Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2017

Promenade au Quartier Haut de Sète – halte 2

Arapète et Mandroune

devant la porte du Marché

(halles pour les parisiens)

Arapète (1) : Alors t’as lu l’histoire des vicomtes de brageole de la semaine dernière (cliquez)

Ils ne sont pas très contents, il parait que petit à petit l’espace public du quartier haut se privatise.

Mandroune (1) : Ne m’en parle pas. En revenant de l’église saint louis avant d’aller au cimetière mon petit-fils m’avait dit mamé passe un jour par les herbettes en promenant tu vas tomber de cul ?

Hé bé je me suis tenu à la rampe, y avait longtemps que je n’étais pas passé par en bas.

Tu devineras jamais ce que j’ai vu ?

Arapète : Hé bé quoi ? Accouche, je n’ai pas le temps mon mari m’attend.

Mandroune : J’ai vu que dans la rue Villaret Joyeuse t’as le choix ou les anchois soit tu te farcis une voiture devant ta porte soit tu demandes des poteaux pour te protéger.

Arapète: Et alors ? Il est ou le problème ? mandroune ?

Mandroune : Le problème maintenant c’est que tu demandes des poteaux devant ta porte et sur le trottoir tu peux mettre une table des chaises et sur la route un panneau pour annoncer que t’es là.

Arapète : Tu rigoles ? Tu ne vas pas me dire qu’en plus t’es obligé de marcher dans la rue ?

Mandroune : Et oui ma belle mais attend ce n’est pas fini …

Apres l’ancien café de Catarina, dans la rue de Spinelli c’est encore plus fort..

Ils ont fait mettre une barrière, des petites bites, et un panneau de défense de stationner. Il ne manque plus que la baraque pour le péage. Et je te raconte pas le petit jardin privé, et la terrasse de bois. C’est pas la salle à manger c’est tout comme ….

Arapète : Peut-être qu’ils ont acheté la rue …

Mandroune : Tu rigoles, une rue ça se vend pas… ces estrangers(1) de dehors ils occupent le terrain, ils font comme si ils étaient chez eux. Comme dirait mon maitre de Paul Bert, « si ça vous gêne, c’est pour mon plaisir », enfin un truc de ce genre ....

Quand tu passes t’as l’impression de rentrer chez quelqu'un, t’as peur de déranger les propriétaires, t’as pas honte mais presque ….

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète: hé bé « digue » les bras m’en tombent. Aller à bientôt !

Mandroune : Attend c’est pas fini … il attendra ton bacamourte (1) de mari

Dans la rue des herbettes, au début t’as un véritable jardin des plantes. Ils ont dû acheter le trottoir même dans le passage réservé aux promeneurs il y a des pots de fleurs.  Et la meilleure pour la fin … mon petit fils qui avait l’habitude de garer sa vespa quand il venait à l’hospitalet. hé bè Maintenant c’est fini, d’abord il s’est fait incendier et le lendemain pour ne pas qu’il revienne ils ont mis un banc. Pas un banc pour s’asseoir, un banc juste pour empêcher les jeunes de stationner. Comme dirait mon Estampe (1) de mari Un banc pour emmerder les autres.

sete,brageole,arapete,mandroune,quartier haut de sete

Arapète : Et alors ?

Mandroune : Et alors, celui qui l’a l’or il se le garde jusqu’au jour ou quand l’Estampe va se lever du pied gauche pour aller faire sa partie de boule on va se demander d’où vient le vent. C’est qu’il faut pas lui parler trot fort à son petitou

Arapète: hé bé quand ça va arriver il vaut mieux se lever de devant.

Mandroune : j’espère que ça n’arrivera pas. J’ai pas envie de payer les pots cassés …..  j’ai déjà payé les dents de celui qui a tagué mon devant de porte … il a pas mangé la bombe de peinture c’est un miracle.

Avant on avait Riquette le maire du Quartier Haut pour arranger les embrouilles ou Catarina pour la diplomatie. Maintenant tout se règle à la Mairie d’en ville …. Il faut attendre que le message descende jusqu'à la placette (1). Mais mon petit-fils le petit de mon fils André le caquiaroune (1), tu sais qu’il fait la faculté des surdoués de Montpellier, il a du bagage …. Tu peux me croire …il parle bien ce petit.  Il m’a dit mamé un jour un chef de la mairie va passer prendre des photos et ils recevront une facture pour occupation illégale de l’espace public ! Et si en passant tu t’escagasses et que tu te fais mal …. Hé bé ils aurons à faire à papé …. et à moi

papé pour le cachamoure (1)

et moi pour le rendez de papé chez l'avocat ...

Aller Arapète à la prochaine. Viens que je t’embrasse et embrasse bien ton bacamourte (1) de mari. ….

 

(1)  (seta dire de raymond coves)

Mandroune = coquine, rusée, mais aussi mauvaise langue, cancanière   

Arapète = coquillage marin conique qui se fixe très solidement sur son rocher

Estranger = Etranger à Sète, au pays de thau, quelqu'un dont les habitudes, la dégaine, ou l'accent, détonnent dans le contexte socio-culturel local. 

Estampe = gosse mal élevé et turbulent

Bacamourte = bon à rien

Caquiaroune = vantard, prétentieux

Placette = place en face la mairie pour les parisiens

Cachamoure = coup violent dans la tête ou sur la figure

NB –

En sétois le « ne » des négations ne se prononce pas toujours. On le prononce quand on y pense ou quand on a envie.  Donc sachez- le !on ne    vous le dira pas tout le temps.

11/05/2015

Bizarreries autour du marché de Sète (halles pour les Parisiens et les Lyonnais)

 
Un mur d'images réservé aux vicomtes de brageole.
Merci et bravo à Gilles Favier pour Images Singulières
 

sete,halles de sète,marché de sete,imagesingulières,larderet

 
Des bâches pour la pluie vont venir recouvrir les mailles inox
pour éviter la rouille
 

sete,halles de sète,marché de sete,imagesingulières,larderet

 
un filet pour la sécurité des ouvriers

sete,halles de sète,marché de sete,imagesingulières,larderet

 
Un semblant de Georges Brassens à la sauce marché de Sète
rien à voir avec le marché de Brive la Gaillarde 
 

sete,halles de sète,marché de sete,imagesingulières,larderet

 
Après la fin de la trêve hivernale
les premiers expulsés arrivent  à Sète par le marché
 

sete,halles de sète,marché de sete,imagesingulières,larderet

 
 
Pour la petite histoire,
 ----------
 un couple de vacanciers parisiens en grande discussion en regardant le marché :
- dis robert, à quoi ça sert ce grillag’ autour des hall’ ...
- ma chérie c’est un filet de protection, ils vont l'ôter à la fin des travaux ...
 ----------
une famille de marseilllleeee en regardant le marché ;
- Adrien t’as vu con, on dirait le filet anti évasion des beaumettes con ...
- Angèle arrête de gamberger, dès que tu vois quelque chose qui ressemble à une prison tu penses à ma résidence secondaire.
 ----------
Des Sétoises du quartier haut sur le parvis en dessous l’endroit ou il y avait la pendule ..... (la pauvre pendule)
- Arapète : hébé mandroune t’as entendu ces conneries .... il sont pas capables de reconnaître une coquille d’huître.
- Mandroune : t’as raison arapète, c’est bien des lyonnais tous ces couillons d’estivants  Je me demande « quèsse » qu'il attend commeinhes pour arrêter l’immigration de tous ces petits Bruns
- Arapète :.Pas des petits bruns ! les lyonnais "cédé" « monsieur Brun « 

26/11/2014

la halles de Sète sous très haute sécurité !

Pas contentes Mandroune et Arapète ce mercredi matin place de l'ancienne pendule du marché, elles en ont taillé des costumes .... Tout le monde en a pris pour son grade ! 
 
Depuis plusieurs jours, l'ascenseur central est en panne, les escaliers pour sortir du parking sont barricadés, les escaliers qui donnent sur la rue Jean Jaures débouchent en plein dans les travaux à te briser le col du fémur. Le tout coiffé d'un grillage de protection en inox à faire pâlir le camp de Guantanamo.

sete,halles,mandroune,arapete

 
Et comble de l’hospitalité, depuis quelques jours, des sommiers métalliques à faire dormir debout un S.D.F ...... ont été installés.

sete,halles,mandroune,arapete  sete,halles,mandroune,arapete

 
Du jamais vu même pas dans les décharges sauvages.

sete,halles,mandroune,arapete

18:35 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Arapète et Mandroune, Blog, halles centrales | Tags : sete, halles, mandroune, arapete | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

09/10/2014

Mercredi à Sète sur le parvis du marché « place de l'ancienne pendule«

Arapète et Mandroune 
 
Arapète : hébè ! Il y a des semaines ou ça te tombe sur la tête et tu ne sais pas d'où ça vient.
 
Mandroune : qu'est ce "qui" t'arrive encore ? T'es vraiment une rounze, t'es toujours entrain de rouméguer.
 
Arapète : t'as pas lu le pouffre de dimanche, avec ces "tantancules" il a déjà orchestré les nouvelles de la semaine.
 
Mandroune : quelles nouvelles ? (clic clic pour lire)
 
Arapète : Les exclus de la Mairie, le noir complet dans les quartiers, les achats immobiliers de GéGé et cerise sur le gâteau les tentes des anges de la rue sur un terrain privé dans un quartier huppé. Entre parenthèses, quand tu lis le pouffre impossible d'imaginer le nom du fondateur et proprio du terrain. Moi je le sais, son nom commence par un G comme Falaise, quant au pouffre il était temps qu'il se réveille, a moins que ce soit  quelqu'un qui le lui a soufflé un peut  trop fort. Et c'est pas fini, après le pouffre c'était le tour de la Télé et de la presse locale. T'as pas écouté les infos d'Antenne 2 ? T'as pas lu Midi Libre ou l'Hérault du jour ...... ?
 
Mandroune : Non ! enfin oui j'ai survolé Midi Libre comme tous les matins en prenant mon café
 
Arapète : Il parait qu'a Sète les impôts vont augmenter, que les chalets Saint Hugues vont être sacrifiés, (clic clic pour lire) et que notre ville est fortement endettée. Je n'y comprends plus rien, en Février tout allait bien, et 6 mois après tout va très mal. 
 
Mandroune : C'est normal, Hervé le petit nouveau, (clic clic pour lire) il ne savait pas avant les municipales. Maintenant qu'il est élu il a lu le blog des Vicomtes de Brageole. C'est comme si il s'était abonné à Free ..... il a tout compris.
Il a même trouvé le bon vocabulaire, il ne parle pas de licenciements, il dit cinquante contrats sont arrivés à terme et non pas été renouvelés. Et il parle des 90 contrats restants .... ceux là ils ont fait du bon travail (pas les autres) et il les remercie pour leur implication. Mon mari qui sait mieux compter que moi m'a dit : 90 et 50 ça fait 140 familles ... à 10 personnes par familles ça fait 1400 personnes qui vont tirer la langue, peuchère. Et il a rajouté fais du bien à Bertrand, il te le rendra en caguant 
 
Arapète : Tu me fais rigoler, ma mère, disait, fais du bien à un chien, il te chie dans la main. Et ma grand mère, elle disait fais du bien à un baudet, il te pétera au nez ...
Enfin, revenons à nos moutons, et l'opposition dans tout ça ? 
 
Mandroune : l'opposition klaxonne, s'époumone, pétitionne, s'étiole .... et les citoyens (2) la trouvent aphone. Une chose est sure, la presse locale ne leur fait pas de cadeau. Moi si j'étais Eux j'inventerai la G.P.S.
 
Arapète : Le GPS ça existe déjà ! mon mari en a un dans sa 4 L.
 
Mandroune : Non moi je parle de la GPS au féminin , la Gauche Pragmatique Sétoise. Parce que, entre la drauche (1), et la droite, pour retrouver son chemin, rien de tel que la G P S 
 
Arapète : Putain tu m'en bouches un coin t'as du faire Paul Bert 2 ou t'as fais un mauvais rêve.
 
Mandroune : Allez roumégaïde tchao je re-monte au quartier haut. 
 
 
(1) Drauche : espèce de groupement de partis politiques qui promeut les valeurs de gauche et qui applique les méthodes de droite.
 
(2) Citoyens : espèce de sétois atteint de surdité et qui trouve les autres aphones.
 

sete,pouffre,saint hugues,merz herve

03/09/2014

Artist'ô bar ! kesaco ?

sete,halles,fontes,électeurs

 
Tout les Sétois (et même les Sétoises) savent que pour être Vicomte de Brageole, il faut être né à Sète de parents nés à Sète.
 
Si t'es cousin avec La Mandroune ou le mari d'Arapète, c'est encore mieux.
 
Pour être ARTIST’Ô BAR c’est beaucoup plus simple, il suffit de le vouloir et de faire un petit effort. Petit l‘effort : café, vin blanc, vin rosé c'est très en vogue, très actuel, moderne quoi, pastis exceptionnellement aux apéros de jouteurs. 
 
Pas besoin de cotiser aux intermittents du spectacle, il suffit de s’autoproclamer ARTIST’Ô BAR.
 
D'abord et surtout ne pas faire de politique locale. C’est ringard. Privilégier l’international. Le national à la rigueur, mais sans fâcher notre député et notre bientôt sénateur d’ici.
 
Mais ne pas se priver de commenter l’actualité locale au bar. Sereins et désabusés, installés en terrasse pour voir en étant vus et s’entourer d’autres ARTIST’Ô BAR, c’est pas ce qui manque.
 
(Exemple de questionnement  : "t'as vu la tourterelle qui niche dans le filet de la centrale des halles, tu crois qu'ils vont la tuer ? Tu crois qu'il faut en parler à Fontes ou à Brigitte bardot ?")
 
De temps en temps, aller draguer le populo à sa table, c’est chouette et de gauche. Surtout si le populo vote à droite. 
 
Très important ! ne pas hésiter à traiter les électeurs du Front National de « fachos ». C’est un peu court comme analyse politique, mais ça te met d’emblée dans le bon camp. L’antifascisme, ça pose genre Espagne de 36, Résistants de 40… 
 
Pour être ARTIST’Ô BAR, faut avoir des lettres et des références historiques, c’est mieux.
 
Nous, les vicomtes de brageole et associés, avons décidé d’en être, tranquillement installés à nos terrasses préférées. 
 
Et rendez-nous notre pendule…

sete,halles,fontes,électeurs

 

17/12/2013

Les pavés du Quartier Haut font partie du patrimoine Sétois !

sete,pavés,patrimoine maritime,patrimoine sétois,arapète,mandroune,quartier haut

 
Pas contente Mandroune quand elle a vu de ses yeux que les pavés du Quartier Haut étaient chargés dans un camion ..... 
 
Arapète a bien essayé de la calmer "ne t'en fait pas Mandroune, le chef de chantier a dit que les pavés reviendraient après les fêtes" 
 
La réponse de Mandroune ne s'est pas fait attendre "on a des têtes d'Américains au Quartier Haut ? Ils nous ont déjà fait le coup avec le lampadaire de l'Hospitalet et je n'oublie pas les pavés du quai Aspirant Herber qui sont restés stockés plusieurs mois à coté de l'usine d'incinération et qui sont partis par camions complets vers je ne sais quelle destination. Personne n'a jamais su ou ils étaient partis. Ils veulent nous embouronner. Tu sais des pavés comme ça ! Au prix que ça coûte, il y en a quelques-uns uns qui en feraient bien du beurre »

sete,pavés,patrimoine maritime,patrimoine sétois,arapète,mandroune,quartier haut

 
PS - pour la traduction du texte, mots, affirmations, expressions, prenez le Sète a dire de Raymond Coves ou adoptez une Sétoise ou un Sétois qui se fera un plaisir de vous traduire.

09/12/2013

à Sète le parvis des halles commence à prendre tournure ..

Chouette, bientôt nous allons pouvoir tailler quelques costumes sous la pendule du marché. Et Dieux sait qu'il y aura de la place quand on regarde les dimensions du parvis. Rien à dire .... ça va être super. 

sete,halles,marché,mandroune,arapète

 
Nous entendons dèjà 
 
la Mandroune dire, « alors l'èèje" bien descendu l'escalier et Arapète lui répondre "oué" mais attention avec le vent, quand tu descends on te voit la "Fouffanasse"« 
 
et ce bacamourte de mari d'Arapète rouméguer "et merde, ils ont encore supprimé des places de parking" si ça continue on ira faire le marché à la maison."
 
et le Vicomte de Brageole Quiaquiaroune s'engatser "Les places à la terrasse su Barajo vont être limitées, si on veut attraper les cacahuètes que Simon et Dandy vont nous jeter, il nous faudra arriver de bonne heure"
 
On a pas fini ..... attendons le filet sur la toiture pour attraper les Gabians.
 
A Sète c'est pas les Gabians qui manquent.
 
PS - pour la traduction du texte, mots, expressions, prenez le Sète a dire de Raymond Coves ou adoptez une Sétoise ou un Sétois qui se fera un plaisir de vous traduire.

13/06/2013

Sous les terrains de villeroy : un trésor à la place des Escavennes (1)

Ce matin sous la pendule du marché 
 
Mandroune : les vicomtes de brageole m'ont mis l'eau à la bouche, je suis allé bouléguer (1) la vase dans les marais de villeroy
 
Arapète : et alors ?
 
Mandroune : et alors en grattant au lieu de ramasser des escavennes (1) j'ai trouvé que l'équipe Liberti leur a laissé un trésor de guerre de 4 000 000 €
 
Arapète : 4 millions d'euros, tu débouronnes (1) ? Qui te l'as dit ?
 
Mandroune : c'est un secret ....... approche je vais te le dire dans l'oreille.
C'est polichinelle qui me l'a dit et encore tu sais pas tout !
 
Arapète : et alors ?
 
Mandroune : et à l'or ? Celui qui l'a l'OR il se le garde. Allez, mon car arrive je monte au Quartier Haut. Embrasse bien ta soeur, il y a un mois que je l'ai pas vu .....
 
(1) - pour la traduction du texte : mots, expressions, prenez le Sète a dire de Raymond Coves ou adoptez une Sétoise ou un Sétois qui se fera un plaisir de vous expliquer. Ou alors posez la question dans les commentaires et le vicomte traducteur vous expliquera.

sete,villeroy,escavenne,debouronner


15:46 Écrit par les Vicomtes De Brageole Sète dans Actualités, Arapète et Mandroune, Blog, Villeroy sète | Tags : sete, villeroy, escavenne, debouronner | Lien permanent | Commentaires (135) |  Imprimer |  Facebook | |

28/04/2013

Les élections municipales sont en vue ....il cache la truelle et sort la baguette magique.

Voilà 3 jours que chez notre hébergeur préféré on mange de la conférence de presse du Maire de Sète.
 
 
Ce matin sous la pendule du marché Arapète et Mandroune
 
Arapète : Alors t'as lu le feuilleton du Maire dans le journal ?
 
Mandroune : obligé de le lire ! si ça continue la presse va ressembler au journal de propagande tu sais le  Sète.fr comme ils disent.
 
Arapète : t'as vu il a dit qu'il n'était pas en campagne !
 
Mandroune : normal, avec les arbres qu'il a coupé et le béton qu'il a planté, la campagne à Sète c'est fini. Avant Sète c'était autre chose, maintenant c'est dortoir et port de plaisance. Au fait si j'habitais au Pont Levis je me ferais du souci. Chaque fois qu'il passe avec une chaise, le terrain trépasse. C'est pas la baguette de la belle fée endormie qu'il a dans les mains, c'est une truelle. T'as qu'a voir la photo de Midi Libre.

sete,françois commeinhes,conférence de presse,joutes

 
Arapète : il a remis le couvert avec le PPP (Partenariat public-privé sur la réfection et la maintenance de l'éclairage public 50 M€ a crédit sur 20 ans)
 
Mandroune : il est gonflé comme un tétard. il a tout laissé à l'abandon pour pouvoir ensuite confier le service public au privé, et maintenant il veut nous faire croire qu'il va sauver le réseau électrique. La première fois, le préfet lui a conseillé de revoir son projet, la deuxième fois c'est le tribunal qui le stoppe et malgré tout avec nos impôts, Monsieur va en Conseil d'état. A quelques mois des prochaines municipales il s'entête à engager la ville pour 20 ans a 2,5 M€ par an. Je me demande si c 'est bien clair tout ça. J'espère que Monsieur le Préfet va veiller au grain et qu'il aidera les contribuables que nous sommes à faire la lumière sur ce dossier 
 
Arapète : et le stationnement, tu crois qu'il va régler les problèmes ?
 
Mandroune : ça fait bientôt 13 ans qu'il n'a rien réglé et tout d'un coup, juste avant de partir ..... en campagne, il va mettre Vinci Park au pli. Il nous annonce qu'il va renégocier les contrats qui se terminent en 2022 et 2035. Il veut redéfinir les obligations des délégataires. J'espère qu'il n'oubliera pas de préciser un paragraphe sur la propreté et sur les tarifs. Le meilleur de l'histoire c'est le coup des parkings, "Vinci va rénover le parking des halles, et reverser une redevance à la ville sur les horodateurs". Et "un groupe (Vinci ou Pasvinci) viendrait aménager des parkings souterrains sous la place Stalingrad et sous le Môle". Cette méthode ça se pratique dans la jungle ou dans les champs (de campagne) et ça s'appelle le "brûlis": tu brûles la forêt et puis tu plantes ce que tu veux ... A sète, il laisse envahir les places publiques par les automobiles (place de la République, place Stalingrad, place de l'Hospitalet, Mole Saint Louis) ensuite il fait croire que d'un coup de truelle magique, il va régler le problème du stationnement. Trop tard, il fallait y penser avant l’arrivée de la « surpopulation choisie« . Il fallait créer des parkings de proximité au lieu de bétonner à tour de bras. Et je ne te parles pas de la vidéosurveillance et des contraventions électroniques qui devaient tout régler. Nous en reparlerons un autre jour de qui on verbalise et qui on verbalise pas. 
 
Arapète : attends ne t’en vas pas, tu ne dis rien sur l'Ex-AmériKclub ?
 
Mandroune : Attendons de savoir qui va occuper les lieux avec les structures légères. les copains d'abord ? ou Lucette de Sète ?
En attendant la construction de la passerelle des suicidés j'ai fait l'inventaire du mobilier 

sete,françois commeinhes,conférence de presse,joutes

       

sete,françois commeinhes,conférence de presse,joutes  sete,françois commeinhes,conférence de presse,joutes

 photos en canaultrama 

pour le poster clic clic sur la photo

 
Arapète : allez la dernière , et la plagette, t as vu il veut récupérer le chantier des voiles latines.
 
Mandroune : Si c'était que le chantier ! il veut tout récupérer, le chantier, les berges, la faune, la flore, les mas conchylicoles .... et à la place il veut mettre des mannequins, des simbels. Té un exemple, il fout le patrimoine des joutes dehors du Musée Paul Valéry, ensuite il le stocke dans les couloirs sombres de la Mairie, après il annonce que le patrimoine ira se patiner dans un studio chambre cuisine du futur musée de la Mer. Et aujourd’hui, il décide, tout seul, que les sociétés de joutes pourraient prendre place dans un futur pole ..... un pole autour de l'histoire maritime comme il dit. Il décide d'envoyer notre histoire à la Plagette. Alors toi t'es du quartier haut ou de la pointe courte ou de la rue Lazare Carnot et bien ton vecteur identitaire pour faire l'indien dans une réserve pour touristes ça sera la Plagette. J'aime beaucoup la Plagette, mais moi Mandroune je suis du Quartier Haut et c'est pas François Commeinhes qui va m'envoyer à la Plagette.
 
Allez j'arrête là parce que je vais "débourroner". D'ailleurs mon car arrive je monte au Quartier Haut
 
Arapète : tchao .... on en reparlera de cette conférence ... on va en manger toute la semaine.
 
 
PS - pour la traduction du texte, mots, expressions, les négations, prenez le Sète a dire de Raymond Coves ou adoptez une Sétoise ou un Sétois qui se fera un plaisir de vous traduire.

06/09/2012

Alors ? et cette Saint Louis, ça c'est bien passé ? Mandroune !

Ne m'en parle pas ! Arapète ! t'as pas lu le journal ?

Jeudi !

Encore et toujours l'ouverture des joutes avec le tournoi de la presse ! et pourquoi pas les plombiers de la colombière !

et le maire qui vient d'avoir l'accord pour qu'une demi-compagnie de CRS vienne faire la fête, avec 40 fonctionnaires de police et 12 agents de sécurité d'une société privée embauchée par la ville

et Jean Baptiste Giordano qui s'insurge sur l'attitude de son Maire ha ! ha ! ha !

et une grande première : un PC mobile pompier sur le quai De Lattre pour coordonner .... la croix rouge, l'hôpital, le funérarium et les cimetières (Marin et le Py) .... ça promet une belle fête !

Enfin une bonne nouvelle, les enfants vont jouter dans le cadre.

Encore une : les engins pneumatiques (exemple les poupées gonflables) seront interdits dans le cadre. Il parait que c'est uniquement interdit d'avoir un accident. C'est la capitainerie qui veut sortir couvert .....

Vous en voulez encore : Il parait que la Saint Louis aurait inspiré Jean Vilar pour Avignon .... depuis beaucoup d'eau est passée sous le pont ....... de la Saint Louis

Vendredi !

c'est parti pour 6 jours et 6 nuits de folie, et le Maire à ouvert les festivités du balcon (il n'est pas fou lui, il reste au balcon. ya quiquon au balcon)

et il parait que le concert du théâtre de la Mer était parfait .... pour Milow et NWB. Ce n'était pas complet et pourtant c'était gratuit ! ça alors c'est curieux

Une bonne nouvelle : les enfants vont jouter sur les barques.

et le tee-shirt officiel vendu par Midi Libre, comme d'habitude à Sète la démocratie locale passe par Midi Libre (tant mieux pour eux)

Elus et associations d'anciens combattants ont célébré le 68ème anniversaire de la libération de Sète.

Ce soir hommage à Vilar des Catalans d'Els Comediants. Hommage improvisé avec des engins de levage identifiés. Bouche de Baudroie m'a dit que c'était improvisé car personne du service Ré-animation n'avait  pu donner de thème pour Hervé Vilard ????

600 éthylotests distribués aux entrées de ville ...... pour éviter de sortir. Obligation de se battre à l'intérieur de la ville !

Le son des animations (barzaquais) est contrôlé par un employé municipal muni d'un sonomètre. Le premier qui fera du bruit aura une tapette sur la joue.

Ceux qui ne sont pas pistonés peuvent gagner 2 places à la tribune pour assister au tournoi lourd du Lundi. Il suffit de participer au concours organisé par la Ville de Sète. Le règlement ne dit pas si les dés étaient pipés.

Samedi

4 ème édition du Concours de Boules carrées .... belle ambiance

Bonne nouvelle les jouteurs Mi-moyens vont jouter dans le cadre à 14 h 30

et les vigiles embauchés par la ville de Sète coûtent 7500 euros aux contribuables sétois

et lors de la première nuit .... chaleur, alcool, et rien d'autre.

Quelques bagarres, dont un coup de couteau dans la gorge, mais pas de plainte ..... avec un coup de couteau dans la gorge, comment veux tu te plaindre .. haaaaaaaaaaa

et de source bouche de baudroie, il y a eu une trentaine d'intervention le premier soir.

Retour de la coupe d'or sans défilé .... du grandiose

Dimanche

On vient de s'apercevoir que les barques de la ville sont vieillissantes : La Puncha et Lo Quartier No seront remplacées par les barques de joutes des "pêcheurs" du nom de Joseph Nocca et Maximin Licciardi ....

et Comme d'habitude encore un super petit coup en "caktiminik" (traduction : catimini)

et Les Bars à Quai sont évacués tous les soirs par les CRS, les pompiers notent des forts taux d'alcoolémie .... Midi Libre précise, "jusqu'ou ira la démesure."

Lundi

l'histoire de la Saint Louis attend un Champion

Miracle ! ou solution miracle, les barques des pêcheurs sont débaptisées, Joseph Nocca et Maximin Licciardi deviennent La Puncha et Lo Quartier No ...

Dieu reconnaîtra les siens ...... Quand on pense que ceux qui ont donnés l'ordre de débaptiser les barques étaient à la messe de dimanche

et pendant la minute de silence un Barzaquai chante zoumb zoumb zoumb !

et dans l'attente du champion .... dans le cadre, comme jamais, des comas éthyliques, des remakes d'alerte à malibu, des bateaux gonflables chargés de canettes de bière, des fumigènes, et par dessus tout ça et tout ça, des fusées autorisées par quelques spectateurs mais interdites par le Maire.

et alors comme si c'était prévu mais interdit, une fusée mal dirigée et arrivée droit sur la Tribune A, à frôlée le Maire, (il ne peut pas dire qu'il ne l'a pas vu) les enfants des personnalités, les élus d'opposition et s'est logée sur un spectateur. Bouche de Baudroie parle d'une vingtaine de point de "soudure".

et tout ça pendant que le "micro" chantait "non je ne regrette rien". C'est à ce moment là que le Maire a entendu la voix de Saint Louis qui criait "c'est la faute des parents"

et Rue Mario Roustan, bagarre, vitrine brisée, traces de sang, mais rien de grave. Sète c'est autre chose ..... encore un miracle.

Mardi

Tous les soirs , nous avons des blessés fortement alcoolisés :. Agressions, coups de bouteilles, évacuation des bars à quai par les CRS ....

Ce soir c'est le feux d'artifice ! En espérant que personne ne prendra une fusée dans le cul .... y a n'a assez avec la facture des agents de sécurité !

et la fête de Saint Louis s'est éteinte faute d'arrêté municipal justifiant sa continuation ....

le débriefing des "Francois"

 Commeinhes et Liberti

 cliquez sur les coupures de journaux pour une lecture

sete,saint louis 2012,commeinhes,liberti sete,saint louis 2012,commeinhes,liberti sete,saint louis 2012,commeinhes,liberti