Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/08/2008

Une insulte raciste qui vaut un compliment !

Mercredi avec des collègues automobilistes j’étais dans la file d’attente de gauche pour rentrer dans le parking des halles qui affichait « complet »

Plus a gauche que moi (que nous) il y avait des voitures en stationnement irrégulier qui nous empêchaient de serrer le trottoir.

Plus à droite que moi (que nous) les automobilistes qui ne souhaitaient rentrer dans le parking devaient se faufiler sur la file de droite mi-chaussée mi-trottoir.

Plus a droite que moi (que nous) une dame pressée, sans doute avait elle oublié d‘appuyer sur le bouton du lave vaisselle, est descendue de sa voiture pour nous demander de ne pas attendre l’accès au parking mais de filer tout droit pour libérer son passage vers la rue Paul Valéry.

Très courtoisement je lui explique que les fautifs sont ceux qui sont plus a gauche que moi (que nous).

Très excitée elle remonte dans sa voiture, accélère, circule mi-chaussée mi-trottoir et au passage à hauteur de ma portière elle s’égosille avec un accent venu d’ailleurs, et me dit :

« Espèss’ » de Sétois !

J’ai relevé le numéro d’immatriculation de sa plaque, il se terminait par 34.

J’ai crié à cette néo-sétoise (ou montpelliéraine)

Merci pour le compliment !

Au rythme du bétonnage, il y a des envahisseurs qui vont nous gueuler

Sétoï Go home !

Ils peuvent toujours courir, j’ai réservé ma place au cimetière des pauvres

baf6dc4ec100e591c0dc53dc29930e65.jpg

Louis Vicomte de Brageole

Commentaires

Route de Montpellier, un soir vers 19h quand les sétois rentrent dormir à la maison... bouchon sur deux files puis une seule à l'arrivée au rond point qui sert à rien si ce n'est à faire plaisir à Crespo.. les voitures s'intercalent pour pouvoir passer ; un coup à gauche, un coup file de droite.. Je laisse passer ma voiture de gauche, m'avance à mon tout et là bim ! une insulte ! Madame, vitres ouvertes comme moi n'avait pas apprécié que je ne la laisse pas passer ... Elle était pressée, elle. Je lui expliquais que ce n'était pas la peine de remettre en cause mon statut d'héterosexuel pour autant mais rien n'y a fait : un tombereau d'insultes et d'injures me sont tombées dessus. Sa plaque ? 34 avé l'accent pointu.
Même combat.

Écrit par : cricri | 01/08/2008

si maintenant ils nous volent aussi nos voitures... on leur retirera la plage aux palmiers et les guérites qui vont avec!

Écrit par : ginette | 09/08/2008

Les commentaires sont fermés.