Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/05/2010

à Sète l'apéro facebook veut faire mieux que les bars à quais de la saint louis ? c'est pas possible !!!!!

Lu dans Midi Libre qu'un apéro géant est prévu dimanche à Sète ! et en plus sur la place du Poufre. (1)

selon le Sète à Dire de Raymond Coves

 (1) se mettre de Pouffre avec 2 f à pouffre : se saouler

 (1) Pouffre : non local du poulpe, céphalopode à la chair particulièrement gouteuse, dont on se sert pour confectionner la spécialité nationale sétoise (note vicomte de brageole : rien a voir avec le poulpe d'Agde ou de Frontignan)

 (1) Pouffre : vétements du jouteur tombé à l'eau

 Au fait ! ne dit-on pas Boire ou ne pas Boire "that is the question"


Facebook apéro ML du 20 05 2010.jpg

Commentaires

Je suis impatient de voir les réactions des uns et des autres au sujet de l' Apéro Géant de Facebook.Pour ma part, j' irai avant de critiquer

Écrit par : utop | 21/05/2010

Pourquoi interdire un apéro géant alors qu'à la Saint Louis depuis quelques années, nous faisons pires ?

L'alcool est une drogue légale, on compare ses effets à l'héroïne. Il faut dire qu'à la dernière Saint Louis, l'alcool n'était pas la seule drogue à circulait quasiment librement.

Quand au pouffre, les connaisseurs en tielle confectionnait amoureusement par la mamma ont bien rit de la composition du jury, notamment du maire de Séte qui connait mieux la piquette produit du terroir de son village de Saint Tibéry que la tielle ou autre produit de Séte.

La tielle comme les autres produits dit sétois vient directement d'Italie comme l'a souligné justement le fils d'Achille, la tielle est l'ustensile de cuisine un peu comme la tajine pour les marocains, la tourte avec le temps a pris son nom. Si la tielle est le plus souvent à base des pouffres de roc, c'est que ce céphalopode n'était pas prisé de la clientèle et revenait aux pêcheurs. Les pêcheurs en tressaient les pattes et faisait sécher les pieuvres au soleil pour des jours encore plus maigres.

La tielle peut être composait avec d'autres denrées dont la plus surprenante est la salade cuite ou les épinards agrémentés d'œufs durs.

En conclusion la tielle n'a pas ses origines à Séte, encore moins à Agde ville noire ou à Frontignan, mais vient directement de Gaëte (Italie. Alors les gens qui portent les noms de Camelio, Buonomo, Catanzano, Virduccini, Disernia..... peuvent légitimement revendiquer la tradition ancestrale de ce plat, même si ils vivent à Paris ou à Saint Tibéry, à l'exclusion des Dirinaldo qui sont calabrais,ce plat n'étant pas la tradition ancestrale de leur pays du fin fond de la botte.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/05/2010

suite lu dans Midi libre


MIDI LIBRE
A LA UNE
Édition du jeudi 20 mai 2010
HéraultFrançois Commeinhes confirme la tenue de l'apéro géant Facebook à Sète
Publié à 11 h 45 - Mis à jour à 14 h 44 - C'est sur sa propre page Facebook, que le maire UMP de Sète, François Commeinhes, a indiqué qu'il avait pris les dispositions nécessaires pour que l'apéro géant ait lieu.

Il indique qu'après avoir parlé au préfet de région et réuni ce matin pour une concertation les services de sécurité, "l'apéro aura lieu ce dimanche à 19 h 30 place Léon-Blum à Sète".

Le maire précise le cadre global de l'évènement. "Pour que tout se déroule dans les meilleures conditions, j’ai pris un arrêté temporaire interdisant ce jour là le transport de boissons conditionnées dans des bouteilles en verre et l’installation et l’exploitation de commerces ambulants sur le périmètre délimité par les rues Paul-Valéry, Pierre-Brossolette,

Mario-Roustan et Louis-Blanc et pris les dispositions pour que la foire aux livres et vieux papiers qui a lieu dimanche sur cette place la libère pour permettre la rassemblement à l’heure prévu. Nous avons par ailleurs prévu des effectifs de police supplémentaires pour encadrer cette manifestation et la circulation et ouvrirons au foyer des 4 ponts un centre de secours avancé de la Croix rouge et des pompiers comme durant la Saint-Louis. Ainsi, les pouvoirs publics utilisent tous les moyens à leur disposition pour que tout se passe au mieux. "

Sur le groupe Facebook de l'apéro, on s'active...

« Y'a du monde de prévu ? :) » demande Nicolas. Où ça ? A l'apéro Facebook de Sète évidemment. Cette nouvelle mouture de l'événement controversé aura théoriquement lieu dimanche 23 sur la place de la mairie.

A l'heure actuelle, 561 personnes se sont inscrites sur le groupe Facebook dédié à l'apéro sétois. Et l'ambiance commence – doucement – à monter parmi les internautes : « On va leur montrer que chez nous on sait faire l'apéro !! » annonce Morgan. Eddy en rajoute : « Dimanche 23 ça va faire très mal n'est-ce pas les Sétois ?? ». Quand à Cédric, il fait dans l'humour : « Être Sétois, c'est un peu comme être Dieu, mais en mieux ».

Mais tout le monde ne partage pas cet enthousiasme. Louis par exemple s'inquiète, avec moult points d'exclamation : « [il] faut le prévoir bien plus a l'avance sinon il n'y aura personne!!!!!!!!!! » Quant à Johan, il rappel que la mairie ne va sûrement pas apprécier la tenue de cet apéro : « Vous pensez que ça va passer par rapport à ce qui est arrivé à Montpellier ? Ils veulent interdire ce genre de fête. » Pour l'instant, les autorités n'ont pas encore réagi.

Autre problème, et de taille : la feria de Nîmes, qui risque de concurrencer l'apéritif. Face au million de personnes attendues à Nîmes pendant la feria de Pentecôte, combien vont se rendre à l'apéro Facebook de l'Ile singulière

Écrit par : chargé des commissions | 21/05/2010

Pour les amateurs :

http://www.ricettepercucinare.com/ricetta_laziale-tielle_di_gaeta.htm

http://www.italien-pasta.com/TIELLA%20DI%20GAETA.php

http://www.nme.com/awards/video/id/Km4Sz8dW-PE/search/tiella

http://en.wikipedia.org/wiki/Gaeta

Quelques sites, sur votre moteur de recherches tapez : Tielle et gaëte vous en découvrirez d'autres.

Rendons à César ce qui est à César.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/05/2010

Nous faisons confiance à notre maire François Commeinhes, c'est qu'il s'y connait le bougre, en apéro.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 21/05/2010

Oui Mr Camélio a raison, la tielle vient de Gaeta, et Gaeta est la seule ville en Italie ou on fabrique des tielles. Il y a plusieurs tielles la tielle aux sardines, la tielle a la scharole, et la tielle au gazeove (pour moi qui est la meileure). Je vous signale mais Mr Camélio doit le savoir que la tielle est le plat et non le contenu. Quand aux noms celui de Verduccini n'est pas de Gaeta. Je vous informe qu'il y a quesques semaines a eu lieu a Gaeta la fete de la tielle,de l'alice et des olives de Gaeta (qui sont réputés dans toute l'italie)

Écrit par : Zapatore | 21/05/2010

si on en croit notre Maire, le développement économique de la ville passe avant tout par la vente de boissons.....alcoolisées de préférence(ça c'est moi qui le rajoute , basée sur une stricte observation des faits ;) )

Écrit par : marion | 21/05/2010

Ce qui est dommageable dans cette histoire de Tielles Sétoise c'est que les différentes tielles soient jugées par un Lyonnais (D'éttore) et un mec de St Tibery(Commeïnhes).
Et pour en revenir à notre billet,l'instigateur de cet apéro ne serait il pas OUI-OUI?"AQUEL BOCA SEQUE"

Écrit par : le medze paille | 21/05/2010

Home arrow Cronaca arrow La Tiella, l’Oliva e le Alici di Gaeta VII edizione
La Tiella, l’Oliva e le Alici di Gaeta VII edizione E-mail
Scritto da SILVIO SCOTTI - Responsabile Comunicazione Esterna Associazione di Promozione Sociale Gaetavola
tiella_logo.jpgGaeta 19 maggio 2010 - Parte Venerdi 21 maggio alle ore 18,00 la VII edizione de "La Tiella, l'oliva e le alici di Gaeta" expò cultural-gastronomico organizzato dall'Associazione di Promozione Sociale Gaetavola con la collaborazione del Comune di Gaeta, della Pro Loco Gaeta e dell'Istituto Alberghiero IPSSAR di Formia.


L'evento, come da tradizione, sarà allestito nella centralissima Piazza della Libertà a due passi dall'antica Via dell'Indipendenza, il cosiddetto quartiere del "Borgo", leggendario luogo d'origine della regina assoluta di questa manifestazione la "Tiella". Vera e propria vetrina di promozione dell'eccellenza gastronomica di Gaeta e del territorio circostante per due giorni offrirà motivi di conoscenza e valorizzazione di antichi sapori e tradizioni, attraverso le degustazioni e le preparazioni dal vivo delle massaie e della Federazione Italiana cuochi sez. di Latina. Inserita nell'elenco dei Prodotti Tradizionali della Regione Lazio nonché prodotto a Denominazione Comunale di Origine. ( De.C.O ) la "Tiella" è sicuramente parte integrante della storia e della vita di Gaeta e dei Gaetani, come pure gli altri due prodotti protagonisti della manifestazione l' "oliva di Gaeta" con il buonissimo olio che ne se ricava e le "alici salate" altra antica tradizione Gaetana.

I prodotti tipici stanno assumendo sempre più importanza nell'economia dei territori, sommando al richiamo del turismo enogastronomico un'imprenditorialità di "prossimità", il cosiddetto Km zero, che permette la produzione e commercializzazione di tante materie prime dal territorio. Questa risorsa, opportunamente sfruttata, può contribuire ad uno sviluppo impensabile fino ad alcuni anni fa, con la nascita di tante piccole aziende locali e di consorzi di produttori. In particolare il turismo che ruota intorno al vino ed ai percorsi connessi ( vigne e cantine ),i weekend gastronomici alla riscoperta dei sapori e delle tradizioni, rappresentano un fenomeno culturale e sociologico che deve però essere sostenuto da un percorso di valorizzazione reale.

I produttori, i consorzi, le istituzioni, devono tutelare le tipicità dei nostri cibi per preservali dalle contraffazioni. Al tempo stesso le iniziative di promozione contribuiscono ad aumentarne la conoscenza e la diffusione. Su questo solco Gaetavola lancia questa VII edizione de "La Tiella" con l'idea di avvicinare sempre più persone ad un consumo alimentare consapevole,supportato dalla conoscenza delle origini dei cibi e dal valore di una sana convivialità, e specialmente stimolare una produzione legata alla tradizione ed all'utilizzo di materie prime locali.

luigi_lombardi.jpgSi comincia Venerdi 21 dalle ore 18,00 con inizio delle degustazioni Intorno alle 18,30 nei due stand/cucina reinterpretazioni della tiella e dei suoi ingredienti a cura della Federazione Italiana Cuochi Sez. di Latina coordinati dal Professor Lombardi e "La Tiella in diretta" preparata da Carlo Avallone.

Sabato 22 mattina dedicata, dalle ore 9,00, alla IV edizione della "Scuola di Tradizioni" , le tradizioni gastronomiche della nostra città spiegate ai bambini. Partecipa la scuola primaria "Sebastiano Conca" di Gaeta. I bambini avranno la possibilità di conoscere da vicino tutti gli ingredienti necessari e la preparazione della "tiella" e delle "alici salate", e poi con l'aiuto di esperte massaie e dei giovani cuochi dell' Istituto Alberghiero di Formia. potranno prepare e cucinare delle piccole tielle da portare a casa.

tiella_01.jpgLa sera alle 18,00 apertura degli stand e alle 18,30 " La Tiella in diretta" stavolta a cura delle Massaie di Gaeta, vere e uniche custodi dei segreti dell'antica ricetta, che mostreranno l'arte della stesura della sua sottilissima pasta e le modalità di preparazione dei suoi vari ripieni. Ad accompagnare le degustazioni di tiella, olive e alici, la vera novità di quest'anno, il vino Lambrusco e Lancellotta dell'Az. Agricola Vittorio Cottafavi di Campagnola Emilia (RE). Il produttore per accontentare al meglio tutto il pubblico presente proporrà tutta la gamma dei suoi vini mossi e fermi. A completare l'offerta del beverage la birra servita dal Bar Triestina e dalla Taverna di Mino. Colonna sonora dei due giorni di manifestazione "La musica felice" di DJ Max Guadalaxara.

Écrit par : zappatore | 21/05/2010

Pour Mr Camélio voici l'origine de la tielle


Home
Storia e leggenda della Tiella di Gaeta E-mail
Scritto da SILVIO SCOTTI - Responsabile Comunicazione Esterna Associazione di Promozione Sociale Gaetavola
tiella_logo.jpgGaeta 21 maggio 2010 - In occasione dell'apertura della VII edizione della manifestazione de "La Tiella, l'oliva e le alici di Gaeta" ( 21/22 MAGGIO ) l'associazione Gaetavola organizzatrice dell'evento propone dopo una accurata ricerca storica la propria "versione dei fatti" sull'origine di questo piatto della tradizione gastronomica gaetana.

La tiella di Gaeta ha origini antiche e nasce da un luogo ricco di tradizioni gastronomiche, e da un territorio che produceva delle varietà notevoli di prodotti agricoli. Inoltre non possiamo trascurare certamente la posizione geografica, l'orografia e le opportunità provenienti da ricchi commerci e dal celeberrimo porto, oltre a essere stata Gaeta terra di confine e d'immigrazione per centinaia di anni.

Infatti, la tiella nasce da una storia di emigrazione, da un incontro culturale e da contaminazioni linguistiche e gastronomiche.

Tutto ebbe inizio nel 1508, quando Ferdinando il Cattolico diede inizio con la somma di 100.000 ducati ai lavori di ampliamento delle fortificazioni della città con la costruzione di un nuovo fronte di terra, i bastioni furono ultimati nel 1538 dall'Imperatore Carlo V.

I due sovrani compresero l'importanza d'inglobare nella cinta muraria di Gaeta anche Monte Orlando, per rendere la fortezza imprendibile, in quanto l'altura, dominando la città vecchia, era stata spesso elemento di vantaggio per gli assedianti.

Il nuovo fronte di terra si estendeva dal monastero della Trinità fino alla Porta Carlo V. Questa costruzione, che oggi si definirebbe una "grande Opera", richiedeva numerosa manodopera, per cui furono reclutati oltre ai lavoratori locali circa 500 scalpellini pugliesi per lavorare la pietra, elemento principale per la costruzione dei poderosi bastioni.

Molti di questi scalpellini furono seguiti anche dalle loro famiglie, che si stabilirono nel borgo di Gaeta, creando così contaminazioni culturali e linguistiche. Ne è riprova il fatto che molti cognomi degli abitanti del borgo si trovano anche in Puglia, e che il dialetto del Borgo è molto differente sia da quello della città vecchia che da quello delle città limitrofe, avendo delle somiglianze con i dialetti pugliesi. Quando s'incontrano genti provenienti da luoghi diversi, forse è proprio il modo di cucinare che subisce le contaminazioni maggiori: infatti, è proprio in questo contesto, attraverso la fusione di questi due "mondi", che nasce la tiella così come la conosciamo.

Molto affascinante rimane comunque la leggenda sulla nascita della tiella, che lo attribuisce al giovane Ferdinando IV di Borbone (1751 - 1825). Ferdinando non era destinato a regnare, ma per cause particolari si trovò a essere re a soli otto anni.

Fu un sovrano con abitudini popolari, dotato di buon senso e di attaccamento al suo popolo. Un re certamente particolare: infatti, sin da bambino amava stare in mezzo alle persone comuni, con le quali si divertiva in giochi popolari. Usava vestirsi indossando semplici indumenti, in modo da confondersi con il suo popolo. Ed è proprio per questo modo di fare, che il giovane re un giorno, sotto mentite spoglie, girovagando nel borgo di Gaeta vide una massaia che preparava l'impasto per il pane: stimolato dalla fame (...o dalla bella donna) chiese alla popolana di poterla aiutare.

La signora acconsentì e il re le chiese di stendere la pasta sottile e di metterla in una teglia di rame, le fece aggiungere della scarola cotta che la massaia aveva pronta in una in una zuppiera sul tavolo, olio e olive di Gaeta, le fece stendere un altro disco di pasta per chiudere il tutto per poi poterla infornare. È così che si racconta nella leggenda la nascita della tiella di Gaeta. Anche se, come spesso accade in molti racconti antichi, le male lingue ci misero lo zampino e dissero che il re in quell'ambiente reso tiepido per il calore del forno trascorse un bel momento in compagnia della bella popolana, aspettando la cottura della pietanza da lui inventata

Eh oui

Écrit par : Zappatore | 22/05/2010

quand je reverrais ma mamée,au paradis,je lui dirai:tu n'es pas gaetanasa,donc tu ne faisais pas des tielles(comme ta mère te l'avait appris, sa mère avant elle...etc.etc...)mais simplement une"tourte"aux pouffres:ça va la faire bcp rire!!la"menestre"avec la scarole cuite,l'ail,le piment et l'anchois pilé non plus !elle va se faire bcp de souci pour sa petitoune,et pour me soigner elle va me dire:"tè,assieds-toi,je te fais une réchauffer une assiette de macaronade,mais là je lui dirais ""ce n'est peut-être pas la vraie ,tu n'es pas du bon village,je sais pas moi c'est peut-être francese ce plat et là à coup sûr,elle va pleurer...

Écrit par : la piccina | 22/05/2010

@ la piccina

Mr Camélio et moi-même n'avons jamais affirmer que pour faire de bonne tielle il faut-être du bon village (Gaeta) Nous avons simplement dit que la tielle est un plat de GAETA et que seule la ville de Gaeta fabrique des tielles en Italie. Les autres tielles qu'elles soient agathoise, frontignan, sétoise etc ne sont que des copies cela n'empeche pas votre grand mère et votre mère de faire de bonnes tielles. Quand a la macaronade (qui n'est pas un plat italien) réchauffer est meilleur le lendemain que le jour même, même les haricots avec la sêche farcie..

Eh oui

Eh oui

Écrit par : zappatore | 22/05/2010

De toute façon la Tielle la meilleure Tielle c'est celle que fait ma maman avec du feu bien sur (piment)et un Litre de rosé .
Et la Tielle avec des filets de sardine à la place du poufre vous connaissez?

Écrit par : le medze paille | 22/05/2010

Non non

la meilleure c'était celle de ma mère que l'on portait au four de mandagot .... et depuis qu'elle n'est plus là (ma mère) je me suis mis à celle de Carmen ... et maintenant que CArmen est partie je ne mange que celle de Danièle.

La tielle c'est ça ! et rien d'autre

Écrit par : chargé des commissions | 22/05/2010

c'est comme la macaronade la meilleure c'est celle de nos mères.

Écrit par : le medze paille | 22/05/2010

Eh bé c'est vos femmes qui doivent être contentes!
Enfin, si elles ont fait des enfants, elles peuvent toujours se consoler en attendant de devenir leur "reine de la tielle" à eux!

Écrit par : Kiki | 23/05/2010

la mamma è la mamma poi vengono le ragazze.

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 23/05/2010

Nos épouses on les aime .... à la folie

comme la tielle

Écrit par : roumagnole de sete | 23/05/2010

la macaronnade la mieux, c'est celle de ma mamie !

Écrit par : Ju | 24/05/2010

Ju,

La Macaronade n’est pas ce que vous mangiez le dimanche chez les Gomez. Il n'y pas de riz, de gambas, de moules et de petits pois dans la Macaronade. Tu confonds sûrement avec la Paîola.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/05/2010

@ JU

je ne suis pas toujours d accord avec Jean Louis mais là je crois qu'il a raison

Écrit par : chargé des commissions | 24/05/2010

je vous l avais dit : c'est pas possible !

D'autant plus que l'apéro était autorisé donc ininteressant .... enfin c'est simple

Écrit par : chargé des commissions | 24/05/2010

On considère les autres suivant son propre comportement, quelqu'un de sobre autorise l'eau à volonté.

Ils partirent plus de 900, n'eurent pas besoin de prompt renfort pour se trouver 25 en arrivant au Pouffre. 25 poivrots représentants et résumant la philosophie de la municipalité de Sète.


Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 24/05/2010

désolée : Je suis issue d'un bon petit mix espagnol... moi pas comprendre italien !!!
Je viens d'apprendre en lisant Midi Libre en ligne que mon petit frere y était. 25... z'étaient 300 inscrits sur le groupe !
et vous, vous y étiez, les jeunes ?

Écrit par : Ju | 24/05/2010

@ Ju

NOUS, nous étions à l'apéro des "Fache broute" pas des "Fesse Bouc"

Écrit par : chargé des commissions | 24/05/2010

J'ai raté l' Apéro Géant de Facebook,c' est ballot!
Promis le prochain ,j'y vais.

Écrit par : utop | 24/05/2010

Nous ne pouvons aimer nos épouses qu'autant que la Tielle ou la Macaronade car aucune femme ne fera ce qu'une mère fait pour ses enfants.

Écrit par : le medze paille | 24/05/2010

Les commentaires sont fermés.