Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2010

conclusion du débat sur l'identité Sétoise

 

"la perfection ne se définie pas ! elle s'acquiert"

Merci à tous les gabache-italo-arabesque-ispano-andalou- qui ont bien voulu participer à ce débat et jouer le jeu.

courronne couleur.JPG

Commentaires

Y'a pas que les gabache-italo-ispano-andalou qui ont participé au débat: je suis pas un cafard, mais je connais au moins un lyonnais qui a posté!...

Écrit par : Kik Tapioca | 09/01/2010

Citez vos sources chers amis.
Bien le bonjour à "môssieu le Lyonez"
As t'il assisté à la fête des illuminés?

Écrit par : fab | 09/01/2010

Oups, des illuminations.
Pour les illuminés, pas besoin d'aller à Lyon, n'est ce pas!

Écrit par : fab | 09/01/2010

@ KIKI

tout ce qui se trouve au nord de Sète est compris dans le mot : GABACHE ....... mais sans être péjoratif

Écrit par : chargé des commissions | 10/01/2010

SVP ne soyons pas hypocrites Mr le chargé, Gabache c est péjoratif et peut être méprisant

Écrit par : ann | 11/01/2010

SVP ne soyons pas hypocrites Mr le chargé, Gabache c est péjoratif et peut être méprisant

Écrit par : ann | 11/01/2010

Pour moi, Gabache est tout ce qui n'est pas catalan et plus spécialement les audois. Effectivement c'est assez méprisant de la part des catalans.

Écrit par : Jean-Louis CAAMELIO | 11/01/2010

dans les hauts cantons ils nous traitent de païbassol..... et on comprend bien ce que ça veut dire.

Écrit par : Marion | 11/01/2010

bon une mise au point ! dans le sete a dire de raymond coves.

GABACHE (prononcer bat'tche)(de l'occitan gavach : montagnard rustre) Nom masculin 1° ) init. celui qui n'est pas du pays, le barbare. Voir Estranger. 2° par ext. souvent pejoratif. Péquenot, paysan, gitan (comme archétype du mauvais gout vestimentaire). "arrête de t'habiller comme un gabache, tu me fais honte ! ..... ect ect.

Donc si je l'emploie et si je dis que ce n'est pas péjoratif, hé bè donc !!! ça ne l'est pas

Et puis le chargé de commission, quand il est chargé de la propagande il a toujours raison. (lire Sète.fr n°71)

Alez les copains .........

Écrit par : chargé des commissions | 11/01/2010

Voilà cela confirme l'identité Sétoise les néos Sétois ne savent pas faire la difference entre un gabach' et une bagache.Pourtant ils mangent les brochettes au Social.
Jean Louis à toi si tu le veux,autrement il n'ont qu'a chercher dans le petit Robert (de Sète).
Amitiés aux vrais de Sète de droite ou de gauche mais aux vrais de Sète .
Marion s'il te plais laisses nous entre nous et vas galéger avec les alsaciens d'alsaces ou de St Tiberry.

Écrit par : le medze paille | 11/01/2010

Cousi,

Les bagaches se retrouvent après avoir passé les ponts et je n’ai jamais confondu sauter en parachute et sauter dans un char à utes comme disait un vieil indien du Colorado.

Quant à gabatche je ne conteste nullement la définition, mais à part l'exemple donné par Loulou, le mot est peut utilisé à Sète.

Alors qu'il est constamment dans la bouche des catalans français quant-ils parlent de leur voisin de l'Aude. Ils vont, eux habitants de la Catalogne, jusqu’à nommer ce département "La Gabathchie".

Je pense qu’une étude approfondie sur le sujet pourrait être faîte après la création d’une commission Séto-Catalanne.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 11/01/2010

tu viens de prouver brillamment, medze, que tout débat sur l'identité, ouvre hélas, la porte au repli sur soi, au communitarisme et à l'agressivité.

Écrit par : Marion | 12/01/2010

je l'ai toujours aussi entendu de manière péjorative...
@ marion : c'est clair qu'il y en a certains, ça leur ferait du bien de voyager !
@tous : faut pas oublier qu'on a deux bras, deux jambes, une tete, des orteils gelés quand on a froid et des poils aux jambes !
on est de gens, des humains, des truc s qui vivent avant d'etre,d'ici, d'ailleurs, sétois, cons, ou les deux à la fois...

Écrit par : ju | 12/01/2010

Lundi il y avait la projection d'un film chilien au Comoedia organisait par Salsa dans le cadre de la semaine chilienne.
Le film "HUACHO", que l'on pourrait traduire par gabache, montraitla vie d une famille de paysan qui correspondait à la définition de SETEADIRE.
Tout cela pour vous dire que plus de cent personnes ont assisté à cette projection dans une salle sans chauffage.
Je pose la question du minimum de confort et de respect que devrait nous offrir ces salles.
Bien sur, il doit y avoir des pb économiques mais ne doit on pas aider cet espace de culture populaire au m^me titre que les clubs sportifs ?
Qu'en pensez vous avant que l'on nous traite de gabache de la toile

Écrit par : ann | 12/01/2010

Pour la culture trop tard, nous avons donné tout le pognon à l'orpailleuse Maïthé. Il faudra se geler en atendant de se mettre aux vers.

Etonnant ? Non !

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 12/01/2010

Les commentaires sont fermés.