Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/02/2010

vai t'en cagar a Bruxelles e porta me la clau

Dans un élogieux article de Midi Libre (notre hébergeur préféré) le 13/02/2010. Nous apprenons que "Le maire de Sète vient d'être installé au Comité des Régions, à Bruxelles, pour un mandat de cinq ans ". Il y a même trouvé les clés.

Après ce petit rappel des faits suit le développement du qui, quoi, comment, pourquoi.

Et nous apprenons en fin d'article que :

(.....)"La vraie politique, elle est là ! Le reste, c'est du cinéma.

Ne craignez-vous pas que les Sétois vous reprochent de vous éloigner de leurs préoccupations ?

Quand j'obtiens des subventions pour le panoramique de Saint-Clair, je défends les intérêts des Sétois. Je préfère financer un projet avec l'argent de Bruxelles qu'avec celui des contribuables. L'Europe peut intervenir dans de nombreux domaines. Il suffit de savoir s'y prendre"

Ce dernier paragraphe à son importance :

On apprend que la vrai politique est à Bruxelles. Alors qu Sète c'est du Cinéma (on s'en doutait mais il fallait l'entendre)

On apprend que notre « Maire qui est à Bruxelles » préfère financer les projets avec l'argent de Bruxelles plutôt qu'avec l'argent des contribuables.

C’est nouveau, l’argent de Bruxelles tombe du ciel et l'argent des contribuables Sétois pue le pâté de campagne.

S‘il pouvait nous rembourser les Impôts que nous avons payé ça serait super.

Ce que l’on ne nous dit pas c’est comment il va faire ?

- pour diminuer le poids de la dette par habitant qui est  passée de 1656 euros en 1999 à 1765 euros par habitant en 2007.

- pour diminuer la fiscalité qui a augmenté de 48.80% de 2001 à 2008

- pour rentrer dans la norme. Dans les villes de 20000 à 50000 habitants, 515 euros sont pris dans la poche des contribuables. A Sète c'est 859 euros.

Pour la petite histoire de Sète, nous savions que les Sétois naissaient dans les choux, mais delà à trouver des sous dans les choux de Bruxelles .... Fallait le dire !

choux-de-bruxelles.jpg
Sous de Bruxelles

Commentaires

L'argent de Bruxelles comme dit notre maire, est de l'argent venant essentiellement des droits de douane à l'importation et qui ne rentre pas dans le budget de l'état. Par conséquence cette argent manque et la compensation est bien prélevée dans la poche des contribuables et il si connais le bougre depuis qu'il est maire tu peux retourner les poches des sétois, tu n'as même pas une petite pièce de monnaie qui tombe. Il faut le nourrir avec les frais de bouche, un peu comme louis XIV à Versailles, ça il fallait avoir le culot de le faire.

Notre maire aime la Belgique, c'est grâce à ce pays et au Canada qu'il a été médecin après ses échecs successifs en France.

Écrit par : Jean-Louis CAAMELIO | 16/02/2010

rien compris à ce qu'écrit Camelio.

l'argent distribué à Bruxelles c'est juste de l'impôt. Et forcément ce qui est filé à Commeinhes ne l'est pas à un autre.


Par contre, je suis amusé par le mode de nomination. L'Etat UMP continue à distribuer les hochets à ses enfants.
Et tout autant amusé par le traitement rédactionnel de Midi Libre et son iconographie. (les photos)
Dans le cas Frêche et Commeinhes, que je connais assez bien, cet ex-grand journal régional a abandonné tout sens critique. C'est moche la décadence. :o)

Écrit par : cricri | 16/02/2010

A la lecture de l'"article élogieux" (gentil ? complaisant ?) de Midi Libre (je m'en moque, ce n'est pas mon hébergeur... lol) et de ce post de notre bienveillant Vicomte, plusieurs choses m'interpellent et me turlupinent.

Tout d'abord, si mes souvenirs sont exacts -et ils le sont-, le maire actuel de la (ex-?)belle Ville de Sète lorsqu'il s'était présenté au suffrage des acteurs de cinéma que sont les Sétois nous avait assuré qu'il était et resterait apolitique (ce qui du point de vue de l'étymologie pose quand même bien des questions) et surtout que seule Sète l'intéressait. Depuis ces belles paroles de 2001 (et oui, 9 ans déjà !!!), l'une de ses premières actions a été d'adhérer à l'UMP et une autre a été de se présenter aux élections législatives (en tant que suppléant certes mais on commence déjà à s'éloigner sensiblement de Sète, non ?).
Et voilà que maintenant, un de nos quotidiens sétois nous apprend qu'il va poser ses fonds de pantalons du côté de Bruxelles. Bien sûr qu'il y sera de temps en temps question de sujets concernant la Méditerranée mais de temps en temps seulement. On peut même lire dans le même article l'intervention suivante de notre premier magistrat : "Je vais siéger dans les commissions Ressources naturelles et Environnement. A ce titre, je vais pouvoir défendre les intérêts des pêcheurs quand ils sont concernés par une réglementation européenne et je regarderai également de près tout ce qui touche au tourisme". Bien bien. Et qu'en est-il de l'Etang de Thau et de ses conchyliculteurs et petits métiers ? On continue le classement de l'étang en catégorie B comme voulu par le précédent Préfet de Région (je ne connais pas la position de l'actuel) et soutenu par le maire de Sète pour justement pouvoir développer le tourisme comme voulu par le nouveau mandaté à Bruxelles ? Et comme ça, les artisans de l'Etang pourront finir dans un musée, comme l'a promis l'actuel Président de Région soutenu par l'actuel maire de Sète et soutien de ce même maire de Sète...

Enfin, "Le maire de Sète vient d'être installé au Comité des Régions, à Bruxelles, pour un mandat de cinq ans". Nous sommes en 2010. 2010 + 5 ans = 2015. Les prochaines élections municipales n'ont-elles pas lieu en 2014 ? A moins qu'il soit sûr d'être réré-élu ou qu'il ait déjà des informations sur un nouveau report de la date...

Écrit par : ZeToub | 16/02/2010

Cricri,

Tu ne comprends pas, car tu vois la redistribution, moi je vois le prélévement.

Écrit par : Jean-Louis CAAMELIO | 16/02/2010

Vraiment il comprend rien ce cricri :)

Jean Louis: les droits de douane c'est pas un impôt au même titre que par exemple la TVA ?

Écrit par : Marion Devineau | 16/02/2010

Marion,

Pourtant les droits de douane sont prélevés comme en matière de TVA qui elle n'est pas une ressource européenne, les DD rentrent dans l'assiette de la TVA et à la fin comme tout impôt c'est le dernier maillon, le consommateur qui paye la note.

Ex : Une marchandise importé par un consommateur sétois vaut 1000 € pour simplification livrée frontière donc coût du transport compris. Elle supporte des DD à 10 % et une TVA à 19, 60 %.

DD = 100 € (transmis à la communauté)

assiette TVA : 1000 € + 100 € (DD) = 1100 € x 19,6 % (TAUX TVA) = 215,6 arrondi à 215 €

En admettant que la chaîne TVA s'arrête là, le consommateur/contribuable sétois va payer 315 € décomposés en 100 € à Bruxelles comme dit notre maire et 215 € à l'état français.

Le Maire nous a dit que rien n'était pris dans la poche des sétois. Il a raison si les sétois refusent de consommer des produits d'importation, dans le cas contraire, ils sont lourdement imposés.

Écrit par : Jean-Louis CAAMELIO | 16/02/2010

La Jean Louis nous sommes complet ! tu as éclairé notre lanterne.

Donc dire que les sétois sont exclus des "Sous de Bruxelles" est un contre vérité ?

Écrit par : chargé des commissions | 16/02/2010

Pour en revenir à Zétoub

C'est sur que l'étang de thau a du soucis à se faire et les conchylicuteurs avec, et les petits métiers aussi comme félicie.

"comme dirait l'autre, il ne faut pas bétonner sauf pour construire des Marina's pour les bronzes culs"

Écrit par : chargé des commissions | 16/02/2010

Vous parlez de DD et de TVA, le calcul de Mr JLC est clair et exat. Mais Mr le Maire est-il rénumérer ???? c'est une question importante car en plus c'est nous les sétois qui le payons avec les DD et la TVA

Écrit par : Zappatore | 16/02/2010

Non il ne sera pas rémunéré pour cette fonction.

il aura ses frais de déplacement et ses frais de bouche remboursés.

Ce n'est pas des rémunérations. C'est du travailler plus pour être remboursé plus

Écrit par : chargé des commissions | 16/02/2010

Je le pense, il est aussi grassement défrayé quand il se rend à Bruxelles, la part frais de bouche va elle être déduite de celle octroyée par la ville ou bien y aura-t-il cumul, va devoir manger deux fois par repas le brave homme. Les frais ne sont pas imposables, mais ce qui est mieux avec la communauté est que les salaires et les émoluments, non plus.

Écrit par : Jean-Louis CAAMELIO | 16/02/2010

S'il mange a Bruxelles et en plus pendant 3 jours aux repas des anciens, il va devenir Mr Foldingue il pourra rivaliser avec Evangelisti pour la St louis, ou il va partir au Maroc pour faire une cure de thalasso

Écrit par : Zappatore | 16/02/2010

il n'est pas obligé de grossir, vous devenez nul.

il peut capitaliser pour la retraite.

Écrit par : roumagnole de sete | 16/02/2010

Régions (Journal herault tribune)
François Commeinhes a pris ses fonctions au Comité des Régions

Le maire de Séte ( Hérault ) François Commeinhes fait désormais partie des 24 membres de la délégation française du Comité des régions.

Cette délégation, dont les membres ont été renouvelés en janvier pour une période de 5 ans par le Conseil de l’Union européenne après avoir été désignés par le gouvernement sur proposition nationale d’élus locaux, a été installée le 2 février au ministère de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire.

François Commeinhes est ainsi devenu le seul représentant politique de l’Hérault à siéger dans une instance européenne. Les 9 et 10 février derniers, il s’est rendu à Bruxelles en compagnie des 344 présidents de région, députés, maires et conseillers généraux de toute l’Europe, pour élire les nouveaux chefs de file, débattre des priorités politiques des collectivités locales et régionales européennes pour les cinq prochaines années, et notamment de l’avenir de la politique régionale, en présence de Manuel Chalves Gonzalez, troisième vice-président du gouvernement espagnol.

A cette occasion, François Commeinhes a été nommé membre de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE), et de la Commission des ressources naturelles (NAT), qui est notamment en charge des questions liées à la pêche. En effet, il compte parmi les 8 membres de la délégation française qui occupent un siège de titulaire dans l’une des 6 commissions qui ont pour tâche de préparer les sessions plénières.

Le Comité des régions

Le Comité des régions est l'assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne. La mission de ses 344 membres originaires des 27 États membres consiste à associer les collectivités locales et régionales et les populations qu'elles représentent au processus décisionnel de l'UE et à les informer sur les politiques communautaires.

La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont tenus de consulter le Comité dans les domaines politiques concernant les régions et les villes. Le Comité des régions peut également saisir la Cour européenne de justice en cas de violation de ses droits ou bien s'il estime qu'un texte de loi de l'UE viole le principe de subsidiarité ou ne respecte pas les compétences des collectivités locales et régionales.

http://nsm02.casimages.com/img/2010/02/12 (herault tribune)/100212101448885035423995.jpg

Écrit par : zappatore | 16/02/2010

Permettez moi de rectifier un petit peu l'assiette de contribution des recettes du budget de la CE

"Les dépenses de l’Union sont limitées par les traités. Le budget de l'UE ne doit pas être en déficit, ce qui signifie que les recettes doivent couvrir le coût total de l’ensemble des activités. Ces recettes, ou revenus, proviennent de trois sources principales : les droits à l'importation, une part de la base TVA de chaque État membre et une autre contribution des États membres fondée sur leur revenu national brut (RNB).

Le montant qui peut être mis à la disposition de l'Union est limité en vertu d’un accord des États membres et des parlements. Ce plafond est actuellement fixé à 1,24 % du revenu national brut de l'Union pour les paiements effectués au titre du budget communautaire. Par comparaison, une part d’environ 45% du revenu national brut de l'Union est affectée aux dépenses publiques nationales, régionales et locales dans les États membres".

A part cela les nuits bruxelloises sont de hauts niveaux

Écrit par : ann | 17/02/2010

Au moins là bas personne ne le connais et du fait on est pas ridicule de l'avoir comme premier magistrat de la ville alors:CHHHHHUUUUUUTTTT;
Il faut qu'il mange et boive beaucoup comme ça pendant qu'il a la bouche pleine il ne dit pas de conneries.

Écrit par : le mezze paille | 17/02/2010

de toute façon, on sait pourquoi il y va.... le specheurs, c'est que dalle !
bétonons, bétonons, bétonons ! c'est le mot d'ordre !
C'est pour ça qu'il va chercher des sous, pas pour créer de l'emploi !

Écrit par : Ju | 17/02/2010

JU;ça c'est de l'analyse !

Écrit par : le medze paille | 17/02/2010

Les commentaires sont fermés.