Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2009

Le verbatim du blogosphère

Lu dans le Midi Libre du 3 Mai que François Commeinhes était heureux lors du vernissage de l'expo d'Images Singulières consacrée à l'Afrique du Sud et l’apartheid il a déclaré :

"il y a du monde, et pas seulement les habituels Sétois mangeurs de cacahuètes ....."

Et bien ce n'est pas tout, notre Reporter Sans Figure qui  mange des cacahuètes y était et il en a entendu d'autres ....

Lorsque Gilles Favier a fait remarquer les qualités humaines de la photographe américaine Anne Rearick (originaire de Boston) pour réaliser un tel travail.

Notre maire a répondu : « Lorsque j’étais au Québec je passais des week-end à Boston où je mangeais des lobsters » (en sétois lobsters se dit langoustes). Nous sommes loin du sujet de l’exposition : l’apartheid.

Et ce n’est pas fini, lancé comme un tgv au sujet de la réhabilitation de la chapelle, il explique:

 «  Comme Obama j’ai dû prendre des décisions difficiles et taper du poing sur la table pour faire avancer le projet qui trainait depuis 4 ans »

Commentaires

Loulou,

Sûrement à Boston les langoustes sont moins chères que le steak Sa spécialité là bas, c'est lui qui le confesse en rigolant, c'était de ne pas payer le service qui est en sus de 15 % et la seule rémunération des serveurs.

Il faisaient semblant de ne pas comprendre, en parlant que français. Même aux Amériques, harpagon a exploité les ouvriers. C'est avec des zouaves comme cela que les français ont mauvaise réputation à l’étranger. Mais lui il s’en fou. Il n’aime pas son pays. Il aime les sousous et il est souvent saoûl sans payer un verre. Il faut le faire seuls le colleur d’affiche et Didier Vespa l’ont battu.

Oui, pour taper sur la table, cela il l'a fait avec ses petits muscles rondelets, grossis par les frais de bouche. Le projet c'était les subventions du FCS. Il est arrivé à ses fins et continue encore dans la même voie. D’ailleurs quant il tape tout le monde tremble mais surtout les gens atteint de la maladie de parkinson.

Remarque depuis qu’il très souvent à Dubaï et au Maroc avec son ami Beson, il ressemble par la couleur de plus en plus au Président américain.

Il en dit des belles phrases le Neuneu. Ne m’a-t-il pas dit un jour d’ivresse dans l’assommoir du « King’écailler » : Jean-Louis, il n’y a plus de gaulliste, de gaulle est mort et je lui ai répondu : « François, il n’y a plus de médecin, Hippocrate est mort. Il n’y a plus de chrétien, jésus et mort. Il y a toujours des imbéciles, tu es toujours vivant ».

Etonnant ! Non ?

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.