Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/08/2010

Pour la Saint Louis 2010 on ne s'interdit Rien : Le débriefing !

 saint louis 2010.jpg

Monsieur le Maire nous avait annoncé la couleur : "on ne s'interdit rien"

Et le tour est joué : Une super Saint Louis ou nous avons tout aimé !

Nous avons aimé : Le tournoi des journalistes avec ses hommes et ses femmes-courages ! et surtout cette remise des prix ou le short était à la mode. Le string eu été le bienvenu mais il eut fallu que JU gagne le tournoi !

Nous avons aimé : Ces bars à quai ou l'on peut se péter la gueule ou se charger la mule sans se soucier des délits que l'on peut commettre. Les bataillons de policiers sont là pour nous calmer, la croix rouge est là pour nous soigner ..... et les informateurs sont là pour tout enterrer. En dernier ressort il y a l'hôpital de Sète et ses services d'urgence. IL y a aussi les Pergolines pour ceux qui ne sont pas en phase avec la tradition moderne.

Nous avons aimé : Le spectacle pyrotechnique, interdit l'année dernière pour raison de sécurité, autorisé cette année pour les mêmes raisons. Vous ne comprenez rien ! nous non plus.

Nous avons aimé : Ces supers défilés de jouteurs ! et plus particulièrement les défilés d'après tournois. Le retour des vainqueurs qui remonte "la bourse" au milieu de cette marée humaine accoudée au comptoir de cette super boite de nuit sous les cris intelligents du DJ : le samedi soir après la Coupe d'or "vive Mathieu" !!!!!!!! et le lundi soir après le grand prix : "Bravo Olivier" que c'est beau la culture traditionnelle moderne. Si François Desnoyer était de ce monde, quel tableau il aurait pu nous peindre .....

Nous avons aimé : Ce défilé d'avant combat du lundi avec tous ces grands amateurs de joutes aux chapeaux bling bling qui accompagnent le Maire de Sète. Et toujours cette super boite de nuit ouverte le jour qui mobilise le peuple pour un flash-mob digne d'une grande descente de la "bourse"

Nous avons aimé : Cette arrivée remarquée sur la Tribune A de La dame de Lodève Maïté Vales Bled . Décidément elle aime se faire remarquer dans les joutes, d'abord elle ferme la salle des joutes du Musée Paul Valéry, et ensuite elle vient confirmer un lundi de Saint Louis que OUI elle nous honore par son passage éclair. Nous adorons particulièrement ce moment, ce fut une belle provoc !

Nous avons aimé : L'absence silencieuse de tous ces Maires oubliés de l'aglo de Thau. Messieurs Bouldoire le Maire des Frontignanais nos ennemis intimes, Canovas le Maire de Balaruc les Bains, Veaute le Maire de Gigean, Foulquier Maire de Mireval, Deneu Maire de Vic La Gardiole. Max Serre de Balaruc le Vieux s'était invité derrière un poteau et Yves Michel de Marseillan avait une place d'honneur. C'était beau, et courageux d'avoir distribué les places aux autres ...... la Saint Louis c'est convivial et ça rapproche les habitants.

Nous avons aimé : le Super accent pointu de la statue du jouteur. Nous avons toujours imaginé qu'il n'avait pas de visage, mais qu'il était de Sète. Hé bien non il est de Maubeuge ... c'est dommage

La Saint Louis était tellement belle, que l'année prochaine il faudra se surpasser pour mieux faire.

Pourquoi pas ?

- un lâcher de taureau pendant les défilés du matin,

- un robinet de pastis à la fontaine Combas de la médiathèque,

- une course de chaise roulante aux pergolines pour ceux qui ne peuvent pas venir dans le cadre

- un concours de "a qui pissera le plus loin"

- une dégustation d'urine vers 5 heures du matin

- et pourquoi pas un flash mob avec masturbation géante à la descente de la bourse ?

Alors là si on travaille le sujet en 2011 on va se péter les texticules.

 

18/08/2010

Saint Louis 2010

Nous ne vous parlerons pas de la 268° Saint Louis. 268 est un chiffre purement fantaisiste qui n'a d'historique aucun justificatif.

Nous ne vous parlerons pas de la 7° Feria de Sète avec ses Bodégas, sa sécurité, et ses débordements.

Nous ne vous parlerons de la Nuitée Midi Libre (notre hébergeur préféré), car elle n'a pas eu lieu. De toute façon nous n'avons jamais été invités donc elle nous manquera pas.

Et nous ne vous parlerons pas du pavois des vainqueurs de la Saint Louis qui décore le couloir de la mairie et qui a été cassé.

Tout simplement nous vous disons :

Chagrïn, chagrïn, fay ta malla... Quand lou can dé la cigala A l'época dè St Clà Bous dis fajès bostra malla Anaboun à l'Issanka Asséta détssus l'herbéta Toutés en cur cantadés, Aquél bèl refrïn dé Cetta Qué tout lou puplé a apprés : Chagrïn, chagrïn, fay ta malla Naoutrès boulèn nous àmusa Déjà canta la cigala Ayci la fèsta dé l'Issanka

Bonne Saint Louis et Merci Monsieur Pierre Nocca

Saint Louis programme 2010.jpg

Saint Louis programme 2010 001.jpg
Saint Louis programme 2010 002.jpg
Saint Louis programme 2010 003.jpg
Saint Louis programme 2010 004.jpg
Saint Louis programme 2010 005.jpg
Saint Louis programme 2010 006.jpgSaint Louis programme 2010 007.jpg

15/08/2010

6° Episode de Sète et les chichois de l'été ! Bouillon de Culture à la Sétoise

Dans le 5° épisode des chichois de l'été nous avons abordé la souffrance muette de l'anchois, et vous amis lecteurs, avez dérivé vers un bouillon de culture.

En abordant les débords municipaux sur la culture, les traditions, et notre folklore ! peut être que ce billet se terminera en soupe de requins.

Tout d'abord, avec 32049 spectateurs les voix vives de Maïté Vales Bled talonnent les créations d'emplois de Christine Lagarde (36000) et font mieux que le lundi de la Saint Louis à 17 h .... en nombre de spectateurs (hors télévision) !

voix vives presse 2010 008.jpgvoix vives presse 2010 009.jpg

Ensuite, la salle des joutes qui sert de décoration dans le couloir du premier étage de la Maire ! Curieuse exposition, Drôle de tradition, et quel manque de respect .......... pour la culture sétoise. (c'est le journal local qui répond à la place de Monsieur Le Maire)

musee paul valery salle des joutes 001.jpg

A moins que ..... les joutes retournent au Musée Paul Valéry si l'on considère que le panneau de la grille d'entrée est d'actualité !

Musee paul valery DSC03311.JPG

Après il y a le MIAM .... et le glouglou, nous entendons dire par-ci par-là que son fonctionnement actuel est remis en question .... (trop cher, c'est la Mandroune qui nous l'a dit)

Et l'ex-école Victor Hugo qui abrite Tchouche et qui ne loge pas Carlouche ? C'est pour quand cette grande maison de l'abri-culture du quai des moulins annoncée pendant la campagne des municipales ?

Et le feuilleton de l'année ? celui que l'on peut suivre sur la page locale du Midi Libre, (notre hébergeur préféré) Il parait qu'une maison de retraite sétoise recherche un traducteur qui parle le Mercrossois. (CDD pour le début, CDI si 36 épisodes supplémentaires.)

Et nos écrivains Sétois ? (enfin presque sétois)  ne les oublions pas !

Gaston Macone

Chronique d'un siècle tome 2.jpg
Jean Jacques Gény et 24 co-auteurs
sete au coeur des mots et des couleurs.jpg
Bretzel Desète
bretzel de sete Mes chers sétois.jpg
Renée Biascamano
Le quartier haut des années 50.jpg

 Et la Saint Louis ? dans un cadre tellement aseptisé, qu'un sétois n'y retrouverait pas ses racines. (principe de précaution ou engrenage de la médiatisation)

Saint Louis Avant

Saint Louis 1900 000_001[2].jpg

Le cadre Aujourd'hui

Saint Louis 2010 IMG_0202.JPG
Allez nous vous souhaitons un bon appétit pour ce bouillon de culture
N'oubliez pas pour agrandir un article ou un photo cliquez dessus

04/08/2010

5° Episode de Sète et les chichois de l'été ! la souffrance muette de l'anchois

anchois.jpg

Vous avez tous entendu parler de l'assassinat des bébés phoques, de la pêche à la baleine, de la tuerie des éléphants ou de la mort du taureau dans une arène.

Jamais au grand jamais vous n'avez entendu murmurer quelqu'un sur la souffrance muette de l'anchois.

Et pourtant l'anchois souffre en silence.

Poursuivis par les thons qui les dévore, empoisonnés par la pollution, encerclés par les filets de pêche, l'anchois souffre sans crier.

Même un anchois qui survit à tout ça, ne peut pas se sauver.

Survivant après la pêche, survivant à la glace des bacs de stockage, l'anchois est toujours maltraité. On le cuisine pour qu'il se mette à table comme un vulgaire coupable. On le presse dans le sel, on le fait mariner dans le vinaigre, dans le citron.

S' il passe à travers maille, on le met au four, on le mélange à du caviar d'aubergine, salé poivré, huilé, mélangé au thym, au laurier .....

Quand il peut s'échapper, on le cache dans des olives dénoyautées, on l'enferme dans des boites en fer, dans des bocaux en verre.

Et jamais un cri ! Avez vous entendu crier un anchois ? Jamais !

Un anchois ça ouvre la bouche, ça vous regarde tendrement, ça souffre en silence.

Un jour peut être vous vous êtes comparé à un anchois. C'est le jour ou vous avez été pris dans un mouvement de foule, au théâtre, au football, et vous avez hurlé "je suis serré comme un anchois« .

Quand on parle de lui, à Sète, on parle de lui au féminin, "une anchois" on le vulgarise, "anchoïe" (Abruti, incapable, maladroit : Quel anchoïe ce lui là)

L'anchois lui ne hurle jamais, il ne vous insute pas, l'anchois souffre en silence.

Bientôt peut être une S.P.A. (Société Protectrice de l'Anchois) .....

---------------------------------------------------------------------------------

Participez à la campagne de protection des anchois et criez le

"l'anchois je l'aime, ...... avec du citron"

citron.jpg