Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2011

Sète sauvée des eaux ?

Sète la conviviale, Sète la festive, Sète la singulière, Sète la presqu'île, Sète flottait entre la Méditerranée et la lagune de Thau, en ce temps là Sète était une zone humide.

Sète en l'an 2000 était simplement belle

sete,mediterranée,étang de thau,sauvetage

A Sète nous avions tout pour vivre heureux et cachés derrière les murs de béton du cap d'Agde et de la grande motte.

Sète était unique, remarquable, ensorceleuse. Son économie partagée était à la mesure de sa singularité.

Sète, son Port, ses canaux, ses joutes,

Sète et ses piscines, sa mer, ses plages,

Sète et ses Musées, son théâtre Molière, son théâtre de la Mer Jean Vilar

Sète et ses places publiques,

Sète, sa culture et ses beaux-arts, ses artistes,

Sète, ses clubs sportifs, ses exploits,

Sète, ses halles, ses marchés, ses puces dominicales,

Sète et son hôpital

Sète et sa Médiathèque,

Sète, son cimetière marin, son molle saint louis,

Sète, Saint Clair, les Pierres Blanches

Sète, sa faune, sa flore, sa biodiversité,

Sète et ses crèches, ses maternelles, ses écoles, ses collèges, ses lycées

Sète, ses bacheliers et leurs voyages à New York .....

Sète et sa cuisine,

Sète et ses quartiers véritables écoles de vie authentiques.

Et tout d'un coup plus rien !

Voilà qu'on nous explique que Sète est endormie, que Sète n'est pas belle, que Sète n'a pas le bon standard ..... que Sète va se noyer

Sète c est de la merde, Sète doit changer, se faire tirer les peaux, Sète doit sortir la tête de l'eau et assécher ses zones humides

Sète c'est pas vendeur. Sète doit se préparer pour la grande braderie de 2010 !

10 ans après Sète ne donne plus envie d'elle

Attention certaines images peuvent choquer les enfants.

Pour les regarder, comme d'ab cliquez dessus

 sete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetage

 

sete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetagesete,mediterranée,étang de thau,sauvetage

un copain nous a répété que quelqu'un d'autre avait dit :

 "a force de trop se faire trop tirer la peau,

 quand on cligne de l'oeil on ouvre son trou du c.."

 sete,mediterranée,étang de thau,sauvetage 

Après lecture de ce billet

 merci de bien vouloir faire une minute de silence

sete,mediterranée,étang de thau,sauvetage

Commentaires

justement dans la rubique commentaire je dis helas sans commentaire tout est presque dit

Écrit par : larvineva | 27/01/2011

L'âgisme ne touche pas que les gens, faut croire...
On crache sur toutes les vieilleries...
Mais au bout du compte, si on les regarde bien, et parfois même si on les écoute, on y trouve des trésors... encore faut-il avoir des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre le silence, un nez pour sentir la paix et le bonheur loin du tapage des couineurs de toutes sortes...
Moi, à Sète, je trouve encore des trésors, du côté des zônes humides...
Et je ne les partage qu'avec ceux qui en valent la peine...
Une vieille greluche qui n'aime Sète que pour ses trésors cachés...
J'espère encore en profiter longtemps...

Écrit par : Henriette | 27/01/2011

Messieurs les Vicomtes, pourquoi demander une minute de silence? Sète n'est pas encore morte que je sache!!!!

Écrit par : Kiki | 27/01/2011

Non pas morte mais sévérement touchée, il y a urgence en la demeure comme dit M. Gavinel, le cousin d'Utop.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/01/2011

Les futurs clients de M. Gavinel diront, il y a périls en la demeure.

Voila comme l'on relie ce sujet avec celui du 17 courant ou marchand.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 27/01/2011

En parlant de mort,je suis allée faire un tour sur les autres blogs: ça ne bouge plus du tout, encéphalogramme plat. Il n'y a qu'ici qu'il y a de l'animation.

Écrit par : marion devineau | 27/01/2011

Il y a d'autres blogs fréquentables dans le coin?

Écrit par : Kiki | 27/01/2011

bof

Écrit par : marion devineau | 27/01/2011

C'est bien ce qui me semblait!

Écrit par : Kiki | 27/01/2011

Même les "jeunes" coqs en pâtes (spaëtzlés) viennent faire un tour ici tout en ne l'assumant pas et en se sentant obligés de répandre des propos railleurs sur les séno-bloggeurs que nous sommes...
Parce qu'ailleurs, à part le cul-minute, y'a rien d'intéressant qui se dise...
Ici, au moins, comme on est plus lent, on a le temps encore de parler de choses sérieuses au milieu du reste...
Le 2 février, j'ai vu sur la gazette qu'il y avait une journée des zônes humides... juste avant le 14 février, journée des couillons à coeurs secs...

Et à propos de gazette, depuis le départ de Mr Rollat... il manque singulièrement de piquant, vous ne trouvez pas ? Bientôt une nouvelle formule, parution une fois par mois seulement, tellement il ne se passe rien à Sète !!! Pourvu qu'Alain revienne nous y triturer les méninges !

What else, alors, sur ces zônes humides ? Pourquoi ne sont-elles pas protégées ? Pourquoi peut-on y construire, c'est quoi, encore, ces plans pourris ? pourquoi les promoteurs immobiliers et leur fric gagnent toujours sur la nature ? A quoi ça sert les lois de protection de la nature et pourquoi ça ne s'applique pas à Sète ? Qui peut répondre à tout ça ? Messieurs mesdames les connaisseurs dans ces dossiers et dans les dessous de ces dossiers qui fréquentez ce sitevicomtois, éclairez nos lanternes de stupides candides ?

Écrit par : Henriette | 27/01/2011

Pour la minute de silence,tu repasseras, Vicomte ! On aura bien le temps de la faire quand on sera dans la tombe...

Écrit par : Henriette | 27/01/2011

Le retour d'AR dans la Gazette? Pas l'impression que ce soit d'actualité ma chère Henriette.
Je crois le monsieur attelé à la rédaction d'ouvrages plus importants (en nombre de pages en t out cas!), et peut-être un peu distancié du bocal séto-sétois?...
Comment dit-on: je dis ça, je dis rien?.

Écrit par : Kiki | 28/01/2011

Kiki,

Il y a aussi des blocs non fréquentables ce sont les blocs de Villeroy.

Écrit par : camelio Jean-Louis | 28/01/2011

Parait il qu'une consultation va etre lancée pour installer des paillotes dans la zone des salins?
Je dois me tromper. Parait il ce serait des boutiques pour commercialiser les appartements pieds dans l 'eau. Une place serait réservée pour l ex NewSpot

Écrit par : ann | 28/01/2011

Chers bloggeurs des Vicomtes ,je m' inquiète sur le silence de notre Julie Gommes.
Julie ,si tu nous lies ? Ou si quelqu'un a des nouvelles? Merci

Écrit par : utop | 28/01/2011

Et les zônes humides, alors, en sérieux ?
Personne pour éclairer nos lanternes ?
Madame Marion, peut-être, qui pourrait étoffer ce sujet intéressant ?

Écrit par : Henriette | 28/01/2011

@ Henriette
Je vais essayer d’apporter un début de réponse sur pourquoi on fait n’importe quoi dans les zones humides.
Pourquoi ne sont elles pas protégées ? Elles auraient du l’être ! Mais comme vous le savez, Henriette, le POS de Sète est en révision depuis….2002 et la municipalité aurait pu classer ces terrains en non constructibles mais notre champion du développement durable (c’est récent, c’est depuis les élections régionales où il s’est aperçu que le courant écologiste était porteur) lui y voit une trop belle occasion de faire de l’immobilier. Oser créer une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur des terrains recouverts par les eaux ce n’est pensable ….qu’à Sète. J’ai participé à la protection des salins d’Hyères dans le Var où la configuration géographique est de même nature qu’ici mais là bas on y a réussi, vous pouvez aller y voir et cela a de la gueule. Bien évidemment il faut y faire un minimum d’aménagements mais pour notre maire ces zones ne sont que des zones abandonnées, qui ternissaient l’entrée de la ville.
En parlant d’entrée de la ville à l’Ouest c’est catastrophique. Après avoir fait 25 kms depuis Agde dans une sorte de grand fossé avec à gauche le talus SNCF et à droite des parkings et une dune sans voir la mer, après avoir encore longé un grand talus de 6 à 7m de haut qui protège les villas en bande de Villeroy, avant vous débouchiez sur ces fameuses zones humides qui démontraient que Sète est une ville singulière, qui vit entourée d’eau. Maintenant vous débouchez sur encore des talus et bientôt de l’immobolier à outrance puisque vous avez déjà en toile de fond les immeubles du Ramassis
Au delà d’un aspect écologique ces zones avaient au moins une fonction paysagère.

Qui a laissé massacrer ces zones ? On a vu ci dessus la responsabilité du maire mais il y a aussi celle de l’Etat qui a un beau discours écologiste, protecteur de la nature mais qui n’a ni les moyens de jouer son rôle ni la volonté. L’Etat abdique ses prérogatives devant les désisératas des élus locaux, l’Etat supprime à tour de bras les postes de fonctionnaires si bien qu’il n’y a plus de service pour mener à bien des politiques de protection. En un mot, il n’y a plus d’Etat !

Dernière explication : notre capacité de citoyen de s’émouvoir, de se mobiliser s’est considérablement émoussée. Il n’y a pas eu de mouvement d’ampleur pour défendre ces zones (cela n’enlève rien aux quelques uns qui se sont battus sur ce sujet)

Écrit par : Jacques MONTAGARD | 29/01/2011

En dix ans, Sète s'est considérablement bétonnée, c'est vrai. Les amoureux de la nature doivent maintenant faire des kilomètres pour retrouver des paysages vierges que l'on pouvait admirer avant à perte de vue. Je connais bien Hyères, c'est un coin où j'aurais pu vivre, aussi. J'étais tombée amoureuse de la Capte avant de découvrir Sète...
Vos explications laissent un goût de pessimisme... et quand même, ça vaudrait le coup de se battre pour que ce qui reste ne soit pas englouti de la même façon, non ? Mais qui à Sète a assez d'envergure, de charisme, et surtout de reconnaissance par les Sétois pour s'attaquer à ce chantier-là et intéresser les gens à autre chose que leur quotidien qui est parfois bien difficile, et dont les préoccupations prioritaires sont surtout tournées vers ce qu'ils vont bien pouvoir mettre dans leurs assiettes ? Quand ses besoins de base ne sont pas satisfaits, l'Homme réduit ses centres d'intérêt, c'est naturel, et se replie sur lui-même... et malheureusement, il est alors plus fragile, et prêt à suivre n'importe quel fasciste qui lui promet la lune...
J'admire ceux qui s'engagent politiquement aujourd'hui, et qui croient en ce qu'ils font. Mais on marche tellement sur la tête, souvent ! Le bons sens, l'authenticité et la simplicité se perdent. Et quand on essaye d'y revenir, il y a toujours quelqu'un qui crie plus fort que les autres pour vomir sur les ringards has been soupçonnés d'être contre le progrès...

Écrit par : Henriette | 29/01/2011

Voilà un beau discours d' homme politique . "Il n' y a plus d' état!"
En clair, les bleus ce sont les méchants et les rouges ,les gentils .
A la prochaine passe , ce sera l' inverse .Vive les Joutes Sétoises !
PS: Attention ,pour les incultes "nous sommes là pour vous défendre"

Écrit par : utop | 29/01/2011

M. Montagard,

Je suis entièrement d'accord avec vous et j'aurais même ajouté la protection de la faune et la flore sauvage.


Mais je ne vois pas ce que fait là la suppression des postes de fonctionnaires. Je suis fonctionnaire depuis 42 ans et sans rentrer dans le détail car c'est un sujet où il y aurait beaucoup à dire. L'Etat français croule sous le nombre de ces fonctionnaires, ce qui plombe sont économie et accentue le chômage.

Le coût TTC d'un emploi de fonctionnaire quand il n'est pas justifié, est de deux chômeurs en plus dans le privé.

Il en est de même pour les fonctionnaires territoriaux où le népotisme est la règle et où l'on crait des tâches imaginaires pour placer ses petits amis. L'exemple de la municipalité de Sète est frappant où il y a environ 48 % d'employés toutes catégories confondus de trop.

Je passe sous silence les fonctionnaires détachés dans les syndicats et les syndicalistes qui ont droit à des absences en ASA, DASP, institutionnelles etc... Et ceux qui s'occupent à temps plein des loisirs ou de la santé des autres fonctionnaires par le biais de comité ou de mutuelle.

Non, M. Montagard il ne manque pas de fonctionnaires en France. Le problème français c'est qu'ils sont mal employés et mal controlés par leur hiérarchie.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

Henriette @ Tu es EXTRA!!!

Écrit par : utop | 29/01/2011

Utop... comment peux-tu dire que je suis extra après la tirade que tu as sortie juste avant, ça, c'est un grand mystère ? On avance que si on débat, pas si on ferme le bec à l'autre qui peut-être pense autrement... cracher sur les politicards, c'est facile, mais s'il n'y en avait plus, ce serait l'anarchie totale, non ? En politique locale, les choses devraient être plus simples,faut-il être d'une couleur politique pour défendre la nature ou vouloir que tout le monde ait à bouffer et un lit pour dormir ? C'est tellement ridicule ! Les combats locaux ne devraient pas reposer sur des encartages, qui souvent étriquent les pensées et les actes.

Écrit par : Henriette | 29/01/2011

3La révolution des salins" est en marche
NKM aime bien les blogueurs transmettons lui le lien sur fachebuk

Écrit par : ann | 29/01/2011

Rillette @ Tu viens de donner la réponse toute seule.L 'Apolitisme ,le vrai .Des élus qui se mettent au service de la collectivité et pas de ses partisans .
C' est en cela que je suis 'utopique ' rétrograde pour certains .Ca a existé et cela existe encore ,je crois (des Mandela locaux...)
Ma tirade Machiste , c' est mon côté snipper .
"Je suis contre les femmes, BIEN CONTRE ". Ceux qui me connaissent vraiment pourront te le confirmer .

Écrit par : utop | 29/01/2011

Je n'ai pas dit a-politisme, mais désencartage, c'est pas tout à fait pareil...
Ce qui se passe en Tunisie et en Egypte réjouit les gens, mais moi ça me fiche la frousse. C'est la révolution du désespoir, même si elle porte un nom de fleurs. Quand on n'a plus d'espoir, on rase tout.
Quand on n'a plus de mots, on frappe.
Quand on est réduit à fermer sa gueule, on crève ou on tue.
Notre société prend le même chemin.
Faudra-t-il tout casser pour reconstruire après sur des ruines ?
Ne peut-on pas embellir les vieilles bâtisses, les consolider, au lieu de monter des constructions fragiles sur des bases mouvantes ?
C'est là qu'on se dit que la nature aurait à nous apprendre...
Et qu'on revient au sujet de ce billet qui va bien au-delà d'un combat écologique...

Écrit par : Henriette | 29/01/2011

Va pour le désencartage. Rillette j'ai les mêmes craintes que toi. D' ailleurs ,je renouvelle ma demande au sujet de Julie. En plus ,tu flattes ma grande frustration de n' avoir pas pu reprendre le flambeau de mes ascendants architectes.
J' aime ceux qui sont constructifs innovants et qui se servent des fondations solides pour construire un avenir meilleur pour nos enfants

Écrit par : utop | 29/01/2011

Utop, je ne flatte rien du tout chez toi !!!
Et surtout pas tes ancêtres qui maintenant sont architectes ???
On pourra bientôt faire un arbre généalogique d'Utop avec tout ce qu'il nous raconte, à défaut de planter des arbres dans les pinèdes déchiquetées par les promoteurs... allez, je m'en retourne à mes activités de grabataire désabusée, ça vaudra mieux...

Écrit par : Henriette | 29/01/2011

J'ai lu sur M.L. comme si c'était une nouvelle surprenante qu'un bunker datant de la dernière guerre avait jailli des eaux en bord de plage.

Il y a rien d'étonnant à cela, notre maire et ses amis promoteurs avaient anticipés en nous construisant "le mur de l'atlantique" en méditerranée.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

J'ai une question: pourquoi parle-t-on tout le temps de Midi Libre sur ce blog? Ils ont besoin de pub, c'est ça?

Écrit par : Kiki | 29/01/2011

Non Kiki, c'est parce que c'est un journal à ordre et que ses employés qui pensent être des journalistes écrivent que ce qu'"ON" leur dicte.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

Je suis passé de "politicard" à "homme politique" Il y a du mieux chez UTOP.
Et si je dis qu'il n'y a plus d'Etat c'est que je le pense et que je le constate. Et j'en parle en connaissance de cause car ancien fonctionnaire qui a du terminer sa carrière en étant obligé "réduire" un grand service de l'Etat à la portion congrue.
je ne veux pas entamer un débat avec JLC sur les fonctionnaires mais simplement dire que les services, faute de moyens, sont bien moins présents qu'avant. Entend t on parler encore de la DIREN?
Y a-t-il encore un Etat quand on voit qu'aucune décision n'est prise pour déclarer d'utilité publique les travaux de confortement des falaises à Sète? et il y aurait bien d'autres exemples...
Merci à Henriette pour ce qu'elle a apporté au débat et l'informe que je ne suis pas encarté.(mais elle le sait déjà peut être)
@JL Camélio. J'ai lu aussi l'article sur le bunker en bord de mer. J'ai lu aussi, pour revenir à notre sujet de départ, celui des zones humides, que M.COMMEINHES président de l'office HLM de Sète avait passé deux compromis d'achat pour des lots pour logements sociaux avec M.Dorne directeur de la SA Elit (dont le président est M.COMMEINHES) en présence de M.ANFOSSO, directeur de l'office HLM de Sète, administrateur de la SA Elit, adjoint au maire de Sète pour l'urbanisme, le logement et les travaux. et tout ce petit monde se retrouve au grè des opérations immobilières.

Écrit par : Jacques MONTAGARD | 29/01/2011

Je suis entièrement d'accord avec vous, sauf au sujet des fonctionnaires mais comme vous le dîtes cela est un autre débat.

Je vous livre quand même ce que disait en 1989 mon frère fonctionnaire lui aussi dan l'introduction de son mémoire "Une organisation : L'Administration" lors d'un D.E.S.S. "Institut d'administration des entreprisses" passé à la Sorbonne :

" On peut alors penser qu'une fatalité s'abat sur l'ensemble du secteur public et qu'il ne suffit pas d'avoir de l'huile, du sel et des oeufs pour faire de la mayonnaise.".

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

Monsieur Montagard ,comme je l' ai dit précédemment ,je m' amuse à faire de petites piques afin de savoir qui j' ai face à moi (faute de se rencontrer concrètement) . Vous avez réagit intelligemment à mon goût et je vous fais mes excuses si je vous ai froissé .
Ce serait bien qu' un homme comme vous brigue un poste à responsabilités importantes au niveau local (si vous voyez ce que je veux dire)
" I have a dream" .Un collectif de sages indépendants se mettant ensemble afin de 'caster' pour chaque rôle important ,la personne la plus compétente et la plus déterminée pour gérer la commune. Aucun sectarisme. Que ces personnes soient rémunérés correctement afin de ne pas être tentées par les sirènes du 'fric' et du copinage .Au moindre écart à la règle de déontologie :le 'désencartage' et la neutralité,la personne serait démissionnée aussitôt .

Écrit par : utop | 29/01/2011

Rillette @ Tu fais parti de ceux qui me reprochent de trop parler de moi et cela vous agace tellement que vous ne lisez pas ,vous me prenez pour un mytho .
N' avais pas parlé notamment sur le sujet de Halles de Sète que c' était ,entre autres oeuvres importantes, mon arrière grand-père qui l' avait fait ,j' avais même apporté les plans et les écrits correspondants.
Est ce une tare d' être fier de ses ascendants ,contemporains et déscendants ?
J' en suis à 7 générations en montant et je suis aidé par un 'vicomte' qui m' est cher.
Nobody's perfect

Écrit par : utop | 29/01/2011

@ henriette

j'arrive des zones humides car ce matin il pleuvait (hi hi)
tu disais plus haut qu'il n'y avait plus de zone vierge ?

Mais y a toi ! alors ?

Écrit par : chargé des commissions | 29/01/2011

Quoi??? Henriette est toujours demoiselle????

Écrit par : Kiki | 29/01/2011

Pardon Henriette, j'aurais du retenir ma question: ces choses-là ne se disent pas en public... Je suis désolée....

Écrit par : Kiki | 29/01/2011

Non mais vous rêvez ?
Croyez que j'ai pas pris mon pied et que je le prends pas encore, parfois, plus si souvent faute de combattants, c'est sûr !
Vous me prenez pour une courge bigote ?
Voulez que je vous apprenne la vie ?
Y'en a des qui sont froissés quand on parle de cul...
Alors, on s'autocensure...

Y sont pas bien, moi, vierge, on aura tout vu !

Oh vicomte, tu es pourtant au courant de mes travaux manuels... et donc de mes centres d'intérêt qui ne portent pas que sur les zônes humides...

Tu veux que je fasse filmer mon prochain rv chez le gynécologue ?

Écrit par : Henriette | 29/01/2011

Ouf! J'aime mieux ça!... Je me disais aussi....

Écrit par : Kiki | 29/01/2011

henriette

non non non pas la photo de la poterie !!!! nonnnnnnnnn

c'était pour rire. Je sais MOI

Écrit par : chargé des commissions | 29/01/2011

Moi je suis vierge et je n'en fais pas toute une histoire.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

Pourquoi détruire ce bunker sorti des eaux, c'est une oeuvre d'art peut-etre la plus belle de SETE. Non Mr le Maire ne faites pas ça, imaginez vous si on faisait cela dans l'Atlantique


Eh oui

Écrit par : zappatore | 29/01/2011

zappatore,

Une oeuvre d'art ?

Mais enfin, bon, il a fait faire plus moche question habitations au bord de l'eau.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

Onqui le détruise le bunker et les autres que le maire et sa bande on fait construire en défigurant Sète.

François je te donne le signal :


Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Quoique aujourd'hui Verlaine pour Verlaine ce serait plutôt :

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !

Moi j'aime quand il pleut, ce sont les seuls jours de l'année où la ville est propre.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 29/01/2011

@ jean louis

ha mouillé c est lavé et sec c est propre.

Écrit par : chargé des commissions | 29/01/2011

Zappatore,

Tu vas être heureux "Pas cool " ne fera pas détruire le Bunker, le nain Tracassin vu sa haute autorité a pris la chose en main, - comme autant de sa jeunesse, il faut dire que le nain est bien monté et ceci depuis la nainerie (leur crèche) d'après la légende qui court à pas de géant, en référence à un certain Balibalo dans son berceau - il compte faire un remake de Fort Boyard et veut y participer physiquement avec un de ses collègues du conseil municipal qui a 2 cm de hauteur de plus que lui, j'ai bien dit en hauteur Henriette. Il a récupéré au jardin des fleurs - oui, les nains aiment les jardins, c'est bien connu aussi - deux trousseaux de clefs oubliés datant encore de la "quincaillerie Labadie".

Vu sa grande expérience de courtisan, il se réserve le rôle de Passe-Partout. Il faut dire que le rôle de Passe-Temps sied comme un gant à son compagnon (un nain fier dans un gant de vieux lourds ) qui n'a plus grande délégation et qui occupe ses longues journées d'élu, le plus souvent à tenir compagnie à nos anciens qui ont à quelque chose près son âge notamment dans les repas, les voyages et autres soirées dansantes ou attractives.

En un mot comme en cent, mon vieux Zappatore, le bunker est sauvé. Notre Maire est lui aussi heureux, il avait peur que dans l'enthousiasme destructif, le peuple se soulève – c'est la mode maintenant chez les gens oppressés par les pouvoirs autoritaires déguisés en démocratie – et dans la foulée détruise tous ceux qu'il avait faire construire à même la plage.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/01/2011

fait

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 30/01/2011

voilà,voilà!! et maintenant que vais-je faire(comme disait Gilbert) allons-nous attendre encore une fois et constater qu'on l'a dans l'os? ou va-t-on agir? des suggestions?

Écrit par : la piccina | 31/01/2011

@a JLC Meme quand il pleut l'arroseuse passe, donc c'est propre, quand au bunker s'il rappelle par sa forme Fort Boyard c'est une raison supplémentaire de le conserver ca rappelle de bons souvenirs a quelques amis a vous. Maintenant si Mr le Maire veut je le prends chez moi


Eh oui

Écrit par : zappatore | 31/01/2011

Qui c'est "ON" qui dicte à ML ?

Écrit par : Driozi | 31/01/2011

"ON" est celui qui se fait "servir la soupe" par des individus qui "vont à la soupe".

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 31/01/2011

Ah ok. Et qui sert la soupe quand ML met des taquets ? Je dis ça, je dis rien...

Écrit par : Driozi | 01/02/2011

Les commentaires sont fermés.