Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2009

Lancement des grands chantiers à Sète (suite 2)


Création de nouvelles places de parking gratuites dans les rues piétonnes ....

 stationnement 004.jpg

 

 

 

 

 

 stationnement 001.jpg

stationnement 003.jpg

Photos collection vicomtes de brageole

00:18 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Auto/Moto, Blog, grands chantiers | Tags : sete, rue general de gaulle, rue gambetta | Lien permanent | Commentaires (12) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

C'est étonnant un tel laissé faire de nos jours,c'est une photo truquée ou de l'ère de François premier,maintenant celà ne se fait pas,tout est net,même les chiens ne font plus leurs besoins n'importe ou ils sont bien éduqués et UMP enfin les Caniches et le Yorks,quand aux propriètaires des véhicules photographiés c'est des communistes sur!
Allez appeler la police.

Écrit par : le medze paille | 23/02/2009

La municipalité a créée bien avant le lancement des grands chantiers des emplacements de stationnement privilégiés.

Je préfère au mot parking ce mot me fait penser au jardin du château de Windsor (Windsor Castle)le parc King quoique actuellement le parc Queen. Mais trêves de plaisanterie dans ma street, hé oui Loulou on commence par demander un chuigom (chewingum) au lieu de la gomme à mâche, à l'épicerie blanche et nous finissons avec container et parking.

Pourquoi pas aussi dire bientôt : je suis allé voir les joust du "Lundi de la Saint Louis", en finale il y a eu un joli "contest" entre Claude et Aurélien qui s'est terminé en faveur de ce dernier, quand à Minal, il a eu un "verbal sparring" avec le président de région ce qui nous a un peu changé du "skirmish" entre les deux François durant la dernière campagne électorale des municipales. Loulou «qui connaît sa langue, possède la clef de sa prison » (Alphonse Daudet).

Bon je reviens à ma street, la rue des pêcheurs dans sa partie pentu entre la granrue (grande rue Mario Roustan) et le quai Maximin Licciardi (la marine). Il y a fort longtemps, malgré un panneau d'interdiction de stationner sur la partie droite descendante quelle sert de lieu de stationnement de véhicules.

Et encore nous sommes chanceux depuis que nous avons payés des poteaux à la mairie, ils ne se mettent plus à cheval entre le trottoir et la chaussée, rasant l'immeuble en coupant les canalisations ainsi qu'en nous empêchant d'entrer ou de sortir de notre maison par bloquage la porte.

Mais il arrive parfois que certains plus malin arrachent les poteaux les laissant sur place ou les emportant suivant leur fantaisie afin de pouvoir se garer mieux et ne pas prendre le risque de faire emboutir leur jolis tas de ferrailles par un autre véhicule de passage.

J'ai relevé le numéro des dossards, ce ne sont pas en majorité des sétois indisciplinés comme m’a dit au marché le responsable de la police municipale. Un contractuel pas de chez nous, retraité à taux plein de la police nationale qui cependant ne rougit pas d’arrondir ses fins de mois avec les impôts de ces mêmes indomptables sétois et par voie de conséquence de se prévoir une retraite complémentaire pour ses encore plus vieux jours que viendra compléter celle de son épouse encore en activité comme cadre médical (......).

Il y a de l’emploi en France mais pas pour les chômeurs.

Une bonne chose n'allant pas toute seule, il est impossible de nettoyer la rue encombrée par les déchets qui dégorgent des poubelles trônant au sommet de la rue. Les détritus viennent finir en villégiature se cachant du soleil sous les autos. Ils sont calmes et ne se signalent que par l'odeur ou pour nous faire un petit coucou au gré du rythme ou de la fréquence des stationnements et des vents.

M. le Maire veut sûrement inverser les lois physiques et faire remonter les détritus dans les conteneurs ou bien ils les ignorent (....).

Mais je m’égare comme disait un employé de la SNCF.

A la dernière Saint Pierre je m’en suis ému car les services municipaux avaient doublé l’avertissement permanent par des billets verts glissés entre les pare-brises et les essuie-glaces des véhicules fautifs signalant une interdiction ponctuelle avec enlèvement et mise en fourrière Du vrai Kafka ou cinéma comme dit mon ami Le Congre. On interdit une chose qui est déjà interdite.

Remarque M. le Maire moins par moins égale plus ça devait être pareil en Belgique, non ?

Enfin comme rien n’avait bougé je m’en suis ému auprès de la police municipale dont les agents jouaient sous mes fenêtres. La réponse a été claire et nette : « Nous avons reçu des ordres de mettre aucun PV dans cette rue que se soit en temps normal ou à la Saint Pierre ». Il est facile de vérifier faisons ressortir les statistiques de PV de cette zone.

Certes il ne faut pas s’étonner quand créant des zones de non droit la municipalité n’est plus crédible. ou peut-être c’est une méthode belge, François ?


Ce qui est encore moins drôle c’est que dans cette rue en pente la semaine dernière, une de ces voitures pollueuses a déversé une grande partie de son huile de vidange Les déménageurs de ma voisine en ont remplis plein le couloir faute à leur nombreux passages.

On saute par-dessus le liquide infâme pour pouvoir rentrer chez soi.

La faute à qui ?

A un Maire qui ne s’intéresse à ses administrés que pour être élu.

Méditez M. Le Maire, je vais vous faire une citation que ne renierait pas sans doute votre ami Sarkozy : « L’homme libre est celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée » Léon Blum.

Ne me traitez pas de nain gras (ingrat), j’aime comme Cyrano me les servir moi-même avant qu’un autre est le plaisir de le faire et je serais obligé de rétorquer nain fermier (infirmier) pour mettre en rapport vos deux professions complémentaires qui vous laisse un peu de temps pour vous occuper des affaire de la ville et de son premier canton, n’est pas Napoléon qui veut.

Faudra-t-il mettre des lunettes à la population sétoise pour qu'elle ponde plus d'oeufs d'or afin d'allimenter les frais de bouche ?

Surtout qu'à Séte nous sommes grandes gueules comme disent les fonctionnaires et les contractuels du dehors que vous recrutez et que nous payons.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 23/02/2009

Hé! Jean louis plus je te lis et plus il me semble que tu as de regrets et des remorts.Quoi qu'il en soit ce serrait bien de créer ton Blog nommé:"Si j'aurais su,j'aurais pas venu."
Alors notre premier magistrat (.....) son permis de conduire il l'a eu ou ?
Ha! au fait aujourd'hui c'est la St Jean Baptiste Comme l' aurait dit le congre : "ce gros .......".

Écrit par : le medze paille | 23/02/2009

ho jean louis

J am saury .... je voulais dire "place de parkinge" j avais oublié le "e"

Écrit par : le chargé des commissions | 23/02/2009

Medzepaille,

Des remords je n’en ai jamais eu, je me suis toute ma vie conduit en honnête homme et en chrétien et parfois cela a été difficile. Eh oui, je suis croyant même les voyous ont le droit d'avoir la foi.

Des regrets tout le monde en a, la vision n'est pas inné et que celui qui ne c'est jamais trompé me jette la première pierre.

Quand au Congre et Babar c'est mes frères par l'amour mutuel que nous nous portons. Quand il me traite de gros ... c’est ça façon de me dire je t'aime. La même phrase dit à un autre, reprendra ça signification première. Mais c'est un grand philosophe Germain qui a une expression assez comparable à l'art contemporain. Il faut pas essayer de comprendre, il faut aimer. Pour en revenir à la Saint Jean Baptiste, je dirais l’on peut être vert de gris, vert de peur, vert caca d’oie, alexandrin ou bien décasyllabe voire octosyllabe mais aussi on peut-être ver de terre. Quoique avec le lombricompostage on revient aux verts. Bibi ne fera pas ce vilain jeu de mot : ce matin à la fraîche au bord du quai du mistral j'ai enfilé une escavéne folle à mon hameçon.

Bon tu dis que je ne réponds pas à tes questions. Le Maire j'ignore où il a eu son permis de conduire. Mais ce que je sais c'est qu'il n'y a pas très longtemps qu’on le passe en Belgique et au Luxembourg. Il suffisait d'avoir une voiture, le prouver et en faire la demande aux autorités des pays concernés. Le permis était transformable en permis français au bout de 6 mois. De nombreux frontaliers ou bien des résidents français dans ces pays ont profités de l'occase à l'époque. Un peu comme le permis bateau avec un moins de 9,9 CV administratifs à l’époque chez nous.

Pour en revenir à notre premier Magistrat, au début j'étais pas chaud, chaud. Il était un peu comme moi plus brillant au comptoir chez la pauvre Tata Raymonde (Au Mariny) que sur les bancs de l'école. Lui il a fait ses universités en Belgique moi les miennes c'étaient le pavé comme chantait Philippe Clay. Jeune c'était un type bien, le bourgeois pas fier prés à s'encanailler. J'irai pas plus loin c'était surtout l'ami de mon frère avec qui il aoeuvré dans son premier job après l'école : la distribution de tracts publicitaires.

C'est lui qui a pris contact avec moi me demandant de lui faire connaître le milieu de la pêche. Je l'ai invité à une sardinade un samedi matin à la marine puisque nous en faisions souvent. Je me suis fait incendier après son départ par mes amis pêcheurs comme quoi les gens changent suivant qui tient la barre et c'est un marin qui vous parle. Car les premiers à m’avoir vilipendé, ont été les premiers à le rejoindre après sa victoire bien sur. Tu as remarqué Medzepaille à Séte, il y des personnes qui n’ont jamais subi de défaite municipale depuis la libération, les alimentaires qui se nourrissent au chamallow.

Nous savions qu'il n'était pas au niveau et qu'il ne le serait jamais. Mais il fallait une personnalité sétoise pour combattre l'idéologie de François premier et le bougre est un coriace crois moi, un vrai politique aussi serein dans la défaite que dans son actuelle traversée du désert.. Je crains même qu’il soit plus dangereux comme soldat que comme général Je ne juge pas l'homme bien sur que nous avons toujours respecté mais l’adversaire.

Alors pourquoi Francois le chtio ? Au pays des aveugles, le borgne est roi.

Avec la majorité de nos compagnons et sur les conseils de notre ancien rassemblement nous avons quitté le navire avant l'élection et nous nous avons rejoint une liste qui nous le savions n'avait aucune chance, n'est ce pas Claude.

Ce n’était pas vraiment pour lui, mais pour son entourage, des arrivistes qui c'était tu durant 5 ans et qui venait à une élection tenter leurs chances comme au loto.

On y retrouvait même un cadre supérieur dont le titre vient selon les mauvaises langues du fait qu'i aurait repassé des chemises au dernier étage d’une entreprise.

La suite nous a donné raison les adjoints et conseillers dissidents du premier et du début du second mandat le prouvent.

Nous étions prêt à reprendre le combat l'ancien Maire réélu.



Donc revenons à nos poules à lunettes?

A la surprise générale la liste a été élue. Il est vrai qu'un anglo-saxon le surnommerait "Lucky". Autant la défaite éloigne, autant la victoire rapproche, c'est un sentiment humain. Tout le monde à besoin un jour de sentir son goût ou de s'en rapprocher. Même notre rassemblement pourtant réticent l’a reconnu notre et s’est approprié sans vergogne sa victoire pour les statistiques. On ne parlait plus d’exclure les dissidents qui l’avaient suivi tout au contraire c’est nous qui passions pour des traîtres.

Après il y a eu le temps des conseils non écoutés les nôtres qui n'étaient pas assez bon, notre route était trop droite. Il fallait marcher en crabe. Mais pour un médecin c'est peut-être une faute d'ignorer que le crabe c'est aussi le cancer.

On ne refait pas l’histoire, Medzepaille. Nous ne pouvons malheureusement revenir en arrière. On peut en tirer seulement les leçons. Toi-même tu as peut-être voté, voire fait campagne pour un décorer de la francisque qui t’a fait croire qu’il était de gauche dans le seul but d’annihilé ton parti. La seule chose que nous garderons en commun, nous qui nous sommes si souvent combattus avec les vrais communistes (pas les alimentaires, ni les sanguinaires) c’est notre foi en ce que nous croyons justes, notre honnêteté dans la démarche et notre fidélité bien sur chacun pour notre cause qui n’a rien de commun.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 24/02/2009

oui mais en attendant c'est toujours n'importe quoi sur le stationnement , les doubles files , les poubelles , certaines constructions , les tags et d'autres alors qu'il faut peu de chose pour ameliorer le quotidien
biskanpass

Écrit par : biskanpass | 24/02/2009

Tu as raison Bisknpass.
Je me suis toujours demandé en matière de stationnement pourquoi dans la rue nationale (rue Honoré Euzet)
entre la caisse d'épargne et le quai de la République, le service d'ordre municipal était si permissif malgré la gène importante causait aux automobilistes passant par le pont de la Victoire pour se rendre au centre ville.

Est-ce qu'il y a rapport avec l'élection au deuxième mandat de M. Maire ?

Je l'ignore. Je me suis laissé cependant dire que M. Le Maire de Marrakech est un fan du notre et qu'il était en notre bonne ville pendant la dernière campagne électorale, surprenant non ! Comme aurait dit M.Cyclopède .

Que la photo de notre Maire était encadrée, affichée en bonne place dans des commerces de cette rue notamment dans un bar qui fait angle avec le quai de la république où je n'ai pas bien reconnu la deuxième personne qu'il serre affectueusement en passant son bras sur ses épaules ?

Pourtant j'ai déjà vu la tête de cet homme sur une photo plus petite, quelque part, où ?

Notre Maire aime le Maroc où il va souvent passer des séjours chez un ami sétois, mais là baissons le ton c'est du domaine de la vie privée, cela ne nous regarde pas.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 24/02/2009

il y a beaucoup de chose dans les textes ci dessous qui ne nous regarde pas.

restons dans le ton du blog : parlons avec derision rigolade et vérité du système mais ne tombons pas dans le panneau en parlant des hommes.

Ce n 'est pas l objet de ce blog

Merci a tous de le comprendre. Revenez vous amusez et pensez qe nous avons des blogueurs a faire sourire même dans ces temps ou il y en a beaucoup qui sont à la peine ...

Merci les mecs et ne nous obligez pas à couper des textes.

bonne journée à tous

Écrit par : le chargé des commissions | 24/02/2009

moi quand j 'y vais au maroc on n en fait pas tout un plat.

il y a deux ans je suis allé en grèce ... personne n en parle.

allez les copains on se calme

Écrit par : le chargé des commissions | 24/02/2009

C'est vrai le stationement c'est tout et n'importe quoi les Oliviers de la Rue Général De Gaulle se pernettent tout et en plus ils stationnent n'importe ou tout comme les palmiers de la rue Honré Euzet toujours stationnés sur les trottoirs et en plein millieu des terrasses de bars qui sont obligés d'agrandir leurs terrasses vers la rue Pierre Semard les pauvres limonadiers et autres commerçants de cette rue ne peuvent plus travailler ni stationner.Les végétaux n'ont aucun respect,pour preuve la carrière de Ramassis ou même les pelles mécaniques ne pouvaient éffectuer leur dur labeur pour le bien être de quelques un à cause de pins parasol irrespectueux du labeur d'autrui.Il faut apprendre aux végétaux que leur liberté s'arrête ou commence celle des autres,sinon ce sera comme au chateau d'eau l'anarchie.

Écrit par : le medze paille | 24/02/2009

toi tu dois être jardinier de métier

Écrit par : le chargé des commissions | 24/02/2009

Loulou tu veux du stationnement rien que du stationnement. Tu vas être content tu va en avoir.



PROCES VERBAL DE CONSTAT



Alors que je rejoignais mon poste en tenue bourgeoise pour ma deuxième vacation journalière suite à ma pause méridienne réglementaire. Ce jour vingt-quatre février de l’an deux mil neuf vers 13h h 45, heure légale comme celles qui vont suivre. Moi sous-brigadier assermenté L’Espincheur ai constaté de visu, confirmé en suite par l’ouie et l’odorat les faits suivants :

Une patrouille auto motorisée par un véhicule de marque Renault type Kangoo de couleur blanche immatriculée …. … 34, sériographée au logo de la police municipale de la ville de S… était garé moteur allumé à la hauteur de l’entrée de la zone de stationnement souterrain sis quai Général Durand au lieu dit La Marine. Deux agents s’étaient extraits peu avant de la voiture de fonction, l’un de sexe masculin l’autre de sexe féminin et verbalisaient abondamment les voitures en stationnement gênants, probablement propriétés de quidam mangeant dans les restaurants environnants.

La patrouille avisée avait pris soin de laisser auparavant en voltigeuse une agente de la même police municipale que je décrirais comme une petite brune aux cheveux longs pas trop mal agée de 30 à 35 ans au maximun. L’agente de pointe se retrouvait suite au déplacement de l’automobile de service en couverture à la hauteur d'un restaurant récent, bien connu Le B…… . Cette dernière a ouvert la porte de l'établissement et a hélé par son prénom, en ajoutant : « tu exagères » , le patron attablé avec ses amis MM. …….. ce dernier s’est déplacé pour se porter à sa hauteur.

La fonctionnaire quoique en tenue réglementaire d’uniforme cependant sans couvre-chef a embrassé copieusement le patron de l’établissement et ceci à plusieurs reprises en le congratulant de sourires ainsi que de paroles généreuses qui sont d’ordre privée cela ne nous regarde pas.

Elle lui a demandé à haute et intelligible voix d’avoir la gentillesse de déplacer pour une fois les véhicules incommodants sis en face du dit restaurant.

Le patron et ses amis ont obtempéré immédiatement transférant plusieurs véhicules de marques allemandes dont un agricole de couleur noire à quatre roues motrices portant le sigle B.M.W.

La voltigeuse a rejoint le binôme formé par ses collègues qui se trouvait plus loin, a sorti un carnet à souche de couleur verte et a aidé le reste de l’escouade dans leur travail d’agent verbalisateur.

Je mes suis rendu aussitôt à mon poste que j’ai rejoint vers 14h00 pour dresser le présent à valoir ce que de droit.


Persiste et signe
Sous-brigadier L’Espincheur
Matricule Jet7



Sous les trois couleurs de la France il n’y a pas de différence que tu sois Toulonnais, sétois ou marseillais……….. chantait Mimi Petone à son tour à la fin des repas. « Titre de la chansons : Le parisien » pour les puristes de La Marine.

Écrit par : Jean-Louis CAMELIO | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.