Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/09/2009

La circulation à Sète : Attention danger !

La privatisation de certaines artères, avec notamment la mise en sens unique de la rue Jean Vilar,

La bétonisation de certains secteurs environnants comme les métairies, la corniche,

La circulation du petit train  dans les artères principales,

la disparition des chicanes pour arrêts de bus digne de ce nom, (secteur leclerc et corniche)

le ramassage des ordures ménagères aux heures de pointe.

font que la circulation en véhicule moteur devient le parcours du combattant.

Les logements de la carrière de ramassis, lorsqu’ils vont être habités, ne vont pas arranger les choses.

En attendant la réalisation des promesses électorales :

Écoutez comme c‘est beau

« Se déplacer : Bien vivre la ville au quotidien, c‘est aussi améliorer la voirie, développer les pistes cyclables, les liaisons avec les communes voisines, le transport en commun, créer une navette fluviale gare-centre, » (paroles, paroles, paroles .....de Monsieur François Commeinhes)

Les véhicules motorisés empruntent de plus en plus les chemins de Saint Clair :

- montée de Saint clair

 - chemin de la craque,

 - chemin des pierres blanches,

 - montée des pierres blanches

 - avenue du tennis .....

Ils empruntent souvent à très grande vitesse, ces voies de circulation accidentées, non équipées de trottoirs, de ralentisseurs, voire même de signalisations adaptées.

L’accident grave est pour demain ............

Un groupe de riverains du chemin de la craque vient d’attirer l’attention des services compétents avec une signalisation de fortune.

Notre R.S.F. (Reporter Sans Figure) vous laisse le soin de la découvrir voire même de l’amplifier.

vitesse chemin de la craque SP_A0850.jpg

 photo collection vicomtes de brageole

 

 

Commentaires

Moi je suis surpris de voir que la presse locale n'en parle pas.

Enfin surpris c'est un peut fort ... mais quand même, quand c'est le bordel, moi je pense qu'il faut le dire.

Et l'intéret général alors ????

Écrit par : roumagnole | 11/09/2009

quid de la rue de la pipe ?

Écrit par : Ju | 12/09/2009

quand tu habites au Château Vert, c'est devenu un réflexe en été de passer par Saint Clair pour te rendre du Centre ville à chez toi.

Mais c'est vrai que c'est pas fait pour ça.

Une solution : en été il faut mettre les Saint-Clairiens à l'abri en les relogeant à l'Ile de Thau qui comme on sait ne compte qu'une entrée-sortie.
Les îliens seront eux hébergés dans les baraquettes de Saint Clair.

Écrit par : cricri | 12/09/2009

La circulation est sinueuse comme les affaires de la ville.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 13/09/2009

@ ju

effectivement rue de la pipe c est aussi le même boxon.

Y a des glands qui descendent à toute vitesse ....

Écrit par : chargé des commissions | 13/09/2009

Alors ça c'est malin!

Écrit par : kiki | 13/09/2009

Et encore c'est rien, comparé à noeud les mines
bon kiki je reconnais....mais je peux pas m'en empêcher

Écrit par : Curieux | 13/09/2009

Et dans le Port, elle est de combien la vitesse limitée : 3 ou 5 nœuds ?

Écrit par : cricri | 14/09/2009

rubrique petites annonces:
Le mur de la photo est superbe, qui pourrait m'aider à remonter le mien qui vient de s'écrouler.

Écrit par : ann | 14/09/2009

Cricri,

Dans mes souvenirs de vieux laboureur des mers,la vitesse maximale autorisée dans les vrais ports et de 5 noeuds, exemple le port de Séte. Mais les ports de plaisance peuvent la réduire, elle est généralement de 3 noeuds chez eux, voire si mes souvenirs sont exact de 2,5 noeuds aux Saintes maries de la mer. Pour convertir rapidement les petites vitesses en kilomètres/heure, il suffit de multiplier par 2 et d'ôter 10 %.

Par fort temps de SE avec vitesse de vent à partir de 30
noeuds, nous pouvons observer sur le môle, moult gens des deux sexes suivant les goûts de chacun, courber le cul face à la mer. Sur trente noeuds et plus, Ils ne veulent pas en perdre un.

Étonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 14/09/2009

Pour les excès de vitesse à Sète, il faudrait dans la ville qui fête Saint Louis une justice exemplaire.
Les glands sous le Chêne devraient expédier fissa ces têtes de nœuds au Pénis(entier)...

Bon, sur ce, je prends mes cachets et je vais me coucher.

Écrit par : cricri | 14/09/2009

@ann
pour le mur pas de problème ...

@cricri
Devinette
pour la justice sous le chêne il y a du fromage ..... comme se nomme ce fromage

@jean louis
ton cours sur les noeuds est magistral

Écrit par : le chargé des commissions | 14/09/2009

@ Cricri : la justice sous l'arbre, ça existe encore !
au Congo Brazza !
a voir : "terriko une tradition en toge noire", un docu sympa même si pas journalistique et très orienté, qui suit des sages dans un village qui rendent la justice à partir d ela bible, qu'il s'agisse de vols ou de divorces... ça peut prêter à sourire mais ça se passe encore comme ça aujourd'hui.
Réal Mesmer Rufin Mbou Mikima

Écrit par : Ju | 14/09/2009

pour le fromage, je ne sais plus... La liqueur de chêne, ça donne quoi une fois caillé ?
ok... je =====>[]

Écrit par : cricri | 14/09/2009

Cricri,

Ne crois pas si bien dire la bière de gland existe :


Des sirops aux cocktails, 350 recettes de boissons chaudes et froides, alcoolisées ou pas de fruits et de légumes. La bière de gland, le ratafia d'oeillet, la crème de laurier, la liqueur de mélisse, le vin de figue, le sirop de pistache, l'élixir de Garus, le thé de ronce...


Sirops, Liqueurs, Boissons Menageres - 9ème Édition Suzanne Fonteneau
Auteur : Suzanne Fonteneau
Editeur : Dargaud
Collection : Sens Pratique
Parution : 1990
Nombre de pages : 223
Dimensions : 21.50 x 14.80 x 1.90

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 14/09/2009

la liqueur de chêne ... ça donne le fromage de gland .....

Écrit par : chargé des commissions | 14/09/2009

Je ne comprends rien à vos histoires sans queues ni têtes.

Écrit par : kiki | 14/09/2009

kiki,

si on revient au début de l'histoire, la vitesse dans les chemin de notre chère montagnette va se terminer par des têtes à queues.

le manque de trottoir, de ralentisseur, de signalisation, ça finira mal ..... pour passer par les Pierres Blanches

Écrit par : chargé des commissions | 14/09/2009

c'est surtout trés dangereux pour les touristes qui viennent du Rhône

Écrit par : curieux | 14/09/2009

Une histoire sans queue ni tête c’est celle de l'eunuque qui avait été décapité. Il faut quand même tenir compte qu'un combat d'eunuque et un combat sanglant.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 15/09/2009

ce sujet est casse-pipe, finalement.

Écrit par : cricri | 15/09/2009

Extrait du livre d’or de http://www.fumeursdepipe.net/index2.htm

Bonjour, je fume la pipe depuis 36 ans, de manière très personnelle dont voici le détail :

- 1 pipe après déjeuner (Vers 13h30)
- 1 pipe après dîner (Vers 21h00)

Ceci uniquement les mois de : Février, Mai, Août, Novembre.
Je ne fume jamais les autres mois.

Je pratique ce calendrier pour les raisons suivantes :
- Je suis un randonneur cycliste : 3500 Km / An
- Je suis un randonneur marcheur : 800 Km / An
Je dois donc maintenir une forme physique et ne jamais souffrir du manque de souffle.

C'est toujours un grand moment que d'allumer une pipe, en principe je ne fais rien d'autre pendant que je la fume, c'est une détente privilégiée.
Je possède 23 pipes et chacune d'elles a son arôme particulier, je les fume suivant mon humeur.

Félicitations pour votre site qui m'a permis de me perfectionner notamment sur les bourrages et déculottages.

Sincères salutations.


C’est agréable bourré, une bonne pipe après un bon déculottage.


Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 15/09/2009

Et moi qui croyais que la pipe était une spécialité jurassienne!! Je m'aperçois de mon erreur car ces commentaires sentent leurs connaisseurs...

Écrit par : Kiki | 16/09/2009

Les commentaires sont fermés.