Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2009

Et si l'on faisait ...... places nettes !

A trop vouloir construire des immeubles, nos espaces publics n'ont que le mot public.

Y a t il un véritable projet dans notre ville de Sète pour libérer nos espaces

Regardez les photos ci dessous et cherchez l'erreur

PLace de l'Hospitalet au Quartier Haut - Julo relève toi ils sont devenus fous

(Julo ou Adrien Catanzano, seul et unique maire du quartier haut élu à l'unanimité sans passé par les urnes)

place de l hospitalet 003.jpg

Place Stalingrad

place satalingrad 12 001.jpg

Place de la République ou Esplanade Neuve

 

places Esplanade neuve 001.jpg

Place Léon Blum ou Placette

place léon blum placette 1.jpg
Photos collection vicomte de brageole

Commentaires

Chers Vicomtes,votre blog devrait etre reconnu d'utilité publique ne trouvez vous pas tout au long des billets certaines similitudes avec les sujets que nous avons traités avec plus ou moins de serrieux.Etrangement quelque temps après,dans la presse locale on peu lire que nos chers administrés prennent des decisions allant dans le sens des sujets plus ou moins serieux donc nous avons discutés.
Notre premier nagistat ne serait il pas Vicomtes?
Ou le chargés des commissions, conseiller occulte de ce dernier?
Non je pense qu'il y a dans notre conseil municipal des personnes malvoyantes ou ne devant voir que ce qu'on leur dit de voir.
Enfin heureusement qu'ils lisent ce blog.
Il en va de même pour notre presse locale à qui vous devriez demandez des droits.
Quoi qu'il en soit c'est ringard mais ça se lit.
-Prochain conseil municipal ordre du jour projet d'aménagement des places publiques.
Le lendemain:
-Presse locale,Les places publiques Sétoises font peau neuve.

Écrit par : le medze paille | 10/03/2009

nous travaillons main dans la main :

SMIR 1 et SMIR 2

Écrit par : chargé des commissions | 10/03/2009

Loulou,

La main dans la main, les yeux dans les yeux, les longues promenades?

Tout dépend du chemin qu'on mène.

Tu vois je respecte.

Je n’ai pas fait comme la vache qui rit espagnole qui l’écrivait con nain meuh.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 10/03/2009

Plus sérieusement,

Si nous voulions vraiment faire place nette et que le nom de dictateur sanguinaire n'apparaisse plus. Il faudrait rebaptisée la place Satlingrad. La ville s'appelle actuellement Volgograd.

Afin de ne blesser personne et garder souvenir de la bataille qui a été une des clés de la victoire alliée, nous pourrions faire comme a fait la ville de Paris.

La place Stalingrad anciennement rond point de la Villette située entre le 10ième et le 19ième arrondissement de Paris a été rebaptisée le 26 novembre 1993 : Place de la bataille de stalingrad.

Je sais c’est du passé. Je devrais me taire. Mais quand je vois des gosses dans la rue avec le maillot de corps (j’ai pas dit t-shirts) où bien en évidence est exposée la photo si romantique du Che de propagande à la Goebbels Je me dis que les leçons de l’histoire n’ont pas été tirées.

Che Guevara bourgeois désoeuvré et son ami Fidel Castro le dictateur que l’on connaît ont tellement fait de mal à l’homme.

Che Guevara a été procureur d'un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d'une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre, puis il crée des camps de travail et de rééducation qui suivant d’autres régimes, d’autres lieux ou d’autres temps peuvent se nommaient camp de concentration ou goulag.

Après sa mort. Che Guevara est devenu une icône pour les mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier, mais demeure toujours l’objet de controverses entre historiens, notamment à cause de témoignages sur des possibles exécutions d’innocents.

Quand à Castro c’est arriviste, opportunisme qui commence un combat chrétien contre le dictateur Batista et qui finit en lutte révolutionnaire marxiste ?

Je sais je connais vos réponses et les Franco, Pinochet et consorts.

Les crimes des uns n’excusent pas les crimes des autres. Un homme juste s’élève contre tout crime, tout manquement et est encore plus virulent si cela provient d’une dérive de son bord.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 10/03/2009

t'as pas bien dormi ? je parle de la sieste !

j'ai jardiné, certains vicomtes ont travaillés d'autres ont fait la sieste.

et là je vais aller promener mon chien au bord de l'étang, et peut être qu'àprès,si j'ai envie de défendre l'intéret général j'irais faire un tour à la placette, il y a un rassemblement pour sauver l'école ....

Sinon l'intéret général se défendra tout seul.

Si je rencontre "consorts" je lui donne le bonjour.

il est 16 h
Vive le roi

Écrit par : chargé des commissions | 10/03/2009

Si l'on débaptise la place Stalingrad, qu'on en fasse alors de même avec l'échangeur Clémenceau qui donna l'ordre de tirer sur la foule ( révolte des vignerons et autres ) au début du XXéme siècle.
Idem pour jean jacques Rousseau qui abandonnait ses enfants.

Je pense qu'il ne faut pas débaptiser la place de l'avenue. Cela fait partie de notre histoire. Cela a marqué une époque de la ville

De toute manière, peu de gens l'appellent comme cela. J'entends plutôt dire que l'on va jouer aux boules à l'avenue plutôt qu'à la place Stalingrad.

Quant au Che et a Castro, je vois pas ce qu'ils ont a voir avec Stalingrad.
Soit dit en passant, je vends mon bateau avec la place prés de la gare pour 750 euros. C'est un 4.60m pêche promenade.
Je ne peux plus l'entretenir car expatrié,et je préférerais que ce soit un sétois qui l'achéte. Y'a quelques réparations à prévoir.Me répondre sur mon adresse mail.
PS:ma mère me disait que les bateaux sur lesquels nos ancêtres sont venus à Cette s'appellaient les caraques (vero o no ?)

Écrit par : Fabrice anselme | 10/03/2009

Fafrice,


Tu as raison sur la place de l'avenue que nous appelons à Sète en effet "Le plan" ou "le plan de la gare" peut-être pour de pas se salir la bouche avec le nom Staline.

Quand au Che, au Pinochet, au Staline,au Hitler, au Castro, au franco, au Goebels... si tu ne vois pas la ressemblance, fait un tour chez Chavin.

Quant au caraque c'est un bateau de la fin du moyen age, la Santa Maria de Christophe Colomb était une caravelle ou un caraque, la différence se fait toi qui est marin par la présence de deux châteaux l'un à la poupe, l'autre à la proue.

Je pense que nos ancêtre sont venus pour les plus anciens ceux de Gaeta sur des voiliers de pêche genre Mourre de porc, en faisant du cabotage.

Les plus jeunes ceux de Cetara sont arrivés par le train dans les années 1900 et ont fait construire des catalanes à voile sur place.

Mon grand-père Louis Scannapièco dit Gagnougagne pas son cousin le Bitumier le père de Gangui, avait sur une catalane construite à Séte comme matelot ton feu parent Henri dit Bouchon.

Pour ton bateau si je connais quelqu'un je te l'envoie et je suis bien placé. Quant à la place je crois me souvenir qu'à séte, il n'y pas de place attribuée, le stationnement est gratuit et la capitainerie ne veut plus gérer les postes, source de conflits permanents.

Mais je pense que je vais faire comme Loulou. Je vais crier moi aussi Vive Le Roi .Tu as un grand avantage tu te fais baiser, mais c’est pas toi qui l’a mis au pouvoir.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 10/03/2009

Et le grand Charles qu'a t'il fait avec l'affaire Ben Barka,en Algerie aidé par Papon et Mitterand ou en france en 1968 et pourtant des lycées portent son nom,des hopitos,alors chacun a le sien alors reprenons nos places publiques et donnons leurs des nons de citoyens contribuables,"le cave,le jambon ,l'abistit,etc..."
Hé vous pensez quand nos enfants rebatiserons la placette la place Sarkozy,"ho putain"
Et Pascua quand il va mourir à quoi va t'on donner son nom?

Écrit par : le medze paille | 10/03/2009

Medzepaille,

Ce discours je le connais. J'ai rien contre la place Léon Blum, ni les rues Jean Jaurès ou des trois journées et même si nous avions une rue Karl Marx cela ne me gênerait pas outre mesure,n’avons nous pas une rue Proudhon et une école Louise Michel.

L'homme à la francisque qui a été notre président de la république élu par la gauche avait tout de même un côté humain.

Là j'ai parlé d'êtres inhumains, je ne peux pas dire le mot homme et j'en ai oublié : Mao,les khmers rouges..., Malheureusement la liste est aussi longue à droite comme à gauche.

Tu peux aussi citer Bousquet l'ami de François Miterrand, mais même là c'est un escabeau contre la grande échelle des pompiers.

Moi je parle de monstres, de vrais, de méchants, d'ignobles, de sanguinaires qu'ils soient à droite ou à gauche, peu m'importe.

Je suis pas Batistin qui à force de tourner à droite va nous faire une révolution et va se retrouver à la même place. Il parle de compagnons en les situant à droite. Il ne sait pas le pauvre hommes que les compagnons n'ont jamais été à droite, ni à gauche et encore moins au centre. Le combat je l'ai commencé contre l'extrême droite que je retrouve dans des rangs qui ne sont plus les miens mais ceux de Batistin.



Moi ce discours je le tiens depuis presque 43 ans sans varier d’un iota J'ai dit sur un autre blog 33 ans, je me vois plus jeune. Je l’ai tenu aussi bien devant les rouges et les blancs.

Ce discours, il a été niais, rejeté, nargué avec des phrases toutes prêtes données par les partis extrémistes à leurs adhérents à l'aide de plaquettes réponses pour telles affirmations ou telles questions etc.





L'histoire m'a donné raison. Je n'en fais pas une gloire. J’aurais aimé avoir tort et que ces horreurs n’existent pas Je n'en veut aucunement à ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. Je demande seulement que ça ne recommence et que la démocratie, la liberté de parole soit respecté.

J'aimerais comme toi j'en suis sur voir un jour un monde meilleur, toi pour tes enfants, moi pour mes petits enfants et oui je suis Papé et pas Papi.

Mais ton idée est bonne ce sont les contribuables qui ont payés les places, c'est avec leur argent, qu'elles ont rénovées et entretenues. Ou bien encore nous pouvons leur données des noms de pacifistes. Quant à la placette son nom lui va très bien, le vieux Léon même si il ne jouait pas de l’accordéon, n'a jamais été un extrémiste et tu risques de vexer notre Président. Donner son nom à une petite place, pourquoi c'est un nain ? Lui qui voudrait rebaptiser la place de l'étoile pour la faire appeler place Nicolas Sarkosy.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 10/03/2009

bonsoir les visiteurs

le billet parle des espaces sur les places publiques de Sète

Nous sommes à sète : descendez de l'avion !!!!! nous sommes arrivés.

Allez souriez : faites court et sur le sujet.

Nous ne connaissons pas tous ces gens dont vous nous parlez.

Écrit par : le chargé des commissions | 11/03/2009

Bof ! Les places de Sète.

Bof ! Oui.

J’ai vu une petite maison à l'hospitalet.


S’agit-il de la résidence secondaire due notre maire ?


Il est petit mais il va avoir du mal à y entrer. Il s’est élargi ces derniers temps, pour sortir pas de problèmes il a les forceps. II a drôlement grossi, il va bientôt devenir comme moi. Soit .Il se prépare pour la Saint Louis 2009 avec un défi lancé à Aurélien ou au montpelliérain à la tête fraîche ou bien il nous fait une allergie à la liberté et il se pique à la cortisone pour se soigner.

Remarque dans un sens, je suis content, c'est la première fois que je vois que mes impôts locaux sont efficaces. La subvention pour les frais de bouche, nous avons déjà une amorce de résultat.

Ne me faite pas dire ce que j’ai pas dit, non j’ai pas dit qu’avant il ne mangeait pas pour pas chier.

C'est bien les frais de bouche ?

Et non pas les fais de bush ou voire de Clinton.


Etonnant ! Non. Plutôt (et Donald aussi, c’est ma préférée): Nom d'une pipe ! Comme disait Monica Lewinski.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

Et si nos belles places nous les appelions toutes les places PAS A VINCI.Pour l'instant !
Quand aux enfants s'il veulent jouer ils n'ont qu'a passer le permis de conduire.

Écrit par : le medze paille | 11/03/2009

Enfin le vrai medze est arrivé ....

t avais des problèmes d orange ?

Écrit par : le chargé des commissions | 11/03/2009

Ouais des problèmes d'oranges et de mandarines mais ils sont résolus,je les ai pellés.

Écrit par : le medze paille | 11/03/2009

Vinci mis une voiture dans un parc et cent dans l'autre.

Question : Quel parc est payant ?

Medze en matière de fruits ce ne sont pas les agrumes qui t'attirent mais c'est bien la pomme que tu veux croquer, espèce de cochon. Quoique d’autres c’est la banane qu’ils mangent par les deux bouts

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

Et toujours pour les places, il va falloir être vigilant, Batistin m’a dit (son dernier bulletin) que la ville allez mettre en place des patrouilleurs,

L’info du jour : enfin du travail pour tous après Brest et Toulon, Sète devient le troisième port de La Royale (Marine nationale).

En effet nous avions des frégates (ne chipotez pas des mouettes, des gabians, des cormorans, des albatros, enfin quoi des oiseaux de mer, il y en a 257 espèces classés en huit familles). Des dragueurs qui faisaient la rue Gambetta. Des mineurs (des démineurs), des sous-marins même dans la majorité municipale, des planeurs ou toutes autres personnes ressemblant à un aéronef dans le personnel municipal pouvant armer plusieurs porte avions ou porte hélicoptère. Ce personnel, adjoint et conseillers ayant aussi une grande expérience comme porte-serviettes et béni oui oui. Un aviso non avisé en la personne de notre maire, des escorteurs d’encadre type Batistin, dans toute les cérémonies où il y a du gralliou gratuit évidemment et même à emporté (Miam Miam, Glou Glou, et en plus ils le disent pour se foutre de notre gueule). Tu les reconnais aisément, ils sont partout et quant ils ramènent rien pour la maison, ils pensent avoir oublié quelque chose.

Merci mon bon François de nous avoir créé les patrouilleurs ce sont des bateaux plus petits mais ils manquaient dans l’arsenal. Il faut remarqué que le coût d’un bateau n’est pas proportionnel à sa longueur, des petits bateaux peuvent coûter très, très, très cher, n’est-ce pas François. Je ne sais si le case croûte matinal rentre dans les frais de bouche ?

Comme nous sommes du genre Fusiliers marins, Shako ; commandos Kieffer, Hubert, Trepel, Jaubert, De montfort (là c’est bien De monfort et non di monforto n’est-ce pas signor Dirinaldo), De penfentenyo (même observation que supra) tous morts pour la France et dont les médailles ne sont pas des comemos, ni celles attribués au gens de l’intendance se trouvant en zone de combat et que nous avons la fâcheuse habitude comme eux de porter le béret vert couché au-dessus de la tempe gauche à l’inverse des coutumes de l’armée française. M.le maire est capable de nous renvoyer à Lorient ou avec un peu plus de chance à Saint madrier là nous préférons, c’est déjà plus prés et tu travailles en embarcation pneumatique, ( je n’ai pas dit Zodiac, Loulou) .


Etonnant ! Non.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

Moi j'écris Batistin, j'ai vu que c'est Baptistin qu’i faut écrire.

J’ai une question a poser : Est-ce que c'est un parent de Baptistine ?

Vous connaissais pas, mais si.

La vieille dame un peu simple qui va dans toutes les églises, habillée d'une façon qui deviendra j’en suis sur à la mode dans quelques années.

. Ha ! Cela vous dit quelque chose.

Je vous donne un indice, été comme hiver, elles est chaussée de nu pieds façon monastique. L’unique différence c'est que l'hiver, elle met des grosses chaussettes mi bas, en laine grise. Vous voyez pas, mais si, elle court quand elle marche, le regard bien fixé devant , vers l'horizon.

Ah ! Vous voyez maintenant qui je veux dire.

Quoique peut-être ce soit un pseudo ?

Ce n’est peut-être pas une parente à Baptistin ?

C’est Baptistine qui écrit en mettant au masculin son prénom.


Ou peut-être quelqu’un d’autre qui change de nom, regarde pour De Rinaldo moi je le connaissais l’appellation Dirinaldo quand sa mère tenait l’épicerie au quartier haut et j’avais pas fait le rapprochement. Je pense que Bernard Tapie l’a surnommé comme ça quant-il était cadre au Crédit Lyonnais et que cela le poursuit .Remarque c’est un peu de sa faute, il a cas faire passé un démenti dans le journal quand le Midi Libre le nomme comme ça. Je sais moi que si il marquait Cameliau ou cameliot, je le ferais tout de suite. J’y tiens à ma roue de secours à l’arrière façon traction avant.


Loulou, dans le même ordre d’idée, tu te souviens de Geneviève qui se déguisait en communiante et qui suivait les processions chaque année. Il n’y a pas eu que La plume à Sète pour nous faire rire. Maintenant nous attendons le remplaçant de Garcimore, nous l’aimions bien celui-la.

J’ai toujours dit qu’i y avait que des génies à Sète. Ailleurs tu trouves un fou du village. Il est connu et reconnu. A Sète tu as que des fous. Il faut partir à la recherche d’une personne sensée, si elle existe et si on peut la trouver. ?

Et encore, c’est sûrement un étranger peut-être Nanou de Frontignan,.non c’est pas lui, il est des nôtres.

Bon j’arrête d’écrire des conneries. Je ne suis pas à la retraite ou personnel municipal (fonctionnaire ou élu). Moi, je bosse (C’est pas trop dur quand même, chez nous l'hernie discale n'est pas chose courante).

Etonnant ! Non.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

Je reviens sur l’établi car en fermant la bécane, quelque chose me tourmente.

L’histoire De Rinaldo du signor Dirinaldo est en soit amusante et prouve que la vanité rend ridicule et grotesque. Mais M. Molière l’avait superbement décrit dans le bourgeois gentilhomme.

Non c’est sur le point administratif et juridique que je me pose question. Si des actes authentiques sont marqué De Rinaldo et signé de la même façon peuvent-ils être légalement valables ?

Peuvent-ils être contestés ou même être annulés ?

Si un juriste à la réponse, elle sera bien venue, et si il peut nous l’étayer avec des cas de jurisprudences, cela sera encore mieux.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

Hé, Jean Louis alors tu as conclu ou pas?
ça restera entre nous.

Écrit par : le medze paille | 11/03/2009

Pas de polémique. Celui qui a le dernier mot n'est pas forcément celui qui a raison.
Pour les premiers italiens, je pensais que c'étaient les calabrais vers 1870 ( mon ancêtre l'esquimau).
Pour le bateau, je n'ai pas acheté ma place et je ne l'a vendrait donc pas,bien que cela se fasse officieusement. Je la retrocéde juste à celui qui me prendra le bateau.
Pour en revenir aux places, messieurs les sétois, qui connait la place jaune?
Quant à se faire ( baiser), je pense que se sont plutôt ce qui l'ont mis à sa place qui doivent l'être.Les autres s'y attendaient un peu. Pour eux c'est plutôt par surprise.
Donc jean louis je ne t'en veux pas et je trouve même tes propos contructif car je ne suis pas sectaire.
Allez à tous, vive la raie...

Écrit par : fabrice | 11/03/2009

Fabrice VIVE :
LA RAIE PUBLIQUE
LA RAIE DU CLOSS (LA FLEQUE)
LA RAIE CACHEE
LA RAIE YURE
LA RAIE DE BUS
LA RAIE DE TRAIN
LA RAIE AUX CAPRES
LA RAIE MANTA
LA RAIE MANQUER
Allez a vous les copains.

Écrit par : le medze paille | 11/03/2009

Fabrice,

Les gens bien pensants nous traitaient de calabrais, mais c'était un terme péjoratif, vexant et général. Ils disaient les calabrais car la Calabre est une des régions le plus pauvre du pays, déjà en Italie les gens du sud sont mal perçus et les calabrais pour les Milanais c'est une sous race.

Je suis 25 % calabrais par ma grand-mère maternelle née Mattia et dont la mère (Mon arrière grand-mère) était Rosine Sbarra. De mémoire au quartier haut comme famille vraiment calabrese tu dois avoir mon cousin Caselli, les Credidio dont germain , par les femmes Jeanot Malaval, les Sbarra, les Matia, bien sûr les calabrese = calabrais,les dicrasto ( les boers) et les Dirinaldo... J'en vois pas d'autres et ils étaient plutôt sur le quai (des portefaix, j’ai pas dit docker) que dans la pêche.

C'était un peu comme le terme rital employé dans le nord de la France et qu'a brandit haut pavillon, François Cavanna dans son livre "Le rital"

A Cette (Sète)à l'époque nous étions les immigrés et plus tard^comme lees beurs . A cet époque Mohamed s’appelait alors Giovani. Alors je ne sais si l'Inuit (l'esquimau) était vraiment calabrese. Tiens cela m'aurait plus que l'on me surnomme l'esquimau, je me serais fait sucer à l'entracte au ciné.

D'ailleurs pas loin de chez nous au salin d'Aigues mortes exactement aux salines de Peccais, le 10 octobre 1893 s'est déroulé le massacre des italiens, on dénombre des centaines de tués par lynchage, coups et jets de pierres. Ces immigrés, les italiens étaient trop religieux, leur cuisine sentait beaucoup. Ils faisaient une musique bruyante.Ils avaient de nombreux enfants et ruinaient l’état

Ces arguments ne te rappellent rien ?

Les corses qui sont des gens formidables et là je peux parler par expérience, te raconterons puisque tu vis dans cette merveilleuse île (de l’autre côté aussi, ma femme est sarde, native de Sassari)des histoires similaires. Ils te diront que les génois disaient que les corses étaient faignants parce qu’ils préféraient le sucide plutôt que de travailler sous le joug de l’envahisseur. Je ne sais pas si il y a un peuple corse, mais ce que je commence à percevoir en vieillissant. C’est que sur terre il y aura toujours deux peuples qui s’opposent, celui des braves gens quels qu’ils soient et celui des salauds. Moi il y a fort longtemps que j’ai choisi mon camps.


Medze,


Je ne peux pas conclure elle privilégie l'intellect et moi je suis bassement sexuel.


Loulou,

La Raie action (celui-là tu devrais le connaître)
La Raie abonnée
La Raie active
La Raie actualisée
La Raie affirmée
La Raie agit
La Raie ménagée
La Raie animée
La Raie armée
La Raie bouchée

J’a Raie te, ou arrête de poisson, sinon nous allons nous croire dans « L'almanach Vermot »


Etonnant ! Non.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

La Raie ponce , Poisson hébeniste
La Raie au stop , Poisson citoyen
La Raie qui pue , Poisson sale
La Raie glisse , Poisson qui tombe
La Raie zine , Poisson pin
La Raie sonance , Poisson cloche
La Raie moulade , C'est pas bon
La Raie flexion , Poisson souple
La Raie............C'EST FINI

Écrit par : le medze paille | 11/03/2009

La mauvaise Raie Pute à Sion.


Ma Petite Sion excuse moi. Mais je n'ai pas menti,cela n'a pas été excellent, excellent l'autre soir au Rancho.

Un terre neuva a même dit que cela sentait la morue, n’est ce pas mon vieux Georges.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 11/03/2009

SI si, les parents de l'esquimau ( sauveur Liparoti) était calabrais. Né à Bonifati tout comme les Rinaldi (mére et tante d'henri). Sa mère était une Mattia ( carmelle) venant aussi de capo bonifati. Ce n'est pas moi qui le dit se sont les archives. Sur la fin de sa vie il habitait la rue de tunis là où mon père est né,mais ma grand-mère adrienne Liparoti est bien née grande rue haute.
J'ai cru comprendre que ce n'était pas un tendre,et les circonstances de sa mort rappelle étrangement celle d'un président. Les anciens doivent en savoir quelque chose.
Tu vois on ne peux pas tout savoir.
Alors la place jaune ?

Écrit par : fabrice | 12/03/2009

Fabrice,
Le sauveur Liparoti que j’ai connu avait deux filles. Ces dernières avaient ouvert un restaurant à coté de la librairie catholique exactement à l’ancienne pâtisserie Bladier (les frescati). Plusieurs fois quand il était de sortie, tu me comprends. Nous avons mangé ensemble aux restaurant de sa progéniture. Je me rappelle notamment un repas avec Chichois, le Congre, Loulou Pinel et trois gitans du groupe des Gipsy king qui est resté dans les anales avec tour de chanson à la fin, sauf moi je chante faux et bouteilles de champagnes bien sur.
Je peux te dire que je suis loin de tout savoir et que j’apprends tos les jours, heureusement. Pour les Liparoti, Rinaldi (bon j’ai cité Dirinaldo, c’est la même racine), pour les Mattia j’avais cité, c’est ma famille aussi.
Le nain jaune, je sais qui c’est. Je l’ai rencontré mercredi au marché, il était en grande conversation avec Loulou. La terre jaune c’est pas de mon goût. Mais j’avoue humblement ne pas savoir ce qu’est la place jaune.
Pour ton bateau, j’ai peut-être quelqu’un mais il voudrait le voir. Quelle est sa couleur pour le repérer et la place elle vers où était le Gabès (Le Paul Bousquet) ?
Pour ton adresse courriel (c’est déjà plus joli en français) nous ne pouvons pas l’avoir. Je pense que Loulou peux, si cela est le cas, donne lui l’autorisation de me la communiquer.
Allez ciao Séto-corse.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12/03/2009

tu dois parler de Michel Liparoti son fils, le frére de ma grand mère adrienne.
Sauveur lui était un trés bon jouteur des années 30 ( 6 saint louis ) qui a pu se prévaloir d'être le premier a tomber le mouton.

On donne à la place du barrou celui de la place jaune.
Pour le bateau je suis sur Sète samedi et dimanche. Mon mèl est anselmefj@wanadoo.fr
Adessias

Écrit par : fabrice | 12/03/2009

Fabrice,

Je n'ai plus besoin de ton adresse couriel. J'ai ton n° de téléphone à Ajaccio et ton n° de portable.. Je t’ai laissé un message pendant que tu regardes le match avec tes potes à Toulon.

Tu vois. Je ne sais pas tout loin de là. Mais je sais où et comment chercher. C'est le principal. C’est un métier et là tu as un professionnel.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12/03/2009

Oui, Fabrice,

Quand tu es en dehors du pot, tu es en dehors du pot. Moi je cherchais dans les Anselme et quand tu m'as parlé de Liparoti.Il met venu à l'esprit Michel mais je pouvais pas connaître son prénom puisque nous l'avons toujours appelez Liparoti, comme il est de coutume en Languedoc pour le premier des garçons d'une famille à moins qu'il est un surnom propre. Exemple pour les Liccciardi, nous disont les Maximin du prénom du père qui a donné son nom au quai où j'habite. Je dis Jeanot Maximin ou Dédé Maximin.

Mais c’est vrai que je suis impardonnable. D’après la légende. II l’aurait tombé après la guerre de 14 pour la première fois.

Enfin, je connais ton beau-père, l’ancien remaindeur (Le filetier, l’homme d’aiguille, celui qui reste à terre pour réparer les filets, le plus précieux après le patron dans le monde de la pêche) à la boucle d’oreille. C’est une des mes connaissances, il m’appelle Jean-louis quand il me voit.

Bonne nuit Mataf et n’oublie jamais le pâté henaff c’est le pâté du mataf.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 12/03/2009

En lisant les dials cette fin de semaine et concernant les calabrais je voudrais rajouter quelques noms, originaire de la calabre de Bonifati. Du côte de ma grand mére ses parents s appelaient Logatto et Liparoti et travaillaient comme journalier.
Il existe aux archives de Sète une thése trés intéressante de Magali Llopis sur l'arrivée des italiens à Sète. Contrairement à ceux que l'on peut imaginer ils étaient considérés comme des "Mohamed" comme le dit Medze.
Je pourais vous envoyer un article parut en 85 dans l'estrangier intitulé "L'intégrationdes italiens à Sète ou la revanche sur le Ghetto " de Gaston Bazalgues.
Un extrait "Les italiens se sont d'abord installés au quartier haut, véritable ghetto qui ne s ouvrait que sur le port, lieu de travail. Dés qu'ils sortaient de leur territoire,ils risquaient de se faire agresser. De nos jours nous parlerions de ratonnade..... Accusés de tricherie ils furent souvent exclus des joutes...ce n est qu'aprés la guerre de 14/18 quel on trouve un italien vainqueur de la Saint Loius

Écrit par : y.giordano | 14/03/2009

Merci,

Y. Giodrano (djordano)

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 14/03/2009

Bonjour, je m'appelle Marion Liparoti et jai 14ans,j'ai lu quelques un de vos commentaire,et je suis tombé sur ceux ou sa parlais de Sauveur Liparoti aussi prénommé l'Esquimau qui ce trouve etre le grand-père DE mon grand-père Michel Liparoti qui a 62ans a peut près aujourd'hui(excusé moi pour l'expression).
Je voudrais savoir si certaines personne ici est OU serais de la meme famille... Si c'est le cas d'une personne, j'aimerais avoir une adresse e-mail ou un msn,un moyen de contact (sauf telepone)si cela pouvais me permettre dans savoir un peut plus sur mon arière arière grand-père...
Je vous remercie =)

Écrit par : Marion Liparoti | 12/11/2009

Et bien chére Marion m'on arriere-grand mére s'appelait Liparoti née en 1871 à Bonifati provincia de Cozenza (Calabre)
Je ne sais pas grand chose sur ton Arriére-arriére-grand-pére. Tu peux chercher des informations aux Archives de Sète à la médiathéque où des personnes charmantes t'aideront, peut être, à trouver quelques pistes

Écrit par : ann | 13/11/2009

Bonjour,

je vois que vous êtes plusieurs descendants de Liparoti installés à Sète, mon arrière grand père venait d'italie et était un jouteur célèbre à Sète, j'aimerais en apprendre plus sur ma famille, et je voudrais donc savoir si la médiathèque de Sète avait un site internet, car je n'habite pas dans l'hérault.

Merci par avance pour vos renseignements,

cordialement.

Écrit par : Léo | 15/02/2010

Vous tapez sur google mediathèque de Sète et vous trouverez

http://mediatheques.thau-agglo.fr/opacwebaloes/index.aspx

Amicalement

Écrit par : chargé des commissions | 15/02/2010

Les commentaires sont fermés.