Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/05/2011

Drôle de bateau au large de Sète

il se murmure sous la pendule du marché, qu'il y aurait du pétrole derrière le brise lame.

Encore une mauvaise nouvelle pour les pêcheurs. Après les arrêts biologiques et la réduction des quotas pour la pêche aux thons, voilà leur territoire de pêche qui va fondre comme neige au soleil.

 sete,port sud de france,container,portuaire

clic clic sur la photo pour le poster

 

 

23:43 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Blog, cagade'Z'actuelles, Economie | Tags : sete, port sud de france, container, portuaire | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

ça pour avoir du pétrole dans le port et même derrière le brise lame c'est déjà fait.....peut être trouvent ils qu'il en faut plus !!!!

Écrit par : Catherine Chauzit | 17/05/2011

vous avez raison @catherine et en plus à sète ,comme on est les meilleurs il est déjà raffiné!

Écrit par : la piccina | 17/05/2011

C'est ans doute le signe que le pic des idées est atteint !

Écrit par : max | 17/05/2011

Depuis que le maire et son nain Tracassin nous mènent en bateau, nous avons l'habitude de l'insolite : La maison sur la falaise, les ensembles immobiliers dans les terrains marécageux, les restaurants aux pierres blanches dans des endroits protégés, des attributions de concessions de plage hors règles même à celles crées sur mesures à l'occasion...

La nouvelle structure pour les festivals qui va permettre un flou et un coût supplémentaire pour les contribuables (ML de ce jour) est la nouvelle trouvaille de ces gens sans foi ni loi .

Sàte est bien la ville du cinéma , mais où les comiques qui tiennent les rennes ne font rire qu'eux et leurs sbires et font pleurer les sétois qui crèvent lentement.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 18/05/2011

A croire qu'ils ne savent pas quoi inventer pour faire fuir les touristes et les ....... Sétois !

Écrit par : midi4634 | 30/05/2011

Les commentaires sont fermés.