Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2010

ImageSingulières c'est parti jusqu'au 30 Mai 2010

Depuis hier soir, à Sète, le rendez vous photographique "imageSingulières" à démarré.

 http://www.imagesingulieres.com/

 imagesingulières 2010.jpg

Malgré 14 expositions, 9 lieux, 3 soirées de projection, des rencontres, des signatures de livres .... et près de 3 semaines d' ImageSingulières à Sète,

Vous ne verrez pas (clin d'œil à gilles Favier photographe-jouteur)

- la photo du lampadaire du Quartier Haut de Sète

(ce lampadaire à disparu dans le courant du mois d'août 2009 - enlevé par les services municipaux)

promesses dangereuses lampadaire modif.JPG

 - la photo de la chambre « off » de la rue Jean Vilar

Matelat chambre off SP_A1083 modifiée.JPG

 - et bien d'autres photos que nous ne diffuseront pas pour éviter la concurrence.

Comme d'hab ... pour agrandir les photos, cliquez dessus !

Commentaires

trouvé, le lampadaire
http://seteici.midiblogs.com/archive/2010/05/14/le-lampadaire.html
je vous le rapporte ?

Écrit par : ju | 14/05/2010

non c'est pas lui !

Écrit par : chargé des commissions | 14/05/2010

Nous ne le verrons plus le lampadaire du quartier haut. Il fait parti du butin de l'opération main basse sur la ville.


Pour les cinéphiles « Main basse sur la ville » est un film italien de Francesco Rosi, titre original « Le mani sulla città » traduction « les mains sur la ville », titre qui est plus réaliste que le titre français.

L’intrigue est simple : sous l’impulsion d’entrepreneurs, la municipalité de Naples transforme des terrains agricoles en terrains constructibles. Les spéculateurs construisent sans précaution et le chantier provoque l’écroulement des maisons et des morts.

Bien évidemment toute ressemblance avec des personnes ou des lieux existants ou ayant existés ne serait que pure coïncidence.


Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 15/05/2010

Cette photo du lampadaire me rappelle quelques souvenirs, quand je vois ces personnes dans les escaliers, je me souviens des bagarres entre le Quartier Haut et La Perriere

Eh oui.

Écrit par : zappatore | 15/05/2010

qu'est ce qu'on t as mis sur la tête.

on jetait le pisaou de la rue villaret joyeuse ves la perrière.

Écrit par : lequartierhaut | 15/05/2010

Mr le chargé de commissions

Après avoir regarder avec attention la photo, je me suis aperçu que le lampadaire n'est pas au Quartier haut mais dans les escaliers allant ou venant de la Pérrière. Je suis aller à la Mairie est le responsable du cadastre m'a confirmer que ce lampadaire n'est pas le lampadaire du Quartier Haut, mais plutôt celui de la Pérrière. De ce fait je suis aller voir un avocat célébre qui après avoir vu la photo ma conseiller de vous assigner en tribunal pour usurpation d'identité (lampadaire du quartier haut au lieu de lampadaire de la pérrière) surtout en plein débat sur l'identité nationale. Affaire très grave en cours

Eh oui

Écrit par : zappatore | 15/05/2010

Monsieur Zappatore,

Compte tenu de vos accusations je vous informe que les escaliers qui descendent à la Perrière font partie intégrante de l'hospitalet et par conséquent du Quartier Haut.

Ceci étant recevez mes plus expresses réserves pour les suites contentieuses que je compte donner à cette affaire.

Avec mes sincères salutations

Écrit par : chargé des commissions | 15/05/2010

Non Monsieur les escaliers ne font pas partie du quartier Haut.Le lampadaire est a dix escaliers de l'entrée du quartier haut. De ce fait pour vous être agréable et pour ne pas etre polémique avec vous je dirai que le lampadaire est en terrain neutre. seulement pour vous être agréable

Eh oui

Écrit par : zappatore | 15/05/2010

Avant de savoir si le lampadaire était (puisqu'il a été dérobé vilainement) à un quartier ou à l'autre, faut-il déterminer si les escaliers qu'il éclairait, descendait à la Pérrière ou montait au Quartier Haut.

Quant au maire consultait sur la disparition de la source lumineuse. Il a donnait une explication [comme à son habitude rejetant les fautes actuelles sur ses prédécesseurs] il a démontré qu’Honoré Euzet serait mis en cause dans cette sombre affaire, en effet ce dernier fut maire de Sète de 1877 à 1883 et nous subirions encore les séquelles de son passage à la tête de notre municipalité.


Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 16/05/2010

encore lui !

Écrit par : chargé des commissions | 16/05/2010

@ JLC.... t'avais quel âge en 1983 ?
Vas-y fais moi rêver !

Écrit par : Ju | 16/05/2010

merde ! c'étais 100 ans avant !
@JLC, je retire ma question... tu devais être presque né mais pas encore !

Écrit par : ju | 16/05/2010

Ju,

En 1883 et non en 1983, quant à mon âge dans ma tête j'ai toujours 20 ans, physiquement fait le compte, je suis né quand le dernier siècle avait 50 ans.

Ce siècle avait deux ans ! Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi.

Victor Hugo

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 16/05/2010

Les escaliers font partie intégrante du quartier haut.
Les gens de la perriere n'y ont jamais eu accés.
Dés qu'il y avait une tentative il recevait les pierres de l'hospitalet
C'était la revanche entre les gaetans qui nous avaient isolé la haut et les calabrais et cetaraises qui se révoltaient
Déjà l'identité et les différences .
"Voyager, c est bien utile,ça fait travailler l'imagination. Tout le reste n'est que déception et fatigue.
Notre voyage à nous est entièrement imaginaire.Voila sa force.
Et puis tout le monde peut en faire autant. Il suffit de fermer les yeux"
Essayez il va revenir le candélbre

Écrit par : ann | 17/05/2010

@ JLC, tiens, je l'avais appris au lycée, ce texte, avec Mme Gayrau à Paul Va.

Écrit par : Ju | 17/05/2010

Pour Ann,le sort était le même pour ceux du souras bas ou d'ailleurs sans aucune pensée raciste ou originelle.

Écrit par : le medze paille | 18/05/2010

Bien sur Medze Paille la vie était dure qu ils viennent d'un coté ou de l'autre.
Il y a pas mal de documents sur le sujet et un excellent livre sur les revoltes contre les italiens à Aigues-mortes

Écrit par : ann | 20/05/2010

Ann,tu ne coprends pas il ni avait aucune révolte seul le jeu ou la conneries d'enfants,c'est tout.
Ne cherchez pas d'histoires ou il ni en a pas,que ce soit à Aïgues-mortes ou au Quartier Haut,aujourd'hui ou hier.

Écrit par : le medze paille | 21/05/2010

Les commentaires sont fermés.