Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/07/2009

Une affiche de Saint Louis d'actualité : Sète un été de cinéma !!!!!

 Évidemment que Sète fait son cinéma ....

 Après avoir voulue se marier avec Montpellier la Surdouée voilà que Sète veut aller vers Agde par la plage.

 Après la future ex-cessation de paiement de la CCI, voila que nous allons vers un accord à l’amiable.

 Après le plan de circulation « cinématographique« , qui plombe le commerce local, voilà que des affichettes très communicatives informent qui veut lire que les commerces du quai de bosc sont ouverts.

 Après les incivilités et le jeu de l’oie, il y a de plus en plus de voitures sur les trottoirs et des dépôts sauvages autour des Containers d’ordures ménagères.

Après le bruit de la mer qui empêche les poissons de dormir, si ça continue, avec le bruit généré par l’amériK club on entendra plus rien au théâtre de la mer.

Pour le cinéma à Sète, les sétois  se décarcassent

Commentaires

Quelques films qui auraient pu être tournés à Sète ;

- Le Parrain Francis Ford Coppola

- La Vérité si je mens ! de Thomas Gilou
-

- La cité perdue de H. Gordon Boos

- Affreux, sales et méchants (Ettore Scola)

- le clan des siciliens de Henri Verneuil

Et aussi pour les pauvres sétois spoliés :


- Carton rouge de Barry Skolnick
- Les victimes de Patrick Grandperret
- La Haine de Mathieu Kassovitz
Et un film qui a été tourné à Sète pour nous rappeler l’un de nos clubs de football déficitaire ayant eu le même Président :

La Pointe courte d’Agnès Varda.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 25/07/2009

Pourquoi pas la chèvre ou le corniaud.

Écrit par : Fabrice | 25/07/2009

Fabrice,

Nous avons aussi "le nain tracassin" ne pas confondre avec "le nain rouge" qui est un tout autre film et sans rapport.

Le nain tracassin comme son nom l'indique est un nain qui s'agite, qui est inquiet, tourmenté, d'humeur chagrine. Il a un métier ou une fonction en rapport avec la gestion de l’or.


Dans l'histoire,si je me souviens bien, il veut devenir noble et pour cela il demande à la reine de deviner son nom et ce n'est pas simple car il a changé des voyelles.

Mais je ne vois pas à quel membre du conseil municipal, cela peut aller le mieux ?

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 25/07/2009

Moi, en ce moment, je trouve que ça ressemble de plus en plus à "La Cité de la Peur". Mais le côté comique en moins...

Écrit par : ZeToub | 31/07/2009

Un grand oubli de nos édiles le cinéaste Jean Gourguet né à Sète même pas cité sur le baratin du cinéma à Sète.
Il a fait de nombreux films avec Sète comme toile de fond en particulier "l'escale" en 1929 film muet sans oublier "promesses dangereuses" avec Rellys tourné au quartier haut.
Pour ce que cela intéresse et pour notre adjoint à la culture un lien pour connaitre ou se rafraichir la mémoire sur sa filmographie http://www.jean-gourguet.com/filmographie.html

Écrit par : ann | 31/07/2009

@ ann

merci pour le lien : si nos cultureux veulent se rafraichir la mémoire, ça peut servir.

Écrit par : chargé des commissions | 31/07/2009

Quel plaisir de voir que tous les sétois n'ont pas oublié mon cinéaste de père Jean GOURGUET (1902-1994 - Site internet officiel jean-gourguet.com) !
Depuis plusieurs années, j'écris (très gentiment...) à la municipalité de Sète... qui ne daigne même pas me répondre.
Je viens de récidiver, ne désespérant pas de rencontrer enfin des personnes compréhensives et ouvertes.
Cela m'attriste que la ville natale de mon père soit tellement frileuse en matière de reconnaissance de certains de ses enfants. Pourtant, à Paris, la Cinémathèque française lui a rendu hommage en 2003 (pour les cent ans de sa naissance) pendant plus de trois mois en projetant la quasi-totalité de son oeuvre, plus de quarante films. J'ai à l'époque sollicité le service de la culture à Sète mais RIEN de RIEN !

Écrit par : Geneviève COSTOVICI-GOURGUET | 04/08/2009

Bonjour Madame,
Gràce "aux vicomtes de la brageole" et aux souvenirs du tournage des " promesses dangereuses" nous avons essayé de raviver la mémoire des sètois et surtout à notre maire et son adjoint à la culture. Pas beaucoup d'échos et c est encore plus attristant quand je lis sur votre mail que vous avez déjà alerté par écrit nos responsables de la culture.
En ce qui me concerne j'ai essayé de voir les films à Bois d'Arcy (ce n est pas facile) en particulier le film muet tourné à Sète en 1929 qui devrait aux archives de la ville de Sète.
Le chargé des commissions du site est bien branché sur le sujet restons en contact

Écrit par : ann | 04/08/2009

Jeune vieille,

Tel Le Baptiste, Vous prêchez dans un désert aux animaux sauvages. A la municipalité de Sète nous cherchons depuis plus de 8 ans des personnes compréhensives et ouvertes. L’adjoint aux finances nous a dit qu’il ne connaissait rien à la comptabilité mais nous a appris heureusement que la dette c’était de l’argent que l’on devait, celui au sport n’est intéressé d’après lui que par la « babale onéreuse » mais ne s’occupe pas lui aussi de l’aspect financier et quant à celui à la culture, il a investi son budget dans un jardin potager. Le néant était leur lieu de naissance, nous attendons patiemment qu'ils retournent au néant.

Mais gardez tout de même espoir, votre père battra le record de Manitas de platas qui a mis plus de 80 ans pour être mis à l'honneur chez lui. D'ailleurs notre Maire qui parle couramment l'espagnol et qui est médecin croyait que c'était le premier greffé des mains.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 04/08/2009

Madame costovici - gourguet

quand j'étais "petit" j'ai assisté au tournage dans les rues du quartier haut.

j'ai diffusé sur le site des vicomtes de brageole, des photos du film ...

Que des bons souvenirs.

Peut être qu'à force d'en parler ....

Écrit par : chargé des commissions | 04/08/2009

Et si on organisez un festival alter "Gourgueux"

Écrit par : ann | 05/08/2009

Super de pouvoir enfin discuter avec des Sétois car je désespérais.Je pensais qu'ils étaient tous aux "Abonnés absents". Cela me fait également très plaisir de retrouver un témoin du tournage du film "Les promesses dangereuses" ! Merci à lui d'avoir mis ses photos en ligne. Sympa.
Donc, rien que du bonheur; le reste viendra un jour, j'en suis sûre. De toutes les façons, à la mort de mon père en 1994, je suis partie en croisade pour réhabiliter sa mémoire car je trouvais qu'il y avait une injustice à le gommer de la mémoire du cinéma, comme s'il n'avait pas existé. Vouloir être libre et indépendant a un prix.
Dire que mon cher papa m'avait dit avant de mourir "Tu verras, cela sera plus facile après ma mort". Il doit en rire là haut, avec son humour... sétois.
Mais j'ai une foi inébranlable et crois en l'efficacité du travail de fourmi. Etant désormais retraitée, j'ai aussi un peu plus de temps. Contre toute attente, au fur et à mesure, des mains se tendent et des opportunités se présentent. Merci aussi à Internet qui m'a permis de mettre le site jean-gourguet.com en ligne sans gros moyens. Beaucoup de gens me contactent et m'encouragent. Mon dernier projet est de convaincre DORIANE FILMS, éditeur de plusieurs films de mon père, de sortir un DVD qui regrouperait tous les films de mon père tournés à Sète : Sète, cité marine (1928) - avec notamment les joutes à l'époque -, l'Escale (1929) et Promesses dangereuses(1956). Je viens donc de solliciter l'aide de M. le Maire car ce DVD pourrait figurer de façon permanente dans votre médiathèque. Ces films sont à présent les témoins d'époques révolues et font partie du patrimoine sétois. Avez-vous des idées pour faire aboutir ce projet ???
N.B. : Mon père, né en 1902, bat donc sans conteste le record de Manita de Platas.

Écrit par : Geneviève COSTOVICI-GOURGUET | 05/08/2009

Jeune vieille,

N'attends rien de la commune. Les marseillais ont de la chance, ils ont « la Bonne Mère » qui les garde. Nous à l'inverse, nous avons un mauvais maire qui les garde. Il ne connaît de la culture que la pousse du gazon des terrains de football. Tu as une solution reprends le football club de Sète et là tu auras des subventions incommensurables que tu n'auras pas à justifier et quand il y en a plus tu en redemandes. Tu peux si tu le veux les employés à autre chose que le sport, personne ne t’en fera grief.

Etonnant ! Non ?

Écrit par : CAMELIO Jean-Louis | 05/08/2009

il est dans le vrai JLC on va trouver des pistes off

Écrit par : ann | 05/08/2009

Je ris encore de la réponse de JLC.
Ah, l'humour sétois...
Affaire donc à suivre.
Restons en contact.

Écrit par : Geneviève COSTOVICI-GOURGUET | 06/08/2009

La culture aujourd'hui à Sète c'est Bodéga,voile rouge,gros 4X4 et m'as tu vu.Pourquoi ne pas créer un festival des personnages illustres sétois ailleurs qu'a Sète mais pas à Montpellier car Montpellier pour les Sétois ce n'est que pour les emmerdes en plus il y a Frèche.
Issanka serrait très bien ils s'y sont surrement tous rendu les morts et les vivants et il vaut mieux Cerise que Neron.

Écrit par : le medze paille | 06/08/2009

Les commentaires sont fermés.