Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/04/2011

Jeux de piste dans le cimetière Le Py de Sète

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il m'arrive de me promener dans le  cimetière le Py.

Jamais je n'ai fait de mauvaise rencontre. J'y retrouve mes parents, mais amis disparus, je fais des connaissances, ......

Et puis je me suis mis à penser à Annie Girardot, peut être parce que sa disparition était encore dans ma tête.

Et de fil en aiguille, d'Annie Girardot je suis passé à Lucien Bargeon. Lucien a joué avec Annie.

Comme Lucien Bargeon est un Sétois enterré au Cimetière Le Py je me suis dit tien si j'allais voir sa tombe ?

J'ai donc consulté le plan édité par la ville de Sète, je suis allé à la 22 ème Section allée B gauche n° 14 et je ne l'ai pas trouvé.

 sete,cimetière lepy,annie girardot,lucien bargeon  sete,cimetière lepy,annie girardot,lucien bargeon

Quatre heures de l'après midi venaient de sonner j'avais du temps devant moi (entre payer et mourir on a toujours le temps) j'ai donc cherché la tombe de Lucien Bargeon. Vous ne me croirez pas, je l'ai trouvé vers cinq heures du soir 9ème Section dans l'allée de la tombe de Georges Brassens. Heureusement que j'ai eu l'idée de faire un tour chez Georges.

Au fait, je vous ennuie avec mon histoire de pierre tombale, tout ça pour vous dire, et j'aurais du commencer par-là, que Lucien Bargeon et Annie Girardot ont joué dans "les novices".

Sur la photo ci dessous, Annie Girardot, dans le rôle d'une prostituée, reçois un client, Lucien Bargeon, dans une ambulance.

sete,cimetière lepy,annie girardot,lucien bargeon

comme d'hab clic clic sur les photos pour agrandir

Commentaires

C'est Devineau avec Liberti !!!!!

Écrit par : le pitre | 01/04/2011

Une ballade au cimetière le premier avril c'est chouète . C'est mieux que le premier novembre. Ce jour là il y a trop de monde, on entend plus parler nos morts, et puis c'est la saison ou les fleurs sont chères.

Écrit par : le feux follet | 02/04/2011

Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensable


Et bonne journée

Écrit par : zappatore | 02/04/2011

Tout d'abord MERCI ...Pour avoir entamé le sujet des cimetières sétois par celui de Le Py.Il y a quelques années ,j' avais ébauché mon arbre généalogique .
A cause du manque de temps et des difficultés rencontrées pour avoir des renseignements ,j' ai mis mes recherches en stand-by .Depuis ma retraite récente, j' ai repris mes recherches .Je suis arrivé au début du XVIII ième siècle avec ma famille maternelle (pas mal de personnalités connus) grâce à un de mes beaux-frères . MAIS , ce qui me tient le plus à coeur , c' est mon ascendance paternelle et de ce côté RIEN .Pourtant ,hormis mon père ,que ma mère a fait enterrer avec sa famille au Marin, tous sont à Le Py.
J' ai vu sur la tombe familiale de ma tante , le nom de ma grand-mère morte en 1941 et pas de trace de son mari ,mon grand-père mort en 1924???
Y-aurait-il quelqu'un sur ce blog qui pourrait me dire :"Comment en savoir plus?"
Mes grands parents sont arrivés à Sète en 1916 avec leurs deux enfants ,ils venaient de la région d' Elche ( Espagne) et ont été embauchés pour faire des tonneaux sur le port .Mon père ,mon héros, est devenu quelques années plus tard une personne très aimée aux Halles de la ville et auprès de tous ceux qui l' ont connu .J 'aimerais en savoir plus ...

Écrit par : utop | 02/04/2011

avec le livret de famille il faut aller voir les harchives municipales.

Ton grand père doit être dans la fosse commune, comme le mien. Mais il faut le vérifier.

Écrit par : le chargé des commissions | 02/04/2011

Tu le vérifies où pour la fosse commune cher chargé de commissions?
Pour jean louis, tu me déçois, tu fais preuve de prétentions. Même dans la mort, le paraitre doit donc être plus important que l'être. Qu'importe le cimetière où ils sont, l'essentiel c'est qu'il y est toujours une pensée pour eux.

Écrit par : fabrice | 03/04/2011

Le livret de famille de qui?
Ma mère n' a pas de document sur la famille de mon père qu' elle n' a pas connu.

Écrit par : utop | 02/04/2011

Utop serait-il le fils caché de Victor Hugo ?

Après la bataille
Mon père, ce héros au sourire si doux,
Suivi d'un seul housard qu'il aimait entre tous
Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille,
Parcourait à cheval, le soir d'une bataille,
Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.
Il lui sembla dans l'ombre entendre un faible bruit.
C'était un Espagnol de l'armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu'à moitié.
Et qui disait: " A boire! à boire par pitié ! "
Mon père, ému, tendit à son housard fidèle
Une gourde de rhum qui pendait à sa selle,
Et dit: "Tiens, donne à boire à ce pauvre blessé. "
Tout à coup, au moment où le housard baissé
Se penchait vers lui, l'homme, une espèce de maure,
Saisit un pistolet qu'il étreignait encore,
Et vise au front mon père en criant: "Caramba! "
Le coup passa si près que le chapeau tomba
Et que le cheval fit un écart en arrière.
" Donne-lui tout de même à boire ", dit mon père

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/04/2011

Nous italo-sétois de la première heure, il serait impie que nos ancêtres se trouvent au Py, c'est au Marin qu'ils reposent bien.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/04/2011

@Camelio,quel snob!! les miens d'italo_sétois quand la concession a été terminée,hop!au trou commun avec les autres.il me plaît à penser que leurs mannes volent au gré des vents...les autres sont à Ramassis au pied d'un magnifiques cyprès...
maintenant,il n'y a que les néo-sétois qui ont les moyens d'avoir une tombe au marin.

Écrit par : la piccina | 02/04/2011

Avant, moi aussi j'aimais bien me promener dans les deux cimetières sétois. C'est calme et ça sent bon. Et quand y fait mistral, on ne le sent pas au marin. Et puis, j'aimais bien inventer des histoires aux gens, à partir d'un nom, ou d'une inscription.
Maintenant, les cimetières ça me fout le blues.
Peut-être, quand on a un pied dans la tombe, on a peur qu'on nous tire le deuxième, alors je n'y vais plus : je préfère prendre encore mon pied... et qu'on me tire ailleurs que dans la tombe...
Prochain sujet plus gai, Vicomte, j'espère ? Gai,gay, printanier, drôle, enjoué, ensoleillé, fleuri, bleu, jaune, il faut maintenant réinjecter un peu d'espoir et de joie parce que les infos sont toutes pourries et que la grisaille ça suffit !
Quelques pâquerettes, un peu de verdure, des odeurs et désirs bucoliques, ça fera du bien à tout le monde...

Écrit par : Henriette | 02/04/2011

@ henriette

t'es comme lucien bargeon : il tire dans l'ambulance

Écrit par : chargé des commissions | 03/04/2011

Dites au counass que sur l acte de mariage de ses parents aux archives il peut trouver c e qu il veut
qu il nous fasse une macaronnade une bonne pas celle de lacaserne

Écrit par : ann | 03/04/2011

J'ai le regret de vous apprendre le décès de Mr Raphael Rouane 108 ans doyen des Sétois.

Ce Monsieur était proprietaire de nombreux terrains , Bd Camille Blanc,Bd de Verdun rue Jean Vilar etc etc...

Il y en a qui se frotte les mains (promoteurs)

Je sais que ce n'est pas dans cette rubrique mais le décès Prime...


Et bonne journée

Écrit par : zapatore | 03/04/2011

la piccina ,

Il fallait choisir pour être membre du "Ritaly" la tombe au "marin" ou se faire appeler De Camelio, les plus petits de la famille ont fait le deuxième choix, c'était un peut pour eux une façon de se grandir.

Dans toutes les familles de "calabrais" la question s'est posée, depuis le nom des "ritals nains " commencent par De. Oui, Kiki Tapioca ne vous en déplaise, nous nous sentons obligés comme pour les " bonsaï " japonais de tailler jusqu'à la racine nos 'ritals nains" en espérant qu'un jour leur fruits seront plus digestes.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03/04/2011

c'était un peu pour eux une façon de se grandir.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03/04/2011

Fabrice je crois que tu as pris mon intervention au premier degré. Je te propose pas donc de devenir membre du "Ritaly club" ou si tu as francisé ton nom commençant par Di en De et surtout si tu es de petit taille d rejoindre "le club de la table ronde séto-calabraise.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 03/04/2011

Ah jean louis , je te reconnais bien là, mais depuis que l'on me dit qu'il faut prendre les émissions de télé réalité au deuxième degré, je me méfie de tout...

Écrit par : FABRICE | 03/04/2011

@ le pitre
Hi Hi Hi
Jaloux !

Écrit par : marion devineau | 03/04/2011

Les commentaires sont fermés.