mettent une perruque -les pseudos-, ben... ils ont le droit de rentrer dans ce troquet et d'être libres de débiter des conneries, eux aussi, non ? Et même de nous taquiner. Et même de nous traiter de vieilles connes. Et même de raconter des histoires. Comme on fait nous aussi parfois.

Non ?

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

Moi je sais qui est victoire, bande de jaloux et d'acariâtres !

Le mec peint en or qui a une valise a la main et qui fait la statue tous les mercredi devant le marché. J'avais remarqué qu'il nous espinchait et nous écoutait, encore un mec de a CIA.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

Putain le lapsus, j'ai écrit extrême gauche alors que je voulais écrire
extrême-droite !!
Allez, j'ai honte, j'me casse et je la ferme !

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

Mon Henriette , ce n'est pas grave, toutes les extrêmes se rejoignent toujours, ne désespérons pas que le maire e Frontignan fasse comme citoyen d'honneur de sa ville, Breivik le frère de sang de Batisti et lui a déjà écrit un livre avant d'être un meurtrier.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

p'tain Henriette tu m'as fait peur!!!!!
pour Victoire:relisez Ronsard(l'argument de l'âge!!allons)

Écrit par : la piccina | 28/07/2011

Henriette
Le comportement d'aucune de nous ne justifie qu'elle soit traitée de vieille conne.
Ce n'est pas acceptable.
A fortiori par un lâche.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

j'arrive du château d'eau.
mea culpa: je comprends que victoire fasse le déplacement depuis les "states"
même dans le bronx , ils n'ont pas vu ça depuis 30 ans.
pauvre château d'eau. pauvre pelouse , ou du moins ce qu'il en reste : jonchée de canettes, bouteilles plastiques, serviettes, papiers gras, merdes de chien....

sympa les poètes.

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Ne dit-on pas que c'est dans les vieux chaudrons que l'on fait la meilleure soupe, alors dans les vielles connes avec une bonne baguette bien dure cela doit être fantastique.

Bon je sors, ami e la poésie bonsoir.

Avant de partir est-ce que vous saviez que le quai Quai Charles Lemaresquier est fermé vers 2O h chaque jeudi du 28 juillet au 29 août, la circulation est détourné à partir de la rue de la savonnerie et ceci à fin de faire des "raves party" avant l'apothéose de la Saint Louis.


La fermeture se fait sans arrêté municipal affiché, donc hors la loi,
et ce sont les employés et patrons des bar constitués en milice qui se chargent de mettre les barrières et de faire la police.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

Ok pour la baguette, et ne sors pas si vite... chéri!

Écrit par : Encore une anonyme | 28/07/2011

LE BLASON de G.Brassens dédié au nain de Tracasin.


Ayant avecques lui toujours fait bon ménage
J'eusse aimé célébrer sans être inconvenant
Tendre corps féminin ton plus bel apanage
Que tous ceux qui l'ont vu disent hallucinant.

Ceût été mon ultime chant mon chant du cygne
Mon dernier billet doux mon message d'adieu
Or malheureusement les mots qui le désignent
Le disputent à l'exécrable à l'odieux.

C'est la grande pitié de la langue française
C'est son talon d'Achille et c'est son déshonneur
De n'offrir que des mots entachés de bassesse
A cette incomparable instrument de bonheur.

Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques
Tendre corps féminin' c'est fort malencontreux
Que la fleur la plus douce la plus érotique
Et la plus enivrante en ait de plus scabreux.

Mais le pire de tous est un petit vocable
De trois lettres pas plus familier coutumier
Il est inexplicable il est irrévocable
Honte à celui-là qui l'employa le premier

Honte à celui-là qui par dépit par gageure
Dota de même terme en son fiel venimeux
Ce grand ami de l'homme et la cinglante injure
Celui-là c'est probable en était un fameux.

Misogyne à coup sûr asexué sans doute
Au charmes de Vénus absolument rétif
Etait ce bougre qui toute honte bue toute
Fit ce rapprochement d'ailleurs intempestif.

La malpeste soit de cette homonymie
C'est injuste madame et c'est désobligeant
Que ce morceau de roi de votre anatomie
Porte le même nom qu'une foule de gens.

Fasse le ciel qu'un jour, dans un trait de génie
Un poète inspiré que Pégase soutient
Donne en effaçant d'un coup des siècles d'avanie
A cette vraie merveille un joli nom chrétien

En attendant madame il semblerait dommage
Et vos adorateurs en seraient tous peinés
D'aller perdre de vue que pour lui rendre hommage
Il est d'autre moyen et que je les connais
Et que je les connais.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

De la bouche de Georges
Ou de celle de Coluche
Les mots les plus grossiers
Deviennent des caresses
Je veux bien, moi vieille greluche
Qu'on me traite de con
Même si c'est masculin !

Écrit par : Enfoirée | 28/07/2011

pourquoi le nain tracassin? quel rapport ? tu crois que c'est lui l'anonyme fou?

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Marion "le blason" ce n'est que pour les nobles.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

@ piccina: t'étais au courant pour les fiches sur les élèves ?

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Il n'y a pas eu que ça !

Écrit par : cia | 28/07/2011

@JL ah oups , je n'avais pas fait le rapprochement. okay

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

elle est super cette chanson. je la cherchais mais je ne connaissais pas le titre. bien joué JL

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

bon ben, Jl , tu vois ce qu'il te reste à faire. Dommage que tu sois déja en pijou , et que t'es la flemme de ressortir :)

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

t'aies

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

et jim jungle, où il est encore passé celui là ? encore une de ses mondanités dont il a le secret ?
peut être à la conférence de Jacques Blin?

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

c'est bête on ne peut pas répondre à une réponse de commentaire

Écrit par : marion devineau | 28/07/2011

Mais si tu peux ! Tu réponds comme si tu commentais et ça s'accroche au commentaire !
Mais on ne peut pas s'intercaler entre deux commentaires, ça, non...

Écrit par : Enfoirée | 28/07/2011

Tu vois Marion,là je réponds au commentaire d'Enfoirée, donc ça marche

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

Et si jsuis pas d'accord avec Henriette, je peux lui répondre ici, alors que j'ai commencé à répondre à ton commentaire

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

ah merci

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

Les fiches c'est un minimun, aprés vient la gégéne et la baignoire.

Écrit par : KGB | 28/07/2011

Et quand on arrive à la baignoire c'est le comencement de la guerre froide.

Écrit par : Secret Intelligence Service - MI6 | 28/07/2011

bien sûr que c'est une base incontournable de la culture , Molière.
bien sûr que nous sommes tous d'accord pour financer l'accession de tous à cette connaissance.
Mais pas, que la culture soit une pompe à fric pour certains, et qu'on nous fourgue tout et n'importe quoi en son nom .

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

Bon, c'est pas tout ça,et pour la maison de quartier on fait quoi ?

Écrit par : Henriette | 28/07/2011

On y va, en nombre, demain vendredi 29 à 18h.

Écrit par : Janine Léger | 28/07/2011

La maison de Brassens ?

La maison de Cartier est à Saint Malo, en Bretagne, demandait à l'écrivain public, le canadien copain de jeunesse du maire, qui écrit des livres sponsorisés par la municipalité. Il en connaît un morceau là dessus, plus que sur Sète.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

Mme léger, tous à l'abordage et si nous voyons Maïté, on la fait prisonnière et on la renvoie à Lodéve, en leur payant une rançon, sinon il la reprendrons pas, c'est pas un cadeau.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 28/07/2011

heu même en etant payé on la veut pas

Écrit par : pierrot le zygo | 29/07/2011

Avec ma chère et tendre ,nous rentrons après avoir vu un pièce de Théâtre de Dario Fo, un vrai régal ,de la pure 'commedia dell' arte' .
Cela fait du bien ,cela m' a ramené à ma jeunesse où mes cousins Banégas/Fontanel avait une compagnie théâtrale qui séjournait à Pézenas et donnaient plusieurs spectacles de grande qualité .Cela m'a rappelé aussi Molière qui donnait de tels spectacles.
C' est clair qu' à l' époque , si je n' avais pas été obligé d' aller voir toutes ces soirées où nous nous retrouvions en famille ,je n' y serais probablement jamais allé de moi- même . Aujourd'hui ,ce sont de merveilleux souvenirs .
Je souhaite aux enfants et particulièrement aux ados que les représentations données ça et là , leurs restent gravées comme elles le sont pour moi.

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Jim la jungle a vécu du temps de Jean-Baptiste poquelin. Je me suis toujours douté que c'était le Comte de Saint Germain ou le cousin de Paco Rabanne.

Il le dit lui-même, il est "grave".

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

pff, je me suis trompée, je n'ai pas mis ma réponse à jim au bon endroit (le truc sur molière).
vous comprendrez quand même

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

Tu m'étonnes ! Je comprends tout à fait que t'aies pas mis le truc de jim au bon endroit normalement prévu à cet effet...
Moi aussi je me débrouillerais pour ne pas la mettre...
Et non, je ne sors pas ! Même si je le mériterais un peu, là !

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

Tiens, au fait, puisqu'on parle et de la MDQ, et de Voix Vives, vous en avez vu beaucoup des spectacles et des poètes à l' île de thau? Ou des petits de ce quartier qu'on emmène écouter les spectacles ? Apparemment, les places gratuites , ce n'était pas pour eux.

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

en vrac:oui,j'étais au courant pour les fiches,mais je n'y croyais pas trop! victoire,le style d'henriette n'est pas "charmant"(quelle condescendance!) il est brillant! tomata jim,c'est pas une famille que tu as ,c'est une pieuvre,bientôt on va être cousi!!

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

pierrot le zygo,

Soyez compréhensif faites un petit effort, nous avons déjà le FC Sète et deux danseuses ce n'est plus financièrement supportables.

Nous pouvons vous faire cadeau en prime du nain Tracassin pour gérer. Vous ne risquez rien, Maïté vous a déjà mis sur la paille. Le nain Tracassin c'est le tsunami des fiances, il a ruiné le Crédit Lyonnais avant de s'attaquer avec le même brio et les mêmes méthodes à la ville de Sète.

Étonnant : Non ?

PS : Il est pas mal ton site, je le conseille aux amis, c'est simple, loulou m'a appris. Il faut cliquer sur pierrot le zygo quand il signe. En parlant de cygne; de danseuse et de lac, un festival de la danse, ça c'est une idée. Il faudrait demander à Maïté, si elle est volontaire pour prendre encore plus de pognon.
En matière de fric, çà cœur vaillant rien d'impossible.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Moi je veux bien payer si elle fait le cygne, pff !

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

à cœur vaillant

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Je savais que l' on ne me raterait pas pour ma phrase maladroite sur Molière , je n' ai pas rectifié ,autant pour moi .
Rillette , j' attend tes traductions à moins que tu préfères me casser ( en période de trêve).Tant qu' à faire , Utop ,le Maso attend toujours des commentaires sur le poème qu' il a livré (le premier en rapport avec le thème du moment) .C' est en fait une chanson qu' il avait fait pour sa fille il y a une dizaine d' années dont il a retiré le refrain.
Vous voyez, je fais des progrès , je parle à la troisième personne.

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Les traduc, je te les ai faites, mais faut revenir plus haut.
Pour le reste, je ne suis spécialiste en rien et ne me permettrais pas de "juger" d'une oeuvre aussi personnelle, n'étant, Dieu merci(!) pas dans ton intimité, il faut donc demander à la personne à qui c'était adressé ce qu'elle en pense si tu veux savoir vraiment.
Je ne demande quant à moi jamais ce que les autres pensent de ce que j'écris.
Ca évite de les mettre mal à l'aise et de répondre.
Et c'est pour ça que c'est agréable d'écrire de façon anonyme.
Je ne suis pas emmerdée, et mon entourage non plus.
Je ne peux rien demander, parce qu'ils ne savent pas.
Et tout va bien comme ça.

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

J' ai de la famille avec des personnes 'importantes' qui ont rapport avec ce blog .
Mais ,il m' est impossible de savoir s'il y en a dans les intervenants étant donnant que la plus part préfèrent rester cachés ( ils doivent en avoir beaucoup "à cacher")du coup mon rapport avec eux n' est pas le même ,j 'ai du mal à m'y faire ,mais je ne me laisse pas faire .

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Si tu ne supportes pas les vrais pseudos anonymes, ne viens plus.
Tu finis par être chiant avec ça.
Si tout le monde sait qui tu es,c'est que tu l'as bien voulu.
Et fiche la paix aux autres qui n'ont pas envie que ça se passe comme toi.
T'es vraiment gonflant avec ça !

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

Si tu ne supportes pas les vrais pseudos anonymes, ne viens plus.
Tu finis par être chiant avec ça.
Si tout le monde sait qui tu es,c'est que tu l'as bien voulu.
Et fiche la paix aux autres qui n'ont pas envie que ça se passe comme toi.
T'es vraiment gonflant avec ça !

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

la phrase du de ML de ce jour en grosse lettre à la une de la page de Sète : " Le festival de poésie nous ramène pas mal de clients. Et en plus, c'est pas des têtes de con " signé dans le plus profond anonymat "un restaurateur sétois".

Première remarque : Le journaliste et le journal qui permet l'insertion, en ne donnant pas le nom de l'auteur, ni ses bases d'évaluation, fait de la basse propagande gratuite pour une utilité mineure, il est vrai, non culturelle mais totalement alimentaire du festival des voix vives. J'apprends à se soit disant journaliste et à la rédaction de ce soit disant journal; qu'elle peur débaptiser son nom et se faire appeler sans rougir : « Le journal de Sète fr. bis » ou comme « Pathé Marconi' » et prendre un slogan du type : « Midi Libre Sète la  voix de son Maîre »; qu'une information n'est valable que si elle est recoupée. Cela laisserait supposer jusqu'à preuve du contraire et en citant le nom du restaurateur si il existe que cette propagande n'est pas si gratuite qu'elle est rémunérée d'une façon ou d'une autre de façon directe ou indirecte.

Un journal digne de son nom ne rapporte pas des ragots et rumeurs !

Deuxième remarque : si un restaurateur a bien prononcé ces mots :

a) Comment peut-il faire la distinction entre un client venu pour le festival des voix vives et un client landa, à moins que les premiers aient des bons pour une restauration gratuite ?

b) Ses autres clients autres que ceux venant des voix vives sont des têtes de con et pour le jugement nous avons à faire sûrement à un connaisseur qui regarde souvent sa tête dans un miroir.

En conclusion vrais touristes et non piques-assiettes subventionnés -et pour les sétois surtout en dehors périodes estivales – un conseil, évitez les restaurants sétois, si vous ne voulez pas être traité de cons par le premier restaurateur abruti anonyme, qui vous prend souvent déjà pour un con par la qualité de ses produits, par le service fait par des travailleurs au noir ou bien par des forçats dont les heures supplémentaires *restent lettres mortes et surtout quand il vous présente l'addition.
* voir les contrôles faits dans ces établissement ses dernières années et surtout sur un récidiviste bien connu de tous dont sa connerie et la cupidité légendaire qui est en rapport avec son instruction et son intelligence sont devenu une référence dans les milieux sétois. Une référence notoire, une sorte de métre étalon dans ce domaine.
Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Tant qu' on y est ...
J' ai en effet une grande famille dont beaucoup sont à Sète .
Il se trouve que la plus part ont un rapport direct ou indirect avec ce qui est Culturel .Dois-je avoir honte d' eux? Je ne me flatte d' être de leur famille ( proche et même très proche) Qu' ils appartiennent au passé ,au présent ou à l' avenir , je suis fier de ce qu'ils ont fait ,font ou vont faire .
De mon côté , j' aurais essayé de tracer une petite marque dans l' Art Culinaire Local , c' est dans des années que l'on saura .
Pour le moment , je m' adonne à l' art de faire chier les frustrés, les jaloux et les mous du genoux (comme disait quelqu' un)

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Pesado JIM
Au lieu de raconter des conneries concernant l'art culinaire local montre nous que tu es capable de faire une Macaronnade

Écrit par : ann | 29/07/2011

ne te fais aucune illusions:ni sur l'art culinaire,ni sur l'art de faire chier,parce que jusqu'à présent ,c'est plutôt toi qui éructe!c'est trop facile de te faire baver de rage!

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

Vous m' emmerdez avec votre Macaronnade ,mais si vous payez je veux bien vous faire une ' Guira' , ma spécialité méditeranéenne

Écrit par : Jim | 29/07/2011

C'est mon une "guira", mon ami Jo ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Bravo les 2 frustrées , vous préférez vous attaquer à moi qui ait toujours à découvert par rapport à vous ,que de chercher qui est l' inconnu qui vous crache à la figure " QUEL COURAGE" Allez y ,je vous attend mes 'boules de flipper'

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Elles ne te veulent pas comme Jules, mon vieux Jim.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

C'est bon une "guira", mon ami Jo ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

C' est excellent . Petit indice ,rien que pour toi ce plat comporte ' des Pennes Rigates' et du 'Parmegiano' selon le désir du dégustateur .

Les derniers qui ont goûté à mon plat étaient Hollandais et en ont pris au moins 2 fois. avec 'standing ovation' spontanée cela fait plaisir surtout lorsque cela vient de professionnels connaisseurs (même bataves)

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Bon, si c'est le plat préféré des hollandais (la plus grande province des Pays-bas et non un pays à lui seul) ou des anglais, je me méfie, je préfère un bout de pain huilé frotté avec de l'ail.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

et si il n'y a pas les penne et le parmesan il y a quoi?

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

calme -toi ou reprend une dose.relis ma petite intervention et dis moi en quoi elle est insultante?y-a-t-il une grossièreté qui justifie les tiennes?au fait "qui suis à découvert" et frustrées de quoi? et bonjour à la personne "très importante"de ce blog,dont tu es "très"proche,tu ne peux pas t'en empêcher et c'est justement cela que je te faisais remarquer,il faut que tu te fasses mousser!

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

Ai- je dit que c'était le plat préféré des hollandais???
A ma connaissance ,uniquement 30 ont mangé de mon plat .
Maintenant , si c' est devenu le plat préféré ,tu me l' apprends .C' est certainement parce que ma prestation était filmé et que je me suis fait dragué par la productrice de l'émission ( devant mon épouse...) .Quelle bonne nouvelle , c' est encore mieux que la Standing Ovation :-)))

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Quel vantard prétentieux tu es !

Écrit par : Henriette | 29/07/2011

le ou la "guira"c'est du vent saupoudré de rien,voilà la trace culinaire que tu laisseras...

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

Je dois à la vérité ce qui va suivre:
Jim va plastronner pendant tout le week end, mais tant pis , on a l'habitude.. :))
C'est au sujet de Molière
Lorsque j'avais 8 ou 9 ans lors du spectacle de fin d'année à St Vincent (je précise pour la bande de mécréants que vous êtes qu'à partir de la 6eme j'ai fait toute ma scolarité à Paul Va :) ) une fille un peu plus âgée que moi de 3 ou 4 ans avait interprétée avec beaucoup d'entrain et de talent "le médecin malgré lui". j'avais adoré sa prestation, c'était mon idole dans la cour de récréation. Et il me semble me souvenir que son nom de famille était Guijarro.
Tu peux me confirmer si c'est une parente à toi Jim?

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

Non, la "Guira" c'est la spécialité néerlandaise de Jo, cuisinée par une nouille pour des nouilles.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Pour Jim la jungle et cela peur faire double emploi pour d'autres restaurateurs.

Jacques Brel
LA CHANSON DE JACKY

Même si un jour à Knocke-le-Zoute
Je deviens comme je le redoute
Chanteur pour femmes finissantes
Même si je leur chante "Mi Corazon"
Avec la voix bandonéante
D'un Argentin de Carcassonne
Même si on m'appelle Antonio
Que je brûle mes derniers feux
En échange de quelques cadeaux
Madame je fais ce que je peux
Même si je me saoule à l'hydromel
Pour mieux parler de virilité
A des mémères décorées
Comme des arbres de Noël
Je sais que dans ma saoulographie
Chaque nuit pour des éléphants roses
Je chanterai la chanson morose
Celle du temps où je m'appelais Jacky

Être une heure une heure seulement
Être une heure une heure quelquefois
Être une heure rien qu'une heure durant
Beau beau beau et con à la fois

Même si un jour à Macao
Je deviens gouverneur de tripot
Cerclé de femmes languissantes
Même si lassé d'être chanteur
J'y sois devenu maître chanteur
Et que ce soit les autres qui chantent
Même si on m'appelle le beau Serge
Que je vende des bateaux d'opium
Du whisky de Clermont-Ferrand
De vrais pédés de fausses vierges
Que j'aie une banque à chaque doigt
Et un doigt dans chaque pays
Et que chaque pays soit à moi
Je sais quand même que chaque nuit
Tout seul au fond de ma fumerie
Pour un public de vieux Chinois
Je rechanterai ma chanson à moi
Celle du temps où je m'appelais Jacky

Être une heure une heure seulement
Être une heure une heure quelquefois
Être une heure rien qu'une heure durant
Beau beau beau et con à la fois

Même si un jour au paradis
Je deviens comme j'en serais surpris
Chanteur pour femmes à ailes blanches
Même si je leur chante alléluia
En regrettant le temps d'en bas
Où c'est pas tous les jours dimanche
Même si on m'appelle Dieu le Père
Celui qui est dans l'annuaire
Entre Dieulefit et Dieu vous garde
Même si je me laisse pousser la barbe
Même si toujours trop bonne pomme
Je me crève le coeur et le pur esprit
A vouloir consoler les hommes
Je sais quand même que chaque nuit
J'entendrai dans mon paradis
Les anges les saints et Lucifer
Me chanter la chanson de naguère
Celle du temps où je m'appelais Jacky.

Être une heure une heure seulement
Être une heure une heure quelquefois
Être une heure rien qu'une heure durant
Beau beau beau et con à la fois

Ps : Quand tu vois Utop, tu dis si tu n'es pas aveugl :, il n'est pas beau. Un peu commel'histoire de pince mie et pince moi, à la fin qu'est qu'il lui reste ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Quelles grossièretés ???
Je vous compare à des boules de flipper parce qu' avec vous je m' amuse à jouer pour passer le temps comme je le faisais quand j' étais gamin .J' aurais pu dire 'balles de Pin-Pong ou balle de Baby foot , si tu y vois une autre allusion ( physique par exemple) ton cas et encore plus grave .En clair , je n' essaie pas de vous imaginer car vous ne m' intéressez pas ,vous êtes 'virtuelles' ,dans quelle langue dois-je vous expliquer cela ?Faites vous aider si vous n' y arrivez pas .C' est vrai que même en écrivant ...là ... j' ai l' impression de parler à un répondeur .
Je me fais mousser quand je dis que je suis fier des personnes de ma famille qui font des choses remarquables ???
Je suis tellement Zen que j' ai besoin de fantômes comme vous pour rester éveillé .La Retraite , c' est très dur :se lever quand on veut , manger ce que l' on veut , passer des heures dans sa piscine le temps que l' on veut . Recevoir qui l' on veut et d' arrêter de parler quand on veut .....

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Sic Jim la jungle : "dans quelle langue dois-je vous expliquer cela ? "

Mon Jim la jungle à plus de 61 berges, tu n'as pas encore compris qu'il n'y qu'une langue qui satisfasse les femmes et toi tu l'a mauvaise et elles n'aiment pas les mauvaises langues.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Tu m' en avais déjà parlé lorsque nous nous sommes rencontrés , c' est ma soeur (la plus jeune) qui est très connue ( je n' en dirai pas plus) et c' est toi qui cite mon nom ( c' est comme tu veux)Merci pour elle pour la différence d' âge .

@JL ,toi aussi ,tu es reparti avec tes chansons pompées sur Internet ?
T u l' aimes Utop ,tu ne peux pas t'en passer .

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Je ne m'en souvenais plus. comme tu parlais de molière et de ta famille ça m'y a fait penser.Pour une fois que c'était positif.
c'est pas une tare d'avoir 3 ou 4 ans de plus que moi! Il y a plein de gens très bien dans ce cas...c'est sûr qu'à 7 ou 8 ans tu risque pas de jouer le mèdecin malgré lui.
ton nom tout le monde le connait sur ce blog.
t'arrête pas de parler de toi et quand on te renvoie la réplique tu te vexes.

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

il répond surtout quand ça l'arrange ou plutôt quand ça ne le dérange pas!sur ce comme le temps est clément,je vais faire un plouf dans MA piscine,nue et peinarde!aÏe,je suis frustrée!!

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

un peu de frustration ça aide à apprécier :))

Écrit par : marion devineau | 29/07/2011

ne grenouille vit un bœuf

Qui lui sembla de belle taille.

Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,

Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,

Pour égaler l'animal en grosseur.

Disant : " Regardez bien ma sœur;

Est-ce assez ? dites-moi; n'y suis-je point encore ?

Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout.

M'y voilà ?

Vous n'en approchez point "

La chétive pécore.

S'enfla si bien qu'elle creva.

Écrit par : zapatore | 29/07/2011

Marion , je ne me suis pas vexé au contraire.Ma soeur en question ne supporte pas son âge , là tu l' as rajeuni et je t' en ai remercié .Il ne faut pas voir le mal partout .Vous êtes sans arrêt sur la défensive dans ce blog .
Vous avez tous abandonné la "Pêche au Gros" ?

Écrit par : Jim | 29/07/2011

Oh excuse moi Jim , j'ai mal interprété .... Mais avec toi je m'attends à tout .....)
Pour le gros on attend tranquilou . Ob laisse flotter le bouchon.....

Écrit par : Marion Devineau | 29/07/2011

hier soir au chateau d'eau !

concours de bouteille de whisky + wodka + bière dans les .....

pelouses maltraitées

déchets à volonté : barquette + canettes + ?????? = merd'in voix vives

C'est ça l'exemple de la culture et des cultureux professionnels.

Écrit par : le chargé des commissions | 29/07/2011

Là, on est en plein dans la culture, mais la culture de toujours de notre maire.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Non Ami Vicomte ce n'est pas la culture des professionnels, c'est la culture BOBO.

Écrit par : zapatore | 29/07/2011

non non ZAP

je parle le français : "j'ai nommé les professionnels"

Écrit par : chargé des commissions | 29/07/2011

J'ai vu ça
Quand je pense que petite lorsque ma maman m'y ammenait le garde nous interdisait ( à juste titre) de marcher sur les pelouses .

Écrit par : Marion Devineau | 29/07/2011

je ne veux pas jouer l'avocat du diable,mais est-ce que cette gabegie émane des cultureux ,ou est -ce la présence de jeunes gens charmants qui ne ratent pas une occase de se bourrer la gueule et mettre le bronx partout où ils passent ?

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

la piccina, c'est la nouvelle culture instaurée par notre Maire d'ailleurs la seule qu'il connaisse.

La culture expérimentée lors de la Saint Louis et des bacchanales du quai Charles le Maresquier fermé à la circulation du 3à juin au 29 août pour que les gens puissent s'alcooliser en toute tranquillité.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/07/2011

Mon petit Jean-Louis , je suis mort de rire quand tu dis que tu vas m' apprendre à parler aux femmes ...
Les personnes dont tu parles c' est comme si je devais ' draguer' des 'personnes en Tchador' , je ne sais même pas ,si ce sont des femmes .Etre hypocrite et les flatter , je ne peux pas ,si je le fais c' est pour me moquer .
Vous vous plantez sur mes motivations et j' aime bien les relations franches .
J' ai une femme et nous nous aimons .Elle peut venir quand elle veut sur ce blog et lire tout ce qui est écrit . Je ne vais pas m' amuser à flatter des personnes qui ne veulent pas qu' on sache qui elles sont (alors que moi ,c' est exactement le contraire et c' est bien ce que l' on me reproche)
J' ai en plus de l' amour ,du respect pour ma femme et si je parle gentiment à une personne sur ce blog ,c' est que j' en saurai un minimum sur elle et ce ne sera qu'amicalement et avec connivence

Écrit par : Jim | 29/07/2011

je voulais dire 'Burka'

Écrit par : Jim | 29/07/2011

allez,si ça peut t'aider;je mesure 1m85,55kg,très blonde ,très bronzée une forte poitrine,un fort accent allemand et on m'a beaucoup vue en photo!zut j'en ai trop dit ach!!!

Écrit par : la piccina | 29/07/2011

Salut les copains ! copines !

j'ai parlé de professionnel pour le whisky ...... et pour l'exemple.

Je n'ai pas parlé du public.

Pour les pelouses et leur déchet alors oui c'était le public, mais ils ont l'autorisation de la Mairie.

Écrit par : le chargé des commissions | 29/07/2011

on nous avez dit les poètes sont discret hélàs tous les soirs ces groupes de musique tous les soirs jusqu'à 1H 2H du mat merci pour le voisinage qui bossent le matin pour payer ses impots pour financer ce festival !!! en résumer je finance et on m'emmerde la nuit !!!!

Écrit par : christian | 29/07/2011

Pesado JIM
Au lieu de raconter des conneries concernant l'art culinaire local montre nous que tu es capable de faire une Macaronnade.

Si ton public est composé de bataves, c est ^pas gagné
Faits nous une macaronnade; c est la où on verra si tu es capable de cuisiner
Le jury est déjà en place.

Écrit par : ann | 29/07/2011

Pour les mécontents un seul n° de jour comme de nuit 06 O9 10 66 97, l'essayé c'est l'adopté.

Écrit par : CIA | 29/07/2011

Les mécontents des nuissances de voix vives ou du coût du festival.

Écrit par : CIA | 29/07/2011

Ou de la municipalité en général ou de la fermeture de la maison de quartier de la ZUP. Vous aurez une réponse directe de la part du responsable, voila enfin de la vrai démocratie directe.

Écrit par : CIA | 29/07/2011

en ce qui concerne la restauration, l'organisation du festival distribue des bons pour repas (plafonné) valable dans les restos qui ont donné leur feu vert.
A Lodève les bons restos n'ayant pas besoin de brader les prix les refusaient, seul les guinguettes ou les attrapes -touriste signaient la convention.

Écrit par : pierrot le zygo | 30/07/2011

'AU SECOURS ' Nous avons écouté ,puis vu hier soir " The COMBAS SHOW"
Déjà , sur les 50 clampins présents ,combien ont payé leur place ?
C' était du Foutage de Gueule intégral ! Quelle indigence! Tu envoies ça à Vidéo-Gag ,ils te le renvoient à la figure comme un montage raté .
Personnellement , je serais indigné au plus au point si ce simulacre de spectacle ait coûté un seul centime à qui que ce soit ,hormis à son concepteur ...
Sur fond de scène sur un grand écran défilaient les oeuvres picturales de l' Artiste. Je me garderai ,ici , de juger ,qui suis-je pour le faire .
Bien qu' il arrive souvent notamment ,sur ce blog (des personnes inconnues et que j' aime et qui m' aiment et qui ne sont chaque fois ,ni tout à fait les mêmes..Pardon!!!) qui s' autoproclament ' Jurés Cul..inaires' Comme quoi !!!!

Écrit par : Jim | 30/07/2011

et t as pas vue en coulisse ..... moi Si !

Écrit par : la macreuse | 31/07/2011

Le jury est en place, des années de dégustation de macaronnade.
On impatient de voir un simbel de la sorte , qui se dit cuisinier, réaliser notre plat populaire avec simplicité, gout etc.

Écrit par : ann | 30/07/2011

J' arrive!!!

Écrit par : Jim | 30/07/2011

je ne prends pas part au débat. J´ aime pas la macaronade.trop lourd .
Par contre un couscous ou un pot au feu d´ accord

Écrit par : marion devineau | 30/07/2011

Le coucot c'est un plat light ?

Même chez Weight Watchers, c'est 50 000 calories les 100 grammes

Écrit par : CIA | 30/07/2011

si tu y vas mollo sur la graine ça va .

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

La graine et le mulet

Écrit par : CIA | 30/07/2011

et bien Marion un couscous ou un pot de feu pour nous c est une offense on a l impression que tu traites ce plat est trop bruyant sale plouc
mais enfin tu fais ce que tu veux et on s en fout

Écrit par : ann | 30/07/2011

la macaronade c'est lourd!!!!!une assiette de penne,une brageolle et un petit bout de croustillous,c'est lourd ça!!!honte sur toi Marion!!

Écrit par : la piccina | 30/07/2011

C'est la tomate .....:))

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

Sans dec' c'est vrai: l'acidité de la tomate bloque le processus de digestion de la viande . Et les hydrates de carbone qui arrivent là dessus. Blup!
T'es plombé pendant 4 h
A mon grand âge , comme dirait le galant Utop, je dois faire attention maintenant

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

Jim préfère manger un bon couscous avec de la semoule très fine bien travaillée ,plein de légumes , de la viande pas trop grasse , un bouillon avec une sauce bien épicée à part et surtout il ne faut pas oublier les pois chiches...
La macaronade la vrai , celle que nous faisait Lucienne Liguori nous l' adorions ...Mais ... Cela nous ' reprochait ' pendant des heures après .
Autre raison majeure , j' ai travaillé pendant près de 30 ans en ' doublette' :
Marcel Carquet en cuisine et moi en Salle , c' est lui qui préparait les macaronades à toutes les fêtes locales (le valet de toutes les municipalités successives).Il excellait dans la fabrication de cette spécialité ,mais il m' en a écoeuré car ,il ne s'est pas passé une seule manifestation faite ensemble et même dans les repas du quotidien (repas du personnel) qu' il nous serve et resserve ce plat .Demandez à ses anciens élèves ( il y en a installé autour de la Mairie) qui leur a appris ce plat?
* Lui était cuisinier , moi , je suis un CHEF :-))

Écrit par : Jim | 30/07/2011

si la tomate est acide ,c'est que ça manque de "mijotage"et de l'ingrédient magique qui enlève l'acidité! quant à l'âge ,moi je te trouve très bien,et puis lui les années ne l'ont pas épargnées et de toutes façons,il n'a fait illusion que de 20ans à20ans et 8 mois(j'ai vu des photos)

Écrit par : la piccina | 30/07/2011

Trois fois bravos la piccina, les barbares te diront de mettre un sucre ou un morceau de carotte, sacrilège et pourquoi pas du ketchup. Il faut faire cuire longtemps, longtemps, longtemps.... à feu doux il faut juste que la bulle vienne creuver à la surface de la sauce à un rytme donnant un tempo parfait.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Marion,

La Macaronade ça n'a rien de lourd, et c'est tout un poème, toute la saveur du quartier haut d'antan.

Le Dimanche, car chez nous c'était le jour attendu de la Macaronade et qu'un Dimanche sans Macaronade c'était pour nous comme un été sans soleil, quand tu montais "d'en ville" avec la tourte (le mille feuilles) de chez Bladier, parfois le frescati, à chaque couloir que tu laissais sur ta route, cette odeur merveilleuse déclinait de mille et une façons que seul un habitant ou un natif du quartier pouvait apprécier et dont comme un perfide alcool, les vapeurs l'envahissait, lui montait diaboliquement au cerveau pour qu'il délire en pensant celle là c'est celle de la mère Credidio, là c''est celle des Apicella, ailleurs celle des D'Isernia, des Petone, Des Anselme, des Zito, des Scannapieco, des Anfosso, des Di crasto ou des Caruso...Jamais celle des Di rinaldo, la leur elle était fade, insipide sans odeur, les pâtes elle-même étaient molles et leur nombre savamment calculé et compté au brin de cassure prés dans chaque assiette, il l'avait transformé en une sorte de soupe aux nouilles en voulant s'exclure et renier leur communauté d'origine, ils avaient aussi transformé par mimétisme le plat traditionnel de leur ancêtres, il faut dire la honte ne les faisant pas rougir leur sauce en avait fait de même..

Pour atteindre le Nirvana des gourmets, tu accélérais vivement le pas car tu avais envie de celle de ta grand-mère, elle seule telle une alchimiste détenait le grand secret, les autres étaient toutes merveilleuses sauf celle des Di rinaldo bien sûr mais pour tous les gamins du quartier c'était celle de leur grand-mère qui était la meilleure.. Je ne dit aucunement que celle de leur mère était de qualité négligeable sauf bien sûr celle des Di Rinaldo, mais celle de leur grand-mère faisait la pige aux meilleurs plats des Bocuse, Trois gros, Ducassee et consort.

Marion, une Macaronade comme tu l'as remarqué avec un grand M, un morceau ce roquefort et pour finir une part de tourte, c'est le paradis sur terre et cela réveillerait les morts et surtout ce de faim. D'ailleurs une légende racontée par un noble gitan, Le Roi Soleil des "herbettes" dit que ce divin repas est servi au cimetière marin chaque 31 octobre et qu'après le vin aidant pour nos défunts c'est la "tous seins" avant l'heure. Que Dieu me pardonne je ne suis qu'un obsédé, alors si il y a une blonde à forte poitrine dans le tas, je ne dis pas non quand j'irai les rejoindre dans le caveau familial juste au dessous de celui de Paul Valéry qui d'après les miens n'en déplaise à Dame Maïté, nous gêne par ses incontinences diurnes, ce qui fait que mes aïeux se réveillent à la tombée de la nuit, un peu mouillée


Nous sommes tous sorcier et en même temps une peu poète au quartier haut.

Le soir, tu attendais les restes de midi car un autre plaisir gustatif t'étais offert en prime, une goutte d'huile d'olive dans la poêle est c'était encore meilleur que le midi.


Marion si tu trouves que ce plat fait d'un mélange de nectar et d'ambroisie est trop lourd pour toi, si tu n'apprécies pas la nourriture des dieux, laisse ta part aux autres, nous ne t'en tiendrons nullement rigueur maintenant si cela n'est qu'une question de prise de poids, il te suffit de ne pas en manger cinq assiettes afin de ne pas prendre le tour de taille de Camelio, d'Evangelisti ou de Maïté (c'est sans malice, seulement pour revenir au sujet initial)

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Le soir, tu attendais les restes de midi car un autre plaisir gustatif t'était offert en prime, une goutte d'huile d'olive dans la poêle et c'était encore meilleur que le midi.


( je me sens obligé de corriger sinon Jim la jungle va faire une jaunisse)

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Tu ne m'as pas convaincue jl ni toi piccina.
Jr n'ai aucun souvenir d'enfance pour m'aider à la "faire passer"
Mais comme je suis conciliante je viendrai avec vous et j'échange ma part contre une baudroie ou un turbot a l'eau sel. Ou une sole meunière
Ou le couscous de Jim
Vous voyez je ne suis pas difficile .....:))

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

PS : merci pour le compliment piccina. Je te le retourne car je suis sure que tu es très bien. Tu as le ton d'ine personne bien dans sa peau

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

Par contre , pour la Bourride de Baudroie
Je vous défie ,de la faire mieux que moi

Écrit par : Jim | 30/07/2011

Pourquoi dis tu que tu es le plus fort et que tu as le bout ridé ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Peut être que c'est parce que je n'ai mangé que des macaronades faites sans amour.
C'est comme pour la tielle: Y'a de tout maintenant
Jim ok la bourride c'est super bon
Bon allez pour ne pas faire trop de peine à nos amis italiens, l'osso bucco c'est trés bon. Et aussi la saltimbocca

Écrit par : Marion Devineau | 30/07/2011

JLC,je viens d'essuyer ma larmette(da vero) parce que j'ai exactement les mêmes souvenirs et ce qui est fou,c'est que le temps était suspendu(puisque j'ai 10ans de moins)les mêmes gens,les mêmes odeurs,la même goutte d'huile d'olive.ma Mamée adorée,c'était la tielle,la menestre,la macaronade,les anchois salés,la colature.sa fille,ma Maman chérie c'était tout le reste et quels restes;bourride,pizze etc...(comme elles ne sont plus là,je ne tolererais pas de commentaires déplacés,sur elles,bien entendu)

Écrit par : la piccina | 30/07/2011

Oui, c'était cela même bien après, sauf chez les Di Rinaldo.

Je reviens des joutes seniors de la Lance Amicale.

Le nain Tracassin était en pantalon long. Je suppose qu'il venait de faire sa communion solennelle, nous avions le droit de quitter les pantalons courts juste après. Remarque je me suis laissé dire qu'il portait des couches, je ne désespère pas un jour le voir en grenouillère, cela lui irait d'ailleurs très bien, lui qui a gonflé et est devenu comme le boeuf de la fontaine de la banquette de Zito.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Oui, c'était cela même bien après, sauf chez les Di Rinaldo.

Je reviens des joutes seniors de la Lance Amicale.

Le nain Tracassin était en pantalon long. Je suppose qu'il venait de faire sa communion solennelle, nous avions le droit de quitter les pantalons courts juste après. Remarque je me suis laissé dire qu'il portait des couches, je ne désespère pas un jour le voir en grenouillère, cela lui irait d'ailleurs très bien, lui qui a gonflé et est devenu comme le boeuf de la fontaine de la banquette de Zito.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Cela de m'étonne pas avec Jim la jungle allias Utop, nous avons un point commun, nous avons toujours fait pleurer les femmes. La seule différence avec lui et elle est aussi énorme que moi, c'est que pour ma part toute modestie gardée, c'était de rire, de joie et de plaisir et parfois les trois à la fois.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Tu as eu plusieurs femmes !!!???????????????????????????
Pleurer de rire: quand elle t' a vu à poil
de joie: quand elle t' a quitté
de plaisir :de me rencontrer ...

Écrit par : Jim | 30/07/2011

C'est la seule fois de ta vie où tu es drôle,t non ridicule et que tu nous a parlé de toi ou d'un des membres de ta famille, c'est un bon début, continue petit scarabée et tu pourras attraper la pierre avant que ma main se referme.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

C'est la seule fois de ta vie où tu es drôle,tnon ridicule et que tu nous a pas parlé de toi ou d'un des membres de ta famille, c'est un bon début, continue petit scarabée et tu pourras attraper la pierre avant que ma main se referme.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/07/2011

Si tu fais la macaronade avec la viande du spar du bd de verdun, tu vas les rejoindre tes ancêtres !

Écrit par : cia | 30/07/2011

Oui et si je vais la manger à la "voile rouge" ça craint encore plus (ML d'aujourd'hui).

Ce n'est plus amusant, a chaque contrôle des Ets appartenant à ce restaurateur, les services de l'état font bingo, il n'y a plus de surprise, Quand on pense qu'au Quick d'Avignon, il y a eu un mort suite à de la viande avariée similaire. Bonne appétit et prenez une assurance vie pour l'avenir de vos proches quand vous allez manger dans un restaurant d ce Monsieur.. Le journal ne nous dit pas si c'était un gamin qui en pleine nuit avait caché la viande avariée dans les frigos de son établissement (référence au gamin qui jouait avec des allumettes à 4h du matin prés de son autre établissement situé aux Pierres Blanches).

Le patron fait parti de ses gens qui sont entrain d'enculer une chèvre et qui vous certifient qu'ils sont seulement entrain de pisser.


Quand je pense qu' avant hier la phrase du jour de ML était à la une de la page de Sète :

:" Le festival de poésie nous ramène pas mal de clients. Et en plus, c'est pas des têtes de con " signé dans le plus profond anonymat "un restaurateur sétois".

Peut-être pas des têtes de con, mais certains restaurateurs les prennent vraiment pour des cons non content de leur prendre leur argent, ils en veullent directement à leur peau. .

Les amis intimes de Monsieur le Maire et surtout sa garde rapprochée, les membres actifs de la BBC, ont toujours maille à partir avec la loi. Vous avez dit Bizarre, Bizarre, vous avez dis bizarre? Comme c'est étrange mon cher cousin.

La seule chose positive qui peut arriver comme les restaurants de la personne verbalisée sont les cantines de Monsieur le Maire qu'il nous l'empoisonne une bonne fois pour toute et nous en serons débarrassé pour le bonheur des contribuables et la survie de notre ville.

PS : Notre maire aime le thon rouge surtout en période prohibée et il le trouve encore meilleur si il est gratuit. ( Vu et entendu sous mon balcon, de mes yeux vu et de mes oreilles entendu, à la marine hier matin et je sais tout, j'ai les tenants et les aboutissants notamment pour quel intérêt particulier le don a été fait par un patron bien connu de thoniers sétois qui est allé à Marseille spécialement chercher le poisson) .

Un supplément gratuit aux frais de bouche de Monsieur le Maire, il n'y a pas de loi et de petits profits pour les paysans de Saint Thibéry..

CIA, je ne me déplace plus, je vis l'information en live sous mes fenêtres. En résumé le Maire et le patron de thoniers auraient pu me chanter en parodiant le grand Nougaro :


nous sommes, sous, sous, sous
Sous ton balcon
Comme des rigolos
Oh Oh pieds nickelés du crime
Nous revenons comme assassins
Sur les lieux de leur crime
Mais notre amour n'est pas mort
Hein? dis-moi que non

(Je te confirme François, oui notre amour est bien mort)

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31/07/2011

J'ai connu des préfets,
qui se faisaient apporter,
hors période de chasser,
et même toute l'année,
du sanglier pour régaler
ses invités !!!!!!!

Écrit par : cia | 31/07/2011

La nouvelle pub pour "la voile rouge" ,relayé par les médias : " Un faisan* spécialiste de la viande faisandée"

Et pour restaurant panoramique des Pierres Blanches, il est rajouté " Les enfants non accompagnés peuvent faire griller eux-même leur viande jusqu'à 4 h du mat' "


* terme argot du vocable faisan

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/08/2011

Afin de clôturer ce Festival des Poèteries qui a été un franc succès (n(est ce pas Loulou) je vais me fendre d' un dernier poème dédié à des gens que j' aime :

Hommage à Lucienne et Alphonse :

Lucienne pour moi et mes deux soeurs
Tu as toujours été là à toutes les heures
Du premier instant ,à notre naissance
Et à tous nos bobos de notre adolescence
Pas notre mère ,ni notre Grand-mère
Mais la personne la plus importante de la terre
Toutes tes vieilles chansons ,toutes ces engueulades
Tu étais présente jusqu' à nos promenades
C'est toi qui a fait notre première Macaronade
Sans jamais la moindre fanfaronade
Alphonse ,lui ,c'était son mari
Un personnage typé à la Fellini
Un douanier rital style De Funès
Il en avait tout surtout le faciès
Il a ramé jusqu' au bout à chaque joute
Son rêvé était " en avant toutes'
Grâce à lui , j' ai eu des lances et des pavois
Pour jouer dans la rue ,mais sans le Haut-bois.
Ce couple aurait pu inspirer les dessins de Duby
Ils étaient beaux ,ils étaient mon Italie
Ils sont partis trop tôt ,comme les gens que l' on aime
Mais ils méritaient au moins qu'on leur dédie un poème

PS/ Ces quelques vers maladroits sont à la mémoire de Lucienne et Alphonse Liguori qui font partis de ma famille de coeur.Si ces quelques mots parviennent un jour à Pierre ,leur fils qu' il sache que pendant qu' il voguait en mer ,sa Maman était avec moi plus qu' une deuxième mère .
Et je souhaite qu' au Musée , il mette la première pierre .

Écrit par : Jim | 31/07/2011

Là tu m'as "espannté", hier je disais que tu faisais des progrès pour avoir enfin des réactions d'homme et des vrais, aujourd'hui tu as encore pris du gallon (l'anglais = 4,54 litres et aux États-Unis 3,78541178 litres pour les liquides).

Je connais bien Pierre qui a un fils et une belle fille qui sont douaniers tous deux à Rouen.

Pour fêter ça, j'ai bien envie de t'inviter à la voile rouge, il y a des promos sur les plats de viande, à moins que tu préfères manger un grillade de thon chez ton ami Commheines.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31/07/2011

Je sais pas vous mais on a gagné au change en perdant Utop et en accueillant Jim!

Écrit par : Marion Devineau | 31/07/2011

jim'agine a magnifiquement cloturé ce Festival de poêteries sétoises des voix vives des vicomtes de brageole en Brageolie .....

Écrit par : chargé des commissions | 31/07/2011

Quel egocentrisme ce JIM.
Si tout le monde se mettait à raconter sa vie quel emmerdement généralisé.
Arrête de parler de macaronnade le jury est prêt.
On va te voir à l oeuvre Chef de mes deux

Écrit par : ann | 31/07/2011

vous êtes bien agressif ann. Peut être avez vous mal digéré le plat du jour à la voile rouge ? :))

Écrit par : marion devineau | 31/07/2011

Chére Marion sponsor de JIM maintenant
Est ce votre rejet de la macaronnade qui vous rassemble

Bon il faut arriver à 400 posts

Écrit par : ann | 01/08/2011

Lu sur ML du jour un article non signé comme d'habitude : "Le festival de poésie a marqué des points. Bien sûr, il y aura l'inévitable polémique sur le coût du festival et les petits couacs seront transformés en matière de scandale. Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles" (suit une base propagande pour ce festival) et un final en apothéose : " ceux qui ont eu la curiosité de s'intéresser au festival ont été séduits. Les autres ? tant pis pour eux".
Succincte analyse de texte :
1°) « Le festival de poésie a marqué des points. «  Cela ne veut rien dire , quels points où, comment et quand. Ce n'est pas l'avis des sétois qui ont vu un désastre total.
2°) » Bien sûr, il y aura l'inévitable polémique sur le coût du festival et les petits couacs seront transformés en matière de scandale. Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles" « 

a) Le départ est un aveu et quel aveu et une sorte d'excuse maladroite d'un gamin pris les doigts dans le pôt de confiture. ce « Bien sûr » en dit long.
b) Quel « polémique sur le coût », une polémique est relatif à un désaccord, à une dispute agressive, là nullement les chiffres parlent d'eux mêmes car ils sont mal dissimulés sous des comptes de dépenses diversifiés comme si l'adjoint aux finances avaient honte du montant exorbitant du coût et du rôle de complice qu'on lui fait jouer dans cette histoire.
c) « Les petits couacs » : Saccage du quartier haut avec notamment détérioration de murs de pierres ancestraux, saccage du château d'eau et de ses pelouses,insécurité au quartier haut et notamment par manque daccés pour les services de secours, pompiers, ambulances et autres..,., faunes douteuses, circulation d'alcool et de drogues, stand servant de la nourriture d'une hygiène plus que douteuse et les responsables du festival donnant le tempo avec des artistes et potées dont une grande habituée de ce festival tant à Lodéve qu'à Sète surpris dans les jardins du château d'eau à boire le whisky au goulot à même la bouteille... Un amas de bouteille de whisky sur les pelouses ont été la confirmation logique.
d) « Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles". Peut on être amis avec des personnes qui vous volent, vous insultent et saccage votre environnement ?
e)   " ceux qui ont eu la curiosité de s'intéresser au festival ont été séduits » effectivement la poésie pour ce festival est un prétexte,donc tous les piques-assiettes qui ont participé à ces bacchanales gratuites et pour certain grassement rémunératrices ont été séduis, le contraire nous aurait étonné.
f) «  Les autres ? tant pis pour » Les autres ce sont ceux qui payent la note de ses orgies et le journaliste le dit noir sur blanc dans sont tant pis pour eux «  qu'ils payent, nous les emmerdons, nous détruisons leur environnement ancestral, ils ont encore de la chance cette année comme la précédente nous ne les avons pas battus, alors qu'ils ferment leur gueules car l'année prochaine cela pourrait arriver »;

Nous sommes beaucoup à vouloir le nom de ce journaliste courageux qui est le roi de l'anonymat, donc acte sur toute la valeur de son article, nous aimerions lui parler du pays.
Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01/08/2011

Lu sur ML du jour un article non signé comme d'habitude : "Le festival de poésie a marqué des points. Bien sûr, il y aura l'inévitable polémique sur le coût du festival et les petits couacs seront transformés en matière de scandale. Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles" (suit une base propagande pour ce festival) et un final en apothéose : " ceux qui ont eu la curiosité de s'intéresser au festival ont été séduits. Les autres ? tant pis pour eux".
Succincte analyse de texte :
1°) « Le festival de poésie a marqué des points. «  Cela ne veut rien dire , quels points où, comment et quand. Ce n'est pas l'avis des sétois qui ont vu un désastre total.
2°) » Bien sûr, il y aura l'inévitable polémique sur le coût du festival et les petits couacs seront transformés en matière de scandale. Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles" « 

a) Le départ est un aveu et quel aveu et une sorte d'excuse maladroite d'un gamin pris les doigts dans le pôt de confiture. ce « Bien sûr » en dit long.
b) Quel « polémique sur le coût », une polémique est relatif à un désaccord, à une dispute agressive, là nullement les chiffres parlent d'eux mêmes car ils sont mal dissimulés sous des comptes de dépenses diversifiés comme si l'adjoint aux finances avaient honte du montant exorbitant du coût et du rôle de complice qu'on lui fait jouer dans cette histoire.
c) « Les petits couacs » : Saccage du quartier haut avec notamment détérioration de murs de pierres ancestraux, saccage du château d'eau et de ses pelouses,insécurité au quartier haut et notamment par manque daccés pour les services de secours, pompiers, ambulances et autres..,., faunes douteuses, circulation d'alcool et de drogues, stand servant de la nourriture d'une hygiène plus que douteuse et les responsables du festival donnant le tempo avec des artistes et potées dont une grande habituée de ce festival tant à Lodéve qu'à Sète surpris dans les jardins du château d'eau à boire le whisky au goulot à même la bouteille... Un amas de bouteille de whisky sur les pelouses ont été la confirmation logique.
d) « Voix vive c'est créé des ennemis irréductibles". Peut on être amis avec des personnes qui vous volent, vous insultent et saccage votre environnement ?
e)   " ceux qui ont eu la curiosité de s'intéresser au festival ont été séduits » effectivement la poésie pour ce festival est un prétexte,donc tous les piques-assiettes qui ont participé à ces bacchanales gratuites et pour certain grassement rémunératrices ont été séduis, le contraire nous aurait étonné.
f) «  Les autres ? tant pis pour » Les autres ce sont ceux qui payent la note de ses orgies et le journaliste le dit noir sur blanc dans sont tant pis pour eux «  qu'ils payent, nous les emmerdons, nous détruisons leur environnement ancestral, ils ont encore de la chance cette année comme la précédente nous ne les avons pas battus, alors qu'ils ferment leur gueules car l'année prochaine cela pourrait arriver »;

Nous sommes beaucoup à vouloir le nom de ce journaliste courageux qui est le roi de l'anonymat, donc acte sur toute la valeur de son article, nous aimerions lui parler du pays.
Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01/08/2011

@jean louis : c´ est peut être du publi-rédactionnel ?
@ann : sponsor de personne , juste impartiale . Le poème de jim était très joli et ne méritait pas votre attaque en règle

Écrit par : marion devineau | 01/08/2011

Merci aux personnes réelles pour leurs commentaires élogieux , j' en suis flatté surtout venant de leur part .

Écrit par : Jim | 01/08/2011

ans embruns et coups de mer du même "Journal" on apprend que Dame Maïté qui sort de son Bled, s'auto- félicite de la réussite de son festival, nous répondrons qu'il n'y a que les singes et les otaries qui s'auto- applaudissent après leur prestations.

Le lapsus du Maire est très révélateur, il parle "d'additions" quoique ses additions il a pris l'habitude de les faire payer aux contribuables sétois et elles sont de plus en plus lourdes.

Une remarque, hier aux joutes encore le problème récurant d'alimentation électrique privant le spectacle de sono, si nous rapprochons ce phénomène à celui qu'on nous a signalé dans de nombreux quartier de sète, dont un à la corniche où les riverains sont privés d'éclairage depuis longtemps, la question est posée :

Cela viendrait il du contrat de maintenance électrique confié à une entreprise connu, non pour sa compétence en la matière mais pour le coût exorbitant de ses services ?

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01/08/2011

"ne méritait pas votre attaque en règle"
je ne sais pas ce que cela veut dire , vous devez être experte dans ce genre apostrophe chére Marion
cela fait un post de plus pour arriver à 400

Écrit par : ann | 01/08/2011

 Attaque en règle
dictionnaire analogique △
combat : acte d'opposition violent[Classe]
acte d'agression[Classe]
avoir une action offensive ou de destruction[Thème]
action de commencer le combat[Classe]
attaque en règle (n. f.) [familier]

Écrit par : Marion Devineau | 01/08/2011

le journaliste de ml,ne fait que confirmer ce que je note depuis quelque temps en paraphrasant Bedos"Sète,c'est bien ,dommage qu'il y ait les sétois!"comme on disait avant dans un quartier situé en hauteur(et hélas squatté par ces cons)
"cornuto é matséÏato"(j'ai écrit en phonétique pour les non bretons) bravoJLC pour votre analyse que je partage sur ce festival.

Écrit par : la piccina | 01/08/2011

Traduction du texte napolitain de La piccina : cocu et roué de coups qui rejoint l'expression française, cocu et battu.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 01/08/2011

Marion
Ca s'appelle retombée toujours sur ses pattes
Si ce sont celles de la macaronnade ça peut passer

Écrit par : ann | 02/08/2011

Que cherches-tu Y.ann ou dois-je dire Eli.ann ou un autre prénom qui fini par âne ?

C' est une déduction naturelle vu que tu m' as traité de 'Chef de mes deux??'
Elles vont bien tes 2 ,tu comptes les mettre dans ta Macaronade ?

Écrit par : Jim | 02/08/2011

Ok ann , pattes ou pâtes...nous nous acheminons joyeusement vers les 400 comments
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzà tous

Écrit par : marion devineau | 02/08/2011

Les commentaires sont fermés.