Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/11/2010

à Sète le Miam Fête ses 10 ans

Pour faire le lien entre le lard des halles et l'art de la peinture, je n'ai rien trouvé de mieux que de vous parler de ce musée.

On croyait que le MIAM c'était une grosse connerie ! hé bien non, voilà qu'il devient un véritable outil de communication pour ceux qui voulaient le découper comme un cochon.

Et comme dans le cochon tout est bon ...... alors Miam Miam

Je profite au passage pour vous montrer l' oeuvre d'un peintre anonyme.

Groupe des Peintres Libres.jpg

Commentaires

C'est beau, on dirait un Duffy à peine sorti du Bled.

Tu as raison Loulou, ce musée a été incendié d'injures par la droite et le nain Tracassin. Avant la prise de pouvoir, le noble stroumph voulait sa disparition ainsi que le corso.

Le corso a disparu et pas le Miam, pourquoi ?

Tout simplement parce que le Lilliputien n'est pas le Chef mais un simple porte- serviette qui pour quelques euros mensuel a mis ses idées bien au chaud sous sa casquette et ratifie sans regarder les excès du Capo.

Quand au grand timonier, il a compris qu'avec on pouvait faire miam miam et puis comme c'est dans sa nature il a ajouté Glou Glou.

Maintenant après s'être fait la main avec les équipes de foot locales, il voit plus grand avec le musée Paul Valéry et ses expos. Les voies vives en méditerranée ont ranimé chez lui l'esprit du prédateur toujours à l'affût.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 20/11/2010

Je connais l'artiste qui a fait ce merveilleux dessin

Un indice: Il vient me voir tout les jours aux Halles, il est rubygman et en plus il est passionner de joutes dont il est champion du monde
Avous de deviner?????

Eh oui

Écrit par : zappatore | 21/11/2010

Il paraît qu'ANFOSSO sera présent au vernissage (MIAM, vendredi 26) ! C'est vrai ???? Pas possible !

Écrit par : Rastacouère | 21/11/2010

M I A M

Cela me rappelle une pièce d'Auguste Castagner dit Casca au cinéma St Jean Margot à Balao ou des Africains prennent en otage des blancs, pour les mettre dans un chaudron, les faire cuire et les manger MIAM MIAM MIAM

Écrit par : zappatore | 21/11/2010

Pardon, c'est pas margot mais Louisette

Eh oui

Écrit par : zappatore | 21/11/2010

la lettre de Sète de Baraillé pose une question :

Est ce que Liberti et Rizolo seront Invités et Présents.

C'est une question qu'il doit poser à François Commeinhes et à Di rosa pour l'invitation et aux invités pour la présence.

Écrit par : lecteur libre | 21/11/2010

J'ai reçu une invitation à cette fête que j'ai bien sur subventionné par le biais de mes impôts. Je vous rassure cette invitation m'a été adressé professionnellement , elle n'est pas nominative. J'aurais pu ainsi récupérer une miette du gouffre du miam.

Je ne le dis pas souvent comme certains élus de la majorité municipale qui le rabâchent sans cesse en ignorant qu'un dicton populaire dit que l'honnêteté se porte sur la figure, mais je suis honnête point à la ligne. J'ai critiqué et je critique le Miam donc acte. Quoique rien ne s'opposait à ce que j'y aille sans trahir mes convictions puisque ma personne était physique et que je représentais la personne morale de mon employeur, en sorte en de service commandé.

Par contre nombreuses personnes de la majorité actuelle, ont critiqué le Miam quand elles étaient dans l'opposition, dont le premier adjoint qui me parlait souvent de sa disparition dés la prise de pouvoir. Un autre adjoint qui se présente aux cantonales dans le deuxième canton a violemment quand il était dans la majorité incendié le Miam en comparaison à un autre gouffre financier le FC Sète - dont nous attendons toujours les comptes suivant la promesse de notre Maire et le châtiment des coupables – et ceci en plein conseil municipal en réponse à une question de l'opposition.

D'autres que vous connaissez bien sur et que si vous aviez un peu plus de courage permettrait de les répertorier sur une liste et de les pointer du doigt comme des politiques qui racontent n'importe quoi sans aucun suivi, ce qui prouve leurs mauvaises gestions des affaires et comme on dit vulgairement à Sète : " qui ont la figure ...".



Alors vous avez là une bonne occasion de les reconnaître, notez leurs arrivées, buvez leurs paroles de félicitations surtout celles allant à M. Di Rosa (ou De Rosa je ne sais plus) et tout le cinéma qu'ils vont faire en adorant aujourd'hui ce qu'ils brûlaient hier.

Et surtout rappelez vous de leurs comportements, il est de votre pouvoir de les empêcher de nuire et protéger votre ville et ses habitants quand vous aurez à choisir vos représentants. Ce sont les règles de la démocratie après il et trop tard, il n'y a cas se courber sous le joug.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 21/11/2010

le Miam est à l'Art ce que Commeinhes est à la Politique.

Écrit par : cricri | 22/11/2010

Tu veux dire modeste?

Écrit par : kiki Tapioca | 22/11/2010

Non, je pense qu'il veut dire insignifiant , cher et inutile.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/11/2010

Ne vous génez pas !

Si c'est cher et si vous avez des chiffres ..... à faire valoir, allez y.

On ne s'interdit rien comme pour la Saint Louis de François Commeinhes.

Écrit par : chargé des commissions | 22/11/2010

vous pensez que le fonctionnement du MIAM arrive à la cheville des Voix vives de sète ?

Écrit par : le vrai gocho | 22/11/2010

M. Le vrai gocho,

Faut-il donner une échelle des dépenses inutiles qui coûtent cher aux contribuables et faire une comparaison entre le Miam, tel festival, telles équipes de foot et en venir à la conclusion nous pouvons garder cela car dans la hiérarchie de la gabegie générale, c'est eux qui dans l'inutilité coûte le moins.


Le moins n'est dans ce cas qu'un critère de comparaison avec le plus, cela ne prouve en aucune manière que le moins ne revienne pas très cher du moment que le plus coûte extrêmement cher. Tout n'est une question de relativité comme disait Albert..

L'inutilité coûte toujours trop cher même si elle est d'un prix abordable.

Dans un budget un centime de gagner vaut mieux qu'un centime de perdu, ceci est un principe financier de la plus haute importance, surtout quand ce ne sont pas vos biens propres que vous gérer mais le bien des citoyens.

Un exemple concret je suis de petite taille un 69 comme j'aime le dire, mais je suis grand si l'on me compare au nain Tracassin.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 22/11/2010

Monsieur Camélio

Vous avez raison ma formulation était mauvaise. Je voulais simplment connaitre le montant des dépenses effectuées par la ville.

Dans un premier temps le cout de l'investissement, et ensuite le cout du fonctionnement.

Mais peut être que Monsieur Sans peut répondre à cette question lui qui s'interesse aux dépenses et non aux personnes de valeur.

Écrit par : le vrai gocho | 22/11/2010

@ kiki : insignifiant serait le terme adéquat. Eux se voudraient minimalistes et conceptuels, certainement. (comme le mouvement de la figuration libre).

Mais foin de polémiques, profitons... Paris expose Basquiat en ce moment.

Écrit par : cricri | 22/11/2010

M. Le vrai Gocho,

Posez la question à M. Sans, je suppose qu'il vous répondra clairement.

Je vous précises vu vos insinuations que je n'ai aucun lien associatif et encore moins politique avec M. sans. Je suis certain que nous n'avons pas les mêmes options. Je suis quant à moi gaulliste depuis plus de 44 ans et je pense que lui est proche du centrisme.

Ce qui n'empêche pas que je respecte cette personne et toutes les idées qu'il défend si elles vont dans le sens du gaullisme et du gestion saine de notre ville. Cet homme politique me paraît être d'une très grand intégrité, bien sur jusqu'à preuve du contraire puisque le pouvoir rend avide et con.

Je ne roule pour personne, mais je suis prêt à soutenir (moralement) toute personne qui s'opposera de prés ou de loin au maire actuel, même si l'opposant est communiste. Je précise que M. Liberti avec qui je ne partage aucunement les idées est aussi un honnête homme et un homme de conviction.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/11/2010

et d'une gestion saine de notre ville

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 22/11/2010

Non monsieur Camélio !

ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. A aucun moment je n'ai pensé que vous étiez Sanstriste ......

En vous lisant je n'ignore pas que vous êtes Gaulliste.

Si j'ai prononcé le nom de Monsieur Sans (que je respecte), c'est parcequ'il a souvent parlé des budgets de fonctionnements ... du miam, du fc sete, ect.

Pour le fc sète on connait les chiffres mais pour le MIAM tout le monde parle et personne ne dit ......

Écrit par : le vrai gocho | 22/11/2010

Philippe Sans est maintenant gaulliste ?
Personne ne me dis jamais rien à moi.... Merdre ! (mon hommage à Jarry et à son Ubu)

Écrit par : cricri | 22/11/2010

Oh, mais comment ça marche sur ce blog ? Quand on met un billet politique,tout le monde parle de l'art, et quand y'a un billet sur l'art... tout le monde parle politique !!??
Donc allons-y pour la politique... c'est bizarre comme tous ces mecs quadra et plus se disent gaullistes, c'est la nouvelle mode... mais y z'ont pas compris qu'être gaulliste, ça n'a rien à voir avec la... gaule, et qu'il ne suffit pas de s'ériger (même racine qu'érectile...) en gaulliste pour avoir la même protubérance... nasale, bien sûr, que le général !!

Écrit par : Henriette | 22/11/2010

OMFG !* elle est toujours aussi chiante....

moi, j'attends toujours qu'on me définisse le gaullisme autrement que par les lieux communs habituels :

1. une certaine idée de la France
2. l'honnêteté
3. Vive le Quebec libre
4. Je vous ai compris.
5. les 18 joints... bien sûr.

* : Oh My Fucking God(e)

Écrit par : cricri | 22/11/2010

Cricri,

Je n'ai pas envie ce soir de me lancer dans une longue démonstration que je t'ai déjà faite. Tu t'es dit ce soir je mets un franc dans le flipper et j'aurais cinq parties et la loterie - c'est vieux comme expression, les jeunes jouent aux jeux vidéo maintenant et encore chez eux - et ben non, ce soir le Camelio ne dira rien à ceux qui font semblant de ne pas comprendre.

Tu parles des joints toriques, j'espère ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 22/11/2010

Vous êtes incontrolables. Henriette a raison ....... Mais faut que je vous dise : c est vraiment bien que Cricri soit rentré à la maison.

Écrit par : chargé des commissions | 22/11/2010

bon si on pouvait parler FRIC et MIAM ça serait super

Écrit par : chargé des commissions | 22/11/2010

Le Miam, il est tous les matins aux Halles !
Expos, peintures, toiles et toiles, étoiles et toilettes, couleurs sétoises, tchatche locale et du dehors, odeurs et conversations poissonneuses, miam miam et glou-glou, tout ça gratos, qu'est que vous allez vous faire caguer à payer une entrée pour le Miam ? Faut que jregarde dans mes affaires, jdois avoir quelques vieux boutons ou traces de pneus (peuneux on dit ici), si on s'y met tous,on devrait pouvoir faire encore mieux que le mieux du must du miam, non ? (et je vous ai épargné la comparaison avec mon lieu de vie, jvoudrais pas qu'on me jette tout de suite du blog et JLC m'a promis un tour sur la Corniche en VO accélérée !

Écrit par : Henriette | 22/11/2010

Et la pelle des dix-huit joints, ça me rappelle un plombier que j'ai connu dans ma jeunesse...mais c'est pas le sujet du jour, rien à voir avec le miam... quoi que... mais bon...
L'autre idée, c'est les croûtes... mais là non plus, je n'ose pas... je vous laisse imaginer, c'est mieux...
et puis...

c'est l'heure de la tisane, alors...

Écrit par : Henriette | 22/11/2010

Pensez, Mesdames et Messieurs à venir à la rencontre littéraire organisée par le Café Littéraire, nous recevons 2 grandes dames de la littérature.
TATIANA DE ROSNAY romancière, elle nous parlera de ses romans : ELLE S'APPELAIT SARAH (histoires douleureuses de la rafle du vel'div en 1942 orchestré par la police française sur ordre des nazis), BOOMERANG et LE VOISIN, 3 romans parus aux éditions Héloïse D'ORMESSON.

Héloïse D'ORMESSON sera présente également pour nous parler de sa maison d'édition (fille de l'académicien et écrivain : Jean).

Le 26/11 à 18h 30 dansle Musée Paul Valéry.

Écrit par : di martino | 23/11/2010

je sens le Camélio chaud comme une baraque à frites quand on s'attache à définir un petit peu idéologiquement le gaullisme... :)) Continuons donc à l'agacer, il est comme Sarkozy, c'est quand il est vénère qu'il est drôle... :o)

Sur l'Art et le Miam, on peut stationner à la définition classique que l'Art c'est la Vie et Lycée de Versailles (vice versa). C'est donc totalement subjectif et c'est pour cela qu'une œuvre nous "parle" ou pas. Genre, y'a pas de message, pas de sens à donner, c'est une vision de la vie par un humain qui nous touche, ou pas, puisqu'on s'y projette.
De fait, partant de là, tout peut être "œuvre" et c'est un peu le principe (aussi) du Miam. (Comme Duchamp en son temps et les autres...)
C'est pour ça que je suis pour des grandes économies et qu'au lieu d'entretenir à grands frais un tel lieu (le Miam), on ferait mieux d'emmener les Minots à Auchan y admirer les packagings, les produits de consos, les bâtiments.. puisque tout est dans tout et l'Art est partout. :)))
(mode provocation/off)

Écrit par : cricri | 23/11/2010

en passant, dans la famille d'ormesson, j'aime bien le papa quand il laisse tomber son côté insouciant. Mais on s'en fout un peu.

Écrit par : cricri | 23/11/2010

Cricri,


Au jeu des 7 familles et non des 7 nains pour une fois, dans la famille d'Ormesson, je demande la fille.

Définir idéologiquement le gaullisme ?

Quelle absurdité !

L'originalité du gaullisme est justement qu'il n'a pas d'idéologie mais des idées et des prises de positions pragmatiques.

Je savais bien que tu n'avais pas encore compris

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 23/11/2010

pour info, une idéologie, c'est un ensemble d'idées qui constitue une réflexion.. C'est pas un gros mot.

Alors... qui définit le pragmatisme dans le gaullisme ? la valeur pratique ? L'idée qui permet la prise de position, quoi ?

Écrit par : cricri | 23/11/2010

Non Cricri,

Une idéologie est une sorte de croyance aveugle souvent conduite par un ou plusieurs gourou exemple le nazisme.

Le Général est un homme qui appartient à l'histoire et aux français, à aucun parti. Il n'a laissé aucune idéologie mais une façon de se comporter, d'analyser chaque problème et événement pour lui apporter la solution la plus adéquate.

Bon j'en ai marre, j'arrête. Tu veux me faire démarrer et tu arrives à tes fins.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 23/11/2010

J ai lu plus haut que le budget du Maim n est pas connu ou illisible (JLC peux tu demander à ton copain l'argentier de te donner des billes)
Une fois que l on a les chiffres et bien on passe à autre chose car la culture c est comme la sécu on doit être solidaire et participer.

Est ce que l on demande ce que coute une journée de notre force en Afganhistan?

Écrit par : ann | 23/11/2010

Le budget du Miam est pour les amis donc un budget Miami. On prend les sétois pour des américains.


Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 23/11/2010

ça devient interessant

Écrit par : chargé des commissions | 23/11/2010

Camélio, c'est pas que je veux t'embêter mais tu dis des bêtises.
la définition (tirée de n'importe quel dico) est assez explicite :

"Une idéologie est au sens large, la science d'un système d'idées imaginées. L'idéologie s'accompagne de croyances, de notions, d'opinions, de convictions et est parfois constituée en doctrine."

Si le gaullisme n'est pas une idéologie, avec des idées, des convictions, des croyances, c'est quoi ?

Et pour tout te dire, Malraux, le pote cultureux de Mon Général était plutôt dans un kiff "Culture d'Etat", le Miam dans son acception "Maison de la Culture" lui aurait donc plutôt plu, à mon humble avis.

Bref, tu t'égares (et pas que de Sète), tu te fourvoies, tu te mens à toi même.
Et c'est pas bô !!

Écrit par : cricri | 23/11/2010

Je trouve que le JLC il est beau quand il parle de son général. Il est tout plein de passion.
@cricri n'empeche que le caricaturer comme tu le fais c'est un peu l'hopital qui se fout de la charité, non ? J'en connais d'autres qui bouffent de l'idéologie sans en démordre...

Écrit par : Ju | 23/11/2010

@ Ju

écoutes ! bouffer de "l'idée au logis" ça nourrit pas son homme mais ça peut l'aider à trouver comment bouffer (si c'est pas clair, désolé)

Écrit par : chargé des commissions | 23/11/2010

Crircri,

La définition que tu donnes est bonne, c'est une fédération d'idées convergentes et même divergentes partiellement ou en totalité qui devient une pensée unique que l'on accepte globalement et qui s'érige en système de penser ce qui amène parfois au fanatisme. Je suis pour une Allemagne forte et veut laver la défaite de 18, mais je ne suis ni raciste, ni antisémite, je m'engage dans le parti nazi j'accepte la totalité de sa doctrine et devient automatiquement raciste et antisémite.

Et bien le Gaullisme, ce n'est pas cela. Le gaulliste s'unit, se rassemble mais garde toujours ses convictions profondes et peut se battre sans rougir contre ses anciens compagnons si ceci dérivent. C'est mon cas qui considère l'UMP ou le Maire de Sète comme mes ennemies puisque ennemies de ma ville et de la France.

Le Général s'est opposé à la France qu'il ne reconnaissait plus comme telle et au gouvernement félon de Vichy.
 

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 23/11/2010

si tu gardes tes convictions profondes (sic), c'est que t'es pétri d'idéologie, mon pote.
Et ouais.
Le truc qui m'intéresse : quelles sont elles ?

(note au taulier : on ne me censure pas, moi, Môssieur. Surtout quand je dis à Ju qu'elle est inculte)

Écrit par : cricri | 23/11/2010

@JLC en fait tu confonds ideologie et aliénation !!!
@cricri toujours aussi facile dans la critique non aboutie, tu ne vas pas nous dire qu'avec ton Marx tu nous fais pas comme le JLC avec son général.

Écrit par : Ju | 23/11/2010

Cricri,

Une conviction n'est pas une certitude, c'est un sentiment qui peut s'éteindre par la preuve du contraire.

Une idéologie a des règles écrites, ton copain KM par exemple. Une idéologie va plus loin que de donner un chemin, une voie, elle donne déjà un mode d'emploi, avec des étapes tracées jusqu'à l'arrivée et cela avec une certitude absolue.

Une idéologie exclue les autres toux ceux qui pensent autrement. Un mouvement religieux ou laïc, se basant sur l'idéologie peut priver de liberté, incarcérer, regrouper
dans des camps ou des zones, tuer celui qui ne pense pas comme lui et s'en enorgueillir en disant que c'est pour la bonne cause qu'il s'est débarrassé de l'impie.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 23/11/2010

à moi: je crois qu'être gaulliste c'est refuser d'avaler des couleuvres
bon ok, je sors

Écrit par : marion devineau | 23/11/2010

@ cricri

censure ?

tu décones ou j'ai pas tout compris ?

Écrit par : chargé des commissions | 23/11/2010

Quel festival de conneries.
Henriette reviens stp après UTOP il faut qu on se tape le Général on en peu plus.
On a envie de rigoler.
Avec le général on ne pouvait pas, tout était sous controle, les oreilles étaient partout (mitterand était un enfant de coeur versus général) et les journaux recopiaient la voix de son maitre.
Laissons se passé aux livres ,bon je ne dis que des conneries moi aussi , ça recommence tous les jours que ce soit dans les communes ou au plus haut niveau de l'état.
Pensez vous que le secret défense doit être levé pour l affaire des sousmarins?

Écrit par : ann | 23/11/2010

Les secrets provoquent des aliénations.
C'est valabledans tous les domaines.
Les aliénations sont des soumissions.
La soumission est aliénée à un abus de pouvoir.
Qui peut être pervers.

Donc...
La plupart des secrets méritent qu'on les révèle...
Sauf certains...
Mais tout secret ne peut pas être révélé par n'importe qui.
Sinon, c'est du viol.

Et on repart à ce moment-là dans l'aliénation.

Bonsoir.
C'était ma gymnastique du soir.

Pour lutter contre l'Alzheimer...
et en réponse à Ann !

Écrit par : Henriette | 23/11/2010

@ann... le général que tu décris était tout de même un petit joueur comparé à Moubarak... si je peux me permettre.
Ils ne jouent pas dnas la même catégorie, nos champions.
@Henriette t'as toujours ton infirmier beau ?

Écrit par : Ju | 24/11/2010

@ju peut être, on peut aller encore plus loin. mais tu sais c était pas mal ici également quand les factions de droite dure semaient la peur pendant la guerre d algérie.
@henriette quel bel exercice de style à la fin tout bde même j e me suis dit "et alors" on ouvre ou pas?

Écrit par : ann | 24/11/2010

tout ça fait un peu "c'est celui qui dit qui est.." . Sans vraiment argumenter. Et très cour de récré avec la petite bande qui vient dire derrière "Ouaiche, ouaiche, gros, t'as raison". Bref...

Et ce qui est encore plus drôle, c'est que ce vilain mot de "pragmatisme" soit devenu une sorte de qualité de jugement alors que le mot "idéologie" est devenu une quasi insulte.

Bref, je vous laisse, j'ai du taf. Je repasserai dans 6 mois. Dans l'entre-temps, prenez soin de Machine, m'a pas l'air au mieux, la pré-ménopausée.

Écrit par : cricri | 24/11/2010

non non

ne nous quitte pas ! ne nous quitte pas ! ne te cuite pas ..... hic hic hic

t'as peur de Neige à Sète ....

à suivre sur prochain billet en ligne.

Écrit par : chargé des commissions | 24/11/2010

Cricri,

Ne nous fais pas une vilaine colère enfantine à te rouler parterre et faire pipi dans ta culotte . Nous t'estimons autant que l'enfant prodigue et attendons avec impatience ton retour.

Mais enfin aimer les choses qui marchent (le pragmatisme) n'est pas non plus une insulte. Le père Hugo disait :le poète est celui qui fait flamboyer l'utopie lui pouvait le dire, il était loin d'être misérable.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 24/11/2010

très chic "la pré-ménopausée"!c'est bizarre ,chaque fois que je lis un truc sexiste ,ça me donne le hoquet,c'est grave doc?

Écrit par : la piccina | 24/11/2010

Tu peux enlever le pré, hé jeunot, si c'est de moi que tu parles !
Bientôt ton tour d'être ramollo de la protubérance, tu verras, et c'est bien plus handicapant !
Révéler les secrets de polichinelle, c'est pas un exploit...
Bon retour au pays sans mer...

Écrit par : Henriette | 24/11/2010

pinaise, il nous a habitué à mieux le champio, il est en petite forme avec ses critiques gratuites, on dirait du Utop qu'il critiquait jadis...
en fait c'est peut etre un fake. Il est où notre cricri-tique qui écrivait bien ?

Écrit par : Ju | 24/11/2010

Puisque Miam il y avait au début, revenons à nos moutons...
A voir les commentaires, au sujet du Miam, peu des "magnifiques" débatteurs dans cet espace on dû s'y rendre.
A lire JLC (dit Gaugaulle Premier) ou d'autres il faudrait fermer tous les musées de France. (Voire amputer la Vénus ou faire faire la gueule à Mona...)
A commencer par ceux de Sète, sous prétexte que la nouvelle conservatrice est une étrangère de Lodève... Quand on pense que ces remarques généreuses viennent essentiellement d'immigrés, italiens ou espagnols, de la deuxième génération...
A moins que ce ne soit l'art, surtout s'il est modeste, qui leur donne des boutons.
Pourtant dans des temps récents, c'était la disparition de quelques bouts de bois du musée Paul Valery qui déclenchait la révolution. Qu'y a-t'il de plus modeste que des pavois de joutes ?
Ce n'avait sans doute pas échappé au Miam puisqu'ils ont accueilli de mars à juin 2007 plus de 450 pavois sur leurs cimaises...
Mauvaise foi, crise de foie, allez savoir. Le dessin en tête d'article sonne du coup comme un "pan sur le bec"...
Parfois quand on écoute certains sétois, on se dit que l'intelligence artificielle n'a aucune chance face à la stupidité naturelle...
Petites questions : la diffusion de l'art, de la culture et de la connaissance doit elle être immédiatement rentable ?
Ou est-ce un investissement pour développer l'intelligence dans l'avenir ?
Faut il fermer les écoles, supprimer des milliers de postes d'enseignant, au prétexte que ça coûte cher en impôts et que cela ne rapporte rien dans l'instant ?
Peut-être que le premier problème de Gaugaulle premier, c'est qu'il est né vieux. Une âme d'enfant c'est pas devant des barrières douanières qu'on la chope. Mais peut-être devant des Playmobils et d'autres accumulations de mémoire communes.
Allez les Maîtres penseurs, à vos claviers !

Écrit par : Le Glaude | 01/12/2010

Donc avec Le Glaude on repart depuis de début et appliquez vous

à Sète le Miam Fête ses 10 ans
Pour faire le lien entre le lard des halles et l'art de la peinture, je n'ai rien trouvé de mieux que de vous parler de ce musée.

On croyait que le MIAM c'était une grosse connerie ! hé bien non, voilà qu'il devient un véritable outil de communication pour ceux qui voulaient le découper comme un cochon.

Et comme dans le cochon tout est bon ...... alors Miam Miam

Je profite au passage pour vous montrer l' oeuvre d'un peintre anonyme.

(voir la photo du billet)

Écrit par : chargé des commissions | 02/12/2010

Le Claude,

C'est peut-être en pétant que l'on fait de l'art, ceci va très bien à Sète qui pète plus haut que son cul.

Quand à notre conservatrice, ce n'est pas parce qu'elle est étrangère, c'est qu'après avoir ruiné Lodéve, elle vient ruiné Sète qui est déjà exsangue.

Quant à l'art il est rentable pour tous ceux qui tournent autour avec l'argent des autres et qui se nourrissent de subventions.

On parle de l'art le ventre plein. A Sète, il faudrait d'abord que ses habitants puissent casser convenablement la croûte avant d'avoir plaisir de contempler de vieilles croûtes encore plus"alimentaires" que les premières et profitant à un certain milieux qui hait le profit mais profite des autres, notamment des contribuables sétois.


Quant à l'art modeste, il ne l'est pas pour tous ceux qui tiennent le gouvernail de ce musée qui sont loin d'être des philanthropes.

Une âme d'enfant d'après Le Claude se "chope" devant des objets de consommation fabriqués, vendus par le grand capital, et imposés par ciblage et force publicité aux bambins qui sont le public le plus vulnérable . Voila une conception tout à fait "bobo" de notre société.

Vous irez dans les pays du tiers monde et même devant notre porte dans le quart monde et expliquerez cela aux enfants qui crèvent de faim et dont le seul rêve est de pouvoir manger tout les jours. Car ces de vos rêves de privilégiés dont vous parlez, de ceux qui sont nés avec une cuillère en vermeil dans la bouche, les playmobils c'est votre mémoire à vous, la mémoire commune des nantis comme vous le dîtes.

Il y a des enfants qui n'ont jamais eu d'âme d'enfant car c'est un luxe réservé aux fils de bourgeois gavés de sucreries et de jouets.

Le Claude, je retourne dans ma planète où tout est cœur ainsi que générosité et vous laisse mange votre soupe choux qui est effectivement excellente mais qui a trop le goût de la sueur des autres.

Étonnant ! Non ?

Gaugaulle premier

PS : Ce nom me convient, tel Cyrano je relève le défi Vicomte : Ah! non! c'est un peu court, jeune homme!
On pouvait dire...Oh! Dieu!...bien des choses en somme... Le seul problème est qu'à la fin de l'envoie c'est Maïté qui touche.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/12/2010

Ne Mélanchon pas tout!!!!
Le Claude ,il me tarde de voir la suite de votre attaque .J' espère que vous irez au bout de vos raisonnements qui sont sont aussi respectables que ceux de JL .En tant qu' amoureux d' art culinaire ( en plus de tous les arts) j' aime personnellement quand les 'plats 'sont bien préparés ,bien rehaussé par quelques pointes d' épices cela donne encore plus envie de le déguster à plusieurs.
Jean-Louis ,tu nous la fais à la Dumas ( pas Jean mon prof de théâtre préféré) ,fais attention ,ne ne pas tomber dans le populisme comme 'notre ami' Jean-Cul cité plus haut

Écrit par : utop | 02/12/2010

Dans son racisme primaire, sic "Quand on pense que ces remarques généreuses viennent essentiellement d'immigrés, italiens ou espagnols, de la deuxième génération..."
Le Claude oublie certainement, défaut peut-être de sa culture modeste, que Séte faisait partie de la VII ième province de Rome, bien avant quelle ne fasse partie de la France, à une époque où mes ancêtres qui vivaient dans le luxe à Pompeïi sont venus civiliser ls siens, les faire descendre des arbres où ils avaient demeure et leur faire enlever les os qu'ils portaient en décoration au travers de leur nez.


Dans une période plus proche, il faudra ajouter quelques générations de plus pour les Camelio, consulter les archives municipales.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 02/12/2010

consultez

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 02/12/2010

Le fait d'avoir reçu à chaque Noël deux oranges enveloppées dans du papier alu et un ours en pain d'épices ne m'a jamais empêché d'avoir une âme d'enfant. Et la contemplation des collections permanentes me la révèle car j'y contemple les jouets que je n'ai pas eu, ça s'appelle du rêve et ça n'a pas de prix.
En ce qui concerne les pays du tiers monde, si Gaugaulle Premier avait été visiter les expos du Miam il aurait pu se rendre compte combien ces pays produisent un art riche et varié (Haïti, par exemple). Preuve s'il en fallait qu'il n'est nul besoin d'avoir une civilisation de trop d'abondance comme la nôtre pour être créatif.
Mais Gaugaulle préfère râler dans son coin, reprenant au passage les arguments d'Anfosso, plutôt que d'aller s'ouvrir aux cultures du monde...
Mais comme il s'apitoie sur les enfants du Tiers monde, rappelons lui par exemple que si l'Afrique est dans un tel état c'est grâce aux Grand Charles et à ses amis qui ont préféré y maintenir ou y édifier des régimes corrompus pour que les coquins puissent faire un max de fric.

Quant à ses ancêtres civilisateurs, avant d'être les Romains chers à Obélix, eux aussi se sont baladés un jour avec un os dans le pif et une plume dans le cul...
Ceci-dit, depuis Pompeï, la décadence de l'Empire romain n'est qu'une longue chute vertigineuse qui pour l'heure en est déjà à Berlusconi. Quant à Pompeï ce ne sont plus que des ruines qui ne finissent pas de tomber en ruine car sans entretien.
Je me suis laissé dire que les Camélio de là-bas ne veulent surtout pas mettre la main au porte-monnaie. Ils préféreraient qu'on achète des pâtes plutôt que de préserver leur culture.

Écrit par : Le Glaude | 02/12/2010

Jean Louis il ne s'agit pas de "le claude" mais de Le Glaude"

Ceci étant votre débat est enfin dans le sujet du billet.

Peut être que Henriette viendra faire un tour à l'heure du café au lait et des langues de chat.

Écrit par : chargé des commissions | 02/12/2010

Le Glaude@en quoi ressembles-tu auquel tu d' identifies?Si c' est à De Funès que tu réfères j 'espère que c' est son talent d' acteur comique car si c' est à son physique??? Quant à son caractère ,il était exécrable comme beaucoup de 'clowns' comme aussi Fernand Raynaud et d' autres. Enfin si c' est pour le personnage ,il faudrait avoir l' Odeur pour savoir si tu es capable de jouer ce rôle.
Bonne Potée

Écrit par : utop | 02/12/2010

Le Glaude


Si ton âme d'enfant te conduit à te faire éternellement entretenir par des adultes qui travaillent pour toi, c'est noté pour ordre, car ton rêve il est au prix fort, un prix que tu ne payes pas ou seulement en infime partie mais que tu imposes aux autres. Je vois aussi que d'être un éternel quémandeur, te rends agressif et insultant, tu devrais me remercier d'être dans les généreux mécènes du Miam.

Quant à la responsabilité du Général sur l'Afrique, ce serait celle plutôt du colonialisme malsain de la IViéme république qu'ont poursuivi les fils Miterrand pour être digne de leur père, ministre en ce temps là comme il l'a été sous Vichy.

Je te laisse la paternité de tes écrits racistes et te ferais seulement remarquer pour ta gouverne que Berlusconi n'est pas issu de la Rome antique mais de la Gaule transalpine, donc un gaulois comme toi. Tu devrais savoir malgré ta culture modeste que l'unité italienne est très jeune.

Pour qu'il y ai eu décadence, il faut avoir été au summum, ce qui rassure toi, ne te concerne absolument pas puisque tu es resté, héritant de tes ancêtres, au niveau zéro.

Quant aux gens qui se laissentt dire, ce sont ceux qui n'ont jamais vérifié ou démontré la moindre des choses et qui sont les plus habiles délateurs sous couvert de l'anonymat. Laissent les Camelio de la bas comme ceux d'ici qui mettent trop souvent la main à leur porte-monnaie pour entretenir des personnes de ton acabit.

Au fait le buffet du Miam était-il convenable ?

Est-ce que nous te verrons au prochain vernissage ?

Si tu viens, n'oublie pas ton petit sac comme la dernière fois, il t'a été très utile.

Car Miam Miam, Glou Glou cela devient de l'art quant -on est un pique-assiette professionnel.

Étonnant ! Non ?

PS : Ceci sera la dernière réponse que je te fais, à moins que tu nous indiques tes coordonnées. J'aime quant on m'insulte et que l'on affirme des contre vérités avoir à faire à quelqu'un de courageux qui écrit à visage découvert, sinon cela serait trop facile et je n'ai pas envie de répondre à un ou plusieurs lâches. Je souligne plusieurs lâches sous le couvert d'un même pseudo.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/12/2010

Lire Gaule cisalpine en lieu et place de Gaule transalpine. Scusi, tout dépend de quel côté de la frontière on ce place. Mais enfin l'erreur est infine, puisque Nice et la savoie faisaient partie, il ya seulement un peu plus de cent ans, du Royaume de Naples, de Sardaigne, des deux Siciles et de Savoie et étaient bien elles, transalpines.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 02/12/2010

Quand Gaugaulle nous dit que " mes ancêtres qui vivaient dans le luxe à Pompeïi sont venus civiliser ls siens, les faire descendre des arbres où ils avaient demeure et leur faire enlever les os qu'ils portaient en décoration au travers de leur nez", ce n'est pas du racisme. Certes, en bon pacificateur, Caius Camelius ne faisait que le bien de l'humanité...

Quant aux vernissages, je ne m'y rend jamais ce n'est pas le bon moment pour s'ouvrir l'esprit. Mais s'ouvrir l'esprit, ça demande d'en avoir un minimum.

Qu'il y ait des pique-assiettes, ce n'est malheureusement pas contestable.

Pour finir et pour revenir au financement des musées, les réflexions du sieur Camelio me font penser à la femme de mon facteur qui râle au sujet du trou de la sécu parce qu'elle n'est jamais malade.
Une société solidaire c'est pourtant les impôts de chacun qui financent l'ensemble des équipements même si chacun ne se sert pas de tous.
Ce n'est pas parce que je n'emprunte jamais la rue de M. Camelio que je vais brandir ma feuille d'impôts si la municipalité se décide à refaire son trottoir et pas le miens.

Écrit par : Le Glaude | 02/12/2010

Je ne voulais pas répondre au lâche ou aux lâches délateurs se cachant derrière un pseudo, mais là c'est trop gros.

Le Miam un équipement collectif, avec le petit nombre de visites payantes et hors obligations dictatoriales pour les scolaires, notre collectivité serait vraiment restreinte à ce point.

Mais peut-être que Le Glaude veut nous parler de l'infime collectivité qui tire un énorme profit de ce soit disant musée ?

Pour en revenir au divers objets dont le fameux playmobils pur produit de la pétrochimie dont pollueur à 100 % que celui qui a la culture modeste considère comme une oeuvre d'art. Pourquoi pas une bonne marée noire instituée en oeuvre d'art, du Soulages avant l'heure.

Un soit disant artiste peintre Win Devloye avait fabriqué une machine à faire de la merde, de la merde, de la vrai qui sentait et des cons allaient voir çà, respirait l'odeur en fin connaisseur et trouvait une explication à cette "oeuvre d'art". Ce qui encore plus débile c'est qu'il payait bien sur très peu pour voir et sentir de la merde et qu'il faisait payé un max à la collectivité.

Je ne parlerais pas des performances ou autres choses encore plus idiotes qui doivent certainement plaire au Glaude et qui plaise surtout aux organisateurs qui ont érigé en art, l'art d'être des pickpockets subventionnés. Je comprends très bien cet individu quant on à pas de culture, on pense qu'une poubelle remplie de détritus , tel que le Miam est un musée.



Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 02/12/2010

Le Glaude,

Si un jour est créé un musée de la connerie, si le Miam n'en est déjà pas le prototype, nous te mettrons au milieu et te ferons visiter d'autorité par les scolaires. Bien au milieu comme mon cousin Nocca (un rital) a mis le pouffre à la placette.

Comme il avait raison le pauvre Frêche. Georges il n'y a pas que les électeurs nous sommes cernés par une majorité que manipule une minorité de marioles (dans le sens italien du terme : des voleurs ignobles).

Étonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 02/12/2010

c'est curieux qu'avec tout ce que Sète compte d'esthètes, on ne les entende pas plus gueuler contre les laideurs que Commeinhes inflige à notre ville. Mais apparemment ça ils s'en fichent. Une fois sortis des musées et autres hauts lieux culturels, ils deviennent subitement sourds et aveugles.

Écrit par : marion devineau | 02/12/2010

Non non non non

ils ne sont pas sourds et aveugles .....

ils ont le ventre plus gros que les yeux ....

Écrit par : chargé des commissions | 03/12/2010

Ils se gaveraient sans rien dire, ça passerait. Mais non, il faut que cette bande d'ignares viennent pontifier et nous tenir des raisonnements de tambour crevé. Et ça, c'est consternant ;)

Écrit par : marion devineau | 03/12/2010

L' autre rentrant chez moi après le Café Littéraire consacré à Tatiana DeRosnay et un peu à Héloise D'Ormesson ,je suis passé devant le Miam où il ne restait plus rien sur des buffets exangues si ce n' est que 2 ou3 morceaux de pains colorés et quelques jus de fruits .Il restait aussi quelques personnes :Pierre Vassilu que l' on aurait pu laisser en exposition tant il était dans la thématique (qui c' est celui là)
Il y avait aussi notre ancien Député-Maire tout fier de faire plein de photos avec ses potes devant son 'oeuvre 'Enfin ,j' ai vu un OVNI , Emmanuel de Brante toujours aussi classe avec sa moustache à la Clark Gable .Que faisait Monsieur JET SET à Sète!!!! En plus qu' au niveau Modeste ,on peut trouver mieux!!!
Après un petit tour rapide à l' intérieur pour voir s' il y avait des 'nouveautés' je suis reparti très vite afin de regagner mes pénates et rêver de la superbe soirée que j' avais passé à écouter l' auteur de:Elle s'appelait Sarah- Boomerang -le voisin animé par Tino Di Martino .Et j' ai fait Miam Miam avec mes oeuvres fraîches car la Culture Modeste cela ne nourrit pas

Écrit par : utop | 03/12/2010

Les commentaires sont fermés.